Consultante emploi / Les débuts

Publié le 17 Septembre 2009

Je débute dans le groupe C. sur le bureau de la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines où est la Direction du Département pour être formée avant de débuter seule sur Cergy. Je participe en arrivant avec des nouvelles embauchées à un stage de formation aux techniques de recherche d’emploi et à la méthodologie du Cabinet. Ce stage est animé par une consultante senior expérimentée qui m’impressionne beaucoup par ses compétences, son sens pédagogique et son enthousiasme communicatif. Je me rends compte aussitôt que j’ai tout à apprendre dans le domaine. L’ambiance est très agréable, tout le monde se tutoie, s’appelle par son prénom. A part les directeurs les consultants sont en majorité des femmes. Elles ont toutes plus de quarante ans, voire plus de cinquante ans, sont passionnées par ce qu’elles font et sont très ouvertes et accessibles. Je suis tout de suite acceptée et me sens immédiatement acceptée.   Nous mangeons toutes ensemble le midi à la cantine ce qui permet de mieux nous connaître. Il y a un vrai esprit d’équipe et une excellente ambiance. Je n’ai plus de patron réellement et la perspective d’être lâchée sur le bureau de Cergy en toute indépendance sans personne derrière moi pour me contrôler me réjouit certes mais m’effraie aussi beaucoup compte tenu de mon manque d’expérience dans le métier.

 

Quelques semaines après j’arrive donc au Bureau de Cergy et je retrouve la consultante qui avait participé à mon recrutement et qui est elle responsable du reclassement des cadres. Elle appartient au département outplacement individuel basé au Siège du Groupe à Paris. Nous allons avoir à travailler ensemble mais sans lien hiérarchique direct. C'est une femme très active, enthousiaste, sympathique mais je sentirai tout de suite qu’il y a une frontière entre l’outplacement individuel des cadres et l’outplacement collectif des ouvriers.

Dans les locaux tout est séparé même les toilettes. il y a des toilettes cadres et des toilettes ouvriers et employés.  Ils auraient très bien pu être mis en commun ce qui aurait permis de faire des toilettes hommes et des toilettes femmes.

Je me rendrai compte par la suite lors de mes déplacements au Siège que ce qui est vrai à Cergy l’est encore plus à Paris, où les consultants d’outplacement individuel cadres se considèrent supérieurs à nous consultants des plans sociaux d’ouvriers et d’employés. Ils se gargarisent de la relation interpersonnelle qu’ils ont avec des cadres supérieurs et des dirigeants alors que nous travaillons avec la masse.

 

Peu importe, je vais apprendre à travailler en toute indépendance. J’ai mes premiers salariés à accompagner. Je me souviendrai toujours des deux premiers : Claudine une comptable trésorerie et Pascal un employé de reprographie d’un grand groupe qui retrouveront rapidement un emploi. Claudine à Cergy près de chez elle et Pascal à Paris près de l’étoile dans un société de reprographie. Je suis très heureuse de ces résultats et je resterai longtemps en contact avec Pascal et 16 ans après, je suis toujours en contact avec Claudine.






Dans les plans sociaux, il y a également des cadres à accompagner et j’en accompagne quelques uns avec beaucoup de succès.

J’anime des sessions de formation aux techniques de recherche d’emploi assez théoriques et des ateliers plus ludiques de mise en pratique.


J’apprends également à faire de la collecte d’emploi. J’appelle spontanément des responsables de recrutement et des responsables de PME pour connaître leur besoin en recrutement et leur proposer les candidats dont je m’occupe. Cette téléprospection (la moitié de mon temps) qui est contre ma nature m’apprends aussi à lutter contre ma réserve et ma timidité. Je me force à le faire avec comme seul objectif reclasser les salariés qui me sont confiés sur des postes que j’ai moi-même collectés et cela fonctionne assez bien.

Je me souviens d’un employé d’un grand constructeur automobile qui avait le visage très rouge. Je ne l’avais jamais vu en état d’ébriété mais je savais qu’il ne serait pas embauché car son faciès (d’ancien alcoolique je pense)  pouvait inquiéter le recruteur. Je collecte un poste d’employé administratif dans une mutuelle qui lui correspond tout à fait. Quand j’ai le responsable de l’entreprise en ligne, je lui annonce la couleur, c’est le cas de le dire, en lui précisant qu’il ne s’inquiète pas du faciès très rouge de ce Monsieur qui m’a inquiétée moi-même au départ mais que je peux lui garantir que je ne l’ai jamais vu en état d’ébriété. Il le reçoit en entretien et me rappelle ensuite en me précisant qu’il va l’embaucher.  Il sera conservé à l’issue de sa période d’essai.

 

Je me souviens de ce Directeur Administratif et Financier qui bégayait fortement. Je lui conseille en début d’entretien de prévenir son interlocuteur de son bégaiement pour que le recruteur ne soit pas surpris et qu’il soit ensuite plus bienveillant à son égard. Il retrouvera également un emploi.

 

Les résultats sont là. Je commence à accompagner quelques cadres.

Au bout de quelques temps on me demande de faire aussi du développement commercial.  Je vais donc rencontrer des entreprises, présenter le cabinet et négocier avec eux des prestations de bilans de compétences ou d'outplacement individuel ou collectif. Je ne suis pas une bonne commerciale, je suis trop réservée, je n'aime pas négocier. Je me force néanmoins et comme j'arrive à parler de mon métier avec passion cela marche assez bien.

Les premiers résultats en engendrent d'autres et quand j'ai obtenu un client je le garde car il est content de la qualité de la prestation, des résultats obtenus et aussi de la bonne relation que je sais instaurer. J'augmente beaucoup mon salaire avec les primes que j'obtiens sur les contrats gagnés.

A suivre
 

Rédigé par eglantine

Publié dans #Vécu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

liedich 30/09/2009 11:24


Bonjour, je sais ce métier comme le plus beau du monde, ces métiers d'ailleurs où l'on "joue" l'être humain contre les fausses valeurs qui ont cours aujourd'hui. Un visage, un "toc" ET TOUT peut
basculer dans la vie d'un être humain. Un peu comme une tare pour certains que d'autres ne veulent pas voir ne retenant quel'objectif. Un peu comme une maison que l'on visite en fermant un
oeil.
Belle expérience. Je POURSUIS;


Alrisha 25/09/2009 22:03


Je ne pensais pas que les techniques de recherches d'emploi étaient aussi pointues et demandaient tant d'investissements.
Un job fort intéressant me semble-t-il.
Bises eglantine, passe une bonne fin de soirée!

PS: Je passe la journée du 8 octobre avec Annick de Guyane.


eglantine 26/09/2009 06:07



Fais un bisou à Annick de ma part. J'ai passé un excellent week-end avec elle à Cergy. Je l'aime beaucoup, toujours dynamique, souriante. Bises



françoise 23/09/2009 06:03


J'ai publié aujourd'hui l'escalier "Bombe-Cul", merci encore
bises
françoise


Doucepoésie 20/09/2009 11:59

Bonjour , je voulais te dire bon dimache et viens sur mon blog il y a un cadeau pour toi ,pour te remercier de ta fidélité et de ta gentillesse.Bises amicales Mimi.

3sites:Quentin-Panoramax-Photomax 20/09/2009 09:15

ET LA RETRAITE TU Y PENSE C4EST DANS COMBIEN BIZ

VIENS 19/09/2009 23:54

Ok, il me semble que j'avais lu quelque chose à ce sujet, la première fois que je suis venue... Je vais donc m'y replonger (lol)
Bon dimanche et le bébé est arrivé!

:0010:Liliflore:0091: 19/09/2009 18:51

distinctions entres cadres et employés, cela me rappelle que la cantine ou je travaillais avait 2 salles distinctes et notre nouveau patron a refusé d'aller y manger et mangeait avec nous dans la salle des ouvriers et cela a fait un tôlé du coté cadres, Il a été convoqué et a refuser d'obtempérer. Si bien que d'autres cadres ont suivi le mouvement et quand des travaux de rénovation ont été effectué les deux salles étaient pour tout le personnel cadres et employés confondu. Bisous et bon week end

soleil51 19/09/2009 18:38

Désolée de mon absence des blogs ces derniers temps ! !
Bientôt en ligne tu en connaitras la raison ! !
Oups....mystère ! ! lol ! !
Bisous de la terre des pharaons
@nne-mar♪e

marithe 19/09/2009 18:33

coiucou eglantine

pas facile de retrouver un boulot, surtout en ce moment mais le fait de tomber sur des gens sympas, ça doit te redonner le moral ...

bisous et bon week end

Plume 19/09/2009 17:03

On continue ...

Doucepoésie 19/09/2009 14:56

Bonjour et bonne journée, bises amicales Mimi.

3sites:Quentin-Panoramax-Photomax 19/09/2009 08:17

jadis moi aussi je connaissais un gars a 13 ans qui etait rouge je crois pas qu'il etait alcoolique et son pere etait de mine plutot rouge aussi

françoise 19/09/2009 06:48

Très intéressant, mais je suis outrée par les toilettes séparées...ne pas mélanger torchons et serviettes comme on dit..
bises
françoise

Armide 18/09/2009 22:15

Des échanges humains très "enrichissants, mais un côté "marketing" qui m'aurait beaucoup moins plu surtout lorsqu'il est question de chômage

eglantine 19/09/2009 06:17


Je n'aime pas vraiment le commercial mais j'aime la relation avec les clients. Effectivement je peux comprendre ton point de vue. J'ai un de mes patrons qui lorsqu'il a su que je faisais ce métier
m'a dit : "vous êtes rentrés chez les vautours". C'est une idée reçue répandue. Les cabinets d'outplacement font vivre de nombreux salariés qui étaient eux mêmes au chomâge auparavant et sans
l'aide des professionnels qu'ils sont certains ne retrouveraient pas d'emploi. Par contre et j'aborderai cela un peu plus tard à mots un peu cachés car j'y suis toujours, il y a certaines
entreprises d'outplacement qui explitent leurs salariés comme les autres entreprises d'ailleurs. Bises


Nettoue 18/09/2009 17:07

Bonne fin de semaine Eglantine, et merci pour le récit d'une partie de ta vie !
Bises
Nettoue

Sonya972 18/09/2009 15:57

je te souhaite une belle journée. gros bisous

fransua 18/09/2009 12:41

ton parcours prouve que tu as beaucoup d'ambition

Doucepoésie 18/09/2009 09:46

Bonjour je viens juste te faire un petit coucou amicale.Bises Mimi.

:0014:dom:0075: 18/09/2009 09:22

De retour ...
Un petit coucou rapide pour te souhaiter une bonne fin de semaine ! Bisoux.

dom

Quichottine 17/09/2009 20:47

Je crois que tu avais toutes les qualités nécessaires à cet emploi. Beaucoup d'humanité.

Je pense que ce ne doit pourtant pas être facile tous le jours. Tu côtoies la détresse.

clem 17/09/2009 20:25

et tu gagnes beaucoup ? Lol
la discrimination est toujours d'actualité et l'on ne parle pas beaucoup.
bonne soirée
clem

dgi:0040:dgi :0040: 17/09/2009 18:34

une belle avancée c'est vrai
St Quentin en Yvelines, reste pour moi, un endroit mémorable
puisque c'est là que j'y ai fait mon AVC il y a 20 ans, et que ma vie à été"" rattrapée"" à la clinique
souvenirs souvenirs, bisous ** dgidgi

Corinne 17/09/2009 17:47

il ne faut pas oublier que dans l'ensemble ce sont les ouvriers qui font tourner la boutique
Quand il y a un problème le boss sait venir nous trouver mais quand tout va bien, rare sont ceux qui savent reconnaître le travail, attention, il ne faut pas généraliser, il existe des patrons super humains,ben oui quand même

bisous

Marie Bland 17/09/2009 17:00

Je n'aurais pas été faite pour un travail comme celui-ci.

Nettoue 17/09/2009 16:46

Beaucoup d'efforts récompensés ! Et amplement mérités, c'est évident.
Amicalement Eglantine
Nettoue

Mamylilou 17/09/2009 16:31

J'admire ton circuit , tu es une femme courageuse, persévérante et certainement que la suite attendue impatiemment aboutira au succès d'une carrière méritée
Bisous et bonne fin de journée

VIENS 17/09/2009 15:24

Tu es quelqu'un de dynamique qui s'intègre à merveille.
Ce boulot a l'air de te convenir, mais je ne comprends pas trop, je suis un peu perdue...
L'article précédent dit ; l'homme de ma vie, il n'y en aura plus.... mais tu ne parles pas du tout de lui ???
Et celui d'aujourd'hui, est-ce un récit de tes débuts, ou un ancien boulot ???
Je me perds facilement.. je sais, mais je ne veux pas finir idiote, alors je demande (lol)
Bonne journée, bisou

eglantine 17/09/2009 20:30


C'est parce que tu viens d'arriver sur ce blog et tu n'as pas lu les articles précédents. J'ai commencé à raconter ma biographie personnelle en l'appelant "les hommes de ma vie" car avant d'être
consultante emploi, j'étais secrétaire et les hommes de ma vie c'étaient mes patrons.... De belles histoires "d'amour" ou de "haine" entre eux et moi à lire pour comprendre. J'en ai eu assez d'être
secrétaire et j'ai opté pour le métier de consultante ou on est très autonome et on a que des patrons virtuels que l'on ne voit pas souvent. Il n'y aura donc plus d'hommes de ma vie


DD 17/09/2009 11:15

et pourtant que feraient les patrons sans ouvriers ? peu importe le grade, tous ne peuvent pas avoir de diplomes mais l'important c'est que tous trouvent un travail et les aider à en trouver un, sans préjugés aucun ... c'est ce que tu fais pour cela je te dis bravo églantine
bises, bonne journée

patriarch 17/09/2009 10:31

Ce sont toujours les salariés qui font la réputation d'une maison et pas le patron ou PDG !!

Bonne journée.

MONIQUE 17/09/2009 10:16

je prends plaisir à connaître ton déroulement de carrière, beaucoup de réussite j'attends la suite, bon jeudi, gros bisous, Monique

Laurent 17/09/2009 09:53

J'ai hâte de lire la suite de ton "aventure". Il y a un mot qui revient à plusieurs reprise "outplacement" est-ce une faute de frappe ou u nouveau mot ?
Bonne Journée ma chère Eglantine
Bises, Laurent

eglantine 17/09/2009 20:33


non ce n'est ni une faute de frappe ni un nouveau. C'est une activité qui existe depuis au moins 20 ans. le mot est anglais out = en dehors et placement comme en français placement. Ceci
signifie reclassement professionnel dans des entreprises extérieures à l'entreprise d'où sort le salarié.


Doucepoésie 17/09/2009 09:47

Bonjour ,trés interressant ce que tu écris on apprend à mieux te connaitre au travers d'eux.Passe une bonne journée ,bises amicales Mimi.

Loic 17/09/2009 09:06

Cadres, employés, ouvriers, tout ça ne sont que catégories « inventées » par les hommes pour eux. L’important c’est justement l’homme qui est derrière cette plaque de porte. Et quand l’homme est dans une situation difficile, qu’il soit d’une catégorie ou d’une autre, il aura l’impression de se noyer de la même façon. Alors, le ramener sur la plage, au sec, à la vie, crée des regards différents, des regards humains, combien réconfortants. Amitiés. Loic

....=O_O=..... 17/09/2009 08:07

pour me contrôler ....il est vrai c'est stressant... !! à suivre....à suivre !!! bonne journée

lylytop 17/09/2009 06:55

toujours interessants, j'apprend a te connaitre, tu as eu une vie très mouvementé et pleines de rebondissements
a bientôt
lylytop