Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un jour je retourne à Saint-Quentin où je vais assez souvent et on me présente une consultante Françoise. Au début nous nous snobons par ma faute surtout car elle m'impressionne et j'ai du mal à faire les premiers pas dans la relation et puis quand je travaille, je n'aime pas être détournée de mes objectifs par des conversations de machine à café ou de bureau. Néanmoins je ne sais pas pourquoi elle m'attire vraiment et petit à petit nous arrivons à échanger et une grande amitié naît rapidement.

Françoise à une cinquantaine d'années est célibataire et vit seule au Pecq dans un grand appartement avec vue sur Seine au dessus de la très grande piscine de la résidence. Elle est élégante, intelligente a beaucoup d'humour. Ses seuls défaut à mes yeux fumer beaucoup trop (je fume aussi à l'époque, depuis j'ai arrêté) et jouer dans les casinos. Elle est capable un soir sous l'impulsion du jeu de prendre sa voiture et de monter à Deauville ou à Forges les eaux pour jouer aux machines à sous. Elle gagne parfois et perd beaucoup. Dans notre métier, c'est une nomade, elle travaille sur des antennes emploi sur toute la France. Le soir quand elle est sur Paris je vais souvent dîner avec elle et, après un passage dans la piscine l'été, nous échangeons sur notre métier, nos candidats, la vie, l'amour.

Elle me demande de la rejoindre sur une antenne emploi d'une usine qui ferme dans une ville de Corrèze pour animer pendant une semaine des stages aux techniques de recherche d'emploi. Je découvre les antennes emploi de province avec des populations ouvrières très ancrées sur leur territoire. Les bureaux de l'antenne sont dans une boutique dans une rue très passante le long d'une nationale où les camions passent et font trembler les vitrines de l'antenne. Pour aller au W.C. il faut descendre un escalier qui s'apparente plus à une échelle et avec des toilettes à la turque. Citadine à la campagne, Je fais comme Françoise, je rentre à l'hôtel proche.




Mes animations se passent bien, j'ai la qualité de pouvoir m'adapter facilement à tous types de population. A la fin du stage lorsque je fais l'évaluation avec les participants et que je leur demande ce qu'ils ont pensé, ils sont tous satisfaits.
Une petite dame me dit néanmoins avec le sourire "qu'est ce vous devez l'aimer votre métier pour nous raconter si bien des bêtises pareilles". Ce genre de réflexions permet de relativiser et évite d'avoir la grosse tête. J'éclate de rire et je comprends là encore mieux toute la difficulté de ce métier et la nécessité de "vendre" nous mêmes ces ouvriers aux entreprises qui recrutent sans trop leur demander d'écrire et d'envoyer leur C.V. 

J' apprends aussi que ce sur ce plateau des mille vaches, faire 10 Kms dans un sens peut être différent que de le faire dans une autre direction.  Un ouvrier me dit qu'il ne veut pas travailler dans l'entreprise X.. ou il a une offre même à 10 Kms de son domicile parce qu'il y a trop de tournants sur la route dans ce sens là  !

Le soir nous nous racontons nos expériences et en rions de bon coeur. La semaine passe trop vite, je reviens et reprends mes activités en ville.

Françoise m'invite un week-end l'hiver à Clermont Ferrand à l'hôtel. nous visitons le joli village de Saint-Nectaire, Royat, la Bourboule et bien entendu Françoise m'emmène au Casino. Pour la première fois de ma vie, je joue aux machines à sous et avec la chance du débutant en jouant 10 francs, j'en gagne 2500. Françoise me propose de les rejouer, je refuse. Je ne suis pas joueuse et personnellement je préfère donner de l'argent à des associations qu'aux casinos. Je trouve cela indécent et je le dis à Françoise qui ne s'en émeut pas. Nous avons toujours eu toutes les deux un langage très direct.

Pour la première fois de ma vie d'adulte, j'ai l'impression d'avoir une vraie amie. Je l'admire beaucoup. Dans l'amitié comme dans l'amour, j'ai besoin d'admirer et quand on se fait de l'être aimé un idéal, les déceptions peuvent être rudes. Mais pour le moment tout va bien et ces années seront sans aucun doute les meilleures de ma vie professionnelle.

Tag(s) : #Vécu

Partager cet article

Repost 0