JUDA

Publié le 13 Janvier 2021

JUDA

Je m’appelle JUDA. Je vis chez papi et mamie que j’aime beaucoup.  

Je n’ai jamais connu mon papa.  Maman m’a abandonnée brutalement pour partir vivre très loin là-haut. Mamie me dit que Dieu l’a appelée pour qu’elle vienne habiter avec lui dans son pays au-dessus des nuages. Quand je lui ai demandé pourquoi maman est partie sans moi, elle me répond que le roi du ciel n’a pas voulu de moi et que Maman est partie seule car on ne peut  s’opposer à la volonté de Dieu. Parce que je m’appelle JUDA on me surnomme « le traite » à l’école mais ce n’est pas moi le traite, c’est dieu qui a trahi la confiance que je lui accordais en me prenant ma maman.

La maman de mon copain Arsène l’a quitté aussi mais pas pour le ciel, juste dans la ville voisine pour rejoindre un Monsieur qui travaille avec elle dans la fabrique de chaussures. Arsène a de la chance il peut voir sa maman. Quand je lui ai demandé si le nouveau mari de sa mère était le roi de l’usine et s’il portait une couronne.  Arsène a rigolé en me répondant que, même si c’était le roi des cons laid comme un crapaud,  il ne portait pas de couronne sur son crâne complètement chauve.

Quand je lui ai répondu, fier comme un coq, que ma maman était partie  pour rejoindre un vrai Roi, celui du Ciel et qu’elle était reine désormais.il m’a rétorqué que j’étais un gros nigaud qui croyait tout ce qu’on me racontait. Ma grand-mère m’avait menti. Ma maman était morte et n’avait pu rejoindre Dieu parce qu’il n’existait pas. Comme je ne le croyais pas le soir en sortant de l’école,  il m’a emmené sur la tombe de maman au cimetière du village où j’ai pu lire son  nom sur une pierre surmontée d’une croix. J’avais encore espoir que ma maman divorce avec Dieu et qu’elle rentre sur terre mais j’ai compris à ce moment-là que je ne la reverrai plus jamais. J’ai pleuré, j’étais si triste mais aussi heureux que ma maman n’ait pas préféré Dieu à moi et qu’elle soit partie sans le vouloir.

En rentrant à la maison le soir, j’ai traité ma mamie de menteuse, de traite. Je lui ai dit que je savais que maman était morte et qu’elle n’était pas au ciel avec Dieu mais en pleine terre dans le cimetière du village. je ne les croirai et ne leur parlerai plus jamais. Mamie m’a répondu en pleurant que, quand Maman est partie, j’étais trop petit et qu’ils n’avaient pas osé me dire la vérité trop douloureuse à supporter. Ils sont si tristes que je ne suis pas fier de les avoir peinés ainsi. Je comprends et je les aime bien. Je boude ce soir assis sur ma chaise en caressant le pull de maman que j’ai mis sur mes genoux  et demain je leur reparle et leur fait un gros bisou pour me faire pardonner. J’irai aussi au cimetière porter une couronne en papier doré sur la tombe de maman : ma reine à moi.

Martine Martin / Novembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Judas)

 

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gabray 31 18/01/2021 18:50

Ce fut un vrai plaisir de lire ton texte poétique et aussi un plaisir de voir cette superbe photo! Cordiales amitiés & à +

ecureuilbleu 15/01/2021 19:20

Bonsoir Martine. Ton texte en l'honneur de Juda est très émouvant. Bonne soirée et bisous

Jeanne Fadosi 14/01/2021 19:39

Un texte bien émouvant et plein de tendresse amère et drôle en même temps.

pimprenelle 14/01/2021 10:26

Si petit soit il, il faut dire la vérité à l'enfant et ce n'est pas une affirmation gratuite, je te l'assure. Comme cette situation est difficile.
Tu as fait un très beau texte, très proche de l'humain et de ses réactions, propres à chacun.
Bonne journée Martine.
Au fait j'aime beaucoup ton livre.
De la pluie depuis trois jours.
Bisous

fanfan2B 14/01/2021 09:37

Une belle interprétation de ce tableau tristounet . La vérité est parfois difficile à supporter pour un enfant surtout lorsqu'elle est cruelle. Bonne journée

cricket 13/01/2021 19:07

Je me suis régalée à lire ton texte. C'est joliment raconté.
L'enfant qui croit à cette belle histoire de sa grand mère ... mais l'autre enfant qui lui remet les pieds sur terre. Comme pour le père Noël ! Pas facile de rester innocent longtemps ! Les autres se chargent de te casser le joli rêve.
Un bien beau récit en tout cas.
Bien mené.
Bonne soirée.

JAK 13/01/2021 17:07

très pénible le capcha il faut recommencer plusieurs fois, n'y aurait-ilpas un autre moyen de protection?

JAK 13/01/2021 17:06

Arsene un vrai Judas qui a semé la tristesse.
il fait si bon de croire encore à quelque chose dans notre triste monde!
amitiés

Renée 13/01/2021 16:23

Un bien joli texte pour cette triste histoire. Bisous bravo Martine

FabDessins 13/01/2021 15:28

Très joli texte Martine
Bonne journée

Jerry OX 13/01/2021 14:43

Beau travail , Martine et tu as réhabiliter avec vérité Judas avec ces mots là que je sélectionne en exergue : "Parce que je m’appelle JUDA on me surnomme « le traite » à l’école mais ce n’est pas moi le traite, c’est dieu qui a trahi la confiance que je lui accordais en me prenant ma maman." CQFD

jazzy57 13/01/2021 14:25

Tres émouvant ton texte , une prise de conscience de la mort qui touche vraiment .
Bonne journée
Bises

Marie des vignes 13/01/2021 13:47

Bonjour Martine, il est très beau ton texte, très émouvant. Bisous MTH

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 13/01/2021 11:51

hard tout cela ....pauvre petit ....

lyly 13/01/2021 09:24

vraiment trop beau et émouvant, comment la méchanceté des enfants font découvrir la triste réalité.
bises amicales

ZAZA 13/01/2021 07:54

Comme c'est beau et émouvant Martine, un grand bravo pour cette magnifique histoire. Bises et bon mercredi.

manou 13/01/2021 07:53

Une belle chute et un texte superbe et touchant. Maintenant les psy disent que l'on doit dire la vérité aux enfants même si nous adultes on a parfois du mal à le faire, même un bébé entend ce qu'on a à dire, sans le comprendre, il l'intègre au fond de lui. Merci pour ce partage...bisous et une belle journée

danièle 13/01/2021 06:04

Il est magnifique ton texte, pas facile de faire comprendre certaines choses aux enfants.
Très bonne journée, bises

jill bill 13/01/2021 05:17

Merci Martine, pauvre chou... si jeune pour comprendre partie aux cieux parce que Dieu le voulut... et là elle ne reviendra plus jamais... Mieux ainsi, le cimetière, la tombe... papi et mamie sont de braves gens mon p'tit, bises de m'dame JB ;-)

colettedc 13/01/2021 04:09

Bonjour Martine ! Il est tellement BON, ce texte ! Quelle belle finale ! Bon mercredi ! Bisous♥