Les trois soeurs

Publié le 29 Mars 2012

 

3055479727_7b6ce89d2d.jpg

 

 

Nées dans une ville franc-comtoise,

Elles sont trois soeurs inséparables,

Presque jumelles, presque siamoises

tant elles paraissent indissociables.

 

Elles sont jolies et longilignes.

Leur regard pointu jamais ne cligne.

 

La plus petite est toujours heureuse

Paresseuse, c'est une sprinteuse.


La plus grande est la plus minutieuse

tenace c'est une pointilleuse.


La dernière est la plus travailleuse

Marcheuse, c'est une courageuse.

 

Sur leur chemin de vie elles évoluent

sans geindre et sans jamais se plaindre.

Souvent, elle se croisent, se saluent

Sans effusion, sans jamais s'étreindre.

 

Qui sont elles ces demoiselles ?

Que nous maudissons la plupart du temps.

Elles paressent : c'est l'ennui mortel.

Elles avancent trop vite : c'est frustrant

 

Sans s'interrompre, obsessionnelles

Elle tournent, tournent sur le cadran

Le temps d'une vie non éternelle

Les trois  aiguilles qui ponctuent le Temps.

 

Églantine / Mars 2012

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine 04/07/2012 08:16


Bonjour Martine,


Joli poème . Tu m'as surprise à la fin. C'est très bien ça. J'ai aimé


Bises de bonne journée


Martine

canelle56 17/04/2012 08:45


Bonjour Martine , j'aime beaucoup ta manière de partager ces trois qualités ou défauts (au choix )mais indissociables dans la vie de tout les jours


Bises

Reinette 15/04/2012 20:12


les trois soeurs seconde, minute et heure, il fallait y penser ettu l'as bien fait


tout en ménageant un suspens, bravo


bisous

tiot 12/04/2012 16:08


salut


hé bien je ne m'attendais pas à la fin


un beau texte


bonne journée

Joseph Guégan 12/04/2012 14:49


On devrait imposer cette tenue sur les stades d'athlétisme, je pense qu'il y aurait plus de spectateurs.

Mon evasion : Parc de la Vanoise 10/04/2012 22:10


Bonsoir Martine,


Très joli texte qui relie le monde de l'horlogerie, bien présent dans cette région où je vis bises Françoise

dgi:0040:dgi:0050: 10/04/2012 17:58


encore une belle page de lecture
pour moi the tree sisters je les ai vues en Australie !! oup's je me sauve c'est le soleil !!


 


Bonjour  à toi , petit copier/coller, pour aller voir un max de blogpotes
Nous avons passés 5 jours à la porte du désert Saharien et fait d'agréables rencontres,
Une balade à dromadaire pour asister à un coucher de soleil.
la chaleur actuelle est de 34° nous sommes dans un camping au bord d'une palmeraie.
Pense bien à vous tous et suis bien ou je suis !!!!!



:0091: :0010: :0085: 10/04/2012 08:02


et très bonne semaine Martine...pas chaud du tout...sauf qu'ils ont prévu 19° par chez nous...à suivre

jerry ox 05/04/2012 09:28


Bonjour Martine ! Voilà de très beaux mots ! Et pour répondre à ton commentaire , je respecte tout à fait ton point de vue et ta sensibilité visuelle ! Bonne journée à toi !

enriqueta 04/04/2012 19:01


Je n'y avais pas pensé! Original.

Arielle 04/04/2012 14:48


Joli ! Bien vu...


passe une bonne soirée


arielle

Solange 04/04/2012 02:31


C'est bien pensé, jusqu'à la fin on se demande de qui tu parles. Très réussi bravo.

Patrick 03/04/2012 15:46


TIc-Tac! TicTac!


 

Gérard Méry 02/04/2012 19:14


...la pointilleuse a de superbes belles jambes

Line 02/04/2012 17:19


le temps tourne vire mais en talons aiguilles il court........................

Line 02/04/2012 17:18


on peut dire que ce poème est plein de vie, de jolies rimes joyeuses qui donnent du baume au coeur


et cette course en talons aiguilles je l'ai vue hier à la télé


 


merci pour la fraicheur de ce poème


 


un sourire du sud de la Corse

DD :0071: 02/04/2012 14:13


c'est très joli Églantine, très bien vu ... j'y ai cru jusqu'au bout à ces trois soeurs telles des jeunes filles ... eh oui si j'avais plus l'âme poète j'aurais sans doute réagi dès le premier
indice "franc comtoise" ... ma 1ère montre venait de Besançon, une "Lip" toujours à l'heure avec 3 "soeurs" indissociables en effet !!! lorsque j'ai lu "sans s'étreindre" j'ai même pensé que
c'était bien triste entre soeurs ... Bravo, j'aime beaucoup ce poème imagé si bien imaginé ... Merci !


Bonne journée, bises

Baggins 02/04/2012 00:46


Trois soeurs ...Le titre me fait penser à Tchekov ...Mais ces trois soeurs en tous les cas semblent se completer ...Trés bien écrit ...Amitiés

Quichottine 01/04/2012 19:43


C'est joli !


Tu m'as eue... je n'ai pas pensé à la chute avant de la lire.


Merci !


Bisous et douce soirée, Martine.

Annick 01/04/2012 18:06


merci Martine....c'est trop gentil!


je viens de le rajouter à mon article.


bisous, bonne soirée de dimanche...


je vais déjeuner chez ma sœur.

armide+Pistol 31/03/2012 21:02


Je suis une ennemie juree des  pendules, amis ces demoiselles ont un talent qui defie toute concurrence, meme si elles se confondent pour mieux nous perdre.

Louis-Paul 31/03/2012 07:18


Je pourrais te retourner le compliment à propos de tes textes.


Et aussi sur ton travail d'information et de partage sur Cergy, je mesure très bien le travail que cela représente.


 


Je t'embrasse, très bonne fin de semaine Martine.


 


 

Aude Terrienne 30/03/2012 19:17


Mais que c'est bien trouvé, vraiment ! Heures, minutes et secondes infatigables. As-tu vu la rétrospective de JP Goude? il y a des photos magnifiques. Bisous plein.

:0091: :0010: :0085: 30/03/2012 18:07


 inlassablement
tic tac....
le bon temps et le mauvais temps...tout passe..... !!!
bonne soirée

..Marithé :0010: 30/03/2012 17:46


coucou églantine,  tu vas bien


 


je me demandais de qui tu parlais   hihi,  sacrées demoiselles  qui filent  très vite   bravo pour ce poème   et   bisousss

Simone L.V. 30/03/2012 14:03


Tu me surprendras toujours avec ton art, assez rare, de nous emmener sur mille et un sentiers de réflexion avant de nous livrer une 'chute' des plus surprenantes! Rendre hommage aux aiguilles du
cadran, il faillait y penser! Bravo!!! et, comme d'habitude, le texte est d'une belle posésie! Bonne fin de semaine et agréable week end à toi. Simone

patriarch 30/03/2012 10:11


Waou... très joliment fait... Bises

lylytop 30/03/2012 08:57


trop beau j'aime beaucoup non! j'adore


bises


lyly

sittelle 30/03/2012 07:57


Une jolie allégorie sur une photo malicieuse ! merci, mes amitiés 

Annick 29/03/2012 21:17


dès que tu as parlé de la plus petite, de la plus grande, et de la dernière...j'ai pensé tout de suita aux aiguilles......qui rythment notre vie....


mais j'ai lu jusqu'au bout et j'ai bien aimé...ah...comme disait une chanson:


"si l'on pouvait arrêter les aiguilles


au cadran qui marque les heures de la vie....


vivons d'espoir, à quoi  bon s'faire tant d'bile


puisqu'on n'peut arrêter les aiguilles."





chez toi, c'est bonne nuit à cette heure.


bisous....

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 29/03/2012 20:53


bravo pour ce joli jeu de mots


superbe écrit


ti bo du soir


 


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 


 

:0091: :0010: :0085: 29/03/2012 19:46


Pendant que je dormais, pendant que je rêvais
Les aiguilles ont tourné, il est trop tard
Mon enfance est si loin, il est déjà demain
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps


 


très bonne soirée....

Cendrine 29/03/2012 19:20


Bonsoir Eglantine,


Une bien jolie poésie qui ménage un effet de suspens jusqu'à la dernière strophe! Tu as l'oeil et le talent pour nous emporter dans ton univers, vif et subtil. J'aime beaucoup. Merci pour ce bien
agréable moment.


Belle soirée et grosses bises.


Cendrine

M'annette 29/03/2012 19:18


Bravo, le suspens est présent jusqu'au bout!


Très habilement tourné!


bises

Plume 29/03/2012 18:25


Mais oui, bien sûr !


Une poésie originale, subtilement menée, qui nous tient en haleine jusqu'au dernier vers !


Bravo Eglantine, bisous, Plume .

lamée 29/03/2012 18:04


Jusqu'a la dernière ligne on ignore de qui ce texte parle.J'aime beaucoup et comme dirais cette très ancienne chanson:"ah,si l'on pouvait arrêter les aiguilles...".Bonne soirée
.Bisous,bisous.Aimée