Publié le 29 Mars 2012

 

3055479727_7b6ce89d2d.jpg

 

 

Nées dans une ville franc-comtoise,

Elles sont trois soeurs inséparables,

Presque jumelles, presque siamoises

tant elles paraissent indissociables.

 

Elles sont jolies et longilignes.

Leur regard pointu jamais ne cligne.

 

La plus petite est toujours heureuse

Paresseuse, c'est une sprinteuse.


La plus grande est la plus minutieuse

tenace c'est une pointilleuse.


La dernière est la plus travailleuse

Marcheuse, c'est une courageuse.

 

Sur leur chemin de vie elles évoluent

sans geindre et sans jamais se plaindre.

Souvent, elle se croisent, se saluent

Sans effusion, sans jamais s'étreindre.

 

Qui sont elles ces demoiselles ?

Que nous maudissons la plupart du temps.

Elles paressent : c'est l'ennui mortel.

Elles avancent trop vite : c'est frustrant

 

Sans s'interrompre, obsessionnelles

Elle tournent, tournent sur le cadran

Le temps d'une vie non éternelle

Les trois  aiguilles qui ponctuent le Temps.

 

Églantine / Mars 2012

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 12 Mars 2012

 

Je monte dans la ravine

Le vent léger d’été soudain choit

Les oiseaux se taisent dans le bois

Je m’arrête sur la colline

 

En bas la ville, le vacarme

Dans mon petit coin de paradis

tu m’envahis petit à petit

D’émotion coulent quelques larmes

 

Je t’écoute voluptueusement

tu me caresses et tu me souris

Je me détends et je suis ravie

Instant de pur émerveillement

 

Ta musique sur moi s’exerce

Elle m’emporte dans des pays lointains

Sur les bords de l’océan indien

Où  les flots turquoises me bercent

 

Dans l’île déserte où tu règnes

Sur la nature en souverain

Je ne t’entends plus soudain

Dans le lagon ou je me baigne

 

Ne pouvant plus de toi m’imprégner

Dans ce pays imaginaire

Perdue entre firmament et mer

Ma colline je viens retrouver

 

Tu es toujours là, quelle chance

Discret tu tournoies autour de moi

Et je chante et je danse avec toi

J'écris et crie ton nom "silence"

 

 

Églantine / Mars 2012

 

4765161879_487656ed2e.jpg

photo flickr mise à disposition par OB

 

 

NB : Je dédie ce poème à tous ceux pour qui le silence est la plus belle des musiques

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 8 Mars 2012

« Femme varie » le dicton proclame

En ce 8 mars journée de la femme

Je voulais vous parler de mon amie

Françoise la niçoise Alpicoise 

Dont les qualités me laissent pantoise


Parfois doux zéphyr, parfois tsunami

Souvent joyeuse, parfois grincheuse

Les pieds sur terre, souvent rêveuse

Toujours profonde et intelligente

Très exigeante, indépendante

N’ayant pas chaussure à son pied trouvée

Célibataire elle préfère rester

Au doigt, à l’œil elle ne peut obéir

De ses dix doigts, elle sait tout accomplir

Dans la peau elle a déco et feng-shui

Bien que jamais elle ne les ait appris

Sa cuisine est une apothéose

Elle aime les belles et bonnes choses

C’est une épicurienne esthète

Entière elle adore ou elle déteste

Jamais elle ne masque ses sentiments

Qu’elle exprime parfois bien durement

Elle est joueuse et n’aime pas perdre

Mais au jeu elle peut un jour se perdre

Donner  sans compter la rend heureuse

Tant elle est altruiste et généreuse


Je l’adore autant que je l’admire

Mon amitié j’ai voulu lui dire

et un tournesol je veux lui offrir

En souvenir de celui qui s'est fané

et sous lequel notre amitié est née



 

878553732_3e5e921561.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 3 Mars 2012

 

Mes amis Votons pour la vache riante

Marguerite sera notre présidente

la crise de rire elle nous imposera

Pour que nous meuglions avec elle AAA

 

 

 

salonA

 

Mes deux petites filles sur un stand au salon de l'agriculture à Paris.

Deux fidèles supportrices de la vache riante

 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Ecrits divers

Repost0