Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Don des mots : Seul le présent est inconditionnel

Merci à tous ceux qui m'ont donné des mots. J'avais décidé d'écrire un texte avec tous ces mots dans l'ordre dans lequel il m'ont été donnés en utilisant le premier mot dans le titre. Quand j'ai vu le premier mot déposé délicatement par Armide, j'ai cru que j'allais y renoncer et après avoir goûté à l'ivresse des cîmes, pendant que mon cher et tendre me conduisait sur le chemin du retour,  j'ai retrouvé mon inspiration pour conjuguer la vie à l'inconditionnel.

 

A vous si vous en avez envie de vous prêter au même exercice que moi en utilisant tous ces mots dans l'ordre  :

- soit du premier au dernier et vous devrez utiliser "inconditionnel" dans le titre

- ou du dernier au premier en utilisant donc "to come" dans le titre

 

Une fois le texte écrit soit vous le publiez sur votre blog et me donnez le lien par mail 

quai-des-rimes@orange.fr

 

Voici mon texte ci-dessous :

, soit vous n'avez pas de blog ou ne souhaitez pas le publier sur le votre, et vous  m'envoyez votre texte par mail à l'adresse précisée plus haut .

 

 

Seul le présent est inconditionnel

 

La condition est l'ennemi de l'évidence.

Face aux certitudes doutons. Face à l'irrationnel, croyons

 

5430889960_e3247c331d.jpg

 

Face à l'amitié trop facilement donnée doutons et si cette promesse de partage n'était que fausse bonté.

La vie est un grand carnaval ou le paraître masque l'être.

Vivre c'est monter un Renne en folie dont on a perdu le contrôle. On se demande si ce n'est pas un mauvais rêve une fois passée l'exaltation de l'errance ou tout devient possible sans condition. Il nous faut choisir entre partager nos doutes pour tenter de transformer le conditionnel en inconditionnel sans provoquer le sort ou tomber dans la résilience pour masquer par l'indifférence un trop plein d'amour.

Le Matelot conjugue le verbe être au futur et non au conditionnel : "plus tard je serai capitaine se répète-t'il" et son père qui sans trouver ce souhait extravagant n'ose pas y croire parce que lui connaît les obstacles de la vie lui répond "tu seras un homme mon fils..... si ...."

Les saisons, les années passent dans le silence de ce mot  "si" non exprimé mais si présent au fond de nous. Il ne faut plus tenir compte des conditions  pour imaginer l'avenir mais vouloir l'avenir à l'inconditionnel.

L'humour et le rire sont proches des larmes, il cachent bien souvent la blessure de cet avenir qui s'assombrit alors que nous l'avions voulu trop lumineux.

Ah où sont passés nos rêves d'antan. Refusons l'empathie inconditionnelle peu sympathique dans son refus de s'impliquer et c'est tétanisant de parler à un mur même s'il est couvert de fleurs.

Carpe diem ! Seul le présent est inconditionnel. Profitons de tous les petits moments de joie et des amitiés sincères qui nous font chérir la vie, la respecter. Aimer sans condition, sans aucune attente en retour pour ne pas être déçus.  Nous serons ainsi galvanisés pour continuer le chemin....

Et même si parfois nous doutons :   "to come or not to come" (1) c'est tout comme "to be or not to be" (2) et comme il vaut mieux être que de ne pas être, alors allons y sans condition mais en continuant à douter

 

 

 (1) "y aller ou ne pas aller

(2) "Être ou ne pas être" 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Naniloup 21/02/2011 18:50



J'adore surtout la première phrase. Il faut dire qu'elle me touche particulièrement



Arielle 16/02/2011 21:04



coucou ! ça y est, j'ai pondu quelque chose. c'est là : http://www.grisy.net/article-to-come-sans-comedie-67360367.html


bonne soirée


arielle



SIDO 15/02/2011 19:10



Bravo Martine, exercice difficile que tu executes fort bien ! Ce n'est pas évident du tout ( je l'ai pratiqué il y a  qlq années dans un groupe d'ecriture), car il  faut que le sens
général soit maintenu quels que soient les mots.


Passe une bonne semaine. Bises



Jackline :0059: 15/02/2011 00:36



Bravo !!! quel talent...vraiment, je suis admirative..c'est fou ce que tu as fait avec tous ces mots, qui n'avaient aucun lien entre eux, aucune cohérence commune..tu as réussi à en faire un
texte élaboré, racontant une histoire, des sentiments, des paradoxes,..bref, la vie quoi..gros bisous Martine :0010:






Ionard 14/02/2011 22:57



Du coup je suis quand même revenue là surtout pour relire ce texte!


Plein de bon sens et de grande valeur! bravo Martine


Bises



Armide+Pistol 14/02/2011 16:29



Il me faudra revenir encore de temps en temps pour relire ce texte bien dense.


Bonne journée, Martine.



Ionard 13/02/2011 20:05



Ben dis donc! un vrai texte philosophique !c'est quand même dur de faire un texte avec des mots si divers et tenir des propos aussi forts.... sauf le renne????


Bravo!


Bises


Dany


Dis as tu vu l'affluence des States sur nos blogs? ça veut dire quoi?


Hier j'en avais + de 80 mais toi tu en avais + de 150!!!!



eglantine 14/02/2011 20:13



Non non le renne est un propos très fort : je suis déjà monté sur un renne en folie  dans un traineau derrière le rene au cercle polaire en finlande en plein hiver et je ne savais pas du
tout ou j'allais arriver. Cela c'est bien fini mais ce fut une peur de ma vie. Et dans la vie souvent on ne sait pas du tout ou le rythme complètement fou de la vie va nous mener. Chacun derrière
un mot met son vécu. C'est vrai qu'en France le renne en folie ne parle pas beaucoup.



liedich 13/02/2011 08:01



J'ai regardé la liste des mots confiés et je trouve assez extraordinaire de constater comme les contextes au moment où les personnes les offre sont différents. Ton texte en est un iien même si il
offre un autre contexte. Pourquoi dire cela ? Simple. Je sais depuis bien longtemps que le contexte permet de multiplier à l'infini un mot ou une action en en variant à l'infini aussi le
sentiment attaché.. Grave docteur ? Non. Surprenant c'est tout. Et bien pratique..... et rassurant. Cela permet de faire évoluer la personne d'en face.


Merci Jolie Fleur.



eglantine 13/02/2011 09:48



Merci pour ton liedich. Je t'approuve tout a fait le contexte donne au mot un sens tout à différent et qui peut être parfois contraire. Au fait j'ai utilisé le mot que tu m'as donné trop tard par
mail et je lui ai dédié un poème qui paraitra la semaine prochaine....



DD 13/02/2011 07:53



comme je rattrappe mon retard sur ton blog j'ai lu l'article où tu demandes de déposer un mot et j'ai voulu y mettre "écrire" mais les commentaires n'y sont plus activés ... je
comprend pourquoi ...


superbe défi que tu t'es lancée, je ne crois pas juste à l'inspiration il faut aussi un certain don ... le don d'écrire ... et celui-ci je pense que tes lecteurs te l'accordent
volontiers ! Bravo Eglantine et Merci pour ce talent partagé


Bises et bon dimanche



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972 13/02/2011 00:46



comme je suis d'accord avec toi


la vie est si courte... profitons des belles amitiés sincères


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972



vespcondove 12/02/2011 10:15



Nous entrons dans l’année du Lapin du Métal,


Je te souhaite pour cette Nouvel Annee du lapin, plein de bonheur et plein de petit lapin (oup) plein d article sur le blog....


http://vespcondove.over-blog.com/



Annick 12/02/2011 04:25



un bien beau texte avec tous nots mots!


bravo...


je serais bien incapable de le faire.


bisous.



Armide+Pistol 12/02/2011 02:11



L'amour d'un animal domestique pour son maître est inconditionnel. C'est dans cette optique que le mot m'est tombé de l'esprit et est venu remplir une case de ce chemin semé de mots.


Bonne soirée à toi.



eglantine 12/02/2011 07:03



C'est si vrai Armide. Nos animaux nous aiment tels que nous sommes et restent fidèles. Je n'y ai pas pensé. Bisous



Solange 11/02/2011 22:55



Bravo pour ton texte c'est une belle réussite. Pas facile avec ces mots je vais voir. Bonne fin de semaine.



fransua 11/02/2011 22:41



de beles images comme le mur couvert de mots.......c'est un défi original dans lequel tu t'es lancée



Arielle 11/02/2011 20:37



dur dur l'exercice ! bravo pour ton texte. je vais peut être bien tenter quelque chose ! si j'ai tout compris, il faut utiliser tous les mots que tu as mis en gras ?? c'est ça ?


bonne soirée


arielle



eglantine 12/02/2011 07:05



Oui c'est cela dans l'ordre ou l'ordre inverse mais si possible. Si tu préfère les mélanger et pas les utiliser tous tu peux...



Loïc 11/02/2011 10:43



un petit bonjour, j’ai mis mes chaussures, j’ai trouvé ma canne, je vais pouvoir reprendre mes périples dans ton blog. A
bientôt. Avec mon amitié. Loic



Alrisha 11/02/2011 09:56



Effectivement, il me semble que seul le présent est inconditionnel. A trop attendre de l'autre, on est déçu. Vivre à fond les moments de rencontres forment les maillons d'une chaîne où seul le
futur permettra sa continuité.


J'ose une remarque: tu n'as pas mis le mot "respecter" (le mien) en foncé. Un oubli !


Bises amicales Martine et merci pour votre carte !



eglantine 11/02/2011 19:40



C'est un oubli je le mets en gras, peut être un acte manqué parce que respecter inconditionnellement je ne sais pas, j'ai un problème avec le respect, beaucoup m'on dit que j'étais impertinente
mais l'impertinence n'est pas forcément irrespectueuse. Bisous Monique



Aude Terrienne 11/02/2011 08:04



Oh là là, tu nous as créé un texte hautement philosophique ! Chapeau bas, l'artiste.


Par ailleurs, c'est toi qui as le plus approché de la solution pour ma devinette.


Nouveaux indice aujourd'hui.



isabulle 11/02/2011 08:01



je nous souhaite d'être de petites étincelles de joie autour de nous et pour ns


bonne fin de semaine



Gérard 11/02/2011 00:20



Très bien fait ton texte. Je laisse aux spécialiste pour ne pas dénaturer.



sittelle 10/02/2011 22:02



Tu t'es mis la barre très haut,  bravo Martine ! je serais incapable de faire trois lignes... je préfère te lire ! je t'embrasse



jill-bill.over-blog.com 10/02/2011 20:41



Bonsoir Martine Eglantine, je ne me souvenais plus, merci pour ce rappel... Pas évident de travailler des mots imposés et en faire un texte fort beau ma foi... Merci encore à toi, la bonne soirée
de la part de jill



clementine 10/02/2011 20:30



je n'ai pas compris ce qu'il fallait faire. lol.


bisous


clem



mentale 10/02/2011 18:27



Les mots ont beaucoup de pouvoir...


bises



Patrick 10/02/2011 18:21



Fort beau texte, je ne me lancerai pas dans une telle aventure.


Si mon mot revient deux fois, saches que même virtuelle, au fil des années, elle est sincère et profonde.


Bonne soirée Eglantine.



Quichottine 10/02/2011 17:42



Je trouve ce texte magnifique... C'était un beau téfi et tu l'as très bien relevé.


 


Je me demandais, en voyant les mots, comment tu n'en sortirais... eh bien c'est parfait !


 


En le lisant, sans en connaître le point de départ, tout se tient. Une belle réflexion en prime.


 


Bon retour chez toi, Eglantine. Bisous.



Laurent 10/02/2011 16:41



C'est bien que tu es retrouvée ton inspiration. Grâce à elle, tu nous a offert un très beau texte.


Bonne et Douce Soirée Églantine


Bises des Ardennes, Laurent



MONIQUE 10/02/2011 09:02



Bon jeudi, bisous,



:0091: :0010: :0085: 10/02/2011 08:04



pour masquer par l'indifférence un trop plein d'amour....


hello...es ech so !!!



Reinette 10/02/2011 07:14



bel exploit, si je trouve le temps peut-être le ferais-je.


bisous



patriarch 10/02/2011 07:02



Bonne journée chez toi. Bises



:0014:♥ dom ♥ 10/02/2011 05:31



super ! tu t'en es bien sortie !!!


Bon jeudi ! Bisoux


dom