Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Sous le sable : les pavés

BLOG EN PAUSE A DUREE INDETERMINEE

 

REDIFFUSION JANVIER 2009

 

 

Image Hosted by ImageShack.us




En 68 sous les pavés

La plage j'ai longtemps cherchée

Hélas je ne l'ai pas trouvée

40 années ont passé

sur le sable je suis échoué

Pas le sable de la plage

Celui plus froid  du chômage

Je cherche à quitter le sable

Mais cela semble infaisable

Trop vieux, je n'ai  plus le profil

J'aborde la vie de face

Trop vieux, je suis indocile

Que voulez vous que j'y fasse

Je veux bien encore travailler

Mais à quoi bon espérer

Quand je serai vraiment enlisé

Au fond du sable  : les pavés


Photo et Poème d'Eglantine / Janvier 2009

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enriqueta 15/11/2010 09:21


Triste mais très fort. Bravo!


corinne 12/11/2010 07:40


c'est malheureusement vrai, d'ailleurs 40 ans, c'est déja trop vieux pour bosser et ils prolongent l'âge de la retraite va comprendre
Bisous


Alrisha 09/11/2010 23:23


Un peu de rancoeur dans ce poème, mais c'est ce qui le rend joli!
Gros bisous Eglantine !

PS: Je m'en vais me coucher pour avoir assez de sommeil et être prête pour t'accueillir demain !


Jackline 09/11/2010 00:03


ça me rappelle le titre d'une pièce de théâtre..très nostalgique en tous cas..alors, blog en pause ?..qu'est ce que tu nous mijotes ?...plein de bisous :0010:


Monazimba 08/11/2010 17:39


Très beau texte et témoignage que j'ai beaucoup de plaisir à lire merci Martine à très bientôt j'espère pour de nouveaux écrits :) bisous


belgique-chine 08/11/2010 02:35


très joli texte
bon début de semaine


Nettoue 07/11/2010 16:50


Pauvre blog abandonné. Heureusement nous avons toujours Eglantine.
Bises mon amie


:0010: LiliFlore ♥ :0091:da 07/11/2010 15:21


pas de soucis ce poème peut être toujours dit, l'actualité le confirme. Bisous et profite bien de ta pause. A ++


Aude Terrienne♫ 07/11/2010 09:16


J'espère de tout coeur que cette interruption sera brève, mais c'est bon de relire tes textes... toujours d'actualité.


Kelly 07/11/2010 07:46


je ne l'avait pas lu, profites bien de ta pause

je te souhaite un très bon dimanche


Douce vitta 07/11/2010 02:09


bonjour
jolie poème
je te souhaite un bon w yend
bisesssssssssssss


fransua 06/11/2010 18:39


bonjour Eglantine
Tu sais moi ausi je suis dans cette impasse à 52 ans
Bises


eglantine 06/11/2010 20:07



Si tu as besoin de conseil pour ta recherche, n'hésites pas à me demander par mail, c'est mon métier de conseiller les demandeurs d'emploi et d'être aidé c'est un véritable atout pour trouver. Ce
sont les seniors que je conseille qui m'ont inspiré ce poème.... J'ai la grande chance de travailler à 57 ans passé.... plus pour très longtemps car je ne supporte plus les pressions de mon
employeur (trop payée par rapport à un jeune).... bisous



christina 06/11/2010 15:54


Pas très réjouissant ce texte...
A très bientôt,Martine,bisous.


Louis-Paul 06/11/2010 10:52


Tu sais je le ressens aussi personnellement ce poème!
Je te souhaite de très bonnes vacances et t'embrasse.


canelle56 06/11/2010 09:59


Tristesse du jour?? prends soin de toi Martine , treviens très vite
bisous


Flo-Avril 06/11/2010 09:58


Bravo pour ce poème Martine
Amitiés, Flo


sittelle 06/11/2010 09:36


Une société qui gâche l'humain au bébéfice du profit de quelques uns. Ce n'est pas nous qui devons nous mettre en cause mais ces financiers fous qui vont mener tout le monde et la nature à la
catastrophe. Tu es une richesse pour la société, n'oublie pas cela. bon Orange me rejoue des tours, je refais un abonnement !


Mamylilou 06/11/2010 09:34


Que de tristesse en ce poème, beau et si actuel.j'espère que tu vas bien..bisous


Coucou:0014: ♥ dom ♥ 06/11/2010 08:39


Quatrième blog en pause, ce matin ...
Bonne pause ! Bisoux

dom


clementine 05/11/2010 21:48


le poème d'Eglantine est magnifique.
bonne soirée et à bientôt
clem


Annick 05/11/2010 21:35


toujours en panne d'ordi!quelques coms sur un ordi que je squatte!
beau poème sur un sujet douloureux!
bisous.


Viviane 05/11/2010 19:29


J'aime beaucoup ce texte!
Passe une bonne soirée
Un bisou amical
Viviane


Martine 05/11/2010 19:13


Bonsoir Églantine,

Ton poème est magnifique mais... tant de désespoir entre les lignes. Nous connaissons tous au moins une personne qui vit ce que tu écris. Quelle tristesse! Quelle époque!
J'espère que tout va bien pour toi

Bises
Martine


Vespcondove 05/11/2010 17:11


Je laisse un commentaire desespere, une bouteille dans la mer,
Comment puis je retrouver tes rimes, tes poemes.

Laisse moi une adresse via mon blog.
Merci
Bacci da Shanghai


Solange 05/11/2010 16:40


Ton poème me touche parce que mon mari a perdu son emploi à 51 ans et est resté 5 ans avant de pouvoir se replacer.C'est beau de voulair les faire travailler à un âge avancé, mais personne n'en
veut.


Quichottine 05/11/2010 14:55


Ce poème est splendide... mais empreint d'une triste réalité.

... j'espère que tu vas bien, Eglantine.

Pensées amicales vers toi. :0010:


Armide+Pistol 05/11/2010 13:30


Une honte de jeter les travailleurs âgés de plus de quarante ans aux débris ! Il va falloir que les mentalités changent,s'assouplissent,et que ce type de discrimination devienne officiellement
illégale, car c'en est une, et sanctionnée comme telle.


:0091: :0010: :0085: 05/11/2010 13:07


tout va bien ???


Patrick 05/11/2010 10:22


De plus en plus d'actualité ce texte.
Je suis également en pause de blog, manque de temps et d'envies actuellement.
Amitiés Martine.


patriarch 05/11/2010 09:48


Et je crains que cela ne s'amplifie avec la retraite à 62 ans puis 67 ans. Ces mesures vont renflouer la caisse des retraites et creuser celle de l'UNEDIC...... J'en suis presque sur...

Bises !


eglantine 05/11/2010 18:14



tout à fait d'accord.... Je le constate tous les jours dans mon travail. Les plans de départ volontaires remplacent les licenciement et les seniors ont de fortes pressions pour être volontaires,
il n'y a pas à les forcer tant ce qu'on leur fait subir dans les entreprises est inhumain et ensuite ils ne recherchent pas de travail et sont indemnisés par le pôle emploi.


Il faut savoir aussi que les indemnités de licenciements sont importantes quand il y une grande ancienneté et beaucoup plus intéressante que la prime de départ à la retraite...


 



Reinette 05/11/2010 07:02


situation critique d'où il est difficile de sortir mais pas impossible. alors espoir c'est un fruit miracle qui nous fait avancer.
bisous et bonne journée.


lylytop 05/11/2010 06:05


plus envie? gros souci? plus le temps? mais j'attendrais son retour
bises a toi
lyly