Espoir

Publié le 26 Mai 2008

Boire oublier
Oublier qu'il l'a aimée

Oublier, boire
Boire à tous ses déboires

Boire, oublier
Oublier qu'elle l'a trompé

Oublier, boire
Boire en gardant l'espoir

Boire, espérer

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ce poème est une petite perle. Très fort. L'espoir, c'est bien ce qui nous sauve dans ces cas-là.
Répondre
C
bonjourJ aime tes poèmes et j ne manquerai pas a m y référer ils sont si beaux et si réels..tes ecris c est la vie courante avec ses peines et ses joies...merci de m avoir donner ton nouveau blogbonne journéd
Répondre
~
Est ce une solution que de se noyer de l'intérieur?
Répondre
N
Toutes nos angoisses, nos craintes, nos faux-espoirsn,nos rancoeurs et amertunes peuvent trouver une aide momentannée dans toutes les addictions,come celle de l'alcool.Le problème de ces faux-amis est qu'ils ne résolvent rien et l'on devient vite acro .Difficile de tourner la page tout seul ...
Répondre
S
Bonjour,Je comprends maintenant ton commentaire.Je trouve cet amour entre petite-fille et grand-mère très beau.C'est une très belle preuve d'amour.Ne pas l'oublier.Vraiment je suis sensible à tes mots.En espérant qu'on se croisera à nouveau. :)A bientôt
Répondre
J
Pour ma part, je carbure à l'eau depuis un bon moment.Bonne soirée et à bientôt.
Répondre
C
bisous de bonne soirée! christel
Répondre
P
Vu mon age, je modère mes excès, récemment j'ai dégusté un p'tit rhum que m'avait apporté une amie.Je bois une coupe de champagne à l'arrivée de ce nouveau blog dont je découvrirai, décalage horaire oblige, les poèmes et nouvelles.Bises et amitiés à M.
Répondre
G
Alors moi je ne vois pas du tout, mais donne-nous un indice bordel ! rires. Pour de ce qui est de boire, j'aime assurément, mais modérément, juste trois ou quatre bouteilles, pas plus. Ghislain
Répondre
D
une fois l'effervésence de l'alcol  passée, lles brumes de l' oublis sont aussi dépassées.et toujours aussi douloureuses.Biz ..
Répondre
J
Des doutes, pas sur l'alcool, je connais bien. surtout l'après oubli!Non un  doute et je l'avoue  un peu agacé par ce doute.
Répondre
S
Boire ne résoud rien.Et pourtant, ça nous éloigne de nos maux...pour quelques heures seulement.
Répondre
E

Ca les renforce surtout et cela gache aussi l'existence de ceux qui vous aiment.
Je ne bois que très occasionnellement pour les fêtes car j'ai trop souffert de l'alcoolisme de quelqu'un qui m'était très cher.


:
hello.... !!!
Répondre
L
Je pense savoir, tu as bien fait d'ouvrir ce blog. Ce que tu y fais paraitre m'emeut, parcours tellement humain !
Répondre