mon mois emoi

Publié le 30 Novembre 2020

Un mois placé sous le signe du confinement mais plutôt agréable. Il faut bien positiver.

Le 8 novembre c'était le départ du Vendée Globe aux Sables d'olonne. Il a lieu tous les 4 ans. En 2016, en pleine chimiothérapie, je n'avais pu y assister mais je m'y étais promi d'y être en 2020 et j'attendais cette date avec impatience. C'était sans compter sur le confinement. J'étais devant ma télévision comme tous les Sablais à regarder  la télévision. Quelques captures d'écran de l'excellent reportage de France 3 Pays de loire en direct.

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

Le dernier skipper sorti du port, j'ai couru jusqu'à la côte toute proche et à moins d'un kilomètre de chez moi (Quelle chance !) pour regarder au loin, dans la brume, les bateaux quitter les Sables d'Olonne. Bon vent les skippers et j'espère fin janvier pouvoir assister aux premières arrivée

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

A 13 heures, j'ai regardé le passage de la ligne de départ au large. Les équipiers de chaque skipper sautent du bateau juste avant le passage de la ligne

Sur la ligne de départSur la ligne de départ
Sur la ligne de départSur la ligne de départ

Sur la ligne de départ

J'ai continué à courir et marcher pendant le confinement et comme je suis tout près de la mer, j'estime que j'ai beaucoup de chance de pouvoir courir le long du littoral et du lac. J'ai pu assister aux levers du soleil sur la campagne toute proche aussi, aller voir le spectacle de la grande marée du mois

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020

et voir le matin de bonheur les illuminations de Noël en ville. C'est agréable mais à la fois triste car on ne sait pas si on pourra fêter Noël avec notre famille à Paris.

Mon mois émoi / Novembre 2020

J'ai décidé de continuer à sourire, cela me fait du bien mais un sourire c'est fait pour être vu, J'ai acheté sur internet des masques avec fenêtre qui sont agréables à porter. En plus on peut porter régler l'élastique

Mon mois émoi / Novembre 2020

J'ai eu beaucoup de plaisir à aider Jeff à installer et aménager notre nouvel abri de jardin dans lequel on peut maintenant ranger nos cinq vélos, la tondeuse, le mobilier de jardin ce qui nous permettra de rentrer la voiture dans le garage

Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

Le confinement m'a permis de m'adonner à mes passions que sont la pâtisserie et l'écriture.

Chaque dimanche, j'ai pâtissé. Ci-dessous ma charlotte aux poires, chocolat blanc et amaretti. Si vous voulez avoir la recette, voir ci-dessous.

Samedi 28 Novembre, quel bonheur de retrouver les longues randonnées. Pour la première nous sommes allés sur notre plage préférée Sauveterre à Olonne sur mer.

Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020

Je n'ai pas beaucoup le temps d'écrire quand je vais à la piscine alors, comme j'en suis privée pendant le confinement, j'ai écrit mon troisième roman et je l'ai terminé. Il me restera à le relire plusieurs fois pour l'améliorer, l'étoffer à certains endroits, l'édulcorer à d'autres, corriger les fautes mais le plus difficile est fait et je suis très satisfaite du résultat.  je ne le ferai éditer qu'en 2022 alors j'ai tout le temps de le peaufiner. J'ai adoré écrire ce livre, peut être plus que les autres parce que, contrairement aux précédents,  je me suis complètement identifiée au personnage principal Noëlle. J'ai été elle pendant tout le mois du confinement ce qui m'a permis d'être créative mais complètement à l'ouest dans ma vie réelle. Même s'il ne s'en est pas plaint, je pense que Jeff en a peut être un peu souffert.

Mon deuxième roman "Souviens toi du bus 96" écrit pendant le premier confinement va paraître début janvier 2021 aux Editions le Lys bleu. Il est pour le moment en phase de correction et de mise en page chez l'éditeur, phase qui ne peut qu'être longue si on veut un travail de qualité. Je vous tiendrai au courant de sa parution bien entendu.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi

Repost0

Publié le 16 Novembre 2020

Très prise par l'écriture de mon troisième roman (et oui !), c'est avec beaucoup de retard que je publie ce récapitulatif de vos participations d'Octobre à mon mois émoi :

Si je vous ai oublié, je vous prie de m'en excuser. Merci de mettre en commentaires les coordonnées de votre participation.

Vous avez jusqu'au 5 Décembre pour publier sur votre blog votre participation de Novembre.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi, #Vécu

Repost0

Publié le 2 Octobre 2020

Ma première joie du mois de septembre a été le le mail d'un lecteur, le premier à qui j'ai dédicacé mon livre "Je dis ça mais je ne dis rien" avec en pièce jointe la photo de ma première dédicace que je n'avais même pas pensé à prendre en photo.

Ci-dessous : la photo de ma dédicace et le contenu du mail de William

 
Mon mois émoi : Septembre 2020
Bonjour Madame,
Venant de finir la lecture de votre premier roman, je tenais à vous remercier.
J'ai passé un bon moment à vous lire en essayant de trouver qui était le corbeau de ce village proche du Layon.
Habitant Angers, mais depuis un an ayant acquis une maison au Château d'Olonne, je vous avais rencontré à la maison de la presse de la Pironnière.
Je vous joins votre dédicace en étant fier d'avoir été le premier destinataire...🙂
Continuez à écrire et à nous faire sourire et rêver...
Cordialement.
William
J'avais envoyé en cadeau à mon amie blogueuse québécoise Cléo Robin le PDF de mon premier roman "Je dis ça mais je ne dis rien" car il n'est pas vendu dans son pays. Quelle émotion de recevoir de sa part une jolie carte et un étui à lunettes crocheté aux très jolies couleurs (cliquez sur les photos pour les voir en entier). Merci beaucoup Cléo, il sera parfait pour mettre mes lunettes de vue quand je vais à la piscine ou mes lunettes de soleil.
Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020

Début Septembre, j'ai enfin terminé les relectures de mon second roman "Souviens-toi du bus 96" et j'ai été très heureuse de recevoir les critiques des différents bêta-lecteurs que j'avais sollicités qui sont pour la plupart enthousiastes et m'encouragent à l'envoyer au éditeurs à compte d'éditeurs ce que j'ai fait aussitôt. Je suis très satisfaite des services d'ANOVI, l'éditeur de mon premier roman, mais comme il est à compte d'auteur, je le paye. Même s'il fait partie des meilleurs rapports qualité / prix du marché de l'édition à compte d'auteur, non seulement je ne gagne rien mais cela me coûte. J'estime que vu les heures que je passe sur un roman, surtout sur ce second, si je peux éviter de payer c'est mieux ! J'espère y parvenir. En tous cas je n'aurais pas la frustration, comme je l'ai eu pour mon précédent roman, de n'avoir pas attendu la réponse des éditeurs à compte d'éditeurs.

reliure et mise sous enveloppe du manuscrit avec l'aide de mon Jeff

reliure et mise sous enveloppe du manuscrit avec l'aide de mon Jeff

Tout ce travail important ne m'a pas empêchée de continuer mes promenades et courses à l'aube et profiter des levers de soleil magnifiques sur la baie des Sables d'Olonne

Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020

Nous avons aussi profité des joies de la lecture sur la plage et des baignades dans l'océan avec le temps estival que nous avons eu en ce mois de septembre

Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020

J'ai pris beaucoup de plaisir aussi à pâtisser des tartes avec les dernières fraises vendéennes excellentes, et des brioches pour le petit déjeuner.

Mon mois émoi : Septembre 2020

Nous avons enfin pu passer un week-end chez notre fille à Paris pour fêter l'anniversaire de Pauline l'aînée de notre petite filles.  Nous les avons gâtées toutes les trois et étions très heureux de les revoir.

Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020

Quel bonheur de visiter la BNF (Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand). Une visite au pas de charge pour raison de COVID mais néanmoins très intéressante. J'ai beaucoup aimé voir les anciens livres illustrés pour enfants et manuels scolaires

Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020

Mon premier roman est dans cette bibliothèque parmi 15 millions d'autres, modeste contribution dont je suis fière néanmoins.

Mon mois émoi : Septembre 2020

Nous nous sommes promenés sur les berges de Seine de Bercy à Notre Dame. Il faisait beau, il y avait beaucoup de monde, d'orchestres et même des danseurs. C'était très agréable.

Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020

En passant devant le parvis de Notre Dame, nous avons assisté (dans le cadre des animations patrimoine) à une démonstration sur maquettes des charpentiers qui refont les charpentes de Notre Dame et, pour moi, qui adore voir les artisans au travail, ce fut un vrai bonheur

Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020

Nous sommes allés déjeuner sur une amie qui habite un appartement avec une magnifique vue sur la baie des Sables d'Olonne. Au delà du bonheur de passer quelques moments avec elles, c'est aussi une joie pour nous de pouvoir admirer la baie des Sables d'Olonne que nous aimons tant et l'océan de si haut.

Mon mois émoi : Septembre 2020
Mon mois émoi : Septembre 2020

Et pour finir mes petites joies du mois, je n'oublie pas mon OOPS qui nous comble de bonheur chaque jour :

Mon mois émoi : Septembre 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi, #aimé détesté

Repost0