Eva.... Evasion

Publié le 22 Septembre 2014

Pour le défi  130 des croqueurs de mots piloté par Lenaig, ci dessous ma participation

 

Eva.... Evasion

 

Je m’appelle Eva. Je suis une jolie brunette aux yeux verts. J’ai 4 ans.  Orpheline, J’ai été adoptée il y a un an  dans une famille sans enfants : pas tout à fait,  mon père et ma mère  ont un  petit chien tout fou au nom stupide de Gribouille. Il n’arrête pas de m’asticoter en me mordillant les mollets ou en m’envoyant une balle avec sa patte que je m’empresse de lui retourner. Il sent mauvais,  je n’aime pas trop les chiens. 

Nous vivons dans un appartement d’un immeuble de banlieue le long d’une rue bordée d’arbres et de pavillons aux jardins fleuris ou des enfants bruyants jouent. Je les envie. J’aimerais comme eux pouvoir jouer et courir au soleil.

Ma mère adoptive n’est pas une affective, elle me fait rarement des câlins, ne me serre jamais dans ses bras et ne joue pas avec moi. Elle est pourtant gentille et attentionnée. Elle aime cuisiner de bons petits plats. Chaque matin, après ma toilette, elle me peigne longuement et même si elle fait attention à ne pas me faire mal,  j’ai horreur de cela, je proteste, j’essaye d’échapper à ce supplice. 

Mon père travaille beaucoup, on ne le voit presque pas et quand il est présent,  Il me regarde d’un air absent. Comme moi il a l’air de s’ennuyer ici.

Depuis quelques temps le ventre de ma mère a grossi, il parait qu’elle est enceinte. Je ne savais pas trop ce que cela voulait dire mais elle m’a expliqué qu’elle attendait un petit bébé pour bientôt et que je devrais faire attention à lui car ce n’était pas un jeu. Je ne veux pas de ce bébé.
Je sors parfois avec mon père et ma mère pour aller chez le docteur qui me tripote sur toutes les coutures et me fait des piqures. Je déteste le docteur qui me fait si mal.

Parfois je pars en week-end avec eux  en voiture. Les trajets sont très longs. Je n’aime pas la voiture. J’ai envie de faire pipi mais il faut que je me retienne. Nous passons deux jours dans une petite maison à la campagne où je peux jouer dans le jardin.  Ces escapades trop rares m’ont donné le goût de la liberté.

Aujourd’hui j’ai décidé de partir Cette idée, loin de me faire peur, me grise mais le plus difficile est de réussir mon évasion. Ma mère est absente. La femme de ménage est là et je sais qu’elle va ouvrir la porte de l’appartement, prendre l’escalier pour aller vider la poubelle au sous-sol deux étages plus bas. Je guette le moment. Dès qu’elle ouvre la porte, je me précipite dans la cage d’escalier et descend en courant. Elle m’appelle Eva, Eva ….  Je continue à descendre jusqu’au sous-sol par chance la porte d’accès au parking est ouverte. Je pénètre dans le parking et me cache derrière une voiture tout près de la porte donnant sur la rue. Elle arrive dans le parking, ouvre la lumière et m’appelle, je ne bouge pas. Soudain le feu de la porte se met à clignoter, la porte s’ouvre peu à peu. Quand elle est complètement ouverte une voiture blanche pénètre dans le parking. Je me précipite dehors juste avant que la porte se referme complètement. Je cours pour m’éloigner au plus vite.  

Je traverse la grande avenue en faisant attention aux voitures et emprunte une petite rue bordée de jolies maisons. L’une d’entre elles a son portail ouvert. C’est trop tentant, je suis curieuse, je rentre et m’en vais batifoler sur la pelouse. Une des portes fenêtres de la maison est ouverte, je m’en approche avec prudence et jette un regard à l’intérieur. Une jolie jeune fille s’approche et m’aperçoit.  Je recule. N’ai pas peur minette, je veux te caresser, je ne te ferai pas de mal. Je n’ose pas approcher, elle repart dans la maison. J’attends caché derrière un massif. Elle revient avec une assiette avec des croquettes et un bol de lait.  « Allez approche jolie petite chatte me dit-elle de sa voie si douce ;  J’avance doucement. Elle reste immobile, je suis près d’elle, elle ne bouge pas. Je me mets sur le dos et me roule à ses pieds. Elle se baisse et me caresse comme personne ne l’a jamais fait.  C’est l’extase.   A peine la liberté retrouvée, je décide de rester là dans ce grand jardin : ma nouvelle demeure.

 

Martine / Septembre 2014

Eva.... Evasion

Rédigé par Martine.

Publié dans #Nouvelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'adore ce genre de petit texte où l'on imagine une personne et où la chute nous dévoile toute autre chose. J'aime bien cette écriture, vive, alerte, "nature" avec des expressions de "petite fille" (j'aime pas...) Cette lecture fut un grand plaisir. Bonne journée, bisous
Répondre
F
ah tu m'a bien eue je pensais vraiment à une petite fille mais se sauver à 4 ans ce n'est guère prudent mais ce n'est qu'une belle chatte
Répondre
S
Une 'jolie petite histoire'! et, comme à ton habitude tu as l'art de nous offrir une chute, encore une fois, totalement inattendue; bravo!!! Simone
Répondre
D
J'ai vite compris où tu allais nous mener ;) Voici une évasion préméditée qui se termine bien ce n'est hélas pas toujours le cas!!! Combien de chats périssent sur la route :(
J'en ai perdu un de cette façon parce que j'ai enlevé sa laisse qui l'empêchait de monter sur la rue, pourtant elle était longue et lui donnait pas mal de liberté!!! Je m'en suis voulue pendant longtemps!!!
Merci Martine pour ton partage!!!
Bisous
Domi.
Répondre
J
tu es plus futée que moi Domi. Je n'ai pas compris tout de suite de quoi il s'agissait
J
ah tu m'as bien eue ! je n'ai découvert qui était Eva que lorsque tu l'as révélé mais chut
j'ai bien aimé. Là où elle a choisi sa maison, elle sera heureuse et n'aura plus envie de s'évader
bises et belle journée
Répondre
J
ah tu m'as bien eue ! je n'ai découvert qui était Eva que lorsque tu l'as révélé mais chut
j'ai bien aimé. Là où elle a choisi sa maison, elle sera heureuse et n'aura plus envie de s'évader
bises et belle journée
Répondre
Q
Pendant un moment, j'ai cru que c'était une petite fille... :)
C'est un très joli texte, Martine.
Merci pour ce moment d'évasion.
Passe une douce journée. Bisous.
Répondre
H
L'évasion fait aussi naître de très belle amitié.
Répondre
L
Au début je pensais à une petite fille puis après à une petite chienne et en fait c'est une petite minette en manque d'affection, mais cela pourrait être aussi un enfant. J'ai bien aimé son évasion. Bon mardi et j'ose un bisou du Doubs !
Répondre
M
Un bel article à propos d'une Eva jolie dont on devine peu à peu et subtilement qu'elle appartient à la race féline!
Répondre
C
Quelle jolie histoire émouvante et j'adore la photo.
Bonne soirée à toi Martine
chatou
Répondre
T
C'est une évasion réussie et racontée avec beaucoup d'émotion !
Répondre
D
Bonsoir Martine,
Une très belle aventure que celle de cette petite chatte !
Bises
Dominique
Répondre
L
une jolie chute ! ça commençait mal !! ça se termine bien-
bravo c’est une réussite !!
j'aime beaucoup !!
Répondre
M
très joli ...bravo martine
Répondre
M
Bien joué !
Je me suis laissée piéger par tes mots si joliment tissés!
Très joli texte.. Merci !
Répondre
A
Bonjour Martine,
Magnifique. Tout le long du texte j'ai cru que c'était une enfant, et je me demandais pourquoi elle disais: viens petit chatte. Ah, tu m'as bien eue!!
Bravo
Bisous et bonne journée
Répondre
A
Une belle chute à laquelle je ne m'attendais pas, un récit bien mené et une évasion très réussie, bravo !
Répondre
J
Superbe. surprise ..j'aime cette chute !
BRAVO Martine
Répondre
I
Ah ah ce joli récit bien mené me rappelle certains moments! Merci j'ai bien aimé en plus il y a du suspense !
Belle journée
Bises
Répondre
J
Ca va lui changer la vie avec un bébé à la maison, mais elle a trouvé une amité nouvelle en attendant que bébé grandisse et face de même avec elle en douceur, merci Martine, bises
Répondre
L
Bonjour Martine. Oh, ravie par ton récit, merci merci ! Une jolie nouvelle qui entretient le suspense, nous captive et nous entraîne vers la jolie fin. Bises !
Répondre
L
faut s'échapper de notre cage faite par le concept judéo chrétien ,bises
Répondre