prenoms du mercredi

Publié le 21 Septembre 2016

Angélique est le prénom du mercredi de cette semaine à la cour de récréation de Dame Jill Bill.

Ce prénom m’évoque immédiatement le  film « Angélique Marquise des anges » que j’avais vu quand j’étais petite fille dans un petit cinéma du 14ème arrondissement. Ma grand-mère adorait ces films très romantiques et j’ai vu avec elle toute la série des angéliques mais aussi Mayerling, les hauts des Hurlevents. J’en ai versé des larmes avec elle dans cette salle de cinéma. Cela renforçait notre amour et complicité mutuelle.

Angélique

Petite fille, vivant confinée avec ma grand-mère dans une minuscule loge de concierge avec une seule pièce sans toilettes ni salle de bain et avec une cuisinière à charbon pour cuisiner, je rêvais à l’époque d’être une princesse même si le destin de ses jeunes filles et femmes n’était pas vraiment rose. Je rêvais d’épouser un beau prince riche et vivre heureuse avec de nombreux enfants dans des palais merveilleux.  Ma mamie chérie entretenait mes rêves en m’offrant les romans de Delly. Je crois les avoir presque tous lus mais je ne m’en souviens plus aujourd’hui. Je les dévorais le soir dans le grand lit que je partageais avec ma grand-mère. Lecture parfois perturbée par le pas d'un locataire dans le hall de l'immeuble et l'escalier en bois. C'est Monsieur Lambert me disait alors ma grand mère qui reconnaissait chaque locataire à son pas et ne poussait son rideau que lorsqu'elle entendait un pas inconnu.

C’est à mamie que je dois cet amour de la lecture qui ne m’a plus quittée. Aujourd’hui les histoires d’amour romantiques ne me font plus vibrer même si belle du Seigneur d’Albert Cohen reste un de mes romans préférés mais plus pour le magicien de l’écriture qu’est Albert Cohen. Dans ce roman les nombreux monologues sont écrits sans ponctuation ce qui fait ressortir parfaitement le flux rapides des pensées.

Ma grand-mère aimait les confiseries et en lisant je dégustais des bêtises de Cambrai que j’aime toujours autant car elles ont le parfum de mon enfance même si je n’aime pas trop le sucre et les confiseries. Il nous arrivait aussi de savourer des pâtes de fruit et j’aimais particulièrement les angéliques qui sont en fait la tige de la plante qui a été confite dans le sucre.  

Angélique
Angélique
Angélique

Je crois beaucoup à la psychologie des prénoms. Est-ce le prénom qui influence le caractère de la personne qui le porte ?  Où est-ce dû aux parents qui, en donnant un prénom particulier à leurs enfants,  projettent dans celui-ci  ce que représente ce prénom pour eux ?  Je ne saurais répondre. Peut-être qu’il y a un peu des deux.

Je ne connais pas d’Angélique mais je me représente une personne douce, rêveuse, équilibrée qui aime l’harmonie et les relations humaines.

Angélique
Angélique

Martine / Septembre 2016 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Vécu

Repost0

Publié le 14 Septembre 2016

Le bon roi Caribert

Pique une très grosse colère

De bonne fois on lui dit

Oh mon roi Votre majesté

est toute excitée

C’est vrai lui dit le roi

Je vais me calmer toutefois

Le bon roi Caribert !

Le bon roi Caribert

Dort d’un sommeil inordinaire

De bonne foi on lui dit

Oh mon roi, ce n’est pas prudent

De dormir autant

C’est vrai lui dit le roi

On pourrait me tuer ma foi

 

Le bon roi Caribert !

Le bon roi Caribert

Veut aller à l’école Berbère

De bonne fois on lui dit

Oh mon roi, c’est pour les enfants

Vous êtes trop  grand

C’est vrai lui dit le roi

Je suis le plus grand des très grands

 

Martine / (septembre 2016) pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes, #Parodies

Repost0

Publié le 7 Septembre 2016

Philomène n’est plus la même

Depuis que la vie la malmène

Autrefois elle était Chimène

Mais Aujourd’hui elle est Carmen

Jolie bohémienne roumaine

Chaque matin de la semaine

Elle chante sans amour ni haine

Pour Rodrigue ce phénomène

Qu’à tort hélas encore elle aime

« L'amour est un oiseau rebelle
que nul ne peut apprivoiser
et c'est bien en vain qu'on l'appelle
s'il lui convient de refuser
[...]
L'amour est enfant de bohème
Il n'a jamais jamais connu de loi
Si tu ne m'aimes pas je t'aime
si je t'aime prends garde
à toi. »

 

Martine / Septembre 2016 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 31 Août 2016

Pavel le paon
Pavel le paon

PAVEL LE PAON

 

Pavel  pavane et pavoise

Avec sa nana grivoise

Dans un grand parc du Val d’Oise

Pavel aime les bravos

De ses amis les chevaux

Pavel aime les pavots

Signes en mai du renouveau

 

Martine / Mai 2015 pour les prénoms du mercredi.

Martine / Réédition Mai 2015 pour les prénoms du mercredi.

Un petit cadeau en plus aujourd'hui un article très intéressant en lien ci-dessous sur un héros Russe de la conquête spatiale, Pavel Popovitch, qui avait la tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre. Je le dédie à Lénaig. Je suis sûre qu'elle appréciera elle qui aime tant la Science-Fiction.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Août 2016

Lucien est un bon à rien

Comme disent tous les siens

Un drôle de paroissien

Blanc comme la mie de pain

Parfois quelque peu zinzin

Qui hait les lilliputiens

Les magiciens, musiciens

Et même tous les prussiens

Blanc comme mie de pain

Noir aussi comme un malien

Lucien n’est pas bon arien

Dit son père milicien

Lucien est un dalmatien

Martine (Réédition Avril 2015) pour le prénom du mercredi

Lucien

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 17 Août 2016

Enguerrand de la Chouette

A Guérande Naguère

Enguerrand de la chouette

Est revenu de guerre

Sans chouette, ni  gambette.

 

Sa fiancée s’enquit

Qu’as-tu fait de ta chouette ?

Enguerrand aguerri

Ayant trop guerroyé

A sa mie répondit :

 

"Elle s'est évaporée

Elle a perdu le nord

Je ne l'ai pas trouvé

"Chère éléonore,

Tout comme ma gambette

Qu’on m'a un jour coupée

car elle n'était plus chouette

Pour moi fini la guerre.

Etant Analphabète

Je n'en suis pas très fier

Je donne ma parole

Ce sera difficile

Je m'inscris à l’école

De Maitresse Jill Bill

Il y a plein de chouettes

Et d’autres Enguerrand

Ô ce sera très chouette"

 

Martine Réédition de Mars 2015 pour les prénoms du mercredi de la cour de récréation de Maîtresse Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 10 Août 2016

Clotaire et voltaire

Dialogue entre L'Ara Clotaire et le chat Voltaire

(Un remake de Titi et Gros minet)

 

Je suis tombé par terre

C’est la faute à Voltaire

 

Clotaire tu déblatères

Sale piaf, veux tu Te taire

 

Le nez dans le ruisseau

C’est la faute à Rousseau

 

Motus et bec clos Clotaire

Ou pour toi le Cimetière

 

Le bec dans le tombeau

C’est la faute à l’oiseau

 

Foi de Voltaire chat de notaire

De tes abattis fais l’inventaire

 

Martine / Réédition Février 2015 les prénoms du mercredi de Jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 3 Août 2016

Adémar le canard déprimé

Ademar le beau canard

Au col vert dans son costard

Aujourd’hui n’est plus flambard

Il a un sacré cafard

Point de mare aux nénuphars

Mais les bassins d’un square

Il fait un froid de canard

La nourriture se fait rare

Les gens de pain sont avares

Sa cane a des idées noires

C’est le pire cauchemar

Demain pour eux le départ

San autocar, ni radar

A tire d’aile dare-dare

Tout droit sans aucun écart

Pour le sud Montélimar

Ce n’est point un canular

 

Martine / Réédition Février 2015  Pour Le prénom des mercredis de Jill Bill   un poème inspiré par ma photo d'un couple de canards :

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 27 Juillet 2016

Photo pixabay

Photo pixabay

John était à Cuba quand il y rencontra Irina une jeune touriste moscovite. Un anglais sous les tropiques ne pouvait que séduire la jolie jeune femme aux cheveux blonds cendrés et  aux yeux couleur turquoise. Pendant cinq jours ce printemps là, au son de la musique latino, ils dansèrent des tangos à un train d’enfer même si John préférait le rock acrobatique exercice de haute voltige. Chaque matin après une chaude nuit d’amour où ils s’étaient faits de tendres et drôles confidences, ils allaient admirer au bout de la jetée de Havana le soleil levant sur l’archipel des Keys en Floride cette route pont qui rejoint Miami à Key West, un pont trop loin. Ils faisaient des projets d’avenir. Irina revint à Moscou à la fin de son séjour. Ils étaient tristes de se quitter et promirent de s’écrire.

 

De retour Chez elle, Irina envoya une carte à John représentant la place rouge sur laquelle elle avait écrit à l’encre de sa jolie écriture ronde « Bon baisers de Russie, je t’aime John ». John était retourné à Paris où il vivait. Il lui écrit une carte d’amour, la carte du cœur qu’il avait choisie pour elle et sur laquelle à l’encre de ses larmes il avait écrit « je pleure mon amour . Tu me manques, on ne vit que deux fois au pire peut être même qu’une seule fois, viens ma chérie me rejoindre à Paris ».

 

Irina arriva tôt un beau matin à l’aéroport. John vint la chercher. Ce fut le jour le plus long de leur vie, le plus beau jour aussi. Ils se promirent que Jamais, plus jamais ils ne se quitteraient. Il lui offrit une bague avec un diamant entouré d’une couronne de turquoises à la couleur de ses yeux. Les diamants sont éternels et leur amour le serait aussi.

Ils se marièrent par une belle journée de Juin. Le soir dans le parc du château, ils organisèrent une grande garden-party et reçurent leurs amis et famille dans une grande tente rouge symbolisant la maison Russie sur laquelle un cœur de dragon couleur or était représenté, en hommage à un ami chinois qui venait de quitter ce monde en cette année du Dragon. Ils partirent le lendemain en voyage de noce en Sicile et, dans leur hôtel sous la bénédiction du Dieu Etna, presque au bord du volcan ils s’unirent.

 

John et Irina, le lion et le vent comme les appelait leur ami chinois, conçurent cette nuit-là une jolie petite fille rouquine aux yeux bleus qui naquit à Paris 9 mois plus tard. Irina aurait aimé donner à sa petite-fille le prénom Fiona comme le nom de la rose qu’elle aimait tant mais John Connery n’aimait pas ce prénom. Leur fille s’appellerait Toussine CONNERY en hommage à l’acteur que John aimait tant Sean Connery et qui avait influencé leur vie.

 

Martine / Rediffusion de Février 2015 pour prénoms du mercredi de Jill bill (Toussine) de Jill Bill

Ce texte comporte une particularité. Réponse ICI

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 20 Juillet 2016

Photo pixabay

Photo pixabay

Alceste traine sa flemme

Tous les jour à Angoulème,

Dans son sinistre HLM.

Entre chaque café crème

En écrivant des poèmes

Il pêche de pauvres brèmes

Menu fretin de carême.

 

Alceste traîne un problème

 

Visage fortement blème

Cou recouvert d’erythème

Il rêve d’un grand harem

Oh des nanas par centaines

Leur offrir des chrysanthèmes

mais nulle fille ne l’aime

 

Alceste traîne ses dilemmes

Ecrire le mot dilemme

Avec un « haine » et un « aime »

Ou alors avec deux « aime »

En Syrie jouer les extrêmes

Avec son frêre Guillem

Où crever à Angoulême

 

Martine / Rediffusion de Septembre 2015 pour les prénoms du mercredi

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Prénoms du Mercredi

Repost0