La liste de courses

Publié le 29 Janvier 2018

Pour le défi 199 des croqueurs de mots François et Marie nous demandent, à la manière de Clémentine Mélois dans son livre "sinon j'oublie", de faire parler la personne qui a laissé dans son chariot la liste de courses ci-dessous en photo. J'ai lu  un extrait de ce livre et j'ai beaucoup aimé. Cela me donne envie de le l'acheter.

Pour écrire mon texte, j'ai imaginé quel était le caractère de la personne qui avait écrit cette liste de courses. Cela m'a été facilité par le fait que je me suis intéressée de près à la graphologie quand je faisais du recrutement sans néanmoins me fier complètement à mes analyses qui étaient faites toujours après avoir rencontré les candidats pour me conforter dans mon opinion. J'ai donc imaginé l'auteur de la liste comme une personne, équilibrée, extravertie, mature, idéaliste, organisée, dynamique impatiente qui va de l'avant  entière  et sensible. Je peux me tromper sur certains points mais il fallait bien que je parte d'une base pour écrire mon texte

La liste de courses

La liste de courses

Je déteste faire les courses à l’hyper-marché Avant de partir il faut que je fasse l’inventaire du réfrigérateur et des placards pour compléter la liste où j'ai déjà écrit au fur et à mesure les aliments et produits de toilette et d’entretien qui manquaient.

Aujourd’hui, avec mon  époux nous avions invité à dîner nos voisins et amis, un couple d’octogénaires. La liste de course était plus compliquée à faire. il fallait lire attentivement les recettes choisies et écrire sur la liste les aliments dont j'avais besoin. Ensuite, pour éviter de stocker inutilement, vérifier que je n'avais pas déjà dans mes réserves certains ingrédients. L’important était de ne rien oublier pour ne pas être obligée d’y retourner et j'oubliais toujours quelque-chose !

J'ai eu du mal à trouver le menu. Les personnes âgées ont peu d’appétit et la digestion difficile !  Il fallait que ce soit à la fois pas commun pour les surprendre un peu (j'aime bien étonner) , léger et esthétique dans l'assiette. A l’apéritif, qui servirait aussi d’entrée, J'ai prévu des toasts de rillettes de sardines à la tomate, comme plat principal des quiches individuelles au poulet et courgettes accompagnée d’une salade verte du jardin et pour terminer un bavarois aux marrons.

Avant de me mettre aux fourneaux, Je dois faire ce matin la corvée des courses. Je sors la voiture du garage et me dirige vers l’hypermarché proche. On est vendredi, j'ai du mal à trouver une place de parking pas trop éloignée des caddies. Pourquoi invitons-nous toujours le vendredi ou samedi soir alors que nous sommes à la retraite et nos amis aussi ? Par habitude certainement ; c’est stupide les habitudes. Ne supportant pas l'incivilité, je peste une fois de plus contre ceux qui, pour ne pas qu’on raye leur voiture, prennent deux places au lieu d’une. 

Je dois maintenant trouver un caddie pas trop vieux pour qu’il roule droit et vite sans se bloquer. Une fois le chariot trouvé, j' introduis mon jeton dans la fente prévue à cet usage. Il ne rentre pas. Ce n’est pas mon jour de chance. Il me faut en dénicher un autre. Enfin, caddie en mains, je suis prête à déambuler dans les allées du supermarché.

Je connais bien les rayons et cela va aller  vite. Je peste néanmoins contre moi-même. Très organisée, d’habitude Je fais ma liste sur l’ordinateur par type de produits avec des rubriques et des produits préenregistrés ce qui me permet de gagner du temps en parcourant moins de distance dans la grande surface et de vérifier plus facilement au fur et à mesure des rayons que j'ai bien tout pris. En plus j'ai oublié mon stylo et je ne peux pas, sur sa liste, rayer au fur et à mesure ce que j'ai déjà collecté. Je perds du temps. Il y a la queue au rayon boucherie. Tant pis je choisis du poulet préemballé en promotion en tête de gondole en vérifiant la date limite d'achat que je mets du temps à trouver comme d'habitude.

Au passage devant le rayon vêtement, je craque pour un très joli  pyjama en solde à 6,99 euros ! C’est le deuxième que j'achète ce moi ci. Certaines sont addict aux chaussures, moi j'ai la folie des pyjamas. On pourrait croire que je suis pantouflarde ; pas du tout bien au contraire, je suis  hyperactive dans la journée, je ne tiens  pas en place et fais beaucoup de sport. Après l’effort j'aime le réconfort d’un joli vêtement confortable que je retire avant de me coucher puisque j'ai l’habitude de dormir nue comme un ver.  Ce n’est pas vraiment logique mais l’être humain est fait de paradoxes et moi particulièrement ce qui déroute parfois ceux qui m’aiment et croyaient bien me connaître.

Je me dirige vers la caisse en jaugeant le nombre de clients attendant à chaque caisse, scrutant leurs caddies pour voir s’ils n’étaient pas trop pleins et je choisis la caisse où je pense le moins attendre mais, comme presque à chaque fois, je n’ai pas prévu l’incident : le prix manquant par exemple. Cette fois ci c’est un client qui a oublié de peser ses poireaux et qui retourne le faire sans se presser et en se moquant éperdument que les autres pendant ce temps  poireautent. Je rage en scrutant les caisses sans caissière pour voir si ils n’allaient pas, vue l’affluence, en ouvrir une autre.  Beaucoup de personnes âgées payent par chèque qu’elles rédigent le plus lentement possible puis le vérifient avant de le tendre d'une main tremblante à la caissière qui prend tout son temps pour le contrôler  et écrire les coordonnées de la carte d’identité. Je pense qu’on devrait interdire les chèques et je m'en  veux aussitôt de cette idée saugrenue.

Enfin je dépose mes produits sur le tapis et passe à la caisse. La caissière est aimable mais ce n’est pas une rapide. Ici en Province on prend son temps, on parle avec les clients. Ce n’est pas ainsi en Ile de France où j'ai passé ma vie d'avant la retraite.

Je luis tends  mon bon de réduction 10 euros pour 60 euros d'achat aujourd'hui seulement vendredi 13 janvier. Que va t'il m'arriver encore on est le vendredi 13 ! C'est intéressant mais ce que je n'avais pas vu écrit en tout petit caractères  c'est qu'elle n'est valable uniquement aujourd'hui  entre 18 H et 20 H30 et il est 11 heures. Je fulmine et exprime mon mécontentement à la caissière en faisant un effort énorme pour rester aimable car elle n'y est pour rien. Si je n'étais pas si pressée, comme je n'avais pas payé, j'aurais abandonné les produits en lui disant qu'elles les  garde jusqu'à 18 H que je repasserai à la caisse dans le bon créneau horaire !  Je hais les hypermarchés !  je remets rapidement tous mes achats dans les sacs que j'ai mis dans mon caddie et paye. Dommage que je n'ai pas eu de chèque sur moi sinon j'aurais payé en prenant tout mon temps pour faire fulminer la jeune femme qui derrière moi m’avait bousculée sans s’excuser tant elle m'avait collée de près pressée elle aussi de passer à la caisse.

Ouf les courses sont terminées. Je suis heureuse et j'ai hâte de me mettre à cuisiner pour mes amis ce que j'adore. La musique de l'hymne à la joie retentit, c'est mon téléphone. C’est mon époux qui m'annonce dépité qu’il est inutile de faire les courses : leur voisine est venue l'informer que, son époux souffre d'une gastro et qu'ils ne pourront venir ce soir ce qui les désole tant ils se réjouissaient de cette soirée.  Si mon chéri avait appelé deux minutes avant j'aurais pu  laisser mon caddie et mes achats sur place et si ma voisine était venue plutôt, je n'aurais pas eu à faire les courses.... mais avec des si ....

Je me dirige vers ma voiture,  dépose les sacs dans le coffre. Rageusement chiffonne la liste des courses et la jette dans le caddie ce que je ne fais jamais. Les autres fois je les abandonne dans les poubelles prévues à cet effet. 

La colère et la déception passées, je me console en me disant que je passerai une belle soirée en amoureux avec mon chéri,  Je cocoonerai avec lui  devant la télévision dans mon nouveau pyjama en savourant des crêpes flambées au rhum qui devait parfumer la crème de marrons du bavarois. J'ai acheté des œufs, du beurre et j'ai de la farine et du lait à la maison.  Il faut toujours positiver dans la vie. Ce que je n’ai pas encore réalisé c’est que  je l’aurai  dans le baba… sans rhum puisque j'ai oublié de l'inscrire dans ma liste de courses. Nous devrons nous contenter de crêpes natures 

Martine (janvier 2018) pour le défi 199 des croqueurs de mots animé par François et Marie

Rédigé par Martine.

Publié dans #Nouvelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dimdamdom59 11/02/2018 22:21

Hahaha j'adore car tellement vrai, j'ai vécu ça au moins dix fois dans ma vie mdr!!!
Par contre en Belgique nous avons un avantage, c'est que les chèques n'existent plus depuis bien longtemps. Personnellement depuis que je vis seule, je fais mes courses dans mon quartier, fini les hypermarchés qui nous poussent à la consommation. Mon ex chéri étant membre de Carrefour, faisait les courses en fonction des points bonus, on s'en sortait avec double facture, je détestais ça.
Personnellement je ne fais jamais de liste ou si j'en fait la plupart du temps je l'oublie à la maison.
Bisous Martine et à demain avec Durgalola qui sera à la barre :)
Domi.

Lenaïg 02/02/2018 10:44

Crêpes nature, c'est très bien aussi ! Tranche de vie d'une retraitée ordinaire mais si bien narrée qu'on est passionné ! Pour l'analyse d'écriture, je ne m'y connais pas mais cela me semble correspondre, équilibrée et idéaliste, dynamique et entière, je le ressens aussi :))). Gros bisous.

fanfan 31/01/2018 22:20

On s'y croirait . c'est exactement cela .on s'énerve souvent en faisant les courses ! Je ne supporte pas les gens lents qui prennent tout leur temps !

luciole 83 30/01/2018 16:12

Coucou Martine
Voilà du vécu ! Super texte dynamique et plein d humour ! Comme tjrs d ailleurs ! Bravo et merci (sur ma tablette car ordi en panne) Gros bisous

mamazerty 30/01/2018 14:05

Mais c'est très bien la soirée crêpes sans les voisins, c'est très bien la soirée à deux même sans crêpes!
J'ai lu un autre livre sur les listes de courses , çà s'appelle "les courses"
https://www.lecteurs.com/livre/les-courses/4189914/avis

Fanfan FL 30/01/2018 11:56

Coucou Martine.. ah faire les courses au supermarché.. tu n'as rien oublié, et j'avais l'impression d'être dans le magasin. J'ai bien aimé. Belle journée. Bisous

Durgalola 30/01/2018 09:20

Martine je te souhaite une bonne fête. Bises

Hellebore95 29/01/2018 21:35

Coucou Martine!

Et oui, pour faire les courses, il en faut de l'énergie, mais tu sais maintenant, il existe une manette que tu prends à l'entrée, qui enregistre tes achats en lisant les codes barres. A la fin de tes courses, lorsque tout est enregistré, tu vois ton total et, si tu n'es pas contrôlée, cela va beaucoup plus vite. Nous on se sert de ce service, cela évite de passer à la caisse et l'attente.
BRAVO pour cette narration, avec un brin d'humour et d'énervement mdr ! Bisous, bisous. Coryphee

Ionard 29/01/2018 19:50

super! beaucoup aimé ta façon de raconter..... comme toujours au final
C'est ballot pour le rhum!
Bises
Dany

Gabray 31 29/01/2018 18:46

Ce sujet t'a grandement inspiré un superbe texte !
Passe une bonne semaine . Cordiales amitiés & à +

Jeanne Fadosi 29/01/2018 15:12

le sujet t'a bien inspiré. C'est tout à fait ça et je comprends les jeunes générations qui n'utilisent plus que le drive ! bises et belle fin de journée

Renée 29/01/2018 15:01

Super bien construit avec tes jeux de mots par ci par là mais c'est surtout la fin qui m'as fait rire. Bisoussss

Durgalola 29/01/2018 13:55

Je suis admirative devant la complétude de ton texte pouvant presque être commenté à chaque ligne. Tu as un don indéniable pour l'écriture. Tu es très humaine. Bises

Quichottine 29/01/2018 12:11

Ah là là... quelle liste !! et tant de situations réelles dans ton récit !
J'ai adoré !
Bisous et douce journée.

jazzy57 29/01/2018 12:10

Excellent ! je me suis retrouvée dans ton texte surtout pour le passage en caisse dans l'hypermarché , j'essaye aussi toujours de choisir les caddy les moins chargés devant moi mais il y a ce petit grain de sable, le prix inconnu ou oui le légume non pesé . J'ai aussi essayé d'imaginer le caractère de la personne qui a fait cette liste et comme toi je l'ai vue active .
Bonne journée
Bises

kprice 29/01/2018 12:07

Ton texte m'a amusée ... l'aventure au supermarché c'est tellement ça parfois !
C'est rigolo d'imaginer l'histoire qui se cache derrière une liste de courses ... je vais essayer de ne plus laisser traîner la mienne dorénavant ... je n'ose imaginer ce que la personne qui la trouverait pourrait imaginer sur moi ...
Bisous et Bravo Martine !

covix 29/01/2018 12:03

Bonjour,
un superbe texte et un fond de réalité.
C'est un peu pour cela que je ne fréquente que très peu les hypermarchés, le mercredi courses au marché des producteurs et juste le passage en supérette pour les autres nécessités de la maison.
Bonne journée
Bises

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 29/01/2018 11:34

ah les bons de réductions....ouf....telle et telle date...obligée de revenir !!!!!

Marie Minoza 29/01/2018 11:07

J'ai adoré.
Plus vrai que vrai.

Josette 29/01/2018 11:01

c'est tout un emploi du temps les courses dans ces conditions !
belle énergie qu'il faut évacuer sportivement ...

LADY MARIANNE 29/01/2018 10:41

quelle énergie pour ce défi !! plus à dire que la petite liste de courses-
chouette la graphologie--- mais tellement complexe--- des variantes à foison-
bonne journée- bisous-

danièle 29/01/2018 10:22

C'est tout à fait ça les courses! bravo pour ton texte. Je me reconnais à la caisse , il y a toujours un problème avec la personne devant moi!
Je viens de passer un très bon moment.
bonne journée, bises

ABC 29/01/2018 10:00

C'était un défi peu évident dont tu te sors brillamment avec un nouveau pyjama et une soirée en amoureux :-)))

manou 29/01/2018 09:53

Il est génial ton texte...j'ai beaucoup aimé et la chute est inattendue ! C'est une bonne idée d'inventer un caractère derrière une liste de courses. Je n'en fais jamais sauf quand j'ai des invités et que nous avons vraiment un menu prévu à l'avance...j'habite à 5 km du premier village et donc je me passe de ce que j'ai oublié donc les crêpes sont souvent nature :) Bises et une belle journée

Marie de Cabardouche 29/01/2018 09:47

Quelle interprétation très juste de toutes les étapes en amont d'un repas entre amis. Ça sent le vécu, merci Martine de la part des Cabardouche !

Azalaïs 29/01/2018 09:00

Bravo Martine , ton texte est bien enlevé mais pour quelqu'un d'organisé, je trouve qu'aller en grande surface pour acheter si peu de choses, ça ne vaut vraiment pas le coup, la supérette ou l'épicerie du coin ferait sans doute l'affaire et puis acheter du lait 1/2 écrémé alors qu'on est prêt à se jeter sur un gros pot de crème de marron, ça n'est pas très logique! Tout comme toi, j'adore les pyjamas alors que je ne les supporte pas au lit! Parfois j'ai honte car je me dis que si je meurs la nuit, je n'offrirai pas une image très affriolante à ceux qui auront la charge de mon corps, mais comme je serais morte, cela n'aura sans doute plus grande importance!
Bises et bonne journée

ZAZA 29/01/2018 08:26

Bien vu Martine. J'avoue que je savais par de trop comment traiter ce défi. Ton étude de caractère est très intéressante.
Bises et bon début de semaine

colettedc 29/01/2018 04:54

Oh ! Bravo Martine ! Quel imprévu mais, qui se termine bien. Et, tant pis, les crêpes seront nature !!! J'♥ ! Bonne semaine !
Bisous♥