poemes

Publié le 3 Mai 2018

Muguet des bois

Un brin de joie.

Gardes le Toujours

Un brin d'amour.

En porte bonheur

Tu chantes à mon cœur

Martine / Pour les jeudis en poésie du  défi 204 des croqueurs de mots animé par Zaza (thème : muguet) / Première photo Pixabay 

Muguet des bois

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 26 Avril 2018

Les magnolias

D'élégants papillons roses et blancs,

Brefs préludes au temporel printemps

Tournent leur calice vers le ciel

Pour dans l'azur, quêter l'éternel

Avant de s'étioler et mourir,

Avec un invisible sourire

Quelque part ils renaîtront demain

Avec au cœur un triste parfum,

Pour fleurir d'autres jardins secrets

De corolles d'émotion et de paix

Martine / Pour les jeudis en poésie du  défi 204 des croqueurs de mots animé par Zaza (thème : printemps) sur des photos Pixabay

Les magnolias

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 19 Avril 2018

Fascinant par ma splendeur

Effrayant par ma grandeur

J'ai un naturel divin

Me délimiter est vain

Diablement grand ou petit

Nul sait où je m'initie

et Nul sait où j'aboutis

Je ne le sais pas moi même

Pour tous c'est un vrai dilemme

Qui puis je donc bien être ?

Ô l'infini je suis

mais nul sait qui je suis

 

Martine / Avril 2018 pour les jeudis en poésie du défi 205 des croqueurs de mots à paraitre en mai.  (voir explication ici)

Nul sait qui je suis

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 12 Avril 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Par une nuit d’été,   voluptueuse et sans âge

Pailletée d’oiseaux blancs, tels de brillants diamants

La voute céleste, sous  son brumeux voilage,

Tombait à l’horizon dans les flots ondoyants.

 

Sous un rayon de lune, soudain s’illuminant,

Un champignon géant, gigantesque méduse,

Apparut orgueilleux sous le vent du Ponant

Il valsa et dansa, dans un une lueur profuse

Sous les yeux des enfants,  ébahis et  charmés.

 

Face à cet  infini baignant dans la  douceur

Devant tant de splendeur, ils étaient désarmés

Paul serrait fort la main de sa petite  sœur

Vivaient-t ’ils réellement  cet auguste moment ?

Rêvaient-ils éveillés, d’un monde fantastique,  

D’un combat vidéo à gagner vaillamment ? 

 

Martine / Avril 2018 pour les jeudis en poésie du défi 205 des croqueurs de mots à paraitre en mai.  (voir explication ci-dessous)

Lundi matin Gisèle a fait paraitre sur son blog le thème du défi 204 des croqueurs de mots car elle n'avait pas lu l'article de Domi sur le blog des croqueurs qui informait qu'il n'y aurait pas de défi cette quinzaine. On le lui a indiqué et elle a retiré son article de son blog. Le défi 204 sera lancé le 23 avril par Zaza et le défi qu'elle nous avait préparé sera en fait le défi 205 qui sera lancé le 7 mai.

En voyant l'article de Gisèle j'ai tout de suite écrit mes deux poèmes pour les jeudis en poésie et le défi du lundi. J'y ai passé une journée vu que le thème ne m'inspirait pas spontanément. J'ai cru en effet que Gisèle avait rebondi et que pour palier à cette pause, elle avait lancé ce défi ce qui était méritoire.

J'apprends ce matin après avoir écrit mes participations que la date est repoussée. je n'ai pas le temps d'écrire d'autres poèmes pour demain et jeudi prochain sachant que je suis en vacances pour deux semaines à partir de dimanche et que j'aurais mes petites filles avec moi pendant une grande partie de ces vacances.

Quant au défi du lundi pour ne pas révéler le thème et la photo (pour ceux qui n'auraient pas lu l'article de Gisèle avant qu'elle ne le supprime) je ne le publierai pas lundi prochain mais le 14 mai

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 5 Avril 2018

Quand le livre devient paysage

Quand lascive et charmée,  de jolis mots gavés

Je pose mon livre, pour me mettre à rêver

Quelques mots s’échappent, et soudain ils  voyagent

M’entraînant avec eux, dans leur lointain sillage

Ils voguent sur la mer,  tels de radieux vaisseaux

Ils volent  dans le ciel, tels de libres oiseaux

Ils  coulent des cimes,  telles  des chutes d’eau

Sur rêve livre ouvert, merveilleux paysage

 

Martine MARTIN - Avril 2018 pour les jeudis en poésie du défi 203 des croqueurs de mots animés par Laura 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 4 Avril 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Partie gaie en Vadrouille

Une pluie drue  me mouille

Épanouie Je patouille

Dans une inouïe gadouille

Qui à chaque pas grouille

La boue mes jambes souille

Des herbes me chatouillent

Une grenouille gargouille

Un bel oiseau gazouille

 

Sur le ciel couleur houille

Un « Z » l’éclair gribouille

Brusquement je vasouille

Sous l’orage je douille

J’ai tout à coup la trouille

Je me traite de nouille

Il faut que je me grouille

 

Je m’abrite au « Pedzouille » 

Le bouiboui d’un andouille

Nommé Louis la débrouille

Voir ma drôle de bouille

Fait rire les arsouilles

Qui dans mon dos magouillent

Louis me sert sa tambouille

Aujourd’hui ratatouille

C’est infâme ouille ouille ouille!

J’rêve du loup au fenouil

De ma mamie de Houilles

Et du soleil des Pouilles

Pouilles Italie - photo Pixabay

Pouilles Italie - photo Pixabay

Martine / Avril 2018 pour le Défi 59 Ghislaine  (utiliser au moins 8 mots contenant "oui") - Il y en a 31 dans mon texte

N.B. : J'adore marcher même sous la pluie....

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 29 Mars 2018

Photo pixabay

Photo pixabay

Viv(r)e le livre !

Dans une histoire incroyable à vivre

Le livre impudique au lecteur livre

Des joies, des peines et des rêves ivres.

L’espace d’une intrigue créative

Pour changer sa vie si dure à suivre

De mots, de phrases devenir ivres

 

S’identifier, des rêves poursuivre

Pour un meilleur savoir être et vivre

Des exemples de vie parfois suivre

 

De nos maux le livre nous délivre

D’informations il nous rend ivre

Vivre le livre, vive le livre

 

Martine / Mars 2018 pour les jeudis en poésie du défi 203 des croqueurs de mots animé par Laura 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 28 Mars 2018

Calliope ma muse

Quand mes rêveries s'usent

Quand mon âme est confuse

Que  je deviens obtuse

Qu’écrire je refuse

Ô Calliope ma muse

Des idées tu m’infuses

Oh les mots soudain fusent

De tes folies j’abuse

Charmée,  je joue, je ruse

Tu m’amuses ma muse

Martine / Février 2018 Les prénoms du mercredi de  jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 26 Mars 2018

On connait bien le peintre Gustave Caillebotte moins son frère Martial Caillebotte

Martial et Gustave Caillebotte (de gauche à droite)

Martial et Gustave Caillebotte (de gauche à droite)

Auguste Renoir était ami avec Martial. En 1895 il a peint ses enfants Jean et Geneviève. J'aime beaucoup Renoir et ce tableau

Renoir les enfants de Martial Caillebotte (Jean et Geneviève)

Renoir les enfants de Martial Caillebotte (Jean et Geneviève)

Sur le tableau, Vous voyez deux petites filles. Martial Caillebotte n'a eu que deux filles. L'aînée s'appelle Jean. Même si le prénom est plutôt donné à des garçons, il arrive qu'il soit donné à des filles !! Ce tableau m'a inspiré le poème ci-dessous pour le défi écriture no 58 Ghislaine 

Dans un grand salon d’hôtel

De la rue de Bagatelle

Posent pour  le Grand Renoir.

Deux jolies sœurs  aux yeux noirs

Parigotes un peu fiérotes

Qui n’ont pas ôté leur bottes.

 

Geneviève  la petiote

dernière née Caillebotte

Rêve discrète et secrète.

 

Jean sa  bien jolie sœurette

Lui lit une histoire joliette

De cousins et de cousines

Dans un très vieux magazine

Fable oh combien décevante

Alors elle papote, invente

Transforme un conte trop mièvre

Qui lasserait Geneviève

en aventures comiques.

 

Avec un brin de jugeote

et de  drôles de mimiques

Elle lui mijote et chuchote

Une bien drôle anecdote

 

Craignant leurs fous rires et gestes

L’illustre peintre proteste

Tout en souriant gentiment

Aux deux adorables enfants

De Martial Caillebotte

qui est son meilleur pote

 

Martine / Mars 2018 pour le défi écriture no 58 Ghislaine    

Les 8 mots en gras sont ceux qui sont imposés. les 8 terminaisons en "ote" imposées  sont soulignées (9 au lieu de 8 dont 2 au pluriel)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 22 Mars 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Les uns se demandent étonnés

Pourquoi ils ne sont pas premiers

et derrière les autres placés

 

Les autres se demandent étonnés

Pourquoi il est dit que l'enfer c'est eux

Puisque eux ce ne sont pas les autres

 

Une question : Qui sommes nous

Nous ne sommes pas les uns

Nous ne sommes pas les autres

Nous sommes tout simplement nous

 

C'est pas si simple d'être soi

Quand on ne sait vraiment pas

Qui sont les uns

Qui sont les autres

et qui sommes nous

L'important s'aimer soi

S'aimer les uns les autres

 

Martine / mars 2018 pour les jeudis en poésie sur le thème la relation avec les autres du  Défi 202 des croqueurs de mots animé par Luciole 83

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0