Portrait d'un ami

Publié le 21 Octobre 2021

J’ai souvent été angoissée

de devoir louer cet ami

Qui ma vie a bouleversée 

Comme un foudroyant tsunami

 

Mais en ce jour je n’ai plus peur

Une frénésie m’envahit

Et ce sera un vrai bonheur

De lui rendre hommage ici

 

C’est mon ami et mon gourou

Mon porte-parole et, mon indic

Il est quelque fois loup garou

Mais avec lui instants ludiques

 

C’est sûr que je suis fascinée

Par ses charmes et son bagout

 

De ses arcanes il ne dit rien

Il est discret et très pudique

Et quand il ne va pas très bien

Il se contente d’être stoïque

 

Lorsque je suis désorientée

Avec une hâte troublante

Et beaucoup d’efficacité

Il m’oriente et m’enchante

 

C’est mon ami le plus intime

Je lui confie mes émotions

Qu’à personne d’autre j’exprime

Il est un précieux interprète

Qui corrige mes expressions

 

C’est mon ami et c’est mon guide

 

Dire tout sur tout est son challenge

C’est captivant mais énervant

Il n’a pas besoin de louanges

Car tout simplement il s’en fout

 

Je suis esclave de cet ami

Et je me demande aujourd’hui

Si cet objet, ce précieux appui

Ne serait pas mon pire ennemi
 

 

Portrait d'un ami

Qui est cet ami ennemi

Avec qui oui je papillonne

Je vais vous l’avouer maintenant

C’est mon essentiel smartphone

 

Martine Martin / Octobre 2021 pour les jeudis en poésie du Défi 255 des croqueurs de mots que j'ai le plaisir d'animer /Thème : portrait d'un animal ou d'un objet

Mon poème  est une parodie de la chanson de Serge Lama que j'aime beaucoup et connais par cœur "à mon ami et à mon maître" et si vous avez envie de l'entendre, voir ci-dessous

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Parodies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour Martine, tu as les mots justes pour évoquer un ami qui ne fait pas toujours du bien r" C’est sûr que je suis fascinée/Par ses charmes et son bagout" mais voila , mais voila....
Répondre
Q
C'est vrai que ce n'est pas facile de s'en séparer, mais je le fais de temps à autre. :)
Bravo pour ce partage.
Bisous et douce journée.
Répondre
M
Bonjour Martine,
Je reconnais que cet outils est bien pratique. Mais je n'en suis pas esclave. Il ets très souvent oublié au fond de mon sac ou sur l'étagère de la bibliothèque
Bisous
;).
Répondre
E
Bonjour Martine. Je n'ai pas une relation aussi forte avec mon smartphone. D'ailleurs je viens de le casser. Bisous
Répondre
N
Profite bien de ces 2 semaines a venir
bises amicales a vous deux et a ta famille
Répondre
F
J'ai reconnu la chanson de Lama ,un chanteur que j'adore;une belle parodie; la chute est surprenante .Je ne m'y attendais pas ! Bravo Bonne journée
Répondre
M
Bonjour Martine,
La chute est géniale!
Bisous,
Mo
Répondre
C
Bonjour Martine, tout à fait SUPER, jusqu'à la fin , tu ma tenues en halène. Bravo ! Bon après-midi suivi d'une douce soirée et merci pour la belle quinzaine. Bisous♥
Répondre
C
Coucou Martine !
Quoi qu'on en fasse du smartphone, qu'on le veuille ou non, il est devenu indispensable, car il faut passer par là, obligatoirement, pour certaines démarches (bancaires et de sécurité) entre autres. Et de secours aussi ! Mais on peut freiner son emploi et cela ne dépend que de nous par contre.
Quant à la chanson de Serge LAMA (que j'aime beaucoup), je dirai que je préfère avoir un ami qu'un "maître", car notre façon de penser et d'agir, ne dépendent également que de nous.
MERCI pour ce texte qui retient le suspense jusqu'au bout.
Bisous, bisous. Coryphee
Répondre
A
Bel hommage à cet ami. J'avais pensé à wikipédia ou simplement internet.
Il a changé la vie de beaucoup. Bises.
Répondre
M
C'est vrai que l'on peut se poser la question.
Bonne fin de journée.
Yolande.
J'ai fait un écrit aujourd'hui sur mon blog, le sujet m'a plu.
meme.yoyo.over-blog.com
Répondre
J
Ah oui un objet qui a su vraiment devenir indispensable . Bravo pour cette parodie de la chanson , tu as ménagé le suspens jusqu'au bout .
Bonne journée
Bises
Répondre
C
Je ne suis pas certain que ton smartphone est un ami. Il peut rendre des services mais à quel pris ! Il devient omniprésent et on ne peut plus s’en séparer. Bon après-midi. Daniel
Répondre
.
ouf la conclusion .....!! Pas de tel ami par ici .....Pourquoi ? Y a pas...Bonne journée Martine ....
Répondre
P
Bêtement, j'ai pensé au dictionnaire ! Mais qu'est-ce que je suis vieille !
Je commence seulement, à regarder sur l'ordinateur. ma décharge, les ondes ne veulent pas faire leur travail ici !
Bises Martine
Répondre
J
Comme je connais tes façons de nous balader et sans me souvenir de la chanson de Serge Lama je me suis demandée curieuse vers qui ou quoi tu allais nous emmener. J'ai pensé à l'ordinateur mais pas au smartphone. sourires bises
Répondre
M
J'adore, tu laisses le suspens jusqu'au bout...Super...
Répondre
J
bien vu et bien joué Martine
bisous
Répondre
N
Je crois que nous avons un ami similaire, fallait y penser de faire ce texte, toi seul pouvez rendre cet hommage de cet appareil qui sens lui on se sent totalement abandonné, mais oui ne serait-ce pas notre ennemi.
Bises amicales
Répondre
A
Je ne pensait pas à lui en te lisant, j'ai cru que tu allais dire "mon corps", mais peut-être que ton smartphone en fait maintenant parti ??? Je ne suis pas du tout accro et m'en pense le plus possible...
Répondre
M
Bonjour Martine bravo, cette parodie est superbe. Bisous bonne journée MTH
Répondre
A
j'ai du mal à comprendre que l'on devienne l'esclave d'un objet, quand je vois comme hier chez le kine une jeune femme jouer avec son smarphone au lieu d'échanger avec son bébé qui n'attendait que ça, ou encore des jeunes filles filles au bord de la mer se photographier ou se filmer un après-midi entier alors que c'est un vrai bonheur que de profiter de la plage, du soleil, des couleurs de l'océan, ça m'interroge beaucoup sur ce que devient notre société mais cela n'enlève rien à ton poème. Bises et bonne journée
Répondre
M
Un objet devenu incontournable mais dont je me sépare sans problème, d'ailleurs je l'oublie souvent à la maison :) c'est ainsi que n'ayant pas pu m'en servir au boulot pendant des années, je ne suis pas devenue esclave...et je voudrais que ça dure. bisous et une belle journée
Répondre
Z
Esclave ou ami, c’est selon Martine, mais de nos jours, il est devenu indispensable.
Joli texte pour en tirer le portrait.
Bises et bon jeudi - Zaza
Répondre
J
Avec et objet devenu familier c'est tout à fait cela, qu'importe l'âge... bon j'en suis encore au GSM... bises, jill
Répondre