Articles avec #lettres tag

Publié le 16 Septembre 2019

Ta Zézette

Ma Jade Chérie, 

Qu’elle est belle ta Zézette aux poils noirs ébènes si doux, si touffus. J’aime la caresser, l’embrasser, poser délicatement ma tête sur son hirsute duvet exquis. Sa petite bouche rose si fine attire mon doigt comme un aimant. Quand je l’approche elle s’ouvre et j’introduis le bout de mon index avec une infinie délicatesse entre ses lèvres humides qui se referment. sur lui, l’enserrent comme une proie  sans l’écraser ou le mordre. Je le retire, le remets. Elle aime ce jeu et en redemande. Je la caresse et l’embrasse à nouveau.

Je voulais te dire ma Jeanne Chérie, je suis amoureuse de ta Zézette ta chatte angora. Sois  rassurée je ne te quitterai jamais tant qu’elle sera avec toi  car je ne peux me passer d’elle. Zézette ne peut non plus se passer de moi. Si un jour tu me quittais,  pars sans elle,  et offre  la moi en souvenir de toi.

Je t’embrasse ma Jade, mon amour

Paul

 

Martine pour les jeudis en poésie du défi 223 des Croqueurs de mots  animé par Jeanne FADOSI

Merci Jeanne de nous avoir demandé d'écrire  avec la prudence* et la décence joyeuse coutumière des croqueurs de mots  c'est ce qui m'a donné l'idée d'écrire cette courte lettre de Paul à Jade. Car pour moi ce qui pourrait rendre indécent mon écrit (sans photo pour l'illustrer) c'est l'interprétation que seul le lecteur pourrait se faire en fonction de son éducation, ses propres valeurs. Pour moi décrire un acte d'amour ne pourra jamais être indécent si on ne tombe pas dans la vulgarité. J'espère que je n'ai choqué personne et si c'était le cas je m'en excuse. Comme vous le savez les mots peuvent avoir des significations tellement différentes en fonction des individus, c'est toute la difficulté de la communication. 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres, #Ecrits divers

Repost0

Publié le 14 Février 2019

Image Pixabay

Image Pixabay

Mon chéri, Mon tendre amour

Sans attendre plus longtemps,  en ce jour de la Saint Valentin,  Simplement je voulais t’écrire quelques mots d’amour et te dire toute ma gratitude d’être là présent et avoir transformé pour toujours ma vie de nonne timorée sans couleur et saveur en un feu d’artifice flamboyant et passionnel.

Qu’est ce qui m’a séduit chez toi ? En premier ton crane de velours dépourvu de cheveux. Il fait tout ton charme. Pourquoi le caches-tu avec ce grand et élégant chapeau noir.

Quand je viens à ta rencontre, Je sais que tu m’attends, ce n’est pas une surprise, j’ai l’impression que tu me fais un clin-d’œil

Je viens vers toi.  Sans réfléchir, je retire doucement ton galure et approche ma bouche de ta peau parfumée et sucrée que j’ai envie de lécher comme une sucette. Mais trop timide je ne le fais pas. Je te prends par la main, te guides et c’est toi qui, dans un baiser fusion, caresse mes lèvres exsangues qui tremblent de désir et rougissent soudain de plaisir

Quelle sensuelle et douce union entre moi et toi mon indispensable et inséparable rouge à lèvres. 

Je t’aime mon ardent bonbon d’amour, mon Valentin.

 

Ta Valentine

 

Martine Martin / Février 2019 (pour le blog des croqueurs de mots, communauté de Domi qui nous a demandé d'écrire une lettre pour la Saint Valentin avec les mots imposés écrits en gras dans le texte)

 

Je n'aime pas la Saint Valentin et c'était difficile pour moi d'écrire une lettre à mon chéri et surtout la diffuser sur internet. Je trouve qu'il n'y a pas de jour particulier pour déclarer son amour et qu'il vaut mieux le dire que l'écrire même si c'est très difficile pour moi de montrer mes sentiments. Alors j'ai trouvé cette pirouette d'une déclaration d'amour à mon rouge à lèvres pour participer tout de même.

Ces lettres étaient soumises au vote des visiteurs du blog des croqueurs de mots. A l'heure où je publie cette lettre les résultats du vote ne sont pas connus car le module n'a pas bien fonctionné et c'est peu dire car par exemple ma lettre avait 2 votes, soudain 4 elle est retombée à 2 votes ! Domi voyant que le module de vote ne fonctionnait pas l'a retiré et a demandé à ceux qui n'avaient pas déjà voté de lui envoyer leurs choix de lettres ce qui a retardé la parution.

Domi je ne t'ai pas envoyé mes choix car voyant les dysfonctionnements du système avant son retrait je me suis dit que les votes n'avaient plus aucun sens. Je me suis contentée de mettre un commentaire à chacune des lettres qui étaient toutes très agréables à lire et c'est l'essentiel.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 30 Janvier 2019

Crystal : lettre à Madame Jill Bill

Chère Madame Jill Bill

Permettez-nous  de vous la présenter notre fille Crystal.

C’est une jolie petite fille blonde intelligente et douée aux cheveux bouclés et aux yeux bleus améthyste.

Passionnée de nature,  Le week-end elle fait  de longues balades en forêt et dans les champs avec son cheval  le beau Rubis. Elle aime prédire l’avenir en regardant dans sa boule de cristal que nous lui avons offerte. Si vous souhaitez qu’elle vous dise ce que l’avenir vous réserve, elle se fera un plaisir de le faire. Il suffira de lui demander ; Sa timidité l'empêchera de vous le proposer.

Madame Jill Bill ne vous faite pas de bile : Crystal  ne perturbera jamais votre classe. Elle est si  réservée qu’elle ne parlera jamais spontanément, il vous faudra la solliciter.  Vous risquez même d’oublier sa présence tant elle se montre transparente.   

Elle est très mince et semble très fragile comme le cristal dont elle porte le prénom : Apparence trompeuse. Physiquement et psychologiquement,  elle est solide comme le roc.

Comme vous le voyez, c’est une perle, que dis-je une pierre précieuse, un diamant.  En effet pour adoucir notre nom de famille qui aurait pu la rendre trop dure, inflexible, austère, Nous lui avons choisi un prénom qui lui apporte à la fois un peu de brillance, de transparence et de fragilité.

Chère Madame, vous aurez le plaisir d’accueillir dans votre classe Crystal de Roche.

Bien à vous

Pierre et Jade de Roche

cristal de roche

cristal de roche

Martine / Novembre 2018 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill    (aujourd'hui Crystal) sur des photos du site Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Lettres

Repost0

Publié le 14 Janvier 2019

Wanted

De Mohamed BEN BARJO

à : Monsieur le Directeur des Ressources Humaines de la Société SANS NOM

OBJET : Votre annonce : "Wanted"

Quelque part en France, le 14 janvier 2019

 

Monsieur le Directeur,

« A l’impossible chacun est tenu » est une des valeurs que nous avons en commun. Vous avez cru que vous trouveriez le mouton à cinq pattes pour développer vos ventes et vous avez eu raison d’y croire et d’oser publier cette annonce.

Il faut savoir : Je suis l’homme que vous recherchez  et je vais vous le prouver.

Le portefeuille vide je connais surtout après la bohème forcée : J’ai passé l’été sur le sable pas celui de la plage mais du chômage. J’arrive toujours à remplir mon portefeuille quand il est vide. Vous devez vous demander comment j’y parviens ? Tout simplement avec mes qualités :  créativité, ruse et audace. La fortune sourit aux audacieux comme ils disent les moralistes .  Pour y parvenir, j’utilise aussi mes grandes capacités à influencer les hommes, à  les mettre sous mon emprise,  à leur faire miroiter la cerise pour leur cacher le reste et parvenir à mes fins. Je suis donc tout à fait capable de manager une équipe et convaincre des clients.

Homme de face je le suis et j’ai plutôt belle face comme vous le verrez sur la photo jointe ce qui est important aussi pour le pouvoir de séduction qui est indispensable à tout commercial.

Wanted

Ne soyez pas étonné : Et oui tout petit je me voyais déjà en haut de l’affiche et j’y arriverai  !!! Je finirai Ennemi public N°1quand j’aurais réalisé un grand projet qui me tient à cœur.

En attendant pour m'entraîner à réaliser l'inconcevable, je pourrais donc facilement être votre commercial N°1 et être en permanence en haut de votre palmarès interne.

Rassurez-vous : A force d’avoir tellement de profils pour pouvoir m’adapter à chacun et à chaque situation que j’affronte de face avec détermination, je n’ai vraiment aucun profil déterminé c'est pourquoi je ne vous enverrai pas mon curriculum-vitae qui vous est inutile.

Je n’ai pas besoin d’oser pour être fou, je le suis vraiment ! Mon pote Ahmed à qui j’ai confié le grand projet de ma vie me le reproche souvent quand il vient pleurer au creux mon épaule  en me rabâchant : « tu es complètement barge Momo Ben Barjo ». Je lui réponds arrête de pleurnicher mon pote « tu te laisses aller » !. 

Quand à rester dans les cadres fixés, je l’ai appris dès mon enfance. La mamma  avait tapissé les murs de la salle de séjour familiale avec des cadres contenant ma photo et j’ai passé beaucoup plus de temps confiné dans les caves et les cages d’escalier qu’en liberté au grand air.

Vous souhaitez quelqu’un capable de ramener les ferrets de la reine, pas de problème, j’aime beaucoup les bijoux et j’ai une certaine expérience pas dans leur fabrication (rassurez-vous je ne suis pas un expert dans ce domaine) mais dans la capacité à aller les chercher et à les ramener en prenant tous les risques.

J’ai beaucoup de mémoire même si les flics, quand je reste imperturbable face à eux,  me traitent d’amnésique parce que je ne donne pas le nom de mes copains mais rassurez-vous non je n’ai rien oublié, je mémorise tout. Ceci prouve aussi ma grande capacité à résister à la pression

Je ne suis pas un artiste même si, hier encore, je m’amusais à taguer quelques murs mais vous le reconnaitrez : ce n’est pas de l’art ; juste la preuve d’une grande capacité à exprimer ma créativité.

Je ne m’endormirai pas en réunion si elles ont lieu l’après-midi. Le matin c’est plus difficile, je suis plutôt du soir et mes nuits sont chaudes. J’aime les plaisirs démodés. Je pourrais travailler tard.

Je n’ai jamais sauté à l’élastique, monté le mont Ventoux en vélo mais je suis sportif, je fais beaucoup de musculation et j’ai le goût du risque. Je risque ma vie tous les jours. Dans le commerce on ne se fait pas que des amis, particulièrement dans le mien qui est des plus dangereux  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’envisage de déménager et de vendre autre chose ailleurs.

Quant aux devises de votre entreprise, je n’aurais pas besoin de les faire miennes, elles le sont déjà : pour moi tout est possible, je n’ai pas de limites.  Je ne fais pas dans les détails comme on me le dit souvent. Je suis d’un naturel méfiant et je sais que derrière chaque ami se cache un ennemi potentiel.

Vous êtes maintenant rassuré, vous vous réjouissez de m’avoir trouvé et pensez que la mayonnaise peut prendre entre nous. Elle ne prendra pas ! Je vais vous décevoir,  je ne suis pas candidat.

C'est étonnant. Pourquoi donc vous ai-je écrit ?  Voyez Monsieur le Directeur, j’ai des goûts de luxe.  Vous ne pourrez jamais me payer autant que ce que je gagne actuellement dans mon petit commerce  tout en restant au pôle emploi  qui continue à me verser des allocations

Alors pourquoi vous ai-je écrit tout simplement pour vous dire que j’ai trouvé votre annonce complètement débile et qu’elle m’incite à continuer mon petit commerce illégal mais bien plus rémunérateur que ce que vous pourriez me donner même avec les objectifs dépassés et avec en prime les allocations chômage. Je préfère encore la prison où je pourrais me la couler douce plutôt que d'intégrer votre entreprise.

Bientôt les médias parleront de moi et vous verrez que ce que je vous ai dit sur moi dans cette lettre n'est que pure vérité.

Je vous souhaite bonne chance pour votre recherche même si je ne crois pas que vous trouverez le mouton à cinq pattes qui vous ramènera les ferrets de la Reine.

Momo vous salue bien Monsieur le Directeur.

Martine / Janvier 2019 pour le défi 214 des Croqueurs de mots animé par Fanfan (écrire une lettre de motivation avec des titres imposés de chansons d'Aznavour soulignés dans le texte)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 31 Décembre 2018

ma lettre au père Noël

Domi pour le dernier défi des croqueurs de mots de l'année 2018 nous demandait d'écrire une lettre au père Noël et nous devions voter pour nos lettres préférées. Je n'ai pas gagné ce concours remporté par mon amie Zaza mais je suis très satisfaite de mon résultat 4 votes. J'en attendais beaucoup moins vu que ma lettre n'est pas vraiment dans l'esprit de Noël  (fête que je n'aime pas vraiment) et qu'elle n'est pas vraiment tendre avec le Père Noël. Vous la trouverez ci-dessous (les mots en gras étaient les mots imposés)

Salut vieux Schnock,

Avant de te concocter la liste de ce que je souhaite, je serai franc avec toi Père Noël. Je sais que tu es un imposteur et je n’aime pas ceux qui se font passer pour ceux qu’ils ne sont pas, qui promettent beaucoup, qui font espérer et qui en n’exauçant pas les souhaits de chacun n’amènent que frustration et tristesse. Et toi tu es le roi de ceux-ci puisque tu suscites le désir chez des enfants que tu ne pourras satisfaire. A cause de toi, ils resteront toute la vie des éternels insatisfaits malheureux ne sachant se contenter de ce qu’ils ont.

 Quand j’étais enfant je t’ai écrit une belle lettre dans laquelle je te  demandais une jolie voiture à pédale et je n’ai eu dans mes chaussettes et souliers qu’un morceau de pain, même pas de la bonne brioche, du pumpernickel accompagné d’une orange et d’une tablette de chocolat.

Pourquoi donnes-tu beaucoup aux riches et presque rien aux pauvres ?   

Je  t’ai vu l’autre jour à Paris devant les vitrines animées des grands magasins baignées de lumières multicolores et décorées d’étoiles scintillantes. Tu étais là triomphant dans ce paysage de fête au milieu des familles. Tu souriais et serrais les mains des enfants, des parents. Tous tes admirateurs avaient des étoiles dans les yeux. Tu distribuais des bonbons.et les adultes buvaient du vin chaud comme du petit lait. Souviens-toi il y avait dans cette foule un type coiffé d’une casquette portant un pantalon en jean  et un gilet jaune (c’est tendance actuellement en France) qui t’a juste demandé du feu mais tu ne lui en as pas donné sous prétexte que ce n’était pas bon de fumer et tu as même ajouté  « il suffit de traverser  la rue,  en face il y a un bureau de tabac.  Ce type c’était moi. Si tu n’es même pas capable de me donner du feu, comment veux-tu que je croie que tu vas m’apporter des merveilles au pied de mon sapin.

En plus tu  n’es pas là pour me faire des leçons. C’est bien connu Dieu, que tu côtoies tous les jours et qui est soi-disant ton ami, est un fumeur de havane et peut-être même d’opium alors pourquoi je ne pourrais pas fumer mes clopes. Je t’ai sifflé et j’ai crié très fort « Père Noël démission », si fort que beaucoup qui t’acclamaient quelques instants auparavant  se sont mis à crier avec moi. 

Arrêtes de descendre sur terre avec un traineau tiré par des rennes, prends plutôt une automobile ou une camionnette. Je sais que tu vas me répondre que les rênes ne polluent pas contrairement aux automobiles qui émettent des gaz à effet de serre et bien détrompe toi tes rennes polluent autant car ils pètent et émettent donc des gaz à effet de cerf  serre », pardon de rêne et ils laissent partout dans les rues de grosses crottes puantes et horribles. Avec le réchauffement climatique il n’y a plus de neige pour ton traineau. Te déplacer en automobile serait plus prudent pour toi, ainsi Tu passerais incognito sinon tu risques de te faire coincer dans un rond-point par des gilets jaunes trop heureux de prendre en otage le Père Noël même si eux, les candides, croient encore en toi !

Tu peux aussi rester au ciel c’est plus prudent et sous-traiter ta livraison de jouets à Amazon.

Si tu ne pouvais me faire qu’un seul cadeau,  je voudrais la paix   dans le monde et ne me dis pas que ce n’est pas dans ton domaine de compétences. En offrant à de nombreux enfants des sabres de pirate, des pistolets lasers, et tout un tas d’armes même factices,  tu contribues ainsi à former des enfants à la violence et en faire de futurs soldats ou CRS. S’il te plait cette année n’amène aucune arme dans ta hotte.

 Je souhaiterais que tu m’apportes aussi la clé du bonheur. Je la cherche depuis longtemps. Il parait qu’elle est en moi mais je ne l’ai pas trouvée et pourtant  je croque la vie à pleines dents.

Dernière demande et ce sera tout pour cette année, c’est déjà beaucoup : Pourrais-tu m’apporter aussi du beurre, l’argent du beurre et le sourire de la mère Noël qui ne doit pas sourire souvent avec un vieux schnock comme toi. Je la plains sincèrement

Comme tu le verras je ne t’ai demandé des cadeaux que tu ne peux pas m’apporter. Je sais que tu rigoles dans ta barbe en te disant que, même si mes demandes eurent été réalistes,  tu ne les aurais pas satisfaites puisque je n’ai pas été sage cette année. J’en suis bien conscient mais je l’ai fait exprès car si tu m’apportais vraiment ce que tu me demandes je n’aurais plus de raison de lutter pour ta démystification et si possible ta destitution. Aujourd’hui est une étape importante dans ma bataille puisque je vais diffuser cette lettre sur le blog des croqueurs de mots qui a beaucoup de succès et sur les réseaux sociaux. Tes jours en tant que père Noël sont donc comptés.

C’est ce projet, cette bataille que je mène depuis longtemps qui me fait tenir dans la vie. Je voulais donc te remercier d’exister.

Ton meilleur ennemi

Noël PEYRE   

P.S. : Ce n’est pas une plaisanterie je m’appelle bien Noël et en plus PEYRE, je t’en déteste d’autant plus pour les moqueries dont je fais l’objet depuis mon enfance.  Si tu pouvais changer de nom ce serait le plus beau cadeau que tu pourrais me faire.

Je vous avais déjà mis le lien avec ces 20 lettres dans mon article du 21 décembre en vous demandant de deviner quelle était ma lettre. Merci à Jazzy 57 et Durgalola d'avoir essayé Si ce n'est pas déjà fait, vous pouvez lire ces lettres sur le blog des croqueurs de mots en lien ci-dessous. Il faut cliquer sur le numéro de chaque lettre sous la photo du bateau en entête du blog pour pouvoir les lire.

Bon réveillon et meilleurs voeux pour 2019.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 21 Décembre 2018

Les lettres au père Noël des croqueurs de mots

Pour le dernier défi de l’année , Domi demandait d’écrire une lettre au père Noël en y insérant des mots imposés choisis par les écrivains et poètes amateurs de la communauté qu'elle anime et à laquelle j'appartiens : Les croqueurs de mots.

Vous trouverez ces 20 lettres dont la mienne (mais je ne vous dirai pas laquelle) sous la bannière du blog des croqueurs de mots (lien ci-dessous).

Vous pouvez voter jusqu'au 23 décembre pour vos cinq lettres préférées en cliquant sur leur numéro dans le module en dessous de l'article. Merci de vos votes.

Essayez de trouver la lettre que j'ai écrite. Le premier qui écrira son numéro en commentaires recevra un petit cadeau de ma part. Pour que vous ne soyez pas influencés par les réponses des autres, je n'afficherai les commentaires qu'après la publication des résultats.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 10 Décembre 2018

Photo Martine Martin prise aux Sables d'Olonne

Photo Martine Martin prise aux Sables d'Olonne

Cher Papa Noël,

Ce sont habituellement les enfants qui t’écrivent. Je ne suis pas une petite fille mais une jeune chatte blanche comme neige appelée Poupougnette et qui a envie elle aussi de déguster la  magie savoureuse de Noël.

Je vis chez un couple à la retraite. J’aime beaucoup ma maîtresse qui me couvre de caresses quand je suis disposée mais sait me laisser tranquille quand elle sent que je n’en ai pas envie. Elle est souvent malade et se met à vomir ce qui me rend très triste. Je me couche alors à côté d’elle dans son lit, je ronronne, la regarde avec des yeux verts de serpent mort d’amour. J’aimerais Papa Noël que tu lui offres pour Noël le médicament qui pourrait non seulement apaiser ses souffrances mais la guérir à jamais.

Mon Maître est un  vieux schnock qui, à défaut de m’aimer, me supporte. Il me chasse du fauteuil dès qu’il m’y voit installé. Je sens qu’il ne m’aime pas même si c’est lui qui m’a offert à son épouse pensant que je pourrais lui apporter un peu de réconfort. Parfois, il me veut me faire quelques caresses mais je me sauve.  Il fume la pipe. Je n’aime pas l’odeur qui imprègne ses vêtements, il dit toujours qu’il va arrêter de fumer.  Pourrais-tu Papa Noël lui apporter une cigarette électronique afin qu’il arrête de puer autant tout en continuant à prendre du plaisir à aspirer avec délectation dans un tuyau. Je pourrais alors accepter ses caresses, m’installer sur son clavier d’ordinateur quand il est entrain de boursicoter sur internet.  Peut-être finirions-nous par nous aimer !

Si tu pouvais aussi apporter  de ma part à mes maîtres 5 rouleaux d’un joli papier peint, déjà encollé (ce sera plus simple pour eux à poser) pour remplacer celui de toute splendeur de l’entrée que j’ai lacéré avec mes griffes. Je te promets Papa Noël que je ne recommencerai plus.

Le dimanche parfois mes maîtres reçoivent leur famille composée de leur fils, son épouse et leur petit stroumpf.  Il est mignon comme tout mais il aime le foutoir, il renverse sa caisse de jouets, les étale partout. C’est un  braillard, qui court partout à quatre pattes, me tripote quand j’ai le malheur de l’approcher. Papa Noël,  J’aimerais que tu lui amènes un chat blanc en peluche au poil aussi doux que le mien. Peut-être  arrêterait-t-il  ainsi de me prendre pour son doudou et de me malmener. Je retrouverais ainsi ma tranquillité.

J’ai un jardin où je peux courir, grimper aux arbres, chasser les oiseaux quand ils prennent leur envol. J’y suis heureux, mais il est trop petit alors j’aime grimper sur le mur et sauter dans le jardin des voisins. Un  beau minet  tigré agressif se l’est approprié. Il n’accepte aucun envahisseur sur ce bout de pelouse qu’il considère comme son territoire national. Il  me pourchasse en feulant pour m’empêcher de m’installer au soleil sur les coussins moelleux d’une jolie balancelle. Pourrais-tu Papa Noël lui offrir une pelle pour qu’il enterre la hache de guerre.  Nous pourrions nous installer tous les deux côte-à-côte dans la paix,  la fraternité et pourquoi pas l’amour.

Je te remercie Papa Noël de ce que tu pourras faire. J’espère que je ne dormirais pas quand tu passeras apporter tous ces cadeaux. Ne crois pas ceux qui disent qu’on ne réveille pas un chat qui dort. S’il-te-plaît, réveille moi.  J’aimerais tant te rencontrer, me frotter à tes pieds en ronronnant, me lover dans tes bras et te faire une grosse lichette sur ta joue avec ma langue bien râpeuse.

Poupougnette

Martine pour le défi 190 d'Evy (lettre au prère Noël)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 4 Juin 2018

Cher Archibald

Cher Archibald

Quand Asfree a lancé son défi d’écriture et qu’il fallait imaginer la lettre qu’ un personnage de livre ou de film aurait pu m'adresser, j’ai été un bref instant déstabilisée.  Il y a tant de héros de fiction que j’ai aimés et dont j’aimerais recevoir un courrier.  Et puis, cher Capitaine Haddock, tu m’es apparu comme une évidence.

Comme tu ne me connais pas et que je te connais très bien j’ai préféré t’écrire pour te dire tes 4 vérités les meilleures et les pires plutôt que d’imaginer une lettre que tu m’adresseras jamais.  

Tu dois te demander pourquoi je t’ai choisi ? Pour plusieurs raisons la principale parce que la lecture de toutes tes aventures  à côté de tintin m’a procuré quand j’étais jeune un immense plaisir. Je te préférais à ton ami tintin. Certes il est intelligent, rusé, très actif ce bachi-bouzouk  ce qui me plait mais il n’a pas d’étoffe comme toi et semble souvent sur une autre planète. Il n’est que l’hologramme de lui-même.   Heureusement que tu es à ces côtés pour le ramener à la réalité des choses. 

L’autre raison pour laquelle je t’ai choisi c’est que tu es un capitaine et que Je suis marin sur la jolie goélette des croqueurs de mots pour laquelle j’écris aujourd’hui.  J’aimerais comme toi voguer sur les océans ce que je ne fais que virtuellement  étant tout sauf une aventurière. Pour reprendre une de tes expressions, si je vogue un jour,  pour ne prendre aucun risque,  je le ferai sur un  bateau-lavoir ou sur un pédalo à une place pour en devenir plus facilement capitaine comme le dirait Mélenchon qui te ressemble un peu et qui a copié ton vocabulaire.  La seule différence néanmoins entre vous c’est que toi Archibald tu le fais pour le bien d’autrui et que lui le fait pour sa propre gloire.

Sous ton côté bourru, excessif en tout, se cache une grande affectivité, un cœur d’or.  Pour toi pas de nuances tout est noir ou blanc, tu ne connais pas le gris. Tu es impulsif, spontané, impatient, parfois grincheux, voire même colérique. Seul le court terme compte et tu t’engages pleinement dans l’action sans réfléchir mais avec beaucoup de pugnacité.

Tu aimes les gens ou tu les détestes. Tu es exigent avec toi-même et avec les autres vis-à-vis desquels tu te montres spontanément très critique ce qui te rend intolérant vis-à-vis de ceux que tu trouves lents, mous, bêtes. 
 

Cher Archibald

Tu dis ce que tu penses, ce que tout le monde pense... mais n’ose pas dire. Au diable la bienséance qui est  pour toi  la caractéristique des moules à gaufres autrement dit  de Monsieur ou Madame tout le monde si tu me permets de traduire ton expression. Tu es comme le poil à gratter, tu frottes où ça fait mal cher Archibald et d’ailleurs dans ton prénom il y a Archi ce qui te convient bien.  

Tu ne laisses en tous cas personne indifférent et heureusement car tu ne supportes pas l’indifférence. À  défaut d’être aimé, tu préfères qu’on te haïsse. 

À y réfléchir maintenant, je crois savoir pourquoi je t’aime tant.  Nous nous ressemblons un peu et certainement que je m’aime à travers toi-même si, au fil des années, la vie m’a appris à faire preuve de plus de circonspection.

Je sais que tu n’aimes pas les conseils mais je vais t’en donner un tout de même !  Tu devrais cher Archibald mettre de l’eau, non pas dans ton vin puisque tu n’en bois pas, mais dans ton whisky au sens propre comme au sens figuré.  Arrêtes d’être un boit-sans-soif sinon tu vas devenir un va-nu-pieds. L’alcool peut te détruire, voire te tuer et je suis bien placée pour le savoir : il a tué mon papa. 

Tu devrais aussi cesser de fumer : cela te ferait faire des économies et serait très bon pour ta santé. En plus, mille sabords de tonnerre de Brest, cela t’éviterait, Cornichon, de te brûler les doigts ou ta barbe avec tes allumettes ou ta pipe.

Voilà ce que je voulais te dire Illustre Capitaine qui m'a tant amusée dans mon enfance. Merci infiniment et du fond du cœur.

Permets moi de te faire un bisou
 

Martine / Mai 2018 pour le défi 206 des croqueurs de mots animé par Asfree

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 23 Novembre 2016

Chère Madame de Jill Bill

Vous allez avoir dans votre classe cette année notre fils Archambaud Lérault de Ravel. La beauté est subjective, Je le trouve beau mon fils mais l'est-il réellement ? À chacun de le dire.  Vous allez peut-être rire car je suis née d'Archambaud. Comment est-il possible qu'une mère soit née de son fils : "d'Archambaud" est mon nom de Jeune fille !! En tous cas mon fils fait honneur à son prénom et à mon nom : C’est un artiste et depuis qu’il est tout petit il chante.

Archambaud Lérault de Ravel

S’il se mettait à faire des vocalises dans votre classe sur les lettres de l’alphabet, ou les chiffres, n’hésitez surtout pas à lui chanter ramona. Il s’arrêtera et même s’il vous maudira intérieurement, en retour il ne vous chantera pas pouilles. Il est important de vous prévenir aussi qu’Archambaud est un petit garçon très sensible qu’un rien le fait pleurer. Comme écrivait Alfred de Musset dans sa Lettre à Lamartine « Puisque tu sais chanter, ami tu sais pleurer ». Nous aimerions qu’Archambaud puisse apprendre à jouer d’un instrument de musique mais il ne le veut pas, il dit que sa voix est le meilleur des instruments. Tant pis, il ne pourra jamais jouer le boléro ni le danser d’ailleurs car il déteste la danse. Plus tard il veut être chanteur d’opéra. Je me dois d'ajouter qu’il a une voix de soprano. En revanche ce n’est pas un comédien mais il apprend vite. En conséquence, je vous remercie, chère Madame, de l’inscrire à la chorale de l’école bien sûr, mais aussi à l’activité théâtre.

Le principal c’est qu’il évite de devenir Chanteur de variétés comme cet énergumène accoutré de manière grotesque  qu’il a vu à la télévision et qui l’a enthousiasmé parce qu’il chantait en ouvrant grand la bouche avec une voix très haute comme lui. Pour moi ce saltimbanque ne chantait pas : il hurlait !

Archambaud Lérault de Ravel

Je compte sur vous pour aider Archambaud à devenir un grand chanteur lyrique.

Je vous en  remercie vivement.

Recevez, chère Madame de Jill Bill, l’expression de ma considération distinguée

Madame la comtesse Isabeau Lérault de Ravel née d’Archambaud

 

Martine / Novembre 2016 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill 

 

  

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Lettres

Repost0

Publié le 12 Novembre 2016

Bonjour qui ?

Bonjour , Bonjour,

Vous devez vous demander pourquoi je vous dis bonjour deux fois?  D’abord pour ne pas faire mentir le proverbe "il vaut mieux deux fois qu’une". Ensuite il faut savoir, qu’étant autrefois une petite fille timide,  j’avais beaucoup de mal à dire bonjour. Ma maman me harcelait avec ses  « dis bonjour à la dame » en m’épargnant heureusement le « mouche ton nez », Elle ne m’a jamais demandé de m’écrier  « dis bonjour au Monsieur ».  C’est étrange quand on y réfléchit car dans notre Société le masculin prime souvent.  Alors dans mon  « bonjour » bissé,  il faut entendre Bonjour Madame, Bonjour Mademoiselle et bien entendu Bonjour Monsieur formule très prisée de notre ex-président Valéry Giscard d’Estaing.

Cela aurait été beaucoup plus simple,  simple comme bonjour, d’écrire « bonjour à tous ».  Je n’y ai pas pensé en débutant ma lettre et heureusement, parce qu’en y réfléchissant, j’aurais dû ajouter « et à toutes » pour ne pas que le masculin prenne encore le dessus.

Le mieux aurait été de  vous proclamer « Bonjour tout le monde ». Avouez que cela aurait été on ne peut plus impersonnel. Vous n’êtes pas tout le monde, vous êtes mes ami(e)s puisque venant régulièrement me lire, nous nous connaissons et nous nous apprécions. Vous m’en auriez voulu : Ensuite « Bonjour l’ambiance » !  Vous auriez délaissé mon blog. Je n’aurais pas compris, et déçue par cette amitié trahie je vous en aurais voulu et j’aurais pensé en moi-même « bonjour la confiance ».  Il valait encore mieux vous dire « bonjour tout(e) seul(e) » pour que chacun(e)  se sente concerné(e).

Je vous prie de m’excuser de ne parler pour ne rien dire. En effet,  Je n’étais pas obligée dans cette lettre d’écrire ce « bonjour » encore moins doublé. Ne trouvez-vous pas que c’est passe partout? J’aurais dû passer directement au vif du sujet  pour peu qu’il y en ait eu un ! En effet, après avoir philosophé, certain(e)s diront  blablaté  sur « bonjour », je ne me souviens plus ce que j’avais à vous dire dans cette lettre. Si j’avais quelque chose d’intéressant à vous raconter je n’aurais pas oublié à moins qu’après l’affreux crabe Jojo ce soit l’horrible Alzheimer qui se soit insinué à mon insu en moi.

Alors n’ayant plus rien à vous dire aujourd’hui, il ne me reste plus qu’à vous dire « bonsoir » mais bonsoir qui au fait ?

Rassurez-vous je ne vais pas blablater sur le « bonsoir » sinon « bonjour les dégâts !» ...

Tout simplement  Vous avez le bonsoir d’Alfred de Martine non pas d'Alphonse de Lamartine !... et toute mon amitié

Martine (Novembre 2016) pour le nid de mots d'ABC. Seule contrainte commencer notre écrit par "bonjour". Vous comprenez donc maintenant pourquoi j'ai débuté ainsi.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0