Couleur Platine / Poésie de Fransua

Publié le 7 Janvier 2009

Ci dessous un poème de Fransua  qui clôture cette série de la dame dans la vitrine :


Pourquoi tu me regardes comme cela ?

Tes yeux me percent comme du métal

Je ne suis pas une femme fatale

Juste une nana que Dieu a faite blonde

Pas non plus la copine à James Bond


On m'a maquillée et enfermée ici

Mon rôle c'est d'épater la galerie

Les hommes fantasment sur moi

Elles, me tuent d'un regard narquois

Qui s'intéresse à ce qui se passe en Moi ?


Tu crois que j'ai choisi d'être ici

Que c'est marrant d'être reluquée à l'infini

Je voudrai juste retourner dans la vraie vie

Qu'on arrête de me prendre pour une barbie

Qu'on me laisse juste mener ma petite vie


Regarde ce que disent mes mains

Elles n'en veulent plus de ce destin

Je ne veux pas être prise pour une catin

Regarde mes yeux qui sont si noirs

Dans la nuit, ils pleurent leur désespoir


Fransua

Merci à tous ceux qui ont participé et m'ont permis ainsi de prendre quelques jours de congés d'écriture. De nouveaux poèmes d'églantine très prochainement

Rédigé par Eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine, elle aura fait couler beaucoup d'encre cette "statue" , bonne journée. :0059: bye
http://dany.enchine.over-blog.com/
Répondre
A
Une vision bien proche de la première impression que m'a donné cette vitrine ...
Répondre
K
Bonjour de Kelly , il y a des personnes douées pour écrire ,bonne journee.
http://eglises.over-blog.fr/
Répondre
L
une très bonne nuit

sylvie
Répondre
L
Bonne Soirée Eglantine
Bises, Laurent
Répondre
G
belle nouvelle année :)
Répondre
:
savoir regarder à l'intérieur est un art comme celui de se taire et d'écouter. Très beau texte au delà des apparences. Bisous et pas rapide le thermomètre à remonter.
Répondre
A
Parfois pour ces femmes dont la beauté est indégnable, leur beauté est synonyme de prison. Elles voudraient qu'on les regarde pour leur beauté intérieure.
Bises du jour Eglantine
Répondre
M
je cais le faire lire a ma collègue de boulot , elle est blonde ...bise églantine :0048:
Répondre
S
On s'arrête sur l'apparence.
Sans prendre vraiment le temps de regarder au-delà.
J'aime bcp cette force qui dégage de cet écrit.
Bonne soirée et merci de ce partage.
Répondre
P
Que des artistes !!! je suis sous le charme !
Répondre
F
Bonjour à tous
je suis heureuse d'avoir participé à ce petit jeu, parce que j'aime les défis littéraires et je suis blonde
Nous ne nous connaissons pas beaucoup avec Eglantine mais j'espère que nous serons de bonnes amies de plume
Bisous et amitié à tous
Répondre
N
Une bien vieille chanson mon Eglantine.... < Pleures pas, t'as les yeux trop beaux pour ça, pleures pas, où j'vais pleurer avec toi, pleures pas... Les amis c'est faits pour ça... > Ton poèmes est un cri du coeur... vécu, ou vers de poètes ?
J'ai beaucoup aimé
Nettoue
Répondre
K
Super poème de Fransua!
Désolée de ne pas avoir pu participer par manque de temps. Ce sera pour une autre fois ;)
Bisous Eglantine
Répondre
L
Une belle participation , bravo à toi d'avoir fait délier les encres avec cette magnifique ' barby'
Bonne journée, bisous
Répondre
D
marrante cette lecture
gros bisous Martine** dgidgi
Répondre
:
Beaucoup d'imagination ... très joli !
Bon jeudi ! Bisoux.

dom
Répondre
A
j'avais complètement zappé...pour les poèmes!!
bisous de la nuit ...
Répondre
I
Zut! j'aurai pu écrire quelques billets doux à la dame!
Mais le temps me manque!
très beau le poème!
Bises dany
Répondre
G
Merci à la plume aisée de Fransua et à sa poupée Barbie.
Répondre
P
Beau poème avant d'aller me coucher, merci à ton amie.
Bonne nuit églantine.
Répondre
P
Je pense à certaines vitrines en lisant ce texte !!!

Bonne soirée !
Répondre
L
Que de belles écritures en attendant les tiennes
Bonne et Douce Soirée Eglantine
Bises, Laurent
Répondre
C
c'est un très beau poème et réaliste.
clem
Répondre
L
Oui, je connais cette détresse de ces objets que l'on croit innanimés ! j'aime beaucoup l'approche !
Répondre