Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Bribes d'instants

Pour répondre au dernier défi N° 88  des croqueurs de mots  qui ne m'inspirait pas du tout puisque pour un très récent défi des croqueurs de mots, j'avais déja employé ce thème sur une image proposée (voir ici), j'ai composé le poème ci-dessous. Je vous prie de m'excuser chers lecteurs de sa piètre qualité mais quand je ne suis pas inspirée, j'écris des poèmes et je suis entrain d'écrire un texte qui me tient à coeur pour répondre au défi d'écriture "miletune" qui me prend tout mon temps libre et ma motivation :

 

 

 

7337637000_9a3935bae2.jpg

BRIBES D'INSTANTS

 

Dans le grenier de sa mémoire

Des souvenirs nombreux se moirent

Son cœur percé sert de passoire

Comme un bien piètre conservateur

Qu’en restera-t-il de ses bonheurs ?

Qu’en restera-t-il de ses malheurs ?

S’il n’oublie jamais sa souffrance

S’il se souvient de sa jouissance

Elles ne sont que réminiscences

 

Dans le grenier de sa mémoire

Il a cherché de secrets tiroirs

Des joyaux  auraient pu y échoir

Souvenir d’un passé voyageur

Trouvera t ’il de vieilles splendeurs

Ou bien simples poussières d’humeur ?

Il n’y reste plus que l’absence

Le vide de son existence

Qui chaque jour lui font violence

 

Dans le grenier de sa mémoire

Il vide son cœur écumoire

à travers la passoire du temps

qui ne retient que bribes d’instants

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dgi:0040:dgi:0050: 17/12/2013 21:31

Savoir faire parler sa mémoire, tout un art
bien vu Martine
bisous

enriqueta 02/11/2012 11:58


Très joli texte même s'il est triste.

La Guyanaise 29/10/2012 17:25


ben, pour une"piètre qualité"


c'est déjà....drôlement bien!

Fethi 28/10/2012 13:45


Très BEAU texte. bon dimanche

Cendrine 25/10/2012 18:14


Et bien j'aime ton poème! Et je m'y reconnais, cycliquement...


Je te comprends, on ne peut pas être partout et il faut suivre son inspiration. Ecrire est un art mais aussi un travail immense. Nous ne comptons pas nos heures et souvent une journée en fait 48,
au moins!


Très belle fin de journée, gros bisous


Cendrine


Une de mes photos de roses:



rené 25/10/2012 01:35

Bonjour Martine je suis de retour, j'ai découvert encore de très belle chose, maintenant classement photo, et documentation. Je te souhaite un très bon jeudi Nos amitiés bises de nous trois
Qing&Sam&René

Aude Terrienne :0010: :0025: 24/10/2012 08:37


Coucou,


j'ai bien aimé ton poème.


Mais ton introduction... on dirait un galérien obligé de remplir un travail harassant ! Rien ne t'empêche de sauter ton tour quand le sujet ne t'inspire pas, on est en république non
?

tiot 23/10/2012 23:21


salut


tiens  il va falloir que je fasse l'inventaire du grenier


bonne journée

Gérard Méry 23/10/2012 22:43


exercice de mémoire...laissons les sous venir

Arielle 23/10/2012 14:03


nostalgie quand tu nous tiens....


passe une bonne journée


arielle

Joëlle Colomar 23/10/2012 13:28


Chacun retrouve dans le grenier de sa mémoire, merveilles mais aussi remords, regrets, nostagies. Voilà des lieux qui sont toujours riches ! Bises. Joëlle

Marithé :0010: 23/10/2012 11:01


joliment écrit  mais peut etre qu'il faut garder les bons souvenirs et  effacer les mauvais non ? roo bisous tendresse sous le brouillard

patriarch 23/10/2012 10:10


Merci, pas mal pour une débordée.... Belle journée avec bises

chloé 23/10/2012 10:10


Pas toujours facile de trouver le temps et d'être sur tous les fronts! Je ressens aussi cela! Défi même si tu en doutes tout à fait réussi qui retranscrit  justement avec un brin de
tristesse ton état d'âme du moment , ce qui lui donne une intensité et couleur particulière! Au plaisir de te lire très vite sur mille  et une. Chloé

Solange 22/10/2012 21:44


C'est un joli poème pour quelqu'un qui n'a pas de temps.

Sonya972 22/10/2012 18:28


j'ai des soucis de connexion


je passe rapidement


j'espère que ça se réglera bien vite


ti bo


.•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

Plume 22/10/2012 14:21


Je te trouve bien sévère Martine, j'aime cette réflexion, cette introspection de l'être qui inconsciemment a occulté une partie de ses souvenirs pour mettre un baume sur sa douleur . Je dirais
que je me suis reconnue dans ce poème touchant écrit avec beaucoup de minutie et de perspicacité ...


Bisous, Plume .

Simone L.V. 22/10/2012 13:32


Quel sublime poème! Si c'est cela le fruit de ton manque d'inspiration, qu'en est-il quand la Muse t'accompagne? Mais nous savons tous que tu es très douée en réalité ... et tellement modeste!
Ces vers tout en délicatesse illustrent magnifiquement ce que doivent ressentir les personnes qui, encore bien conscientes, commencent à vivre le désaroi de ce qu'on appelle avec pudeur des
'peines de mémoire', qu'elles soient dûes au grand âge ou à cette redoutable maladie.


J'espère que tu ne m'en voudras pas de le p^roposer à mes 'visiteurs'; bien entendu en précisant que tu en es l'auteur et en les invitant à 'venir chez toi' pour mieux te connaître; mùerci et
bonne semaine; Simone

:0091: :0010: :0085: 22/10/2012 12:19


   mais non mais non.....pas de coeur percé .....

jackline 22/10/2012 12:14


Pour quelqu'un de non inspirée, je te trouve quand même assez performante !! mais tu es vraiment très douée...bravo... alors ce texte que tu écris en ce moment ce doit être de la dentelle au
point d'Alençon, si celui-ci n'est que piètre comme tu dis...Bref, félicitations comme toujours..


ps : je suppose que tu as dû recevoir une newsletter de mon blog http://plinett.eklablog.com mais tu n'as pas dû voir l'article, car comme il était
programmé, il ne s'affichait pas en accueil, il a fallu que je l'y mette après publication effective (concernant la Guadeloupe) bises et bonne journée.

Littorine/Marie France 22/10/2012 10:58


Merci pour ce partage. Bises

leblogdhenri.over-blog.com 22/10/2012 09:50


Bonjour Eglantine,


Tu dis que tu manquais d'inspiration ? j'ai beaucoup aimé ton poème un peu nostalgique mais que j'ai trouvé trés bien écrit. Bravo. Bises amicales.


Henri.

C.Kiminou 22/10/2012 09:50


Eglantine,


J'aimerais dans le grenier de ma mémoire être capable de faire ces quelques vers sans être inspirée. Mais je n'ai pas ce talent. Bon courage pour Hopper, j'ai hâte de voir ce que cela donnera pour toi.


Bon début de semaine 


CaroLINE

Dominique 22/10/2012 09:45


Bonjour Martine Eglantine,


Je vois que nous avons eu la même idée  du "grenier - mémoire"


Tu a écris  là , un  très joli  poème


Bises


Dominique

Quichottine 22/10/2012 09:42


Je comprends que ton autre texte te prenne tout ton temps, mais je ne trouve pas que ce soit un piètre poème.


 


J'adore la dernière strophe !


Bisous et douce journée.

ionard 22/10/2012 08:53


Bonjour Martine


T'exagères quand tu parles de piètre qualité! je l'ai lu avec intérêt et je trouve trés judiciuex de comparer la mémoire à un grenier! non non il est très bien ton poème! Bises


Dany

M'annette 22/10/2012 08:46


je te trouve un peu tristounette dans tes écrits du moment!...


Merci pour ton com sur la petite fabrique...


Bisous