Publié le 30 Avril 2018

Comment lui dire

Au beau milieu de la place

Du Vieux Brie Comte Robert

Qui n’est pas du tout Dallas

Ce n’est pas vraiment  JR

Au beau milieu de la place

Jean-Robert  soudain sourie

Il tient dans ses mains un brie

Je le reconnais c’est lui

Comment lui dire, comment lui dire

Que je n’aime que le coulant camembert

Qui rime bien mieux avec Robert

 

Au beau milieu de la place

Du  vieux Brie comte Robert

Je manque soudain d’audace

Je suis quelque peu vénèr

Au beau milieu de la place

Jean Robert toujours sourie

Au beau milieu de la place

De ce lieu qu’on parodie

Comment lui dire, comment lui dire

Qu’il ne sera jamais  JR ce sans gêne

Et moi oh non jamais sa Sue Ellen

Comment lui dire, comment lui dire

Qu’il doit partir

Bien loin de moi

Qu’il doit….

 

Au beau milieu de la place

Jean Robert toujours sourit

Au beau milieu de la place

Et c’est sa fête aujourd’hui

Ne pas lui dire,  Ne pas lui dire

Ne pas lui dire , il va bien trop souffrir

Ne pas lui dire

Sourire, lui dire

Bonne fête mon Jean-Robert mon JR

Je veux lui dire,  et je veux dire

Bonne fête à mon JR et aux  Robert

Et puis m’enfuir

 

Martine / Pour le défi 204 des croqueurs de mots animé par Zaza

Ce poème est une parodie de la chanson de France Gall Comment lui dire vous l'aurez reconnu. Mais c'est aussi une parodie en quelque sorte de la parodie de Collaro du feuilleton Dallas (voir ci-dessous la vidéo)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Parodies

Repost0

Publié le 28 Avril 2018

Ce début de mois a été difficile. J'avais une douleur dans le sein gauche le seul qui me reste après mon cancer du sein droite et ma mastectomie. Quand je le palpais à la recherche d'une tumeur que je ne trouvais pas cela me faisait mal. Je suis allée morte de peur voir mon généraliste qui, après un très long examen, m'a dit de ne pas m'inquiéter, il n'avait rien trouvé. Cela devait être des douleurs intercostales dues à l'hormonothérapie, traitement que je prends pendant 5 ans pour limiter le risque de récidive.  Néanmoins pour me rassurer complètement il m'a prescrit une mammographie et une échographie. J'ai aussitôt pris le rendez-vous : 10 jours d'attente insupportable. Et puis le grand bonheur, la délivrance aucune tumeur et comme cela je n'aurais pas à angoisser jusqu'en juillet date qui était prévue pour ma mammographie à Curie : juste à rencontrer l'oncologue pour le renouvellement du traitement .

J'ai aussi été handicapée pour marcher pendant 10 jours m'étant certainement froissé un muscle en courant. Je n'ai pas pu beaucoup marcher et faire de l'aquabike et du body palm en piscine ce qui m'a beaucoup manqué.

J'aime beaucoup assister aux arrivées aux Sables d'olonne des skippers du Vendée Globe qui sont y sont accueillis avec le même enthousiasme du premier au dernier. Quelle ne fut pas ma chance et ma  joie en ce début avril : Me trouver sur le chenal du port des Sables d'olonne quand le Skipper Irlandais Enda O'Coineen déguisé en pirate y arrivait bouclant ainsi son tour du monde après quelques péripéties (en savoir plus)

Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018

Les oiseaux sont revenus après l'hiver dans les marais vendéens. Toujours une joie de voir des hérons et aigrettes et de pouvoir s'approcher doucement pour ne pas les effrayer et les photographier.

Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018

Un grand bonheur d'assister au spectacle de jets d'eau colorés et dansants de la Société Atlantid et de natation synchronisés des Naïades de Paris pour fêter l'anniversaire 2 ans de mon Centre Aquatique AQUALONNE, celui ou je continue à aller avec grand plaisir chaque jour  mais je suis loin d'arriver aux performances des Naïades ! Ma petite fille de 10 ans qui fait de la natation synchronisée 10 heures par semaine y arrivera si elle continue.

Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018

Quelques jolies promenades aussi en avril sur notre si belle côte vendéenne sous le soleil enfin revenu après tant de pluie. C'est toujours un grand bonheur pour moi de marcher de longues heures sur le littoral.

Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018

Le temps de cette fin avril fut estival et nous sommes retournés lire sur notre plage préférée. Je me suis baignée pour la première fois de la saison le 20 avril : pur bonheur

Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018

La dernière semaine du mois  nos petites filles et leur papa nous ont rejoints pour une bonne semaine avec un temps estival, notre fille est venue elle aussi juste pour le long week-end du 1er mai. Quel plaisir pour moi de me baigner avec mes petites puces

Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018
Aimé détesté Avril 2018Aimé détesté Avril 2018

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 26 Avril 2018

Les magnolias

D'élégants papillons roses et blancs,

Brefs préludes au temporel printemps

Tournent leur calice vers le ciel

Pour dans l'azur, quêter l'éternel

Avant de s'étioler et mourir,

Avec un invisible sourire

Quelque part ils renaîtront demain

Avec au cœur un triste parfum,

Pour fleurir d'autres jardins secrets

De corolles d'émotion et de paix

Martine / Pour les jeudis en poésie du  défi 204 des croqueurs de mots animé par Zaza (thème : printemps) sur des photos Pixabay

Les magnolias

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Avril 2018

Nice place Massena

Nice place Massena

La semaine prochaine nous verrons l'autre face de ce bel oephèbe. Soyez patientes Mesdames

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 23 Avril 2018

  • Si  vous avez besoin d’être aimé  par un ami que vous admirez  pour son caractère dominant et extraverti  pour conforter votre confiance en vous,  que ce besoin d’amour constant devient excessif et jamais comblé parce que vous attendez trop de lui
  • Si  votre ami  a besoin de se sentir aimé par quelqu’un qu’il domine pour combler son narcissisme et renforcer sa confiance en lui.
  • Si votre ami critique vos  autres amis ou relations.
  • Si, à un moment difficile  de votre vie,  vous avez un choix  décisif à faire et,  qu’au lieu de vous conseiller en vous aidant à peser le pour et le contre,  votre ami vous blâme d’envisager un projet de vie aussi foireux et pire vous insulte quand vous lui reprochez sa réprobation
  • Si, pour des raisons de santé,  vous avez décidé de changer d’alimentation ou faire un régime et que votre ami critique votre nouvelle ligne vous reprochant d’avoir autant fondu et,  lorsque vous êtes invité chez lui, fait tout pour vous faire manger en quantité ce que vous mangez avez parcimonie et vous incite d’un ton péremptoire à boire du vin. Oui vous  boirez avec lui à tous ses déboires mais que de l’eau.  
  • Si votre ami valorise votre conjoint pour mieux vous dévaloriser. Voici  quelques exemples : il  attribue un « j’aime » à toutes  les photos personnelles de votre moitié sur Facebook mais jamais aux vôtres.   Il vous dit qu’un membre de sa famille, où un autre ami à lui vous déteste mais  adore comme lui votre conjoint que vous avez toutes les chances d’avoir laissant insinuer que vous ne le méritez pas
  • Si, lorsque vous comprenez que s cette amitié ne vous amène que de la douleur et que vous n’avez rien à y gagner mais tout à y perdre, vous décidez d’écourter vos rapports et d’oublier cet ami mais, qu’après quelques jours  de rupture,  vous revenez à lui tellement vous êtes en manque de cette relation

Vous êtes c’est certain dans une relation toxique qu’il faut absolument rompre de manière rédhibitoire avant qu’elle ne vous brise. (C’est la relation qui est toxique pas votre ami). Ne prenez pas seulement de la distance, rompez définitivement car il est illusoire de croire que ce recul arrangera la situation.
Ce n’est pas un réquisitoire contre votre mai que je viens de faire car c’est cette relation amicale qui est toxique et ni votre ami, ni vous.

Vous pourrez alors envisager d’autre amitiés qui vous combleront de bonheur car vous aurez compris qu’il faut éviter les amis dominants si vous ne l’êtes pas et les amis trop faibles si vous aimez dominer.

Martine / Avril 2018 pour le défi 161 de Ghislaine   (article programmé avant ma pause jusqu'au 2 mai). Les mots en gras sont imposés et les mots en rouge contiennent tous "oire"

Les amitiés toxiques

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 19 Avril 2018

Fascinant par ma splendeur

Effrayant par ma grandeur

J'ai un naturel divin

Me délimiter est vain

Diablement grand ou petit

Nul sait où je m'initie

et Nul sait où j'aboutis

Je ne le sais pas moi même

Pour tous c'est un vrai dilemme

Qui puis je donc bien être ?

Ô l'infini je suis

mais nul sait qui je suis

 

Martine / Avril 2018 pour les jeudis en poésie du défi 205 des croqueurs de mots à paraitre en mai.  (voir explication ici)

Nul sait qui je suis

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 17 Avril 2018

Palais de la Méditerranée à Nice

Palais de la Méditerranée à Nice

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 16 Avril 2018

Défendre l'indéfendable (Défi 60 de Ghislaine)

Messieurs les jurés,

Ce n’est pas par un discours que je vais terminer ma plaidoirie : tout simplement le court récit du micro-trottoir que j’ai réalisé devant  le palais de justice. avant de venir plaider devant cette cour d’assise aujourd’hui.

J’ai posé une question, une seule à une cinquantaine de personnes dans la rue : hommes, femmes, jeunes vieux aussi représentatifs de notre Société que vous l’êtes.  Quelle était cette question ? Qu'est ce qui peut être indéfendable ? Les réponses qui m’ont été faites spontanément sont très variées et parmi les plus courantes

  • les criminels : violeurs et meurtriers d’enfants, de femmes
  • Les terroristes
  • Les auteurs de génocides
  • Les pervers harceleurs

 Parmi les plus idéologiques

  • Le capitalisme
  • Les politiciens
  • La peine de mort
  • Le travail des enfants 

Parmi les plus originales, manière élégante de botter en touche avec humour

  • Ma belle mère
  • Mon percepteur
  • Mon miroir qui n’a aucune pudeur
  • Mon patron
  • Les avocats qui acceptent de défendre les indéfendables (et l’interviewé de rajouter  pour se faire pardonner cette critique à mon encontre)…. même s’ils ont du courage à plaider des causes perdues d’avance

Et c’est vrai qu’il faut être courageux car, comme le disait Pierre DAC, « En bonne justice, il est rare qu’une cause perdue soit retrouvée » 

La réponse que je préfère est humaniste. C’est celle d’un jeune  interviewé me répondant avec une belle assurance : « l’indéfendable n’existe pas ». Chaque criminel doit être défendu.  Je ne suis pas Mère Thérésa et n’ai aucune vocation à secourir la terre entière mais Je me suis dit que  j’étais peut-être face à un futur confrère car pour être avocat, il faut être intimement convaincu qu’il n’y a pas de coupable de délit ou de crime qui ne peut être défendu et à qui l’on ne peut trouver d’excuse, de circonstances atténuantes comme on dit dans notre jargon judiciaire.

Qu’est-ce qu’une une action sinon :

  • soit une folle pulsion, impulsion incontrôlable due à la folie,
  • soit une intention transformée en acte  

Ce n’est pas l’intention mais l’acte  que vous jugez et à travers lui la personne qui s’en est rendue coupable et que vous allez punir. Si nous devions juger l’intention : les tribunaux déjà pleins déborderaient. 

En toute sincérité, Monsieur le Président, Monsieur l’avocat général, Messieurs les Jurés : : Levez le doigt si vous n’avez jamais eu un jour l’intention, même furtive, de voler, frapper, nuire à quelqu’un d’haï, voire  le tuer. 

Aucun doigt levé : merci de votre honnêteté. Pourtant aucun de vous n’est passé à l’acte. Pourquoi ? 

Tout simplement en raison des valeurs qu’on vous a inculquées, de la raison qui à cet instant vous habitait, vous habite aujourd’hui et vous habitera peut-être encore demain mais pouvez-vous être certains qu’elle ne vous quittera pas un jour ?  L’impulsion folle peut guetter chacun d’entre nous. 

Réfléchissez bien,  c’est en tenant compte de ces mêmes valeurs de ce que vous considérez comme bonnes que vous allez juger quelqu’un que vous qualifiez  peut-être d’indéfendable donnant raison à Aristote qui écrivait « ce n’est pas le mal mais le bien qui engendre la culpabilité » 

L’accusé, que je défends aujourd’hui est coupable d’avoir donné la mort. Tous, vous moi sommes d’accord sur ce point. Vous vous attendez peut être de sa part à des excuses courtoises et repenties pour atténuer la sanction que vous allez prononcer. il n’en fera vraisemblablement pas car les indéfendables se sentent rarement coupables au nom de leurs propres valeurs ou de la perte de la raison. Seuls ceux qui se sentent coupables peuvent s’excuser

Bien entendu, il va vous falloir juger et sanctionner mon client pour ce crime mais faites-le en votre âme et conscience surtout sans écouter les clameurs de la foule accourue en masse pour  réclamer la vengeance suprême et même le retour à la peine de mort. Sachez que c’est vous qui allez décider du sort de l’accusé et qu’aucune autre cour n’allègera ou alourdira la peine que vous allez donner car mon client ne présentera aucun recours devant la cours d'appel.

Et pour conclure en m’excusant de vous avoir un peu bousculés par cette plaidoirie inhabituelle qui, à défaut d’être courtisane, aura su j’espère vous faire réfléchir, je citerai Stephen Hecquet  « La justice est la forme endimanchée de la vengeance »

C’est cette même vengeance sans son habit du dimanche qui a conduit mon client à commettre l’irréparable. 

Martine (Avril 2018)  ancien texte remanié pour le défi 60 de Ghislaine 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 12 Avril 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Par une nuit d’été,   voluptueuse et sans âge

Pailletée d’oiseaux blancs, tels de brillants diamants

La voute céleste, sous  son brumeux voilage,

Tombait à l’horizon dans les flots ondoyants.

 

Sous un rayon de lune, soudain s’illuminant,

Un champignon géant, gigantesque méduse,

Apparut orgueilleux sous le vent du Ponant

Il valsa et dansa, dans un une lueur profuse

Sous les yeux des enfants,  ébahis et  charmés.

 

Face à cet  infini baignant dans la  douceur

Devant tant de splendeur, ils étaient désarmés

Paul serrait fort la main de sa petite  sœur

Vivaient-t ’ils réellement  cet auguste moment ?

Rêvaient-ils éveillés, d’un monde fantastique,  

D’un combat vidéo à gagner vaillamment ? 

 

Martine / Avril 2018 pour les jeudis en poésie du défi 205 des croqueurs de mots à paraitre en mai.  (voir explication ci-dessous)

Lundi matin Gisèle a fait paraitre sur son blog le thème du défi 204 des croqueurs de mots car elle n'avait pas lu l'article de Domi sur le blog des croqueurs qui informait qu'il n'y aurait pas de défi cette quinzaine. On le lui a indiqué et elle a retiré son article de son blog. Le défi 204 sera lancé le 23 avril par Zaza et le défi qu'elle nous avait préparé sera en fait le défi 205 qui sera lancé le 7 mai.

En voyant l'article de Gisèle j'ai tout de suite écrit mes deux poèmes pour les jeudis en poésie et le défi du lundi. J'y ai passé une journée vu que le thème ne m'inspirait pas spontanément. J'ai cru en effet que Gisèle avait rebondi et que pour palier à cette pause, elle avait lancé ce défi ce qui était méritoire.

J'apprends ce matin après avoir écrit mes participations que la date est repoussée. je n'ai pas le temps d'écrire d'autres poèmes pour demain et jeudi prochain sachant que je suis en vacances pour deux semaines à partir de dimanche et que j'aurais mes petites filles avec moi pendant une grande partie de ces vacances.

Quant au défi du lundi pour ne pas révéler le thème et la photo (pour ceux qui n'auraient pas lu l'article de Gisèle avant qu'elle ne le supprime) je ne le publierai pas lundi prochain mais le 14 mai

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 10 Avril 2018

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0