poemes

Publié le 29 Octobre 2015

Fruits du soleil et de l’eau, deux magnifiques sœurs jumelles

Nées sous le signe du lion, pas loin de Saint-Raphaël

Sur l’asphalte brulant, fondant comme du caramel

Premier regard sur ce monde : sur le rail des étincelles

A très grande vitesse, ce long train les ensorcelle

Un vacarme assourdissant, ce monde est fou, irréel

Toutes rouges de fureur, tout à coup elles grommellent

C’est l’enfer on a eu chaud, plus de graine originelle

Pauvre fleurs coquelicots, combatives demoiselles

 

Martine / Novembre 2015 pour les jeudis en posie du défi 153 des croqueurs de mots

Fruits du soleil et de l'eau

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 28 Octobre 2015

Mia est un très joli prénom mais c'était très difficile pour moi d'imaginer un texte car j'ai une amie (elle se reconnaîtra) qui a une charmante petite fille qui porte ce prénom alors cela a limité mon imagination qui a tendance à souvent déraper :

 

Mia :  mi voyelle, mi consonne

 

Mia est née à Mi-août

De Mère née à Millault

De père né à Milly

Tâchant toujours de faire mieux

Elle est moitié voyelle

 

Douce comme le bon miel

avec de bons petits oeufs

Chaque soir, chaque midi

Des bons plats elle mitonne

Elle est moitié consonne

 

Martine / Octobre 2015 pour les prénoms du mercredi

 

Mia : mi voyelle, mi consonne

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 27 Octobre 2015

Joyeuse Halloween en T

Timothée avec du thé

S’est un jour ébouillanté

Depuis i il est déjanté

Etudiant désargenté

Il squatte un studio hanté

Les filles il aime zieuter

Et ensuite se vanter

D’être champion de karaté

Pour se faire chouchouter

Et ensuite bécoter

Par des nanas tourmentées

Aimant être violentées

Il s’est un soir accointé

Avec Miss Dorothée

Putain en pleine santé

Qui souffre d’obésité

Elle ne sait que zozoter

et après le repas roter

Il l’a chez lui abritée

Les spectres forts empruntés

Vont tous se carapater

Lui devra se contenter

De cette promiscuité

Par bonté et charité

Il ne peut la rejeter

Timothée doit constater

Que la grosse Dorothée

Sa sorcière bâtée

Toute édentée et voûtée

L’a franchement envoûté

Joyeuse Halloween en T

 

Martine Octobre 2015 pour l'annuaire pour les nuls (rimes en T)

 

Article programmé : Je ne peux passer sur vos blog cette semaine pour raison de vacances scolaires avec mes petites filles.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #poèmes

Repost0

Publié le 22 Octobre 2015

Fil rouge entre terre et ciel

Tout d'abord une explication en poésie sur cette photo que j'ai prise à Cergy sur l'axe majeur et qui a été sélectionnée par Dany Karavan l'architecte de l'Axe Majeur de Cergy pour une exposition sur cette oeuvre architecturale qui a eu lieu à Cergy.

Cette passerelle permet aux piétons et cyclistes de traverser l'Oise et d'arriver aux étangs de Cergy. Vous en saurez un peu plus en lisant mon poème qui a aussi été sélectionnée en cliquant sur les liens

 

Toute rouge est la passerelle

Serait-elle un peu en colère ?

Pense la tour du Belvédère

Pour quelle raison le serait-elle ?

Répondent les douze colonnes

Que bien peu de choses étonnent

 

Ne soyez pas aussi altière

D'être ce fil rouge elle est fière.

Avec une réelle élégance

Et dans une belle cohérence,

A Cergy entre le ciel  et la Terre

Elle lie la ville de béton blanc

Au bel écrin vert et aux étangs

 

Martine / Mai 2009

 

Pour le défi N°152 des croqueurs de mots je ne me suis pas contentée de reéditer ce poème mais je vous offre un petit bonus avec ce texte que j'ai écrit tout spécialement pour ce défi des croqueurs.

 

LE FIL ROUGE

Comme chaque matin Il court torse et tête nue, il court entre ciel et terre sur cette passerelle rouge infinie comme il court dans sa vie après le temps, la performance, l’amour… D’où vient-il  vraiment ? Où va-t-il ? Peu importe le but, seul compte l’effort et  le chemin…. Au bout de la passerelle, les étangs et au fond la défense et ses tours se découpent dans la brume à l’horizon. Dans ce no man’s land la ville n’est-elle pas un fantôme ?  Au-dessous de lui dans la boucle de l’Oise une péniche vogue  se dirigeant vers le confluent voisin. Il l’aperçoit sans la voir vraiment. N’est-ce pas un mirage ? Où ira-t-elle après avoir rejoint la Seine, jusqu’à l’océan ?  Dans l’azur du ciel d’été, un avion plane au-dessus de  son aérodrome à mouches.  Il entend cet avion  mais ne lève pas la tête. Il est dans son rêve. Sa vie est-elle réelle ?  Mais d’où vient cet avion ? Où va-t-il ?  Il avance sur le fil rouge ténu de sa vie sans s’en rendre compte comme il évolue sur cette passerelle de la couleur du danger.   

Martine / Octobre 2015

Merci pour vos belles participations aux deux derniers défis. Je rends la barre à Captain Domi pour le défi 152. J'ai été très heureuse de la tenir pendant ces deux derniers défis.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 21 Octobre 2015

Bertrand aime Gontran

Bertrand aime Gontran

Gontrand aime Bertrand

C’est vraiment écœurant

A dit le révérend

 

Ce n’est pas effarant

BERTRAND est  différent

Un peu exubérant

Répondent ses parents

 

Bertand et son Gontran

Rêvent  d’estran

Rêvent de cormorans

Rêvent de  triimaran

 

Quand ils seront plus grands

Oui quitter Saint Véran

Et ses intolérants

Voguer sur l’océan

 

Martine / Octobre 2015 pour les prénoms du mercredi

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 20 Octobre 2015

Hommage au "S"

Tendre S d’amour caresse

Hardi S ose et  s’empresse

Ivre S sombre dans la paresse

Large S donne et s’engraisse

Noble S aime les vicomtesses

Pauvre S  le sort  l’oppresse

Petit S  fier se redresse

Poète S vers  en S tresse

Robuste S fort ne se blesse

Riche S sans cesse  encaisse

Sage S le doute  professe

Svelte S jamais n’engraisse

Traître S ses amis blesse

Triste S le cœur compresse

Vieil S  lentement s’affaisse

 

Martine (Novembre 2015 pour l'abécédaire de l'annuaire pour les nuls. Aujourd'hui S

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 8 Octobre 2015

Je bous, je vocifère

Si je n’en ai pas l’air

Oui je suis en colère

Je bous, je vocifère

 

Je vis une galère

A cause de Valère

Un sale bipolaire

0h qu’il m’exaspère

Un jour il désespère

Et il me réfrigère

Un autre il est solaire

Tombe dans l’adultère

Contre moi déblatère

Me traitant de glaciaire

 

Si je n’en ai pas l’air

Oui je suis en colère

Je bous, je vocifère

Prends garde à toi Valère

 

Martine / Septembre 2015

pour le pour le défi 151 des croqueurs de mots

et pour, avec quelques jours d'avance, le défi en R de l'annuaire pour les nuls

Ce défi s'achève. Merci à tous ceux et celles qui y ont participé. Je reste à la barre pour le défi 152.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 1 Octobre 2015

Eloge à La paresse

Mon dieu c’est pour moi un vrai dilemme

C’est la fourmi que je suis que tu aimes

Je voudrais être cigale bohème

Chanter tout l’été, Ô joie extrême !

Je chante faux, ce serait blasphème

Mais je pourrais pondre des poèmes,

Hommages à la paresse extrême

 

Dieu Créa l'homme comme lui-même

Dieu Créa la femme être suprême

Pour former un harmonieux tandem.

Tous ensemble crions carpe diem

Faisons de la paresse un emblème

Le septième jour Dieu crée la flemme

 

Martine / pour le défi 151 des croqueurs de mots

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 30 Septembre 2015

Oh hisse, jolie Clarisse

OH HISSE,  JOLIE CLARISSE

 

Oh hisse, jolie Clarisse

Au teint blanc comme le lys

Aux yeux bleus comme l’iris

Tu voulais être gladiatrice

Des lions la triomphatrice

Pour séduire le beau Brice

Ce n’était pas un caprice

Mais en l’an deux mille dix

Ce n’est pas comme jadis

Ce fut impossible à Nice

 

Oh hisse, jolie Clarisse

N’ayant pu être aviatrice

A cause de tes varices

Parfaite interrogatrice

Fameuse investigatrice

Tu iras dans la police

Avec beaucoup de malice

Rechercher tous les indices

Et combattre en expiatrice

Le crime Suprême vice

 

Oh hisse Jolie Clarisse

A ta façon une artiste

 

Martine / Septembre 2015 (pour les prénoms du mercredi)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Septembre 2015

La machine à remonter le temps

Sur la place du bourg, en ce matin d’automne

L’enseveli passé, ressuscité rayonne

Sous la garde assidue de camelots gouailleurs

Et sous l’œil attendri, De visiteurs voyeurs

Chineurs occasionnels, du passé nostalgique

Photographes amateurs, en quête d’insolite

Flâneurs désœuvrés, cherchant à s’occuper

Un Plangonophile , briguant jolie poupée

 

Dans le plus grand bazar, morne et inanimé

Témoin d’un autre temps, intact ou abimé

Chaque objet délaissé, au fond de lui espère

Séduire le passant, pour trouver nouveau père

Être vu et touché, Émouvoir le badaud

Être gardé par lui,  ou offert en cadeau

Ainsi réanimé,  pouvoir demain servir

Aimer et être aimé, rayonner et ravir

 

Martine / Septembre 15 pour le défi 150 des croqueurs de mots....

 

Merci à Jill pour ce défi. Je lui succéderai à la barre pour les deux prochaines quinzaines (défis 151 et 152), je ne veux pas de mutinerie chez les matelots tout sera donc permis même la débauche pour le premier défi, qu'on se le dise.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0