Une page se tourne

Publié le 26 Juin 2010

Après :

 

Je suis heureuse de reprendre le travail dans une nouvelle entreprise à 2 minutes à pieds de chez moi.

 

Ma mère vient garder les petits à la maison, c'est très confortable. Je n'ai qu'à me lever le matin, prendre mon petit déjeuner, m'habiller et partir. Maman s'occupe de tout. Le soir je suis de bonne heure à la maison et je m'occupe avec plaisir de mes deux petits.  Mais tout se passe bien je suis heureuse même si ce nouveau travail de sténodactylo ne m'enthousiasme guère.

 

Je le fais néanmoins avec beaucoup de conscience professionnelle. Au bout d'un an, je suis promue assistante de Direction (voir...). C'est vraiment un travail autonome d'assistante, mon patron me fait confiance mais je dois m'impliquer beaucoup plus et mes journées de travail s'allongent. Je suis moins disponible pour les petits mais maman accepte de rester jusqu'à ce que Jeff arrive.

 

Les petits sont souvent malades car lorsque l'un attrape un rhume, l'autre l'attrape aussi et le médecin est souvent à la maison.

Grégorie m'inquiète beaucoup, il a le teint  jaune et  est assez maigre. Heureusement que le médecin m'avait prévenu à l'hôpital. Je ne fais rien de particulier. Mon médecin généraliste ne s'inquiète pas non plus mais des personnes de la famille, des amis me disent que nous devrions aller voir un spécialiste alors cela m'inquiète mais je fais confiance au pédiatre de l'hôpital.

 

Laurence à 8 mois a un sévère érythème fessier, nous l'emmenons aux enfants malades à Paris voir un professeur qui nous reçoit accompagné d'une armée d'étudiants et qui pendant que ma petite lolo était déshabillée sur la table continuait à plaisanter avec ses étudiants en leur montrant des photos d'horribles affections dermatologiques dont la syphylis qu'il qualifie de "syndrome du club méditerranée" ce qui ne nous fait pas rire du tout mais au contraire nou énerve. . Jeff menace de rhabiller lolo et de partir immédiatement si elle n'est pas examinée immédiatement. Il abandonne son cours et ses blagues de potache et examine Lolo. il nous donnera un traitement qui  n'a aucun effet. C'est une dermatologue dans une clinique qui viendra à bout de cet erythème en nous donnant une pommage miracle. Tout cela pour vous dire que nous inquiétons en permanence pour nos deux petits bouts.

 

L'été 1978 arrive bien vite. Nous louons à La Rochelle un appartement dans une villa et nous partons avec les deux petits. Nous les promenons dans le parc près de la plage et ils sont heureux de voir les animaux : des paons, des chèvres et même une panthère dans une cage ce qui m'attriste à chaque fois que je la vois. Les animaux sauvages ne sont pas fait pour vivre en cage. L'été passe vite. Nous reprenons notre travail et notre vie  bien cadencée.

 

Le week-end nous faisons les comptes de nos dépenses. Nous nous en sortons bien mais nous devons pas faire de dépenses démesurées. Mon salaire ayant beaucoup augmenté, nous décidons de mettre chaque mois un peu d'argent de côté qui nous servira plus tard à acheter notre maison. 

 

 

Jeff travaillait à Paris, il m'annonce un soir que son entreprise déménage pour s'installer à Saint-Ouen-L'Aumône dans la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, cela allonge un peu ses trajets mais il a un véhicule de fonctions.

   

Laurence est une petite fille maintenant qui parle très bien et a déjà beaucoup de caractère. Grégorie est un adorable bambin calme, toujours de bonne humeur. Il est propre très tôt même la nuit.

 

Une nouvelle décennie s'ouvre à nous en ce premier janvier 1980. Que nous réserve-t'elle ?

 

Rueil s'urbanise. Notre propriétaire nous annonce qu'elle sera bientôt expulsée par les domaines en raison des projets de construction de la rocade du pont de Chatou et des projets immobiliers sur ce quartier proche de la gare de Rueil. Nous devrons donc déménager. Cette perspective ne nous réjouit guère car nous étions habitués à ce petit pavillon et à ce jardin très agréable pour jouer avec les enfants.

 

 

000-laurence-grego-tente.jpg

 

Nous nous voyons mal vivre en appartement. 

 

Nous déposons néanmoins une demande d'appartement à la Mairie qui va en rejoindre de nombreuses autres sur la liste d'attente. Vu notre salaire, nous ne sommes pas prioritaires. Nous rencontrerons même le Maire pour essayer de faire avancer notre dossier qui nous dira très poliment "nous allons nous occuper de vous" ce que nous traduisons par "nous ne pouvons rien pour vous".

 

Notre envie d'acheter une maison devient plus forte mais il faut quitter Rueil ou l'immobilier est très cher. Nous décidons d'axer nos recherches sur Cergy-Pontoise, Jeff pourrait ainsi mettre les enfants à l'école le matin.

Nous visitons de nombreux pavillons sur Jouy le Moutier, Cergy et notre choix se fixe sur le Hameau des Bourseaux à Saint-Ouen-l'Aumône (à cinq minutes à pieds du travail de Jeff) dont la première tranche de construction est en fin de commercialisation. Nous visitons les pavillons restants mais décidons d'attendre la seconde tranche pour choisir notre emplacement. Avec nos maigres économies, les prêts 1 % de nos employeurs nous réussissons à réunir l'apport nécessaire à l'achat. Nos salaire nous permettent d'assurer le remboursement des mensualités pendant 20 ans si nous n'avons pas d'accident de parcours professionnel.

 

Nous achetons donc une petite maison de 4 pièces mitoyenne mais sans vis à vis ce qui est très rare dans ce hameau. Il nous reste plus qu'à attendre la fin de la construction pour emménager. Nous sommes impatients et le week-end nous allons contrôler l'avancement des travaux.

 

Pour patienter, je travaille de plus en plus.  Début 1981, la guerre Iran / Irak est à son apogée, les bases vies qui hébergent les salariés de mon entreprise en Irak sont bombardées, nous devons organiser le rapatriement sur la france des personnels et de leur famille. Je passe des soirées, des nuits à aller récupérer nos personnels à l'aéroport et à les véhiculer dans ma petite R10.

 

Cette forte implication au travail nuit à mes relations avec Jeff qui me reproche de ne pas être assez disponible pour lui et les enfants et il a raison.

 

Le 8 mai 1981, nous avons les clés de notre nouvelle maison et nous déménageons le 9 mai avec l'aide d'un collègue de travail à Jeff qui a un camion. Quel bonheur de s'installer dans cette maison. Le dimanche 10 mai nous retournons à Rueil voter et le soir nous fêtons la victoire de François Mitterrand au champagne dans notre nouvelle maison.

 

 

 

123611

 

 

Une page se tourne pour la France et pour nous et tous les espoirs sont permis.

 

 

Rédigé par eglantine

Publié dans #Vécu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

house 15/10/2014 14:55

Les années passent, mais c'est fou comme beaucoup de souvenirs restent très vivaces :-)

Alrisha 24/07/2010 23:22


Une étape importante pour vous ! Je comprends qu'il ait été difficile de quitter votre pavillon.
Comme ils sont mignons vos deux bambins !
Bises du soir Eglantine !
Excuse mes passages peu fréquents ! Plus beaucoup de temps pour l'ordi !


Patrick 18/07/2010 12:00


Beaucoup d'espoir ce 10 mai....


Marie Bland 03/07/2010 06:38


S'inquiéter pour nos petits bouts, c'est le lot de tous les parents, et même lorsqu'ils sont grands... Bon week end


:0014:dom 03/07/2010 05:01


Bon week end ! Bisoux pluvieux mais heureux ...


Louis-Paul 02/07/2010 20:46


Comme un livre, non plutôt une revue avec à chaque fois comme un "à suivre". Et on suit car c'est sincère et bien écrit et parfois on s'évade un peu dans sa propre vie, les souvenirs reviennent
comme ce qui suivit l'apparition de cet écran télé d'un 10 mai ...
Et toujours le plaisir de te lire:
"Une famille française", tiens cela ferait un bon titre!


eglantine 03/07/2010 06:39



Merci de la suggestions , c'est un bon titre mais je crois qu'il existe déjà... peut être un feuilleton ou un livre cela me dit quelque chose



lamée 02/07/2010 13:25


Je viens de terminer tous tes articles concernant ta vie.C'est formidablement bien écrit;jamais on se perd dans des explications "acrobatiques".Oui,je reste persuadées que tu devrais écrire.
Je déplore bien sur ta vie d'enfant,mais je crois que nous avons tous eu une enfance particulière.

Merci de m'avoir dirigée vers ce blog.Le premier peut-être?

Je vais m'inscrire a ta newlester.

Je te souhaite une très bonne journée Bisous Lamée


lamée 02/07/2010 11:10


Année 83,achat d'une maison a Argenteuil:Tout a capoter:divorce et la page est tournée....
mais il reste quand même de bons souvenirs.


lamée 02/07/2010 11:01


Re-bonjour Martine
Je ne savais pas que tu avais un autre blog!!....Je vais donc parcourir...Merci Bisous


Jackline :0059: 01/07/2010 00:45


Nous aussi nous avons acheté notre maison dans ces années là..et en 81, nous avons bu le champagne avec nos voisins et amis lorsque les résultats de l'élection présidentielle sont tombés..nous
étions très enthousiastes..le lendemain, le lundi, mes collègues en mairie faisaient la tronche..enfin pas tous, mais beaucoup..pour moi et d'autres, cela allait marquer un tournant dans la vie
municipale, et aussi dans ma carrière, car beaucoup de choses allaient changer, en bien...je te fais plein de bises Martine, et je vais te mettre dans mes favoris pour ce blog ci..à bientôt


Armide et Pistol 30/06/2010 20:01


Comme ton fils te ressemble.


enriqueta 29/06/2010 22:27


Tes deux enfants sont magnifiques et plein de vie et de bonheur de vivre sur cette photo.


enriqueta 29/06/2010 22:26


Une de mes soeurs a habité à Eragny.


mentale 27/06/2010 21:14


merci !!!


Linda & Picasso ::0079::0071:: 27/06/2010 17:09


bonsoir ... je passe chez tout le monde de la méme manière .... ceux qui ont des pubs encore en lien je clique aussi , c'est bientôt les vacances et certains d'entre vous partent ...perso en
juillet et aout je suis là , mais je vais un peu lever le pied de temps en temps je sauterai un jour sans article; j'ai l'impression ces derniers temps que mes articles intérèssent moins ou méme
plus du tout .... je ferme pas mon blog j'irais au moins juqu'au bout de mon payement premium fin de l'année ....

puis qui vivra verra ...

on a tous un jour l'impression d'écrire dans le vide surtout après autant d'années de blog

...

je voudrais vous remercier tous et bonnes vacances méme si vous ne bougez pas profitez de la vie et du soleil qu'on a en ce moment .....

belle fin de journée rayonnante ....
et belle vie de famille , que je ne connais pas pour moi c'est comme voir des martiens .... dans le bus aussi quand je vois une mère et sa fille ....


Loic 27/06/2010 09:29


Bonjour ! Je passe, je lis et j’apprécie toujours, même si les incidents techniques m’ont un peu dégouté des pratiques d’internet… Mais, je repars ! Avec amitié. Loic


françoise 27/06/2010 07:37


Belle suite !
Oui, je joue au théâtre, hier soir et cette après-midi, il va faire chaud, très chaud ! Hier soir tout s'est bien passé, on va essayer de faire encore mieux...!
bises
françoise


:0014:dom 27/06/2010 07:27


Alors, je présume, un nouveau tournant dans votre vie ...
Merci de ce partage que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.
Bon dimanche ! Bisoux


Kelly 27/06/2010 07:07


encore une belle tranche de vie, pour le PS ce ne fut pas une réussite, c'est vite revenu a la droite, avec la CSG créée par rocard je n'en garde pas un bon souvenir. attention aux coups de
soleil.
, je te souhaite un bon dimanche.


Sonya 972 27/06/2010 04:26


c'est vrai que travailler dur met de la distance dans nos relations familiale
mais je remarque que tu es une femme déterminée et objective c'est très bien
tout est de trouver le juste milieu et ce n'est pas toujours évident
bisous du dimanche


belgique-chine 27/06/2010 03:38


belle tranche de vie ce billet
bon dimanche
rené


Arielle 26/06/2010 22:31


un mal pour un bien. La vie nous fait parfois des cadeaux. je pense que tu es bien dans ta maison.
bonne soirée
arielle


mamylilou 26/06/2010 20:06


Boustée : je reviens te lire bientôt ..bises


reinette 26/06/2010 18:06


je trouve ta vie calme et agréable. tu avais de la chance d'avoir eu ta mère pour t'aider.
j'aime ce récit.


mentale 26/06/2010 16:46


je ne me souviens pas de l'élection de Mitterrand, j'étais trop jeune.. pas contre, je me souviens que mon père l'appréciait beaucoup à ses débuts!!


Solange 26/06/2010 16:18


Le plaisir d'emménager dans une nouvelle maison à nous. Tes enfants étaient bien beaux, ils me rappellent les miens à cet âge.


Armide et Pistol 26/06/2010 14:35


Une page se tourne en effet. Pour le moment vous goûtez un bonheur bien mérité.


Quichottine 26/06/2010 10:25


La vie finalement vous a bousculés un peu... mais c'est une bonne façon d'avancer.

Tu es arrivée à Cergy peu de temps avant moi. :)

J'aime bien ta chronique.


ementine 26/06/2010 08:56


Bonjour,
Nous avons acheté notre maison la même année que toi, mais nous à Courbevoie.
Pourquoi n'écris-tu pas un livre ? Tu écris bien et ton style est agréable. Je crois que tu doutes de toi. Tu es très attachante. J'aime beaucoup tes textes.
Je te souhaite un bon rétablissement.
Bisous
clem


Bonjousonja 26/06/2010 08:03


Bonjour
Deux beaux petits, qui ont bien grandis depuis... et la vie suit son cours, contre vents et marées. Le souvenir est intense dès qu'on commence à se raconter avec la plume. On te lit comme on lirait
un livre.
Que ton week-end soit agréable
Sonia


:0091: :0010: :0085: 26/06/2010 07:59


ah la vie la vie.....et le temps passe....
et de quelle couleur la R10 ?
à suivre donc .........à suivre !!! bonne journée...bon we ....


eglantine 26/06/2010 09:34



Elle était blanche



Ionard 26/06/2010 07:50


Encore une belle page!
Quelle est belle la photo de tes petits! Lolo te ressemble beaucoup non?
Je ne sais si c'est l'effet des tentures mais j'ai cru au début que c'était une peinture.
Remarquable tes souvenirs. Tenais tu un cahier pour être aussi précise?
Si je devais retracer mon parcours ce serait difficile parce qu'il y a des tas de choses que j'ai oublié.... remarque avec les photos ce serait peut être possible!
Bises et bon week end
Dany