Jeanne a perdu ses clés

Publié le 13 Septembre 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Dans la jolie grotte Célestine

Jeanne vendeuse de ballerines

A égaré son trousseau de clés

Et pour elle ce n’est pas le pied

Toutes ses clés donnaient des ailes

A toutes ses belles ritournelles

Qu’elles faisaient au loin voyager

Chez Elle Jeanne ne peut entrer

Et chanter, virevolter, danser.

Avec son amoureux Gédéon

Un brillant joueur d’accordéon

Elle ne peut pas vivre sans ses clés

Et sans sa guitare bien aimée

Elle ouvre alors son petit carnet

Pour tenter d’y tirer quelques traits

En implorant le bon dieu du ciel

De lui faire un don providentiel.

Sans note  et clé, vide est sa portée

Elle n’a plus rien à y accrocher.

 

Soudain un arc en ciel

Dans la nuit : le soleil.

Clé de sol arrimée

Notes vont se presser

 

Martine / Juillet 2019 pour le nid de mots d'ABC 

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
le caractère d'une personne est probablement la meilleure chose qui puisse changer après avoir regardé un film et regardé à l'intérieur de soi...
Répondre
É
Perdre mes clés est une de mes hantises et pourtant cela ne m'est arrivé qu'une fois, avec mes clés de voiture. Bisous
Répondre
H
Bien tourné, comme d'habitude et heureuse que Jeanne ait retrouvé ses clefs. Et c'est vrai pour tout le monde, quand on perd ses clefs, cela pose de multiples problèmes dans la vie courante.<br /> BRAVO ! Bisous, bisous. Coryphee
Répondre
D
Bien original ton poème. Et l'arc en ciel bienvenu. Bises
Répondre
M
Oh une solution bien poétique pour secourir Jeanne!
Répondre
A
Sans clé, adieu ritournelle et poésie, merci à l'arc-en-ciel ! Merci à toi pour cette belle participation !
Répondre
J
des clés qui manquent assurément aux chants ... Joli !
Répondre
U
Ce poème me touche moi le gratteur de guitare qui maltraite la clé de sol !
Répondre
M
De jolies clés qui donnent des ailes et donnent envie de voyager...Merci pour ces mots Martine. Bisous et un doux week-end
Répondre
L
Il est doux à lire ce poème. Les clés sont toujours une intrigue. Merci pour ce partage
Répondre
C
C'est excellent, Martine ! Mille et un bravos !!! Bisous♥
Répondre
J
J'aime beaucoup , voilà de quoi ouvrir la porte de la félicité .<br /> Bonne journée Martine <br /> Bises
Répondre
V
Même si je ne m'appelle pas Jeanne, bizarrement mes clés adorent se cacher. Quel beau poème, Martine plein de fantaisie qui nous promène de la clé de la porte d'entrée à la clé de sol sur un air de légèreté qui donne envie de danser au son de la guitare ou de l'accordéon. Merci pour ce partage. Bises et bon vendredi.
Répondre
Z
Super Martine, tu as bien travaillé pour ABC. Je diffuse mes cogitations demain.<br /> Bises et bon vendredi
Répondre
J
En te lisant Martine j'ai cru qu'on était samedi... ;-) Egarer ses clés c'est embêtant, ici c'est un défi fort plaisant, merci, bises
Répondre
M
je suis en pause samedi et dimanche et je ne publie pas sauf urgence ces jours là.
Q
Tout joli, j'aime beaucoup.<br /> Le soleil comme une clé sur la portée, j'aime énormément.<br /> Bisous et douce journée.
Répondre