poemes de mes amis

Publié le 13 Mars 2009

Poème de Mahina

Ecoute, je voudrai te dire....non... s'il te plait, reste ainsi, ne te retourne pas, c'est plus facile pour moi de parler ainsi...Je me sens si bien ici, avec toi... même ainsi... Ces jours passés avec toi, m'ont paru si courts, mais c'est déjà fini, je suis triste, tu vas partir.... tu ne m'oublieras pas, dis? tu reviendras l'été prochain? tu sais, je serai là, assise de nouveau sur notre mur, je t'attendrai... tout l'automne, puis l'hiver, le printemps me fera reprendre espoir... tu reviendras, dis? chut, ne réponds pas...laisse moi rêver à nous deux...

Mahina

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 12 Mars 2009

Sur un mur en pierre


Dans leurs beaux habits de terre

Ils semblent unis d'un amour sincère

Paraissant pourtant distants ou fâchés

Leur chemin semble maintenant se séparer

Il baisse les yeux comme pour fuir une peine

Elle regarde ailleurs pour rester sereine



Assis sur le mur comme sur une balance

Ils semblent avoir perdu leur attirance

Elle, encore tournée vers le passé

Lui, déjà vers une autre vie projeté

On dirait qu'il a déjà tourné la page

Et qu'elle reste prise dans ses mirages


Dans leur vie, ils ont pris une mauvaise route

Ya rien qui les préparaient à cette déroute

Ils ont pris sans le voir le chemin à l'envers

Où l'amour se perd dans des chemins de travers

Aujourd'hui, assis sur le mur de leurs rêves

Sur leur amour mis en terre, un nouveau jour se lève



 http://les-collages-et-poesies-de-fransua.over-blog.com/article-28739430.html

ou

http://les-collages-et-poesies-de-fransua.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 11 Mars 2009

Naïveté

(La vérité sort de la bouche des enfants)


J'aimerais retourner en enfance,

Avoir l'insouciance de ces larmes, de ces rires

..... à commande !


J'aimerais me dire « faut pas qu'je pense »,

Que ma vie soit une danse,

Et que de moi..... on en r'demande !


Car en fait, les enfants sont en perpétuelle quémande

D'explorer leur  ego, seuls ou en bande.

Leur unique souci est de tester leurs sens.


Ils pleurent pour jauger la réprimande,

Ils rient pour que nos bras on leur tende...

Tout n'est que cris, histoire de voir à quoi ils peuvent prétendre.


Et on craque devant ce cinoche...avec aisance !

Leurs yeux sont si purs qu'on se croirait à Bizance,

Il ne faut pas grandir, on risque la sentence !


On ne sait plus y faire, provoquer l'attirance,

On réfléchit trop, on recherche le silence

Et en secret, notre vie n'est que souffrances.


Amour, haine, jalousies égalent décadence,

Manque de confiance et méconnaissances.

Nous sommes victimes d'une perte d'essences....


Errance jusqu'à l'ultime échéance,

Pourquoi tant de tracas et si peu d'espérance ?

Vaudrait mieux se taper sur la panse


Pour un hoquet, un sourire, un rot dégager

Et ôter à la vie ce goût de rance.


 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 10 Mars 2009

Le muret



C'était un muret pas plus haut que trois pommes sur lequel  grimpaient des petites puces agiles et lestes telles nous étions.

Faut dire que chacune des pierres étaient aussi tendre, oui, que de la guimauve, fourmillante de jeunesse.

Combien de petits bouts de chou, les joues rondes comme des lampions dodelinaient du derrière, lourd, ma mie, lourd de ces choses à se demander  si longtemps encore elles nous parfumeraient

Mais quand  l'herbe  fut d'âge mûr, haute et bien verte,  derrière le muret, on s'y couchait ma mie, on s'y couchait.

On laissait s'effeuiller les pâquerettes au cœur si vierge, que souvent dans son bain de jouvence, la nuit portait à la main un bouquet de roses rouges.

Des chérubins, il en est et il y en aura encore, des Théo, des Margot qui ont donné ou donneront au cœur des pierres leurs noms comme des joyaux précieux que l'on enterre.

Les plus âgés, que nous sommes maintenant ma mie, s'en vont au souvenir des chansonnettes  du muret, ce drôle de luron, allons les recueillir, ma mie, allons !

Lilounette





Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 9 Mars 2009

Fondus en la nature, ils doivent en être sève.
Les regards sont perdus, figé semble leur rêve.
Sur le mur de demain, ils sont pierre d'étoile,
Et j'aime à me draper dans l'onirique voile.
Laissons-les au silence de leurs expressions,
Et leur sérénité, pour le monde, cueillons.

Liedich

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 8 Mars 2009


A quoi pensent-ils
Que le Printemps arrive ...
Dans ce beau jardin
Se perdent dans leurs pensées
Leur faudrait un sourire !!

 

Moni

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 4 Mars 2009





Image Hosted by ImageShack.us

Photo Eglantine / Jardin de campagne à Grisy les plâtres (95)


Chers passagers à vous de vous exprimer sur cette photo d'une sculpture en terre cuite de Denis Mondinieu exposée en 2006 dans ce très beau jardin de campagne.

Je m'exprimerai aussi sur cette photo.

Merci de m'envoyer vos textes en prose ou en vers à Cergyrama@orange.fr

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 20 Février 2009

Mireille de "Douce Poésie" vient de publier sur son blog un poème sur ma photo "Vacancies" :

Vous pouvez le lire ici

Ce joli poème clôture la série "Vacancies". Merci à tous pour votre participation et dès ce soir vous retrouverez les poèmes d'Eglantine.

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 18 Février 2009

Sur ma photo "Vacancies"

Un poème d'Enriqueta


Vacante, comme une chambre d'hotel hors saison

Vide, comme un puits tari dans le désert

Insignifiante, comme une existence peuplée de propos insipides

Ignorante, comme un trou de mémoire

Abandonnée, comme un amour caduque

Inhabitée, comme l'espace infini

Désoeuvrée, comme une âme oisive

Libre, comme un coeur insensible aux passions terrestres

Hors du temps et de la vie


Je ne suis qu'un mur nu qui attend tes mots d'amour


Enriqueta




Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 17 Février 2009




Sur ma photo "Vacancies"


Un poème d'
Alrisha


Chambres à louer
Pour les vacanciers !
Boussole à proximité,
Un ange à vos côtés,
Partez en randonnée
L'esprit léger !



Un poème de Ding! Ding!

vacancies,si bien tu m'as accueillie
lorsque au détour de mon chemin
de chez toi,la porte j'ais franchie
si bien tu m'as tendue la main

vacancies,si belle tu t'es faite si jolie
pour m'offrir à chacun de tes refrains
de si beaux et merveilleux souvenirs de vie
qui toujours combleront mes lendemains


Voir les commentaires

Rédigé par Alrisha

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0