poemes

Publié le 30 Juin 2021

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Il est né un jour quelque part

Chez un couple de snobinard

qui l’ont prénommé Dolard

Son père était un vieux briscard

Sa mère une ancienne star.

Ils ont regardé goguenard

Ce bâtard blafard, pleurnichard,

Fruit d’une liaison de hasard.

Ils le confièrent peinards

A ses grands-parents banlieusards.

Le bâtard devint un grand gaillard

Qui taquinait sa guitare,

Aimait lire BD et polars

Jouait du flipper dans les bars,

Avec tous ses copains motards.

Il chercha un boulot peinard

Devint serveur de wagon bar.

Un jour gare Saint Lazare

Il accrocha le vif regard

D’une bien jolie bulgare

Et l’épousa dare dare

L’emmena aux Baléares.

Ils firent un joli poupard

Qu’ils appelèrent Léonard

et promenèrent au square.

Un jour à un jeu de hasard

Il gagna pas loin d’un milliard.

Il s’acheta vite une jaguar

Fit bâtir un chalet savoyard

Et une villa à Dinard

Quitta ses jeans pour des costards

Et ses joints pour des cigares.

Sa femme le quitta un soir

Avec leur petit léonard

C’était un vrai cauchemar

Puni d’avoir été veinard

Il but pour noyer son cafard

Et joua au casino de Dinard

Il perdit tous ses dollars

Finit dans la rue clochard

Terrassé un soir de blizzard

Sans avoir revu Léonard

Il ne sera jamais vieillard

La vie est un jeu de hasard

Martine Martin / Pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Dolard)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 16 Juin 2021

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Le jeune Eucher est terre-à-terre,

Mais fasciné par Jupiter,

Il rêve d’explorer ses cratères

Avec Claire sa colocataire

Union stellaire de solitaires

Dans l’espace interplanétaire

Martine Martin / Pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Eucher)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Juin 2021

L'indifférence

Pour le NID DE MOTS D’ABC de Juin 21 / Thème : poème en Centon de 12 vers, et/ou poème sans ton"

Je suis comme un santon sans ton depuis que tu me fuies

Un pauvre santon de plâtre éperdument blanc

Qui attend le réveil du peintre da sa vie  

Entend le centon que je chante, Entend mon cri :

 

Le fruit de notre amour
Coule encore dans mes veines
(1)

 

Tout mais pas l'indifférence

Tout mais pas le temps qui meurt

Et les jours qui se ressemblent

Sans saveur et sans couleur (2)

 

L'indifférence, y a plus de haine y a plus d'amour

Y a plus grand-chose (3)

 

Qu’importe le temps,

Qu’emporte le vent

Mieux vaut ton absence

Que ton indifférence (4)

 

1. Lââm / De ton indifférence - 2. Jean Jacques GOLDMAN / pas l’indifférence - 3. Gilbert Bécaud / l’indifférence - 4. Serge Gaisbourg / indifférence

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #poèmes

Repost0

Publié le 9 Juin 2021

Gloriette est atteinte de glossomanie

Elle gloglote,  jacasse comme une pie

Elle glousse comme le dindon de la farce

Elle glapit comme l’aigle, le roi des rapaces

Elle glottore souvent comme une cigogne

Elle bégaie, glougloute  comme une ivrogne

Elle n’engloutit que de l’eau, quelle gloutonne !

Elle agglomère tous  les oiseaux de Boulogne

Et se vante de cette étrange gloriole

Glossophobe elle n’aime pas parler en public

Seule Sous la gloriette, elle communique

Elle agglomère des foules imaginaires

Et rêve d’une gloire extraordinaire

Une vie de starlette globe-trotter

Devenir anglophile et chanter en public

User et abuser des « glo »,  des glouglous

Suprême gloire pour une grenouille pépouze

Chanter et glouglouter à tue-tête du blues

À rendre toutes ses congénères jalouses

En attendant des heures plus glorieuses

Elle a rétrocédé sa glossomanie

À la poète pour sa biographie

Que vous venez de lire mes chers amis

 

Martine Martin / Pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Gloriette)

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 3 Juin 2021

Blog en pause. Blogueuse en vacances pour profiter quelques jours du si beau mois de juin.

Image Pixabay

Image Pixabay

Hello serein Mois de juin

Qui sous Ton doré pourpoint

Travestit  l’herbe en foin

Dans les ruches les essaims

La glycine grimpe au jardin

Les roses exhalent leur parfum

 

Mois de juin flambloyant

Cher à mon cœur rayonnant

Tes grands feux de la Saint Jean

Le Solstyce d’été célébrant

Mettent La joie au cœur des gens

Qui dansent tous en chantant

 

Martine Martin / mai 2021 pour les jeudis en poésie du défi 252 des croqueurs de mots animé par Zaza

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 2 Juin 2021

Article programmé, blogueuse en pause vacances

Valmont

Valmont joue de l’accordéon

Avec  son papa  Gédéon

A Paris place du panthéon

Il ne porte pas de chapeau rond

Comme certains petits bretons

Ni même celui de Napoléon

Mais un borsalino du Piémont

Comme Al Capone l’Apollon

Mafieux avide de pognon

Qu’il voit à la  télévision

Plus tard le petit Siméon

Ne sera pas gangster oh que non

Il marchera de val en mont

Il épousera Madelon

Et deviendra son Pygmalion

Ils joueront du bandonéon

Au théâtre de l’odéon

Ils chanteront des chansons

Et gagneront l’Eurovison

Martine Martin / Pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Valmont)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 27 Mai 2021

Joli mois de mai pleure

Des larmes de pluie

Promesse de bonheur

Mariage en mairie

Mariés de mai rient


 

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Joli mois de mai rit

Sous le soleil revenu

Mariage en mairie

Possible déconvenue

Mariés bien marris

Mariés de mai

Martine Martin - Juin 2021 / Pour les jeudis en poésie du défi 252 des croqueurs de mots animé par Zaza  / Thème mariage en mai

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 26 Mai 2021

JEUFRINE la martienne libertine

Jeufrine la martienne libertine

Avec une soucoupe cristalline

Atterrit un jour dans les Yvelines

Dans le verger de la mère Martine.

 

Qui l’eût cru une martienne chez Martine !!

Une immigrée astrale clandestine

De quoi tomber dans les pommes delbardivine.

 

Martial le fils benjamin de Martine

A défaut de trouver sa Valentine

Avait enfin dégoté sa Jeufrine

Son  extra-terrestre sauvagine

Libertine et un peu cabotine.

 

Elle le roula beaucoup dans la farine

Lui roula nombre de pelles divines

Ce qui fit jaser les commères chafouines.

 

A leur noce à St Quentin en Yvelines

Tous deux vêtus de blanche popeline

D’un  beau « oui » unirent leur destin

Dans l’abbaye des sœurs bénédictines.

 

Au menu turbot et pommes dauphines

Fromage puis Charlotte aux nectarines

Arrosé d’un grand vin blanc d’Argentine

 

Avec la soucoupe volante à Jeufrine

Ils s’envolèrent pour les Philippines

Puis à New York City à Brooklyn

Ils dansèrent enlacés la Biguine

 

Enfin sur mars Martial se déracine

Pour suivre sa belle martienne Jeufrine

On ne les revit plus dans les Yvelines

Pour le malheur de la Mère Martine

 

Martine Martin / Avril 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Jeufrine)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 20 Mai 2021

Qu'est ce donc qu'un rien

Pour les jeudis en poésie du Défi  251 des croqueurs de mots,  Domi nous demande de publier notre tout premier poème écrit pour la communauté des croqueurs de mots qu'elle anime. Voici ma participation

 

Qu’est-ce donc qu’un rien ?

Coucher incandescent

Vagues  d’or et d’argent

Etoiles au firmament

La splendeur de l’instant

 

Qu’est-ce donc qu’un rien ?

Bref Sourire esquivé

Paroles échappées

Larme enfin  libérée

L’émotion partagée

 

Rien que des petits riens

Lilliputiens vauriens

Qui ne riment à rien

Pour les petits martiens.

Mais  pour nous les terriens

Ils ne valent pas rien

Ces riens qui sont beaucoup

Et qui nous changent tout

 

Martine Martin / Septembre 2013

C'était ma réponse au défi 107 de la communauté des croqueurs de mots lancé par ABC qui nous demandait d'écrire avec rien

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 17 Mai 2021

Pour les jeudis en poésie du Défi  251 des croqueurs de mots  animé par Domi. Thème (écrire un texte avec 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 dans l'ordre), ci-dessous mon inventaire à la Prévert :  

 

Une goélette

Deux goélands

Trois trois-mâts

Quatre matelots

Cinq océans

Six ciseaux à poissons

Sept os de seiche

Huit huîtres

Neuf nœuds marins

Dix Dicentrarchus

Un sétois qui n’est pas toi

Un cétacé

Cétacé

C’est assez

 

 

Un gland

Deux glandeurs rêveurs

Trois troyens

Quatre orangers

Cinq citronniers

Six troncs coupés

Sept cerfs-volants

Huit sangliers

Neuf œufs de goélands

Dix annamites tue mouche

Une mouche tsé-tsé

Tsé assez

C’est assez

 

 

Une usine chimique

Deux bouts de pelouse

Trois  statues debout

Quatre chefs d’œuvre en péril

Cinq saintpaulias sur le buffet

Six décharges sauvages

Sept pas perdus aux objets trouvés

Huit ouistitis en cage au zoo

Neuf chiens abandonnés

Dix chats errants

Onze vaches qui deviennent chèvre

Douze chèvrefeuilles

Treize trèfles à quatre feuilles

Quatorze œufs à la douzaine

Quinze points noirs de coccinelle

Seize coqs en pâte

Dix-sept dik dik de Kirk au zoo

Dix-neuf chevaux dont un au trot

Il y a un cheval de trot en trop

 

La coupe est pleine, c'est trop

Fin d'inventaire à la Prévert

 

Martine Martin (Mai 2021)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0