poemes

Publié le 23 Novembre 2020

Dans la nuit indigo je dérive

Où es-tu mon cher soleil d’or ?

Peut-être sur une autre rive

Tel l’oiseau dans ouate d’aurore

Guettant que la lune s’esquive

Et ne joue plus les météores

 

Contre la lune lassive

Contre les étoiles l’offensive 

Tel un courageux matador

Je les cache sous mon tchador

Afin que mon soleil revive

Ailleurs qu'en ce tableau bleu et or

 

Martine Martin / Novembre 2020 pour le défi 241 des croqueurs de mots animé par Lénaïg.

Avez vous deviné de quel tableau de mon peintre préféré il s'agit parmi ceux figurant dans le lien ci-dessous : 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 19 Novembre 2020

En pensant au doux zéphir

Passionnément Je te bise

en pensant au doux zéphir

Je te souhaite un bel avenir

Sous les vents violents en crise

Sans que jamais il nous brisent

Martine Martin / Novembre 2020 pour les jeudis en poésie du défi 241 des croqueurs de mots animé par Lénaïg.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Novembre 2020

Image Pixabay

Image Pixabay

Derrière la grille

De l’école Jill Bill,

La Belle Déotille,

Douce et gracile,

Joue souvent aux billes

Avec Omerille

Bertille et Camille.

 

Le calot d’Omerille

Au soleil scintille

Elle le décanille

 

Pauvre Omerille

« Tiens ma bille Déotille »

Des larmes indociles

Mouillent ses pupilles

 

Déotille la gentille

De bonheur sautille

Mais rend sa belle bille

Au copain Omerille

 

Martine Martin / Octobre 2020 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Déotille)    

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 28 Octobre 2020

Nicephorecène à un prénom à coucher dehors

Tous ses amis pourraient le surnommer Nicephore

Mais c’est plus court de l’appeler Nice et Nice est fort

Oh oui, Nice est fort sénile, Nicephorcène il dort

Il dort debout oubliant tout même qu'il couche dehors

 

Martine Martin / Septembre 2020 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Nicephorecène)

NICEPHORECENE un prénom à coucher dehors

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 16 Octobre 2020

Ma mère vieille irlandaise

Aux rousses boucles anglaises

M’a battu, ne vous en déplaise

Avec une clef anglaise

Elle m’a tourné en bourrique

En faisant un bruit d’enfer,

Cette grande folle hystérique,

J’ai énormément souffert

 

Pourquoi tous ces vils sévices ?

Elle n'avait pas de cuillère,

Elle a pris une clef anglaise,

Pour me faire épaissir, monter,

Moi la bonne crème dite anglaise.

 

Pour me venger et la châtier

Soudain j’ai filé à l’anglaise

 

 

Pas de cerise même anglaise

Sur le gâteau d’œufs à la neige

 

Martine Martin / Septembre 2020 pour le Nid de mots d’ABC d'octobre. (Thème : Une anglaise, est-ce la clef ?)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 14 Octobre 2020

Photo Pixabay

Photo Pixabay

La petite angolaise

Qui hait son court prénom Haize

Habite sur la falaise

Dans la jolie ville d'Eze.

 

Chaque nuit sur son alaise,

Elle s'oublie, ne vous déplaise.

Son frêre rit de façon niaise,

Toujours ramène sa fraise

Et sur elle dit des fadaises

Qui la mettent mal à l'aise.

 

En classe, à l'école d'Eze,

Elle travaille en bonne élève

Elle écrit, ce qui l'apaise

Plus tard elle aura du pèze

Pour aller voir le Zambèze :

Une chimère angolaise,

Un rêve, une parenthèse

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Ezequiel de son prénom pâtit

Car hélas, il n’a plus un radis

Etant fauché comme les blés

Il refuse d’être appelé « Ezé »

Tous ses amis le surnomment « Kiel »

Depuis qu’il est très amoureux d’Haize

Et qu’il vit avec cette angolaise

Quand on les rencontre, c’est démentiel

On les appelle Haize et Ezé Kiel

Elle a de l’argent, Haize est aisée

Lui est toujours fauché comme les blés

Mais avec elle il est fort à l'aise

Ils vont aller au bord du Zambèze

Vive à deux le rêve angolais d'Haize

 

Martine MARTIN / Septembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill-Bill (Haize et Ezequiel)

Jill-Bill, excuse moi, j'ai eu envie de traiter  Haize et Ezequiel ensemble et j'ai donc participé déjà au prénom de la semaine prochaine Ezequiel

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 7 Octobre 2020

ROMARIC bourrique hystérique

A Étretat, Romaric,

Une bien vieille bourrique,

Quelque peu excentrique,

Rit de façon hystérique

Ce qui l'a rend sympathique

Même si elle est colérique

et n'avance qu'à coups de trique.

Elle préfère à l'école publique

Les paysages bucoliques

Martine Martin / Septembre 2020  pour les prénoms du mercredi de Jill BIll (aujourd'hui Romaric)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Septembre 2020

Vitrine de Noël illuminée grands magazins Paris

Vitrine de Noël illuminée grands magazins Paris

C'est moi la jolie Isabeau

Je suis née en Bavière

Je suis la Dame de carreau

Éclairée, prisonnière

Dans une cage illuminée

Par la fée électricité

 

La roturière de pique

M'a piqué mon roi de cœur

Enfermée, je panique

Je sors du jeu de menteurs

 

Arrêtez de me regarder

De vous mirer dans cette glace

Cette vitre, valets ôtez

Et vous serez plein aux as

 

Martine / Septembre 2020 pour les jeudis en poésie du Défi 239 des croqueurs de mots animé par Jeanne Fadosi (Thème : l'électricité et son côté ludique)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 23 Septembre 2020

Au bord du lac de constance trône une rombière

Qui me fait rire et que je surnomme Jupiter

Au sens figuré peut-être a t'elle la cuisse légère

Au sens propre elle a la cuisse bien en chair

Tout le reste de son corps fait de la surenchère

Fière et débonnaire, elle voudrait se donner des airs

Mais en fait toute la journée elle brasse de l'air

Elle se croit sortie de la cuisse de Jupiter

Mais elle est née un jour du très bel imaginaire

Du sculpteur allemand Peter Lenk qui est son père

 

Martine / Mai 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill-Bill (aujourd'hui Jupiter)

 

Photo Pixabay. Cliquez dessus pour voir la photo en grand format

Photo Pixabay. Cliquez dessus pour voir la photo en grand format

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 21 Septembre 2020

Ci-dessous un poème que j'ai écrit en me demandant ce que la commère de Troulaville Madame Potinière (personnage de mon roman Je dis ça mais je ne dis rien) pourrait penser du port du masque et en dire sur radio trottoir :

Haut les masques
Bien haut les masques
Bien bas les mains
Ne touchez à rien
Je dis ça mais je ne dis rien
 
Vive le port du masque
Gain de temps le matin
Fini le fond de teint
Caché mon nez ingrat
Juste du masque à rat mascara
Fini mon rouge à lèvres
Qui préfère à mes babines
Les joues de ma voisine.
Plus de crème antiride,
Éclipsées toutes mes rides.
Plus besoin d’anticerne,
Sur mon âge tous je berne
Gain de temps dans la rue
Les commères ont disparu
Les jaseuses se taisent
J’en suis vraiment fort aise
Quand j’ai la goutte au nez,
N’en soyez pas outré,
Il me sert d’égouttoir
Si j’oublie mon mouchoir.
Plus jamais je n’embrasse
Les pouffiasses, les grognasses.
Je leur fais des grimaces,
Cachées sous mon cher masque.
Elles m’en font aussi.
Je crois qu’elles me sourient.
L’hiver pas de cache-nez,
Plus peur d’être étranglée
Par un tueur cinglé
 
Bien haut les masques
Bien bas les mains
Ne touchez à rien
Je dis ça mais je ne dis rien

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0