prenoms du mercredi

Publié le 18 Mars 2020

Materne l'assistant maternel

Ce n’est pas une baliverne

Je me prénomme Materne

Je ne suis pas une femme

Je suis un homme à femmes

J’ai un nom de confiture

Oh quelle déconfiture

J’habite à Saint-Paterne

Un vieux village bien terne

Je suis assistant-maternel

C’est quelque peu surréel

J’aime les petits materner

Et par eux être taquiné

J’ai du succès c’est dément

J’materne aussi les mamans

Qui ne disent rien aux papas

Je devrais faire mon mea-culpa

mais des regrets j'en n'ai pas

Je suis un nounou sympa

 

Martine Martin / Février 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill --(aujourd'hui Materne)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Mars 2020

Je m’appelle Kléber. Ce prénom m’a été donné par mon père passionné par l’Empire en souvenir du général  qui  combattit courageusement pendant la campagne d’Egypte. Je l’ai échappé belle, il aurait pu m’appeler Bonaparte. Ce nom aurait été beaucoup plus difficile à porter pour quelqu’un qu’Austerlitz ne fait pas vibrer et qui a tout fait tout pour éviter de remplir son obligation nationale. J’ai quitté les Pyrénées (mes pyramides à moi) pour vivre dans une jolie cité au bord du Danube quelque part au nord de l’Europe.

En ce début de matinée,  je m’y promène sur le chemin vert, un sentier de randonnée qui débute dans la plaine au hameau du bel air au milieu des champs maraîchers, se poursuit jusqu’au port de plaisance sur le fleuve et monte ensuite jusqu’à la chapelle du château rouge

Tu apparais soudain sur mon chemin  Ta peau si blanche fait ressortir tes grands yeux noirs. Tu me souris en humant une fleur de jasmin que tu viens de cueillir. Cette image de gaieté et de liberté ressortira toujours du  monceau de souvenirs flous qui s’estompera au fil du temps. Je me plais à penser que tu t'appelles Jasmine. Je m’approche de toi, tu me tends ta  fleur en restant muette. Je m’imprègne de son parfum délicat puis je range ce précieux cadeau religieusement dans ma bourse en cuir. Je prends  ta main dans la mienne et nous continuons à marcher.

Face au château d'eau, à la fourche des chemins,  je coupe une ou deux de ses frondes de fougères luisantes pour en faire des couronnes. J'en pose une délicatement sur tes cheveux d'ébène. Je te donne l'autre dont tu me coiffes. Tu ressembles ainsi Jasmine  à une reine grecque ou de la Rome antique qui pourrait être l’héroïne d’un opéra du châtelet. Je suis ton chevalier décoré de la légion d'honneur de la cité dont j'arbore fièrement l'insigne à ma boutonnière. Ne me demandez pas comment je l'ai obtenue. On décore n'importe qui avec n'importe quoi.

Nous nous arrêtons  devant une petite maison blanche  curieusement appelée « les boulets de Liège ». Tu es arrivée Jasmine. Nous avons du mal à nous séparer. Je ne suis pas encore un boulet pour toi et j’espère que je ne le serai jamais (même de liège).

Tu pousses une porte dorée, nous pénétrons dans un grand couloir. La défense d’éléphant, que fièrement tu me montres en me chuchotant à l’oreille que tu l’as obtenue au Venezuela pour quelques bolivars,  semble tout à fait anachronique. Où peut-on trouver des éléphants au Venezuela ? Je ne connais que les éléphants de mer d’Argentine sans  défense (à tous les sens du terme). Je n’ai pas le temps d’y réfléchir Tu m’invites à entrer avec toi dans ta petite république, ton temple, ta petite chambre peinte en bleu nuit avec une grande étoile lumineuse au-dessus du lit. J'ai froid , Il fait sombre, on se croirait soudain dans une glacière. Que tu es étrange Jasmine presque irréelle. Je te prends dans mes bras.

Au moment où Je m’apprête à t’embrasser je sursaute quand une voie tonitruante annonce « Mairie d’Issy, terminus. Tout le monde descend »

Je me réveille soudain à Paris dans le métro, Je m’étais endormi. Le mot de Cambronne m’échappe…  mais bonne nouvelle : Jasmine tu es en face de moi mais sans couronne. Tu te lèves et tu te diriges vers la porte… Je crie en chantant Jasmine, Jasmine… Tu ne te retournes pas, tu sors de la rame… Cela ne doit pas être ton prénom. Jasmine. Peut être que tu t’appelles Madeleine. Je crie Madeleine, Madeleine ! mais comme chante Jacques Brel « Tu n'viendras pas »  même si je t’apporte du jasmin à la station Jasmin ou à la porte des lilas.

Jasmine

Martine / Pour les prénoms du mercredi animé par Jill Bill (Aujourd'hui Jasmine). 

Les mots en bleu dans le texte sont ceux de  stations de métro parisiennes

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Ecrits divers

Repost0

Publié le 4 Mars 2020

Vivant Maure

Mes parents m’ont donné le prénom de Vivant. Vous trouvez avec raison que c’est stupide mais pour eux cette idée partait d’une bonne intention. Ils voulaient compenser leur nom de famille que je porterai hélas à vie : MAURE.

Je m’appelle donc Vivant Maure. Ils n’avaient pas imaginé que c’était pire et que beaucoup me surnommeraient le mort vivant ou le zombie.

J’ai eu une enfance difficile à cause de ce prénom. J’ai dû supporter les quolibets de mes camarades du genre « Maure es-tu vivant ? ». Quand l’institutrice faisait l’appel, dès qu’elle avait prononcé mon prénom Vivant, je n’avais pas le temps de répondre présent qu’un de mes camarades répondait « il est mort ».

Je n’ai jamais vécu en fait, j’avais l’impression que ce n’était pas moi qui vivait mais le mort qui était en moi. Je détestais Halloween mais mes camarades me demandaient de les accompagner dans leur quête de bonbons pour faire le zombie.

La mort a hanté toute ma vie, j’en ai fait mon métier : thanatopracteur. J’aimais rendre un visage humain aux morts en leur faisant une beauté et en les habillant. J’avais l’impression de leur redonner vie. Je n’ai pas trouvé d’épouse, mon métier repoussait toutes les femmes et en plus je ne voulais pas d’enfants pour ne pas leur donner mon nom de famille. Ne croyez pas que j’ai vécu en ermite, J’ai eu des amis, je me suis occupé de mes neveux et nièces.

Aujourd’hui je suis heureux au paradis, je suis vraiment mort et je sais que pour ceux qui m’aimaient sur terre, je serai toujours Vivant si présent et vivant dans leurs cœurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 26 Février 2020

Bébé Brune

Un soir de pleine lune,

Aux doux pieds de la dune

A éclos bébé Brune

Belle ondine importune

Enjôlée par Neptune

Deviendra muse Brune

Elle fera la fortune

De joyeux poissons lunes

Poètes des lagunes

Martine / Janvier 2019 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 19 Février 2020

CHRYSOLE

Moi je suis Chrysole

Toi t'es un guignol

Le clown mariole

Toujours je rigole

De tes gaudrioles

Crise de rire LOL

Ouvre grand ta goule

En cul de poule

J'y mettrai la boule

Cela me défoule

Martine / Janvier 2019 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 12 Février 2020

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Dans un zoo près d'une marina

Une maman rhinocéros Rina

Veille fière sur son petit Rino

Qui lui semble fragile et maigriot

Instinct maternel d’une mère

Même si elle fait le constat amer

Qu’il ne risque rien en captivité

Avec un regard tout plein de tendresse

Qui arrive à occulter sa détresse

Elle rêve pour lui de la liberté

Martine / Janvier 2020 pour les prénoms du mercredi chez jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 5 Février 2020

Photo Robert Doisneau

Photo Robert Doisneau

Avec ses airs à ne pas avoir l’air

Avec ses airs de rêveur tête en l’air

Avec ses airs sincères et malicieux

Avec ses airs éveillés de curieux

Avec ses airs d’enfant intelligent

Avec ses airs savants et si craquants

Avec ses airs si futés et cocasses

Césaire est maintenant rentré en classe

 

Martine  Martin / Janvier 2020 pour les Prénoms du mercredi chez jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 29 Janvier 2020

Vanille tu es un méchant filou

Tu as rentré ta patte dans le trou

Mais tu ne m’auras pas mon gros matou

Quand tu vas sortir tes griffes du trou

Tu vas avoir une surprise mon chou

Tu seras la risée des gros minous

Ils vont tous t’appeler Vanille Fraise

Un conseil de souris mon gros Doudou

Dans mon trou ne ramène plus ta fraise

Sinon je peins ta patte chocolat

 

Une surprise pour Vanille

Martine Martin / Novembre 2019 pour Les prénoms du mercredi  de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 22 Janvier 2020

Jao le calao à cimier

Jao flambant calao
Perché altier  tout là haut
le calao à cimier
à la cime du figuier
Belle Explosion de couleurs
arrière cou en rousseur
yeux en turquoise maquillés
Bec or d'orange strié
sous casque coquelicot
ailes et pattes noires corbeau
De La figue fraiche il raffole
Quand il en mange il batifole
en aboyant fortement
il vit en Indonésie
mais les voyages il apprécie
et parcourt plein de pays
avec sa belle ou en bande
tchao beau Jao, bon vent

Martine Martin / Novembre 2019 pour Les prénoms du mercredi  de Jill Bill

Si vous voulez entendre le chant du calao qui est réellement un aboiement, cliquez sur le lien ci-dessous où vous trouverez plusieurs enregistrements

Pour en savoir plus sur ce bel oiseau cliquez sur le lien ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 15 Janvier 2020

Je suis SIBEL

Parfois cibiche

Quand on m’appelle ma biche

Et que je brûle d’amour

 

Parfois si Reine

Quand telle la jolie sirène

Je sors de mon bain royale

 

Parfois cigale

Quand je chante travestie

Tout l’été à la Cigale

 

Moi Sibel qui suis si belle

Oh je pleure ou bien je ris  

De me voir si enlaidie

En cet infâme miroir

SIBEL si......

Martine Martin / Novembre 2019 pour Les prénoms du mercredi  de Jill Bill (aujourd'hui SIBEL)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0