Le miroir aux alouettes

Publié le 30 Mai 2008



 



Jolie Jeune femme lassive

Tu te contemples pensive

Oublie, garde le bel espoir

d'un grand amour dans ce miroir

Relève fièrement la tête

Avance sans te retourner

Le miroir aux alouettes

ne pourra jamais te duper

Image Hosted by ImageShack.us

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Voilà une photo très originale, et tes mots  rendent particulièrement bien l'effet saisissant du miroir, de mieux en mieux ce blog Eglantine
Répondre
J
merci de m'avoir dirigé ici, ça vaut le détour, après lecture du premier texte à ici, je vais rendre d'autres visites mais reviendrai pour la suite à °
Répondre
C
Bonjour Eglantine,Une très belle image joliment complétée !Bises et bonne soirée,Christian
Répondre
C
Bonsoir,Merci pour ta fidélité et ton petit mot. J'ai mis ton blog dans mes favoris sur une 2ème liste car je vais en compter pas loin de 400. Pour ton 2ème blog, je n'ai pas trouvé.Amitiés et bonne soirée,Christian
Répondre
J
Salut Eglantine,Peux-tu me donner l'adresse de ton 2ième blog ? Peux-me donner l'adresse de autre ?Bises
Répondre
B
J'aime beaucoup ce duo, tendre et lucide ... Belle après-midi à toi !
Répondre
D
  ...Biz...
Répondre
J
Salut Eglantine,C'est un joli poème doté d'une certaine élégance à laquelle je suis sensible. Continue ainsi.BisesP.S: Je n'arrive pas à donner un âge  (lol).
Répondre
C
petit coucou rapide de retour de conseil de classe! bisous du soir, christel
Répondre
Q
J'aime l'ensemble... Merci.
Répondre
S
Ah les alouettes !!!! je te couperai la tête je te couperai la tête c'était pas comme ca la chanson?
Répondre
P
Jeune fille, l'amour, c'est d'abord un miroir

Jeune fille, l'amour, c'est d'abord un miroir
Où la femme coquette et belle aime à se voir,
Et, gaie ou rêveuse, se penche ;
Puis, comme la vertu, quand il a votre coeur,
Il en chasse le mal et le vice moqueur,
Et vous fait l'âme pure et blanche ;

Puis on descend un peu, le pied vous glisse... - Alors
C'est un abîme ! en vain la main s'attache aux bords,
On s'en va dans l'eau qui tournoie ! -
L'amour est charmant, pur, et mortel. N'y crois pas !
Tel l'enfant, par un fleuve attiré pas à pas,
S'y mire, s'y lave et s'y noie.

Victor Hugo

Bonne journée églantine et merci pour cette belle composition.
Répondre
E

Merci pour ce poème de victor hugo patrick. Cela me touche beaucoup. Bises


P
oui, mais l'alouette est le seul oiseau à être plumé.....en chanson !!Bonne journée ;-)
Répondre
C
je t'ai envoyé un mail via la rubrique contact avec un lien direct vers ta bannière , dis moi si ça te va ... bisous et bonne journée, christel
Répondre
:
Belle statue pour accompagner ce joli poème !Bonne fin de semaine ! Bisoux. dom
Répondre
I
Excellent ces mots vont tellement bien avec l'image!bravo
Répondre
E

J'ai pris Cette photo au centre ville de Saint Quentin en Yveliness et j'ai composé le poème d'après la photo


F
Joli miroir ....aux alouettesbisesfrançoise
Répondre