Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le violon pleure

Son grand père est parti pour d’autres cieux

Sans avoir le temps de lui dire adieu

Ce matin assise sur un tonneau

Elle s’imprègne du chant des oiseaux

Tout à coup leurs doux murmures s’arrêtent

Le silence envahit la maisonnette

Un violon lui pleure une ritournelle

Mon Pépé a pris son violon dit elle

 

Martine

C'est la photo de la petite fille au violon qui m'a fait penser à ce poème que j'avais écrit en Février 2015 et que je rédite pour les jeudis en poésie (défi 170 des croqueurs de mots animé par Lilou)

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0