Publié le 30 Septembre 2017

Début septembre nous avons dû remonter sur Cergy et même nous nous réjouissions de revoir notre fille et petits enfants,  nous avons détesté quitter Les Sables d’Olonne, renoncer à la plage, aux bains de mer et pour moi de délaisser mon centre aquatique où j’aime chaque jour faire du sport.

En arrivant l’herbe était haute dans le jardin et j’ai pris beaucoup de plaisir à la tondre pendant près de deux heures. Le terrain est grand comme la maison bien trop grand pour nous maintenant mais nous sommes tellement attachés à cette jolie maison avec son superbe jardin que nous ne sommes pas encore prêts à la vendre pour acheter un petit appartement, juste un pied à terre près de chez notre fille.  Je n’aime pas  jardiner mais j’adore  tondre. Cela me vide la tête. Nous avons fait la cueillette de nos fruits raisins, pommes, poires. Ce fut vite fait, nous n’en avons pas beaucoup faute de pouvoir nous en occuper. J’ai aimé les disposer pour faire des photos style nature morte.

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Comme nous n’avions pas assez de fruits pour faire des confitures, nous avons été en cueillir à la cueillette de Cergy : reines-claudes, abricots, framboises et j’ai pris beaucoup de plaisir à en faire des confitures.

Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous sommes allés à Paris. J'aime prendre la ligne aérienne du métro afin de pouvoir admirer la vieille dame

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons accompagné notre petite fille Agathe pour sa rentrée des classes en grande section de maternelle dans son école parisienne. L'année prochaine ce sera le CP, l'école primaire.  

Un moment de joie et d’émotion aussi, j’en avais les larmes aux yeux.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons invité la maman de Jeff au restaurant. C’était excellent. J’ai particulièrement aimé le dessert un succulent vacherin coco passion et au diable mon régime pauvre en sucre d’après cancer car j’arrive bien à le respecter en temps habituel car je n’aime pas trop le sucre.  J’ai aimé aussi voir le plaisir qu’a pris ma belle-mère nonagénaire à  sortir de chez elle, échanger avec nous elle qui, depuis qu’elle s’est fracturé le fémur, a une mobilité assez réduite. Heureusement elle est très entourée par ses cinq enfants.

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons fêté à Cergy l’anniversaire des  dix ans de Pauline : l’aînée de nos petites filles. Dix ans déjà, comme le temps passe vite. J’aime pâtisser notamment faire des gâteaux festifs et j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser un beau bavarois chocolat blanc framboises (avec les framboises que nous avions cueillies) et à le décorer sur un thème musical moi qui déteste la musique ! Pauline joue de la flûte traversière depuis deux ans.  Ce fut un beau dimanche en famille qui a marqué la fin de notre séjour à Cergy qui fut froid et pluvieux.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017

J’ai retrouvé  mon petit paradis vendéen  avec beaucoup de plaisir. Il fait beau en cette fin septembre et c’est un bonheur pour moi de faire la sieste et lire sur la plage et de me baigner dans l’océan. L’eau n’est pas chaude mais j’ai l’habitude et c’est très agréable.  Nous avons repris aussi les randonnées océanes et  campagnardes  avec beaucoup de plaisir.  J’ai retrouvé mes amies de piscine et c’est une joie très addictive de faire de l’Aquafitness  ou de l’Aquabike avec elles.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017

Septembre fut un excellent mois.

Certains parmi vous  diront que je suis égoïste de n’avoir pas écrit que j’avais détesté les attentats,  catastrophes terribles aux Antilles et Mexique. Ils auront raison, je le suis et j’assume. Je ne regarde même pas les actualités à la télévision pour ne pas m'émouvoir par des images terribles ce que mon Jeff me reproche. Je me contente d'écouter les actualités à la radio. . Je me concentre sur moi et ceux qui me sont chers sans me  soucier des malheurs du monde. Ils sont si nombreux et de s'en émouvoir ne changera rien. Certains appelleront cela résilience, ils ont certainement raison mais c’est mon secret du bonheur.  Depuis que j'ai compris cela en lisant les livres de Laurent Gounelle et notamment "l'homme qui voulait être heureux", je suis heureuse même dans la difficulté.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

C’est l’été lumineux et joyeux

D’élégants oiseaux au plumage blanc

Ombres douces dans l’azur des cieux

Planent au-dessus des marais salants

Ils volent, se grisent et déraisonnent

Au dessus des Marais d'Olonne. Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Au dessus des Marais d'Olonne. Cliquez sur la photo pour la voir en grand

C’est l’étrange et flamboyant automne

Des Journées embrumées et si douces

Ou le haut plafond du ciel moutonne

Eclipsant l’aube en cape rousse

Feuilles pourpres papillonnent et volent

 

C’est l’hiver saison bénie d’Eole

Qui tousse et s’époumone à souffler

Les flots gris argentés cabriolent

Eclaboussant les emmitouflés

Joie de voir ce décor épatant

Les Sables d'Olonne. Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Les Sables d'Olonne. Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Te voici arrivé désiré printemps

Quelques semaines tu resteras

Fleurs, feuilles et  parfums excitants

Reste encore quelques instants

Je veux te serrer fort dans mes bras

Pour que tu restes plus longtemps

 

Martine (Septembre 2017) pour l'Atelier 48 de Ghislaine (les mots imposés sont en gras dans mon poème)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

Sous la plage : les pavés

En Soixante-huit sous les  pavés

La plage j'ai longtemps cherchée

Hélas je ne l'ai pas trouvée.

 

Quarante années ont passé

sur le sable je suis échoué.

Non pas le sable de la plage,

Celui plus glacial  du chômage.

Je cherche à délaisser le sable

Mais cela parait  infaisable :

Trop vieux, je n'ai  plus le profil ;

J'aborde la vie de face.

Trop vieux, je suis indocile

Que voulez vous que j'y fasse

Je souhaite encore travailler

Mais à quoi bon s'illusionner

 

Quand je serai trop enlisé,

Quand je serai désespéré,

Au fond du sable : les pavés

 

Martine / Réédition d'un poème de 2009 (remanié) Pour le Défi 191 des Croqueurs de mots 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 27 Septembre 2017

En sifflant La cocotte-minute,

D’Ute ténor joueuse de flûte

A atteint  le contre-ut.

Elle est  jalouse la belle  Ute ;

Elle monte sa voix  tous azimuts.

Zut,  zut, zut, comme c’est flute,

Elle n’atteindra pas le contre-ut

En colère et vraiment  pas fute-fute

Elle jette sa cocotte-minute

Par la fenêtre sans parachute

Elle chute et vite atteint l’occiput

De cet infortuné Belzebuth

Qui meurt en criant en contre-ut

Double ironie du sort pour notre Ute

Belzebuth voulait jouer de la Flûte

Il enviait belle flûtiste Ute

Et se fichait bien du contre-Ut

 

Martine / Septembre 2017 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill

Fable : Ute, la cocotte minute et Belzebuth

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #FABLES ET CONTES

Repost0

Publié le 26 Septembre 2017

Pour scène de rue de Covix, voici une photo d'une rencontre à Cergy avec le géant Teddy Riner

Scène de rue : Rencontre avec Teddy Riner

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 25 Septembre 2017

photo Pixabay

photo Pixabay

Mon père était teinturier. A tous les sens du mot, il s’est tué à la tâche à détacher et laver en respirant des produits toxiques et en travaillant dans la chaleur torride et moite de sa teinturerie.  Quand, atteint d’un cancer du poumon, il m’a proposé de reprendre sa boutique, j’ai refusé.  Je sais que je l’ai peiné mais il a compris. Je n’aimais pas ce métier et, même si je l’aidais depuis qu’il était tombé malade,  je ne voulais pas vivre toute ma vie enfermée dans une étuve aux effluves toxiques pour satisfaire des clients souvent mécontents et agressifs quand le blanchisseur n'a pas réussi le miracle d’enlever certaines taches anciennes et incrustées.  Ce qu’il n’aura jamais su c’est que je me suis mis à aimer de plus en plus les taches, à admirer leurs formes, leurs couleurs et qu’à force je n’avais même plus envie de les retirer.

N’ayant pas repris la teinturerie de mon père, il me faut maintenant trouver un job pour vivre certes mais aussi un métier qui me passionne. Depuis que je suis enfant, j’ai une âme d’artiste. J’aime  allier au mieux couleurs et formes. J’aide  mes amies à décorer leurs appartements et maisons. Elles me disent que  je suis douée.  J’aurais pu en faire mon métier, devenir architecte d’intérieur.  Hélas je me suis aperçue,  en travaillant dans la teinturerie, que je n’aimais pas le contact avec la clientèle. Je suis une solitaire.

Je vais devenir artiste peintre. Je ne sais pas dessiner mais peu importe, je remplirai des toiles désespérément blanches  de jolies taches colorées. Avouez que, pour une fille de blanchisseur, c’est original.  Je vendrai mes toiles sur internet, dans les marchés de noël et différentes expositions. Petit à Petit je me ferai un nom dans le tachisme .

Je sais que vous allez me dire, qu’avant de gagner ma vie en tant qu’artiste, il va me falloir beaucoup de temps et peut être même que je me tuerai à la « tache » sans devenir célèbre. Vous avez raison c’est pourquoi je fréquente en ce moment les sites de rencontres pour trouver un compagnon qui puisse m’entretenir. Je ne serai pas exigeante il peut être laid, vieux  et il serait préférable qu’il soit sot ;  seule obligation qu’il soit riche, car comme le dit Paris Hilton,  « on a besoin des animaux le jaguar pour la voiture, le vison pour la fourrure et le dindon pour la facture ». Je pourrai ainsi porter un manteau de panthère blanche (j’ai horreur du vison, c’est trop noir) et draguer au volant d’une rutilante Jaguar blanche sur laquelle j’aurai peint des taches colorées.

Martine / Septembre 2017 pour le Défi 191 des Croqueurs de mots .

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 21 Septembre 2017

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Dans son usine désertée,
il est le premier arrivé

Tout y est vide et silence.
Soudain il sent une présence.

Sa machine vieille et digne
semble l'inviter d'un signe.

Il s'approche avec précaution,
D'un geste la met en action.

Elle pousse un long gémissement,
S'ébroue et tourne lentement.

Avant de changer de route
il la regarde, l'écoute.

Des larmes longtemps refoulées,
brusquement il laisse échapper.

Abasourdie, elle hoquette.
Sans prévenir elle s'arrête.

Ce fut leur dernier message,
Comme un mutuel hommage.

Demain, elle déménage,
Il pointera au chômage.

Tué à la tâche et trop cher
Inutile qu'il espère.

A cinquante-sept ans révolus
on ne l'embauchera plus
.

 

Martine / Réédition d’un poème de 2008 pour les jeudis en poésie des croqueurs de mots

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 20 Septembre 2017

Pour  les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Adonis), voir ci-dessous en lien ma participation d'Avril 2015.

En effet ce prénom avait déjà été traité et comme à l'époque il m'avait peu inspiré, je n'ai pas d'autre idée, merci Jill de m'excuser pour cette réédition sans ajout complémentaire.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Prénoms du Mercredi

Repost0

Publié le 19 Septembre 2017

Pour scène de rue de Covix, voici une photo prise par mon ami Jean-Charles aux Sables d'Olonne

Scène de rue : Pirate des Sables

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 18 Septembre 2017

Pour Image citation 32, voici les photos de Gisèle pour lesquelles elle nous demandait de trouver une citation

Imagecitation 32
Imagecitation 32
Laissez cracher les petites gargouilles

Laissez cracher les petites gargouilles

Pas de citation d'auteur pour les deux dernières mais j'ai écrit ce qu'elles m'inspiraient

Imagecitation 32
Imagecitation 32

Et maintenant voici les citations proposées par Gisèle et qui étaient à illustrer  par une photo

Photo pixabay

Photo pixabay

photo pixabay

photo pixabay

Photos pixabay sauf une de mes photos : la frégate
Photos pixabay sauf une de mes photos : la frégate
Photos pixabay sauf une de mes photos : la frégate

Photos pixabay sauf une de mes photos : la frégate

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Citations

Repost0