vecu

Publié le 6 Janvier 2020

Depuis que nous avions quitté Cergy, je m'ennuyais un peu aux Sables d'Olonne. Tout ce que je faisais avec passion devenait routine . Je n'avais pas de nouveau projet en cours, il fallait que j'en trouve un. J'ai donc décidé de commencer d'écrire mon premier roman. Je ne remercierais jamais assez mon amie blogueuse Lenaïg de m'avoir motivé à le faire grâce au défi qu'elle a animé dans notre communauté des croqueurs de mots.  J'ai déja terminé la rédaction du synopsis (environ 100 pages) qui reste à  enrichir et relire plusieurs fois.  Je n'ai pas choisi une forme de roman traditionnelle, c'est très complexe de raconter une histoire à travers le point de vue de plusieurs protagonistes mais c'est très ludique et je m'amuse beaucoup à faire monter le suspens et y mettre un peu d'humour.  C'est un roman à suspense et psychologique, l'histoire d'un corbeau qui sème le trouble dans un petit village qui était bien tranquille auparavant. C'est plus complexe que cela mais je n'en dirais pas plus aujourd'hui.

J'aime beaucoup le mois de décembre.  Chaque année c'est la féérie de Noël aux Sables d'Olonne : les illuminations de la ville et celles des particuliers aussi qui ne ménagent pas leur efforts pour apporter un peu de bonheur et de magie à chacun

aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
Balcon sur le front de mer

Balcon sur le front de mer

Nous avons visité avec bonheur la magique et merveilleuse féérie des santons à Beaulieu sous la Roche

aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019

Le soir où nous sommes allés voir les illuminations de la ville, nous en avons profité pour dîner au restaurant sur les quais du port à "la Cuisine de Bertrand" qui est vraiment divine ! Il y a beaucoup de bons restaurants que nous aimons mais celui-ci est le meilleur que nous avons connu et nous y retournerons

aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019

En décembre ce fut un plaisir d'illuminer la façade de notre maison entre deux pluies !

aimé détesté Décembre 2019

Le mois de décembre fut très pluvieux et venté ce qui fait nous n'avons pas pu randonner beaucoup et cela m'a fait un peu déprimer comme notre chat OOPS

aimé détesté Décembre 2019

Un de mes coups de cœur pendant une de nos promenades fut d'admirer des parapentistes évoluer au dessus de la plage. En passant au dessus de nous ils nous ont fait un petit coucou

Cliquez sur les photos pour les voir en grandCliquez sur les photos pour les voir en grand
Cliquez sur les photos pour les voir en grandCliquez sur les photos pour les voir en grand

Cliquez sur les photos pour les voir en grand

Nous sommes remontés sur l'Ile de France pour fêter Noël en famille. Nous avons organisé chez la maman de Jeff le déjeuner de noël. Nous avions commandé notre viande chez notre boucher de Cergy ce qui nous a permis de faire une très belle promenade aux étangs et au port un après-midi ensoleillé. J'en avais les larmes aux yeux de revoir Cergy cette ville que j'aime tant et qui est une partie de ma vie

aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019

Quel bonheur de revoir nos fille, gendre et petites filles le jour de Noël et un des frères et les sœurs de Jeff. La maman de Jeff,qui a 92 ans, était très heureuse et son bonheur faisait plaisir à voir et nous récompensait de la fatigue de l'organisation et la préparation de ce déjeuner.  La joie de mes petites ouvrant leurs cadeaux m'a beaucoup émue.

aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019

Issou où nous logions est un vieux village qui a un beau château qui tombe hélas en ruine mais qui a eu la chance d'être sélectionné par la mission stéphane Bern pour le patrimoine. Nous avons beaucoup aimé notre promenade dans son parc

aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019

Nous avons passé les deux derniers jours de notre séjour francilien à Paris dans l'appartement de notre fille qu'elle avait délaissé avec sa grande famille pour partir une semaine à La Clusaz.

Nous avons profité pour aller dans les grands magasins voir les vitrines, le sapin des Galeries Lafayette, les illuminations de fêtes des champs Elysées

Vitrines des grands magasins
Vitrines des grands magasins
Vitrines des grands magasins
Vitrines des grands magasins
Vitrines des grands magasins
Vitrines des grands magasins

Vitrines des grands magasins

Le sapin des galeries lafayette

Le sapin des galeries lafayette

Avenue des champs Elysées

Avenue des champs Elysées

Avenue Montaigne

Avenue Montaigne

Nous sommes allés nous promener Rive gauche le long des quais. Quelle tristesse de voir Notre Dame de Paris ainsi mutilée. Puisse t'elle retrouver sa splendeur d'antan après les longs travaux de consolidation en cours, puis de restauration.

aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019
aimé détesté Décembre 2019

Nous sommes allés au théâtre de La Renaissance voir la pièce de théâtre "le crapaud fou" (le cadeau de Noël de notre fille). Nous avons passé une très belle soirée. Un sujet grave traité avec humour et profondeur.

Puis nous sommes revenus fin décembre aux Sables d'Olonne en ramenant la maman de Jeff qui avait tant envie de revoir notre maison et la mer. C'est notre cadeau de Noël et nous allons l'emmener dans beaucoup d'endroits qu'elle a connus il y a très longtemps et d'autres que nous lui ferons découvrir. C'est pour cela que je prolonge ma pause blogs jusqu'au 12 janvier et pour terminer l'écriture de mon livre.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 7 Novembre 2019

Je ne rêve pas de Sirène

Non ce n’est vraiment pas la peine

Nous t’avons ma jolie Pauline

 

Tu es née  naïade ou ondine

Danser dans l’eau est ta passion

Tu le fais en compétition

En club Tous les après midi

Avec beaucoup de Zénitude

Après le lycée sport études

Pauline mon Ondine
Pauline mon Ondine

En attendant d’être championne

Pendant les vacances à Olonne

Devant ta mamie médusée

Pour te détendre et t’amuser

Tu joues les sirènes en piscine

Avec tes petites copines

Photos et vidéo d'Emilie animatrice à la piscine
Photos et vidéo d'Emilie animatrice à la piscine

Photos et vidéo d'Emilie animatrice à la piscine

CLIQUEZ ICI  pour voir la vidéo sous-marine de la séance d'aquasirène. C'est Pauline qu'on voit au premier plan

Martine / Novembre 2019 pour les jeudis en poésie Défi 226 des croqueurs de mots  animé par Josette

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Vécu

Repost0

Publié le 25 Octobre 2019

Le mois d'octobre a commencé par une bonne nouvelle : le chirurgien orthopédiste consulté suite à la découverte par hasard sur une radiographie de la jambe d'un endochrome du péroné (tumeur bénigne) m'a indiqué qu'elle n'était pas à retirer car elle n'avait qu'une chance infime d'évoluer mais simplement à surveiller tous les deux ans pour voir si elle ne s'épaississait ce qui pourrait faire courir le risque qu'elle touche un nerf et devienne douloureuse. l'hypocondriaque que je suis devenue depuis mon cancer est totalement rassurée. Il m'a dit que je pouvais continuer mes activités sportives sans problème. J'ai donc repris mes marches et courses matinales mais je préfère l'été car chaque matin je marche et cours de 6 heures à 8 heures et il fait nuit. Je positive néanmoins car la nuit est belle sur le remblai des Sables d'Olonne (voir ci-dessous)

 

Détesté / aimé Octobre 2019
Détesté / aimé Octobre 2019

Début octobre, c'étaient les grandes marées aux Sables d'olonne et c'est un spectacle merveilleux dont je ne me lasserai jamais

Grande marée sur la plage du Tanchet
Grande marée sur la plage du Tanchet

Grande marée sur la plage du Tanchet

Grande marée sur la côte sauvage du château d'OlonneGrande marée sur la côte sauvage du château d'Olonne
Grande marée sur la côte sauvage du château d'Olonne
Grande marée sur la côte sauvage du château d'OlonneGrande marée sur la côte sauvage du château d'Olonne

Grande marée sur la côte sauvage du château d'Olonne

Le 5 octobre nous avons fêté l'anniversaire de Jeff dans un petit restaurant des Sables d'Olonne : Le petit phare à la Chaume où nous avons passé un excellent moment gastronomique

Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne
Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne

Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne

Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne
Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne

Au restaurant le petit phare aux Sables d'Olonne

Il faisait très beau, nous aurions pu déjeuner en terrasse mais nous ne l'avons pas fait. Après le déjeuner nous avons fait une promenade digestive sur les quais de la Chaume

Détesté / aimé Octobre 2019
Détesté / aimé Octobre 2019

OOPS notre chat nous comble de bonheur tant il est affectueux. C'est un amour de chat que nous adorons. Il a plus le tempérament d'un chien que d'un chat. Il aime particulièrement se promener à mes côtés dans la rue. Au début j'avais peur qu'il se sauve et je le promenais en laisse (Voir vidéo ci-dessous). Maintenant je le promène sans laisse et il reste à mes côtés. Quand il va dans une direction ou je ne veux pas qu'il aille, je lui dis non fortement et lui montre la direction qu'il doit prendre et il m’obéit. Cela m'étonne d'autant plus que j'ai eu beaucoup de chats dans ma vie et c'est la première fois que j'arrive à en promener un comme un chien ! C'est agréable mais c'est assez prenant car il y prend goût et me demande sans arrêt de sortir alors qu'il peut le faire seul dans le jardin aux clôtures hautes où il est en sécurité.  Je rappelle que OOPS est un chat handicapé. Il a un ligament croisé d'une patte arrière rompu ce qui l'empêche de grimper et de sauter haut. Par contre il court très vite (de travers) et parfois dans la rue je cours avec lui ce qu'il adore car c'est un chat très tonique et dynamique. Maintenant c'est lui qui commence à courir doucement et il me regarde pour que je cours aussi et quand je me mets à courir il accélère et j'ai du mal à suivre. 

Lors de nos promenades il rencontre d'autres chats du quartier mais comme il est nullement agressif cela se passe bien., il s'est même fait un copain de Huggy le chat d'une de mes voisines.

Détesté / aimé Octobre 2019

Nous avons aussi eu le plaisir de revoir nos amis du Finistère Claire-Cerise et Jean-François qui, en revenant d'Espagne, se sont arrêtés déjeuner avec nous. J'ai eu le plaisir de cuisiner pour eux et nous avons passé ensemble un excellent moment

Détesté / aimé Octobre 2019
Détesté / aimé Octobre 2019

Autre grand bonheur du mois : la lecture de "la police des fleurs, des arbres et des forêts" un thriller qui m'a beaucoup plu car la fin est complètement inattendue et j'avoue que je me suis fait avoir tout au long du livre par l'auteur Romain Puertolas (l'auteur de : "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa") et je crois que je ne suis pas la seule ! C'est un livre que j'aurais tellement aimé écrire moi qui aime tant les fins surprenantes mais je n'aurais pas été jusqu'à ce point je crois.

Détesté / aimé Octobre 2019

Le mois d'octobre dit "rose" parce qu'il est le mois de la lutte contre le cancer du sein s'achève et cette campagne aussi. J'en suis bien heureuse car le cancer du sein n'a rien de rose franchement, quand on voit le nombre de femmes qui en meurent chaque année (en 2017 60000 nouveaux cas et 12000 décès)  il est plutôt noir !!

Même si cette campagne permet de récolter des fonds importants pour la recherche contre le cancer et incite les femmes à faire des mammographies de contrôle et en cela elle permet de pouvoir soigner très tôt certains cancers et ainsi les guérir, certains organismes publics n'arrêtent pas de dire que les facteurs principaux de cause des cancers sont le tabac, l'alcool, l'obésité (donc l'alimentation et le manque d'activité physique). Même si cela peut contribuer au développement des cancers et pas forcément d'ailleurs celui du sein, ces messages véhiculent l'idée dans l'opinion publique que les femmes victimes du cancer fument, sont alcooliques, boulimiques et Monsieur Tout le Monde se dit "elles l'ont bien cherché". Mieux vaudrait que ces organismes mènent la lutte en réclamant des mesures contre les pesticides, produits chimiques dans les cosmétiques, déodorants, le sucre et le gras abusifs dans l'alimentation plutôt que de s'adresser aux victimes. 

Si vous avez un peu de temps, je vous conseille de visionner le message vidéo sur ce sujet paru sur la page Facebook "Les crabes dansent au Croisic" :  https://www.facebook.com/LescrabesdansentauCroisic/videos/407175966818304/  

A l'heure ou je mets cet article en ligne nous attendons nos petites filles et leurs parents ce qui nous comble de bonheur. De quoi bien terminer ce mois d'octobre et débuter Novembre dans la joie.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 30 Août 2019

La première semaine de Juillet, nous avons eu le plaisir d'avoir avec nous pendant une semaine une de mes nièces Stéphanie avec son conjoint et son fils. J'ai pu courir le matin avec Stéphanie. J'ai apprécié de courir accompagnée. Son époux est passionné d'informatique et très douée. Mon PC avant son intervention était une tortue, il est maintenant un lièvre.... ou presque il le sera totalement sur internet quand on aura la fibre prévue dans un an environ. Merci encore Brice. 

Nous avons été très occupés pendant les deux premières semaines d'août par nos trois petites filles. 

Il fallait les emmener aux différentes activités où leurs parent les avaient inscrites sans se rendre compte que nous n'avions qu'une seule voiture et que les déplacements dans les Sables d'Olonne prennent deux à trois fois plus longtemps que d'habitude. 

Agathe la plus petite prenait des cours de natation le matin

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

l'après-midi elle allait à la voile

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

et elle a fait un stage de poney de deux jours et a obtenu son poney d'argent

Détesté / aimé août 2019

Nous avons eu peur Jeff était entrain de filmer Agathe quand son poney a donné un coup de patte au poney d'à côté en se mettant à ruer. Agathe a réussi à rester sur le poney mais la petite fille qui était sur l'autre poney a été touchée et c'est elle qu'on entend pleurer dans la vidéo ci-dessous. 

Léonore  n'a fait qu'un seul stage de poney (galop 2) de deux jours.  Elle avait déjà son galop 2. 

 Pour l'occuper le reste du temps quand ses soeurs étaient à leurs activités, je l'ai emmenée dans une grande aire de jeux et au kart à pédales

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Pauline l'aînée faisait du surf le matin et de la voile l'après midi

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Cela a été compliqué au niveau de l'organisation mais leur plaisir de faire tout cela nous rendait heureux. Le midi et le soir on se retrouvait tous pour les repas et les deux grandes nous aidaient à cuisiner. 

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Je me levais encore plus tôt que d'habitude le matin pour pouvoir marcher et courir et profiter des levers de soleil sur l'océan : moments magiques et calmes avant une journée effervescente. Fin août la beauté des levers de soleil m'a émerveillée

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Maintenant que nous avons quitté Cergy et sommes installés aux Sables d'Olonne et que nous ne faisons plus de voyages fréquents entre nos deux domiciles, nous pouvions reprendre un chat. Nous sommes allés à la SPA et nous avons craqué en voyant OOPS un minet au joli minois très affectueux d'environ 2 ans (d'après le vétérinaire de la SPA car OOPS a été trouvé sur la voie publique et on ne sait rien de ses antécédents) mais certain il avait été malmené. Aussitôt qu'il nous a vus dans la chatterie, il est venu se frotter à nous, il nous avait adoptés. 

Son adaptation a été facile. Il s'est caché une heure derrière le canapé et après il est sorti est monté sur nos genoux et nous a fait plein de câlins. Il est même un peu collant, il nous suit partout ! Il est propre et fait notre bonheur. C'est un amour de chat. Nous avons sécurisé notre jardin en installant tout au long de la clôture de palissades en bois à sa base des panneaux de bois que nous avons peints pour éviter qu'il ne passe en dessous. Beaucoup de chats seraient capables de grimper sur cette clotûre et de sauter de l'autre côté : pas Oops qui a un ligament croisé antérieur rompu ce qui l'empêche de grimper et de sauter haut. Pour monter sur une chaise ou le canapé il est obligé de prendre appui sur ses pattes de devant. Il a mis quelques temps avant de sortir dans le jardin, puis s'y est aventuré et il adore maintenant se faire dorer au soleil. Jeff lui a installé une chatière de luxe qui reconnait sa puce implantée pour qu'il puisse être le seul chat à rentrer dans la maison. 

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Nous avions invité à déjeuner nos amis de Cergy Gérard et Marie de passage aux Sables d'Olonne. L'après midi nous nous sommes promenés à Talmont Saint Hilaire sur le littoral de Cayola, à Port Bourgenay et au Veillon (estuaire du Payré et plage. Sur la plage du Veillon nous avons pu admirer une pyramide construite par un sculpteur anonyme et avec Marie nous avons joué le spynx devant elle.

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Nous avons passé avec eux une merveilleuse journée. Oops notre chat a aimé se faire caresser par nos amis qu'il a conquis. 

Détesté / aimé août 2019

Quel bonheur de voir une rose éclose sur notre rosier  "Rosa nutkana" (rose originaire d'Amérique du nord) que nous avons ramené de Cergy tant nous étions triste de le quitter. Nous l'avons coupé au maximum et planté dans un pot avec la terre de Cergy.  Nous le transplanterons au jardin à l'automne. 

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Fin août c'est la saison des mûres sur le littoral et la campagne vendéenne. Nous en avons cueilli 1,3 kg lors d'une randonnée. J'ai fait aussitôt des confitures (4,5 pots). Cette confiture sur de la gâche vendéenne : c'est un délice.  J'ai gardé un peu de mûres pour faire une tarte

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

En fin de mois je me suis cognée fortement contre un pouf et résultat, j'ai le petit orteil qui doit être cassé. Je ne supporte plus que les tongs, je peux ni randonner, ni courir ce qui agit sur mon moral

Samedi 30 août nous allons au Puy du fou et assisterons le soir à la Cinéscénie (cadeau de notre fille). Je vous en parlerai le mois prochain. Autres perspectives heureuses en septembre en début de mois Annick mon amie de Guyane vient passer cinq jours avec nous et en fin de mois, je vais courir la Joséphine à La Roche sur Yon course de 5 km dont les bénéfices sont versés à la lutte contre le cancer. 

Août a été beau mais fatiguant, il a passé très vite. Je vois arriver septembre avec beaucoup d'appréhension : Je vais passer un scanner cérébral et un IRM pelvien (prescription de mon oncologue de Curie). Même si on se sent en forme, quand on a eu un cancer au moindre symptôme (endomètre qui s'est épaissi et vertiges positionnels) il faut vérifier que "l'affreux Jojo" ne s'est pas réveillé. C'est normal mais angoissant. Le positif, je vais aller faire ces examens à Curie et passer deux jours à Paris. J'aime bien prendre le TGV et je pourrais peut être dîner un soir avec ma fille et mes petites filles.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 21 Août 2019

OOPS
il est frétillant
Oops
Il est étonnant
Oops
Il est obeissant
Oops
Il est attendrissant
Oops
Il est caressant
Oops
Envoûtant il nous a conquis
Mais qui est Oops ?

C'est un charmant minet de 2 ans que la vie n'a pas gâté jusqu’à ce jour et que nous avons adopté à la SPA
Les chats nous manquaient.
Maintenant que nous avons quitté Cergy et que nous ne faisons plus des voyages fréquents entre la Vendée et l'Île de France nous pouvions reprendre un chat.

Martine / Août 2019 pour l'atelier 103 de Ghislaine (5 mots se terminant par "ant")

OOPS  (Atelier 103 de Ghislaine)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0

Publié le 28 Juin 2019

Nous avons fini le mois de mai et débuté juin à Cergy en passant la majorité de notre temps à vider la maison : vente et don de notre mobilier et divers équipements. Il ne reste plus grand chose. Une forte douleur au tibia lorsque je marchais m'a empêché de faire mes longues promenades matinales et courir bien entendu. Néanmoins je suis sortie en prenant le bus et en allant plus loin que d'habitude. J'ai retrouvé avec plaisir les hauts de Cergy (photos ci-dessous).  

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019

A peine rentrés aux Sables d'olonne, nous avons appris que les acquéreurs de notre maison n'avaient pas encore obtenu leur prêt. Nous avons accepté de prolonger la clause suspensive mais cela ne nous arrange pas du tout car nous avons presque vidés la maison et cela va nous obliger "à faire du camping" dans notre maison un peu plus longtemps que prévu et ce qui pourrait entraîner une signature chez le notaire fin juillet ou en août ce qui est impossible pour nous car nous aurons nos petites filles, notre nièce et ses enfants et il n'est pas question de les priver de vacances à la mer. 

Le dimanche de notre arrivé aux sables pendant notre promenade nous avons rencontré une amie qui habite dans un étage élevé d'un immeuble en front de mer. Elle nous a invité à monter chez elle. J'étais émerveillée par cette vue splendide !

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019

Depuis son balcon nous avons assisté bien assis sur sa terrasse au Vendée Air show et avons adoré ces démonstrations des pilotes et particulièrement celle de cette acrobate se déplaçant sur les ailes d'un avion en plein vol et la démonstration splendide de la patrouille de France

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Marchant de mieux en mieux j'ai repris avec bonheur mes promenades matinales et la lumière au mois de juin juste après le lever du soleil est magnifique sur la baie des Sables d'Olonne. Je ne me lasse pas de ce spectacle. J'attends 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons appris avec tristesse en début de mois le décès de notre voisin et ami de Cergy. C'était un vieux Monsieur malade très gentil et serviable. Nous y étions très attachés. Nous venions de rentrer aux Sables, nous n'avons même pas pu assister à ses obsèques ayant un rendez vous chez le radiologue ce jour là. 

La tempête Miguel a sévi aux Sables d'Olonne. 3 sauveteurs bénévoles de la SNSM sur Les 7 membres d'équipage ont perdu la vie lors du retournement de leur canot . Ils étaient partis porter assistance à un chalutier qui était sorti malgré la tempête et a fait naufrage. Le marin pêcheur est porté disparu. Ce drame m'a profondément attristée. J'ai participé à la marche silencieuse très émouvante et j'ai déposé sur les lieux du naufrage une rose de mon jardin 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons beaucoup aimé assister à l'IRONMAN 70,4 qui est un triathlon (1,9 km de natation dans le chenal d'accès au port des Sables d'Olonne, 90 Km de vélo, 21 km de course à pieds). Non je n'y ai pas participé mais j'ai aimé encourager tous ses courageux sportifs. 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons pris notre premier bain de mer mi juin sur notre plage préférée. J'ai retrouvé le bonheur de marcher dans l'eau, de jouer avec les vagues et de lire sur la plage en me faisant caresser par le soleil. Les années précédentes nous nous baignons dès le mois d'avril. 

Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons fêté dans un excellent restaurant des Sables d'Olonne nos 46 ans de mariage. 46 ans de bonheur et de moments difficiles aussi comme dans beaucoup de couples. On s'est régalés et ce fut une belle soirée d'été  

 

 

 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

 

Nous sommes rentrés à Cergy fin juin pour ma mammographie annuelle et rendez-vous avec l'oncologue. 

Quel soulagement mes mammographie, échographie et examen oncologue sont normaux. Juste quelques examens complémentaires  pour mes légers vertiges paroxystiques positionnels  ponctuels (Scanner) et une suspicion de fibrome (IRM) Ce n'est pas vraiment nouveau, on me l'avait déjà détecté mais à Curie chez des patientes à risques on préfère explorer plus. Mieux vaut prévenir que guérir !

Nos acheteurs ont mis un peu plus de temps que prévu à obtenir leur prêt ce qui va retarder la signature de la vente de quelques jours et nous obliger à rester un peu plus de temps sur Cergy dans une maison presque vide. C'est très triste. Nous ne comptons plus les aller retour à la déchetterie sous une forte chaleur. 

Mais quel plaisir de voir notre néflier avec toutes ses nombreuses nèfles sucrées et juteuses. Il n'a jamais autant donné. Une façon, avant notre départ, de nous remercier de l'avoir bien soigné pendant 14 ans. 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

C’est une belle journée d’avril 2016,  je me rends au  cabinet de radiologie passer mammographie qui me détecte un cancer (trois tumeurs dans le sein droite) : Je  suis en colère contre la radiologue qui a été fort désagréable et anéantie intérieurement.

Le plus difficile va être d’annoncer la mauvaise nouvelle à mon Jeff alors que nous apprêtions à boire le champagne pour fêter le bonheur d’avoir obtenu le permis d’extension de notre maison vendéenne. Si je veux pouvoir voir cette extension terminée il va falloir que je tienne le coup et mener une dure bataille contre ce crabe, cet affreux Jojo qui m’a envahie.  Pour  cela Il faut aussi que j’ai de bonnes armes. Je décide de revenir sur Cergy quelques temps pour pouvoir me faire soigner à l’Institut Curie. Après un mois et demi d’examens dans l’attente angoissante des résultats : Une mauvaise nouvelle : la plupart de mes ganglions sont atteints ce qui va nécessiter une mastectomie avec un curage axillaire et une bonne nouvelle :  je n’ai pas de métastases.

Mi-juin 2016 je rentre à l’hôpital pour me faire retirer ce sein malade. Je ne souffre pas physique mais psychologiquement c’est difficile, je n’osais même pas regarder ma cicatrice après l’opération mais les infirmières sont habituées et j’y suis arrivée avec leur aide. 

A peine remise de cette opération qui nécessite des soins à domicile pendant quelques semaines, je débute mes 8 séances de chimiothérapie à raison d’une toutes les trois semaines ce qui me permet de revenir aux Sables d’Olonne entre les traitements. Grace aux médicaments prescrits, j’ai peu d’effets secondaires mais la fatigue m’envahit, Je me sens vidée mais comme j’ai de l’énergie en stock, je me force à bouger même si c’est difficile.  Je m’efforce néanmoins de garder le sourire. C’est pour moi le meilleur des médicaments. C’est très important pour mes proches et notamment pour mon Jeff qui souffre certainement plus que moi de ma maladie. Je m’en suis rendue compte lorsque j’ai fait un malaise vagal et qu’il m’a ramassée inconsciente dans la douche.

La chimiothérapie thérapie terminée, je débute les 20 séances de radiothérapie à raison d’une par jour sauf le week-end pendant un mois, ce mois de décembre 2016.  Ce fut pour moi un traitement indolore, juste une sécheresse de la peau sur les zones irradiées que je soulage avec de la crème hydratante.  C’est par contre un traitement très fatigant. Aller tous les jours à Saint-Cloud par les transports en commun, j’y renonce, j’ai peur de faire un malaise vagal dans le RER dont les rames sont souvent bondées et me fait prescrire un transport en taxi.

Je fête Noël 2016 en famille comme chaque année et la nouvelle année avec mon Jeff. Nous sommes heureux que 2016 soit terminée et accueillons 2017 avec beaucoup d’espoir. La construction de notre extension avance bien. Je suis en rémission. Mon traitement très lourd vient de se terminer. Je devrais néanmoins prendre un comprimé par jour pendant 5 ans (hormonothérapie) pour limiter le risque de récidives.

Je sors de cette épreuve bien différente physiquement et moralement, plus heureuse qu’avant  car je sais que ma vie peut s’arrêter brutalement et j’en profite un maximum.  Moi qui n’étais pas sportive avant mon cancer, je fais maintenant plus de deux heures de sport par jour (marche sportive, jogging, aquabike et fitness en piscine). En Octobre 2018 j’ai même participé à la course de 5 km la Joséphine à La-Roche-sur-Yon et terminé avec un bon temps. Je ne me serai jamais sentie capable de courir 5 Km en 31 minutes. A chaque fois que je doublais une jeune femme cela me faisait plaisir et me redonnait confiance en moi.

J’ai perdu aussi ma meilleure amie depuis plus de vingt ans que j’avais connue au travail. Cette rupture a été douloureuse mais nécessaire Ayant changé, je trouvais que notre relation était devenue très toxique pour nous deux.

Je suis devenue hypocondriaque. A chaque douleur je m’imagine que l’affreux Jojo s’est réveillé et j’angoisse.

Pour conclure, Mesdames,  n’oubliez pas de faire votre mammographie, c’est ce qui m’a sauvé la vie.

Cancer quand tu nous tiens

Martine / Novembre 2018 pour l'Atelier 78 de Ghislaine

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0

Publié le 9 Novembre 2018

Un soir avant son départ

Juste avant son départ un soir sur un quai de gare à Paris, il nous a dit avec délicatesse je pars mais nous allons bientôt nous revoir.  Nous avons conservé l'espoir. Nous avons refoulé nos pleurs pour ne pas gâcher son bonheur d’avoir trouvé la femme de sa vie.  Nous savions que nous allions le revoir. quand il était heureux nous l’étions aussi  Nous l’aimons follement  sans jamais avoir pu lui dire, le déballage de sentiments, surtout s’ils sont forts, nous est impossible.

Un autre soir, plus tard, sur un quai de gare à Paris, D'un wagon il est descendu. Nous pleurions de joie de le revoir. Nous avions le cœur à la danse.  Avec lui nous avons fait la fête puis il est reparti et revenu plusieurs fois.

Un matin sur le quai d’une gare à Cannes, nous sommes descendus. Il était là à nous attendre. Nous étions heureux de passer une journée avec lui, sa conjointe et nos petits fils, il semblait contrarié de nous revoir mais Il n’a rien dit, nous non plus. L’ambiance c’est pourtant détendue dans l’après-midi. Le soir comme prévu nous sommes repartis.

Un soir d’août dans un joli village ardéchois où nous passions en commun des vacances il nous a soudain impulsivement couverts de reproches en colère parce que son papa ne voulait pas céder au caprice d’un de notre petit fils et que j’osais lui donner raison.

Il est parti dans un état de colère et désordre intime sans nous donner l’espoir d’un retour et la possibilité de parler pour désamorcer le conflit. Toutes nos tentatives ultérieures pour s’expliquer ont échoué et se sont soldées à chaque fois par une fin de non-recevoir.  Pour lui Tout est de notre faute. Nous avons des torts certes mais certains qui nous sont faits sont si injustes et cruels qu’elle bloque toute autre tentative de notre part de réconciliation. Nous pensons chaque jour à lui. Notre porte néanmoins ne lui sera jamais fermée.

Martine MARTIN / Novembre 2018 Pour l'atelier 77 de Ghislaine. Les mots et la phrase imposés sont en gras dans le texte

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0

Publié le 1 Octobre 2018

Fin août nous sommes remontés sur Cergy. Ce fut difficile de quitter notre petit paradis vendéen mais du travail de jardinage nous attendait dans notre grand jardin et aussi et surtout nous avions promis à notre fille de nous occuper des petites avant la rentrée et cela nous réjouissait. La veille nous les avons emmenées à leur restaurant préféré un « Hippopotamus parisien ». 

 

Détesté aimé / Septembre 2018

L’après-midi nous les avons accompagnées dans le petit square de leur quartier où elles se sont bien amusées dans les différents équipements.

Détesté aimé / Septembre 2018

Nous sommes rentrés le soir à Cergy fatigués mais heureux. La rentrée s’est bien passée pour elle avec  un grand changement pour Agathe la plus petite qui est rentré au CP avec presque un an d’avance puisqu’elle est née un 28 décembre et pour la plus grande Pauline qui rentrait en 6ème. Léonore est rentrée en CM1. Elles étaient toutes trois ravies et leur bonheur faisant le nôtre : nous étions heureux.

Tristesse de penser à la rentrée de nos trois petits fils que nous ne voyons pas. Nous ne connaissons même pas le plus jeune mais nous respectons la volonté de notre fils de faire un trait sur son passé et de priver ainsi ses enfants de leurs racines aussi. Certains grands parents, dans des circonstances identiques, demandent un droit de visite. Nous avons décidé de ne pas le faire. Nous ne voulons pas nous imposer sous la contrainte mais nous gardons toujours l'espoir de les revoir ou voir un jour. 


Nous avons beaucoup travaillé au jardin : tonte de la pelouse, plutôt des mauvaises herbes compte tenu de la sécheresse, taille des arbres et arbustes, ramassage des feuilles. Cueillette des fruits : poires, raisins. Le plaisir de voir nos bananiers aussi beaux avec des bananes malgré la rudesse de l’hiver.

Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018

Quand je suis à Cergy mes activités sportives en piscine me manquent beaucoup. Je compense en marchant en courant plus et même si la côte océane me manque je cours sur les rives de l’Oise et des étangs au lever du soleil et c’est aussi un bonheur encore plus grand cette fois ci.

Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018Détesté aimé / Septembre 2018

L'après-midi Je marche avec mon Jeff et c'est un plaisir aussi

Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018Détesté aimé / Septembre 2018

Nous sommes rentrés mi-septembre en Vendée. Il faisait encore beau et chaud. Nous avons profité de la plage et repris nos randonnées sur le littoral et dans la campagne.

 

Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018
Détesté aimé / Septembre 2018

J’ai beaucoup couru pour préparer ma participation à la course de 5 Km « La Joséphine » du 30 septembre à la Roche sur Yon dont les bénéfices iront à la lutte contre le cancer du sein.

Le grand jour est arrivé hier. Quel bonheur d'avoir terminé cette course, d'avoir été encouragée par les Yonnais fort sympas dont certains qui criaient "allez Martine" (nos prénoms étant inscrits sur les dossards) et même de petits enfants qui tendaient leur main pour qu'on leur tape dessus au passage. Le plaisir aussi d'avoir battu mon record personnel (31 minutes pour 5,2 km) moi qui me suis mis à courir il y a à peine un an.

 

La vague rose

La vague rose

Avant la course

Avant la course

Pendant la course

Pendant la course

Après avoir supporté les traitements contre mon cancer avec succès je savais que je pouvais me fixer et réussir ce que je considérais comme l'impossible avant. Voilà le message que je voudrais passer à toutes mes sœurs roses qui se battent actuellement contre ce cancer, cet "affreux Jojo" comme je l'appelle. Elles en ressortiront plus fortes.

Septembre est fini, Je le laisse derrière moi et je vous donne rendez-vous début novembre pour le prochain détesté aimé.

Le samedi et le dimanche, sauf urgence, je ne  blogue pas (repos bien mérité) et je trouve mieux d'attendre la fin du mois pour en raconter nos joies... et nos peines ou indignations.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 24 Septembre 2018

Après que nous ayons récité comme chaque matin le traditionnel « Notre père » et tout le Saint-Frusquin, l'institutrice s'assied sort de son cartable un paquet de copies. Elle les dépose sur son bureau et dit d'une voix froide : Je vais vous rendre vos rédactions « Racontez votre dernier  Noël ». Comme à chaque fois, elle lit les écrits qui ont obtenu les meilleures notes.  Après avoir lu 2  rédactions, elle me regarde d'un air hautain et sévère, s'empare de ma copie  et débute sa lecture :

 

« Le jour commence à poindre derrière les persiennes de métal rouillé, Je  reste quelques minutes blottie bien au chaud sous la couverture écossaise, j'hésite quelques instants à quitter cette douce quiétude et affronter la fraîcheur matinale de la pièce mais je me  souviens que c'est Noël aujourd'hui. Que vais-je  avoir cette année ? Impatiente de découvrir mon cadeau. Cela fait plusieurs jours que je résiste à la grande envie de fouiller les placards du petit appartement. Je me lève et me  dirige pieds nus sur le plancher froid vers la salle à manger. Au pied du sapin, je repère très vite mon paquet. Une boîte bien rigide recouverte d'un joli papier cadeau vert sur lequel des pères-noël sont imprimés. Je dénoue avec soin  le ruban rouge, enlève le papier et découvre un coffre en bois clair vernis. Que peut-il contenir ?  Je  l'ouvre  religieusement et découvre .... un microscope noir et de nombreuses lamelles de verre. Je n'ose pas y croire, me  frotte les yeux. Serait-ce un rêve, On  m'a offert le microscope dont je rêve depuis longtemps. Je me retourne, Papa se tient là derrière moi, me regarde comme à chaque fois avec tendresse et fierté. Je me précipite dans ses bras, l'embrasse. Je pose le coffret sur la table de la salle à manger et je sors le microscope. Que vais-je pouvoir observer. Papa va chercher une épingle, la nettoie avec de l'alcool et se pique le doigt, il dépose une goutte sur une lamelle de verre, l'étale et la recouvre d'une seconde lamelle. Il place le tout sous l'optique du microscope et me demande de regarder. Tout est flou, je règle la molette et soudain  apparaissent  de nombreuses cellules rondes grises et transparentes. C'est magique et merveilleux. Je prends conscience à ce moment là que nous sommes constitués de cellules et que chacune d'entre elle porte la vie.

Je me souviendrai de ce matin la toute ma vie comme mon meilleur souvenir de Noël »

 

Après avoir terminé la lecture, l'institutrice se lève de son bureau ma copie à la main emprunte l'allée centrale entre les pupitres et se dirige vers moi, elle jette la copie sur mon bureau en éructant :

 

- "Mademoiselle, bien que cette rédaction soit très bien écrite et qu'il n'y ait aucune faute, vous aurez zéro car vous n'avez pas eu un microscope, vous avez menti par vanité"

 

- "Je ne mens pas j'ai bien eu un microscope, comment aurais-je pu échafauder un tel mensonge, je peux l'amener pour vous le prouver".

 

- "Taisez vous immédiatement, vous devriez avoir honte, avouez que vous avez menti comment voulez vous que vos parents qui sont pauvres et qui ne peuvent payer votre scolarité puissent avoir les moyens de vous payer un microscope ? " 

 

Cette dernière phrase me transperce comme une blessure. Je ne sais quoi répondre à cette injuste humiliation publique. Toutes mes camarades me regardent, certaines avec un cruel air moqueur. Je ne pourrai même pas amener le microscope de peur qu'on réclame à mes parents de payer. Je préfère passer pour une menteuse. J'ai honte. Je retiens mes larmes mais je ne baisserai pas les yeux, Papa doit être fière de moi.

Martine / Réédition d'un texte de 2008 légèrement remanié pour le défi des croqueurs de mots ayant pour thème l'injustice. Les mots imposés sont soulignés. Je n'en ai utilisé que 2 sur 3 car je ne connais pas la signification du 3ème "alcades". J'ai cherché sur google mais je n'ai pas bien compris.

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0