livres

Publié le 25 Novembre 2021

Juliette mon fol amour de Patrick Tudoret

J’ai rencontré Patrtick Tudoret au Salon du livre de La Rochelle, quel bonheur de dédicacer mes livres à ses côtés. Il y a des rencontres qui vous marquent.

Entre deux signatures. Patrick a eu le temps de me parler avec passion de quelques-uns de ses romans et essais et particulièrement de « Juliette » sa biographie de Juliette Drouet qui fut la compagne de Victor Hugo pendant plus de 50 ans. 

Vénérant Victor Hugo et curieuse d’apprendre comment Juliette, cette jeune actrice, est devenue son égérie, j’ai acheté ce livre pour faire un cadeau de Noël à ma belle mère de 95 ans, mais je n'ai pas résisté à l'envie de le lire.

 Je m’attendais à une biographie classique et j’ai lu un magnifique roman d’amour écrit à la première personne qui m’a profondément émue. Patrick s’est mis à la place de Juliette. Elle seule pourrait dire s’il a vraiment réussi à se mettre à sa place. Personnellement, je suis persuadée qu’il l’a compris, aimée aussi et qu’elle ne pouvait pas avoir meilleur biographe que Patrick qui, avec une écriture magnifique, si sensitive, nous décrit :

  • Un amour chaotique pendant une période sanglante de l’histoire de France qui a valu aux deux amants une vingtaine d’années d’exil à Jersey, Guernesey, en Belgique,
  • Un amour entrecoupé de drames familiaux, d’infidélités provoquant quelques fuites de Juliette « j’ai aimé ! Je l’ai aimé, ce Victor comme une folle, malgré moi, malgré lui, malgré le monde entier, grâce à Dieu et malgré le diable qui, parfois, s’en mêla aussi ».

Même si Victor Hugo était très attiré par les femmes, il n’en a" aimé qu’une seule, "sa Juju", avec laquelle il a vieilli et qu’il a adoré jusqu’à sa mort malgré la maladie « Je t’aime, je t’adore, tu es ma vie, ma bien-aimée, rétablis toi et aime moi ! ».

Ils souhaitaient mourir ensemble, il est mort deux ans après elle. On imagine que ces deux années ont dû être très douloureuses pour lui.

Ce livre a été repris au théâtre.

Il me reste maintenant à lire le second livre acheté à Patrick : « l’homme qui fuyait le Nobel…jusqu’à Compostelle », un best-seller. Promis, je vous en parlerai quand j'aurais lu et commenté tous les nombreux livres de mes amis auteurs échangés avec les miens à La Rochelle.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 8 Novembre 2021

Salon du livre "l'encre et les mots de La Rochelle"

J'ai le plaisir de vous informer que je serai présente sur le stand de mon éditeur "Le lys bleu" (emplacement 59) pour dédicacer mes livres et notamment mon dernier roman "Souviens toi du bus 96":

Les 12 novembre de 14 h à 18 h, les 13 et 14 novembre toute la journée

Au salon du livre "l'encre et les mots" de la Rochelle.(l'an dernier : 120 exposants / 4 000 visiteurs)

Je remercie beaucoup mon éditeur pour m'avoir réservé une place sur son stand. 

Pour chaque livre dédicacé, je remettrai un marque-page (parmi 3 au choix suivant les occasions : noël anniversaire, achat personnel):

 

 

 

J'offrirai également le dernier numéro de la luxueuse revue de la Société des écrivains de Vendée de 84 pages (dans la limite du stock disponible) ou figure tous les derniers livres des écrivains de Vendée membre de l'association avec pour chacun un résumé.

1ère et 4ème couverture de la revue des écrivains de Vendée
1ère et 4ème couverture de la revue des écrivains de Vendée

1ère et 4ème couverture de la revue des écrivains de Vendée

Il sera possible également pour tout acheteur de mon roman "souviens toi du bus 96" d'acheter mon premier roman "Je dis ça mais je ne dis rien" (édité chez un autre éditeur, raison pour laquelle je me refuse à le vendre seul) au prix promotionnel de 10 euros au lieu de 16 euros.

Et pourquoi ne pas passer le week-end ou une journée à La Rochelle pour visiter ce salon du livre.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 4 Novembre 2021

Il y a quelques semaines, j'ai été interviewée par Radio Sables avec une autre écrivaine et amie Eveline THOMER.

Pour écouter, cliquez sur l'URL ci-dessous en lien pas sur l'image puis sur écouter le postcast (mon intervention à partir de 13,35 minutes) mais si vous aimez les livres, je vous conseille d'écouter aussi celui d'Eveline THOMER qui parle de son dernier roman "juste un mot" auteur nationale qui a écrit une trentaine de romans, reçu de nombreux prix littéraires. C'est en plus une femme pétillante. Aimant mes deux romans, elle m'a "marrainée"  à la Société des écrivains de Vendée, me conseille et me fait profiter de son réseau local.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 28 Octobre 2021

La Société des Écrivains de Vendée organise un concours de nouvelles ouvert à tous.
 
Ce concours, doté de prix, est ouvert du 1 novembre 2021 au 28 février 2022 à minuit.

 

Le thème, le règlement et le bulletin de participation sont à consulter sur le site de la société : https://ecrivainsvendee.wordpress.com

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 27 Octobre 2021

Quand j’étais adolescente, j’ai lu de nombreux romans de Delly le soir dans le lit de ma grand-mère et c’était un vrai bonheur. Heureusement, Il n’y avait pas la télévision, sinon je ne sais pas si j’aurais lu !

En faisant des recherches sur ce prénom, je suis tombée sur ce roman de Delly "les deux crimes de Thècle". Je ne sais pas si je l’ai lu, c’est si ancien, mais j’ai bien envie de le lire. On en trouve encore des exemplaire à la vente. Vu que les couvertures ne sont pas toutes les mêmes, on peut penser que ce roman a été plusieurs fois réédité

Les deux crimes de Thècle de Delly

 

Les deux crimes de Thècle

Résumé du roman :

Elle est courageuse, Marie-Marthe, la jeune infirmière, et pourtant dès son arrivée au château de Mieulles, isolé sur un escarpement des monts de Corrèze, elle est saisie d'une sourde angoisse. Elle est sensible et bonne, et pourtant elle ne ressent que peu d'affection pour sa petite malade, Fernande de Grisolles. L'enfant est sournoise, égoïste, gatée par sa mère... Tour à tour suave et d'une sèche dureté, Mme de Grisolles règne sur le château -en l'absence de son mari, soigné dans une lointaine maison de santé... Et Marie-Marthe apprend avec stupeur que les deux servantes de Mieulles -maltraitées, à peine nourries- sont les filles du premier mariage de M. de Grisolles: Sylvine la résignée, Thècle la rebelle... Dans ce château-labyrinthe, aux escaliers dérobés, au donjon interdit, Marie-Marthe va surprendre d'autres secrets sordides. Quand Mme de Grisolles en prend conscience, une lutte feutrée s'engage. Puis dans le huis clos des vieux murs, les haines s'exacerbent..

Martine Martin / Septembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Thècle)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #livres

Repost0

Publié le 10 Septembre 2021

J'aime beaucoup Eveline THOMER, écrivaine des Sables d'Olonne, et ses romans. J'en ai lu deux que je n'avais pas encore eu le temps de lire :

 

La Matouze

C’est un récit autobiographique que nous propose Eveline Thomer dans son émouvant roman « La Matouze »

À travers l’histoire d’Aline. Elle nous raconte avec pudeur son enfance difficile auprès d’une mère impulsive, immature et dépensière à l’excès et un beau-père atteint de schizophrénie. Aline et  ses huit frères et sœurs,  issus de cinq mariages, vivent dans la souffrance affective,  l’angoisse, la  frayeur, l’épuisement.

Mais ce n’est pas du Zola. Aline, l’aînée très protectrice pour ses frères et sœurs, porte un regard critique et humoristique sur les frasques de sa mère et les folies de son beau-père. Ce roman se veut optimiste. Eveline Thomer a voulu montrer, que malgré un mauvais départ dans la vie, avec la volonté de s’en sortir et la joie de vivre, on pouvait réussir dans la vie et être heureux.

 

Voleur de lumière

 

Il y a des cadeaux qui peuvent bouleverser une vie. C’est ce qui arrive à Jeremy, passionné de photographie. Pour ses 30 ans, il reçoit de ses parents 30 appareils photo ayant appartenu à une jeune photographe partie en Russie s’occuper des enfants du Tsar Alexandre III. Subjugué et intrigué par ce présent insolite, il part dans le village natal de cette jeune photographe pour en savoir plus sur elle. Il apprendra beaucoup sur elle, mais aussi sur lui, à travers les rencontres qu’il fera. Trouvera-t-il le grand amour ?

J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu très vite tant, les nombreux rebondissements qui entretiennent le suspens, m’ont tenue en haleine.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 2 Septembre 2021

 

 

Poursuivant mon but de faire connaître les écrivains de Vendée que j'apprécie, je vous propose aujourd'hui mon ressenti sur "le janus des Gauchers" de Pierre Deberdt, roman que j'ai beaucoup aimé.

Jeff défenseur de la nature, avec son vieux camion agonisant va de village en village , transmettre avec passion aux écoliers et instituteurs l'histoire l'eau et leur faire comprendre la nécessité de l'économiser et la respecter. Cette mission éducative donnant du sens à sa vie, lui permet de mieux supporter sa solitude et ses fins de mois difficiles. Ce n'est pas la mort de son camion qui l'arrêtera mais la douleur et la chimiothérapie pour traiter le cancer qu'un pneumologue renommé lui annonce brutalement et qui ne lui laisserait plus que quelques mois à vivre.

Le destin mettra sur son chemin les jumelles Albine et Léonie et leurs amis étudiants qui militent contre le projet d'exploitation de gaz de schistes tout près de son village. Il retrouvera aussi Suzelle, un inoubliable amour de jeunesse.   Ces rencontre amicales et amoureuses,  qui pourraient apaiser ces derniers mois de vie, vont l'entraîner dans une spirale infernale et ébouriffante. Va t'il se perdre ou enfin se trouver ?

Mon avis :

Quel plaisir de lire ce livre qu'on pourrait qualifier de policier aux nombreux rebondissements et à la structure originale qui alterne le ressenti de Jeff et celui de l'écrivaine publique à laquelle il conte son histoire pour qu'elle l'immortalise dans un roman qu'elle nous dévoile au fur et à mesure de son écriture.

Au delà de l'intrigue, on ressent la sensibilité de l'auteur à la défense de la nature et son irritation face à certains hommes politiques à l'égo démesuré qui défendent plus leurs intérêts personnel que ceux de leurs administrés.

Merci Pierre de m'avoir apporté autant de plaisir de lecture

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 30 Août 2021

Je reprends aujourd'hui ce blog interrompu pendant les vacances en faisant découvrir "La fleur d'Itzamna" de Dominique Durand, un des nombreux livres de mes amis écrivains vendéens que j'ai lus cet été. D'autres suivront prochainement

La fleur d’Itzamna est un des premiers romans de Dominique Durand qui a été récemment réédité par Ella éditions.

Il y a des événements tragiques qui bouleversent le cours paisible et routinier d’une vie. En cette journée d’hiver, Vincent perd son emploi de magasinier et son épouse dans l’incendie de son appartement. Désespéré, il part se réfugier dans la maison familiale dont il a hérité. Les souvenirs d’enfance remontent et vont l’amener à se lancer en compagnie d’une archéologue, au péril de leur vie, dans une aventure fantastique au Mexique en quête de la fleur d’Itzamna.

Le rythme rapide de l’écriture qui nous plonge directement dans l’action et les nombreux rebondissements dans les situations les plus désespérées nous tiennent en haleine même les plus récalcitrants aux récits fantastiques et de science-fiction. La construction de l’intrigue est très habile. On se demande à la fin du roman quand on croit que tout est terminé et qu’on est un peu frustré de ne pas connaître l’avenir de Vincent et Lisa, un ultime rebondissement totalement stupéfiant gomme ce sentiment et nous fait nous demander si nous sommes dans un rêve ou une réalité. 

Ce roman, résolument optimiste, mêle habilement aventure, fantastique, science-fiction et amour. Cette quête de la fleur d’Itzamna, n’est-elle pas celle d’un monde meilleur où le profit ne serait plus le moteur, où tous, au lieu de se combattre, s’entraideraient pour qu’il n’y ait plus de pauvres et de guerre ?

Merci Dominique pour cet agréable moment de lecture.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 8 Juillet 2021

J'aurais le plaisir de dédicacer mes romans "Souviens toi du bus 96" et "Je dis ça mais je ne dis rien"

au Super U de la Mothe-Achard (1, rue des blés)

LE SAMEDI 10 JUILLET

DE 9H00 à 12H30

et de 14H30 à 18H

Dédicace de mes romans à la Mothe Achard
Dédicace de mes romans à la Mothe Achard
Dédicace de mes romans à la Mothe Achard
Dédicace de mes romans à la Mothe Achard

J'offrirai un exemplaire du dernier numéro de la revue des écrivains de Vendée "Lire en Vendée" lors de chaque dédicace (dans la limite du stock disponible)

Dédicace de mes romans à la Mothe Achard

Vous trouverez dans cette revue les critiques des derniers romans des écrivains de Vendée. Ci-dessous la critique de mes romans

Dédicace de mes romans à la Mothe Achard

Au plaisir de vous rencontrer et d'échanger avec vous

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 6 Juillet 2021

Lou Salvet vient d'éditer son deuxième roman « l’ombre des papillons » qui est la suite de son premier « été noir » que j’ai tant aimé. J’écrivais, en septembre dernier dans ma critique ci-dessous en lien, que c’était le meilleur thriller que j’avais lu depuis longtemps.

Lou Salvet / L’ombre des papillons

J’aurais pu ne pas lire ce second opus : "L'ombre des Papillons". J'apprécie peu les romans à suite, car ils nous obligent souvent à relire le précédent et puis je venais de terminer un thriller qui parlait aussi d’un enlèvement d’enfant (thème très récurrent dans la littérature policière). Comme j’avais adoré le précédent, j’ai tout de même acquis l’ombre des papillons.

J’ai été un peu perturbée au début de ma lecture en essayant de me remémorer les différents personnages du premier roman « été noir » dont j’avais oublié quelques passages. Très vite, je suis entrée dans cette intrigue inédite. Il n’est pas indispensable d’avoir lu « été noir » pour comprendre « l’ombre des papillons ». Si vous ne l’avez pas lu, je vous recommande de le lire auparavant plutôt qu’après.

Résumé :

Valentine, sept ans, disparait mystérieusement aux abords d’un lac auvergnat.
Le capitaine Bosco Lacroix,  aidée de Maryline Roussel lieutenante de police et Mélissa Lautrec médecin légiste, mènent l’enquête.

Olivia Passeri, capitaine de Police à Paris continue de rechercher sa petite sœur Laura enlevée quinze ans auparavant sur une plage corse. Elle est aidée de Nathan un étudiant surdoué en informatique et de Madeleine une adolescente bénéficiant de dons surnaturels.

Et si ces deux enfants dans des régions différentes et très espacées dans le temps avaient été enlevés par le même ravisseur.

Mon avis :

Très judicieusement, Lou Salvet nous embarque dans une histoire au suspens permanent avec de nombreux rebondissements qui interviennent fréquemment en fin de chapitre pour empêcher le lecteur de lâcher le livre. C’est extrêmement judicieux de la part de l’auteur que l’on maudit parfois parce qu’en nous scotchant à son roman, elle nous éloigne d’autres occupations. Le rythme de l’écriture est dynamique, avec juste ce qu’il faut de descriptions. L’intrigue complexe, rigoureusement amenée et organisée, est aisément compréhensible.

Lou Salvet est une affective ce qui se sent dans ses romans . On peut imaginer qu’elle éprouve des difficultés à quitter ses personnages auxquels elle est profondément attachée. Peut-être qu’on va en retrouver certains, dont Olivia, dans son prochain roman.

Bravo à Lou Salvet qui n’a rien à envier aux excellents auteurs de thrillers : Bussi, Nimier, Thilliez.

On vient à peine de quitter son dernier roman, qu'on a hâte de lire le prochain.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0