Faire-Part

Publié le 10 Juin 2008

Ce soir en regardant son enfant, elle ne pouvait qu’en être fière.  Il était fait de contrastes comme elle. Parfois concret, parfois idéaliste. Il essayait de cacher sa sensibilité derrière une retenue sérieuse mais parfois il débordait d’émotions contenues. Elle aimait le regarder, le contempler à loisir , le parcourir sous toutes ses coutures. Elle le trouvait beau, intelligent et cela lui suffisait.


Elle s’y était consacrée entièrement pendant les 3 dernières années délaissant son travail et ses amis. Elle était surprise de la rapidité de ses progrès et de l’intérêt qu’il suscitait chez ceux  qui l’approchaient ou voyaient ses photos. Ils étaient de plus en plus nombreux au fur et à mesure de sa socialisation.


Quand on la complimentait sur ses sourires, ses facéties, n’aimant pas les éloges, elle rougissait. Quand on le critiquait, c’était elle qu’on attaquait. Indissociables, Il faisait partie d’elle-même, il était elle, elle était lui. 


Cet amour exclusif et trop intense aliénait sa liberté. Elle ne pouvait plus s’en séparer, aussi elle ne partait plus en voyages faute de pouvoir le confier.


Il était important pour son enfant et pour elle même qu’elle puisse prendre un peu de recul, trouver d’autres sujets d’intérêts tout en continuant à l’entourer d’attention et d’affection.


Le délaissant parfois le soir après son travail, elle était retournée à la piscine, trouvant beaucoup de plaisir à aligner les longueurs de bassin en essayant de vider son esprit de toute préoccupation. Elle y arrivait parfois mais souvent elle pensait à lui et à la joie qu’elle aurait à le retrouver en rentrant. Elle s’était remise à écrire ce qui lui avait fait du bien.


Aujourd’hui, elle allait donner naissance à son deuxième enfant. Cela faisait plus de deux ans qu’elle y pensait sans pouvoir passer à l’acte tant son esprit, son temps  étaient entièrement pris. Elle hésitait aussi car elle se devait d’aimer son second bébé autant que le premier. Pouvait on aimer et donner autant une seconde fois ?


Après l’avoir imaginé pendant toute sa conception, elle venait de donner naissance à son second bébé. Elle le découvrait et se plaisait à le regarder. Il fallait en annoncer la naissance à ses amis les plus fidèles, elle commença inquiète à rédiger le faire-part (voir ici)

Rédigé par eglantine

Publié dans #Nouvelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Joliment tourné, ton faire-part !Gros bisous, Eglantine de Cergy  ;)
Répondre
S
Ce second Bébé est aussi beau que le premier ( même un peu plus...mais chut ça ne s'avoue pas), nul doute que tu vas t'y attacher autant qu'à son frère.Bien aimé, Eglantine. Bises(Du nouveau aussi chez moi).
Répondre
J
Je suis venu pour lire la deuxième partie que je n'ai pu lire hier. Voilà c'est chose faite.En voilà une belle annonce.Bises
Répondre
B
C'est génial ce post à rebondissements ... Bravo à toi pour le suspense ;-) Bonne nuit et gros bisous ... Longue vie à ce nouveau-né déjà si éveillé ;-)
Répondre
C
bisous du soir, christel
Répondre
A
au quai des rimes je revienspas seulement pour une poignée de main.avec un  grand sourire.je te dis à demain!!!biz de Guyane.
Répondre
P
Bonne journée.
Bises percheronnes
Répondre
C
Bonjour Martine,Un bien joli texte sur un sujet d'actualité !Bises et bonne journée,Christian
Répondre
L
Un petit coucou par ici aussi...Bon MercrediAmitiés & BisesLaurent
Répondre
A
La petite soeur "Quai des rimes" en est à ses premiers balbutiements et voilà que l'intérêt va grandissant pour cette belle progéniture qui dévoile des qualités aussi dignes que celles de son frère.Sa maman a l'air de la cajoler. A + de te lire, bises
Répondre
F
Bisous et bonne journée de mercredi avec le grand soleilFrançoise
Répondre
:
hello..et bonne journée...@+
Répondre
L
Bonne journée Eglantine, à plus...
Répondre
J
Eglantine,Tu sais ce qui te reste à faire, c'est lire et enregistrertes poèmes et les publier aussi en version audio. Bises.P.S: quai est un nom original.
Répondre
J
Bonsoir Eglantine On donne tout notre amour à notre enfant et ensuite comme pour les vases communiquant le suivant recoit tout notre amour , et ensemble nous formons une famille....@+
Répondre
P
Depuis le premier jour, je te porte dans mon coeur.Le beau soleil du Perche, m'éloigne un peu des blogs.Bonne soirée Eglantine.
Répondre
:
bienvenue à petite soeur poète, félicitations à l'heureuse maman. Bisous
Répondre
:
Un joli texte  !je visite souvent Cergyrama et contente de votre histoire !Christelle aussi visite fidelement mes blogs vous écrivez bien !bravo ! et bonne continuation !bisous !
Répondre
C
c'est vrai qu'elle fait de belles bannières et en plus elle chante de belles chansons..
Répondre
P
Alors, félicitation à le petite soeur et toi, prends bien soin d'elle surtout !! Sourires !! Bonne journée à vous !!
Répondre
A
Les messages de sympathie iront à tous ceux qui t'entourent et dont tu fais le bonheur, je t'embrasse petit cœur !
Répondre
L
Je n'ai compris qu'en lisant le faire-part mais le matin je suis long à la détente... Alors Bienvenue à la petite soeur !!!Amitiés & BisesLaurent
Répondre
:
longue vie à ce blog !!!
Répondre
D
quelle jolie façon de nous annoncer cette naissance, ..Biz .. 
Répondre
F
Bon mardi bises.
Répondre
L
Bien décrit cette belle histoire.Bise à la mamnan, bonne journée...
Répondre
F
Bienvenue je découvre la maman de Quai des rimesbisesfrançoise
Répondre
F
Pas mal...bravo pour cette nouvelle qui nous dévoile qui est la maman de ce Quai des Rimes ! bisousfrançoise
Répondre
M
Voilà maintenant sortie de la "maternité", alors bienvenue!*
Répondre
J
Bonjour, merci de tes visites  à +
Répondre
L
Il n'y a donc plus de secret...Jérôme laisse la place à LP pour complimenter la Maman...Très bonne semaine à toi, bises.
Répondre
A
ah,j'avais trouvé quand même.....alors,bienvenue officielle à "Quai des rimes"enfin,c'est une très belle nouvelle !!!!bisous,chère Eglantine...
Répondre