Un amour de CB

Publié le 24 Mai 2009

Aujourd'hui, nous avons les blogs, les forums pour communiquer avec le monde entier mais comment faisions nous il y a quarante ans sans Internet ? Il n'y avait rien me diriez-vous, détrompez-vous !

Il y avait la radio et notamment ce que l'on appelait la Citizen-band, en abrégé la C.B. qui se prononce en anglais cibi. Avant d'être une blogueuse, j'ai été il y a longtemps une cibiste.

Cette envie de communiquer avec des gens que je ne connaissais pas venant du monde entier est ancrée en moi depuis toujours, comme l'est paradoxalement ma très grande réserve dans la relation. Est-ce un moyen de communiquer sans se mettre en danger ? Ou au contraire, se forcer à tout prix à communiquer ? Je cherche encore la réponse.

 J'ai décidé de vous raconter, amis blogueurs, mon expérience cibiste qui a vraiment marqué et construit ma vie.

Mon père avait acheté un talkie-walkie (pour les connaisseurs un Tokaï 500). C'était un gros talkie-walkie assez puisant qui avait une bonne portée. Il s'était vite lassé de son jouet que j'avais récupéré.

Mes débuts de cibiste on été discrets. Le soir après le collège et le week-end, je tournais le gros bouton et j'écoutais les cibistes échanger entre eux.. La plupart étaient des hommes d'un certain âge (OM : old man veut dire homme dans le langage cibiste pas forcément vieux) qui tenaient des discours très techniques auxquels je ne comprenais rien. Chaque cibiste à un pseudonyme. J'avais choisi Barbara. J'étais dans ma pleine période Prévert : « Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là ». C'était un peu stupide quand j'y pense, Barbara cela fait quelque peu séductrice et cela ne me ressemblait pas du tout.

Un jour, enfin, j'ai osé sortir de l'ombre, presser le bouton et prononcer quelques mots du bout des lèvres avec ma voix d'adolescente mal assurée « Appel général, appel général de Barbara ». Il y avait très peu, à l'époque, de femmes cibistes (YL : young lady qui se traduit par jeune femme). Imaginez, Chers Lecteurs, l'effet que cela a pu avoir chez ces « OM » un peu machos, il faut l'avouer.

Candide comme je l'étais à l'époque, j'ai été très surprise du résultat et très ennuyée. Tout le monde souhaitait parler avec Barbara et je n'avais rien à leur dire.

De plus, je ne comprenais pas la moitié de ce que l'on me disait en langage cibiste « quel est ton QRA, quel est ton QRA me répétait t'on ». Certains de ces messieurs, plus futés que les autres, ont bien compris que je ne connaissais pas du tout le vocabulaire et que j'étais arrivé sur le canal 27 par le plus grand des hasards. S'ils voulaient m'entendre à nouveau, ils fallait qu'ils traduisent.  QRA signifie domicile (ville). Mais pourquoi voulaient-ils tous savoir où j'habitais. Je leur ai répondu que j'habitais Rueil-Malmaison. Heureusement pour ma tranquillité, ce n'était pas un village où je ne serais pas restée très longtemps anonyme  !

Devant leur empressement et leur afflux de questions, je me suis très rapidement mise en  QRT  (On cesse d'émettre... Temporairement).

Et puis j'ai repris, et j'ai noué des contacts privilégiés avec certains cibistes qui habitaient dans la région. La portée de mon Tokaï 500 n'était pas très grande, certains avaient connu mon père lors de son passage éclair sur la fréquence. Il y avait pratiquement que des vieux cibistes, peu de jeunes. Je venais souvent échanger avec eux pour  lutter contre l'ennui et la solitude qui me rongeaient.

Il y avait bien un jeune que j'entendais souvent, ce n'était pas réellement un cibiste. Tout le monde pensait que c'était un radio-amateur, un pro. En fait, c'était un petit génie de la technique,  qui conversait avec le monde entier . Il m'énervait passablement. Lorsqu'il parlait, sa puissance était telle qu'il couvrait tous les autres. On ne pouvait plus échanger. On aurait dit qu'il prenait un malin plaisir à  montrer à tous qu'il était en communication avec des radios amateurs du monde entier.

Cela m'agaçait, mais  m'intriguait à la fois... Je me faisais un plaisir de l'écouter, sa voix était plaisante. Il me snobait vraiment ce qui n'était pas pour me déplaire bien au contraire.

Son pseudo ou plutôt ses pseudos : « Juliet Mike » pour les échanges internationaux et « Titus » pour les cibistes avoisinants. Ce nom d'empereur romain disait tout et son contraire : titan (géant) ou titi (petit), me plaisait bien. Il entretenait le mystère et j'ai toujours aimé les paradoxes.

Mais j'apprécien bien aussi « Juliet Mike » pour 

  • Le côté « made in USA » de ce double prénom
  • l'aspect féminin et romantique de Juliet qui me faisait penser à Roméo et Juliette 

Et si ce Juliet  devenait mon Roméo.

Barbara, décidément ne me plaisait plus, cela n'allait pas dans le contexte et Dutronc remplaça Prévert dans mon cœur : « Le monde entier est un cactus ». Du jour au lendemain, Barbara devint « cactus » ..... Cela rimait bien avec Titus et c'était comme un avertissement : « N'approche pas, qui s'y frotte s'y pique ».

Savais-je à cette époque, consciemment ou inconsciemment, que le danger attire les jeunes audacieux ? Cela eut son effet sur le 27 méga et sa Majesté de la C.B., Titus 1er, voulut connaître cette jeune Barbara (J'avais dix-sept ans.) qui de jeune fille extravertie légère, séductrice comme pouvait le laisser penser son prénom, sortait soudain tous ses piquants. Il y avait dans cette mutation matière à en émoustiller plus d'un.

La rencontre eut lieu dans une brasserie près de la gare de Rueil-Malmaison, une belle journée de printemps. Je m'en souviendrai toute ma vie, je portais une robe short légère et fleurie choisie pour l'occasion.

Titus apparut alors et, immédiatement, je fus séduite par ses cheveux longs auburn, son regard appuyé intelligent et doux.

Je compris tout de suite qu'il n'était pas déçu par la jeune fille brune aux cheveux longs qui n'était pas du tout à son aise dans cette rencontre improvisée.

Mon côté militant (toujours défendre les plus faibles) que j'ai toujours gardé prit le dessus. Je lui fis part de mes revendications lui faisant le reproche d'émettre quand je parlais avec les autres et de nous couvrir.

Il s'excusa en souriant (quel sourire) et me proposa de venir émettre chez lui ou plutôt chez ses parents ce qui me permettrait d'échanger et de dépasser les limites de Rueil-Malmaison et d'échanger sans frontière.

Je revis Jean-François (son vrai prénom dans la vie) souvent chez lui.

Je l'ai aussitôt appelé Jeff certainement pour conserver ce côté U.S. qui me plaisait dans son indicatif radio (aujourd'hui on dirait pseudo).

J'étais impressionnée par le matériel qu'il avait dans sa cave et par cette antenne géante motorisée qui tournait sur le toit de la maison de ses parents. Nous échangions ainsi avec le monde entier et particulièrement avec le Québec. J'étais très heureuse ensuite de recevoir des QSL (cartes postales qui témoignaient de ces échanges internationaux sur les ondes).

Il venait parfois chez mes parents. Je me souviens de son grand éclat de rire quand je lui montrais mes jardinières sur mon balcon et qu'il vit chaque brin de muguet soutenu par un tuteur que j'avais confectionné avec une allumette ! Il n'y avait pas de cactus. Je crois vraiment que j'ai fini de le séduire ce jour-là.

Trois ans après, en juin 1973,  nous nous sommes mariés.

Nous avons rapidement arrêté la C.B. Nous la conservions uniquement dans notre voiture pour écouter les routiers et ainsi éviter les radars sur l'autoroute.

Nous avons eu deux enfants : une fille Laurence et un garçon Grégorie qui nous ont comblés de bonheur et dont nous sommes fiers.

Nous allons bientôt fêter notre trente-sixième anniversaire de mariage et nous serons grands-parents pour la quatrième fois.

Mes blogs ont remplacé définitivement la C.B.  Je pense que, si je suis devenue une "accro" de la blogosphère, c'est grâce à la C.B. dont je serai toujours nostalgique, même si je préfère maintenant Internet parce que j'aime tant écrire.

Peut-être vous raconterais- je encore certaines parties de ma vie quand l'envie m'en prendra. Merci à ceux qui m'ont lue jusqu'au bout. Je crois que je vais changer de pseudo car je m’aperçois qu' Églantine est aussi ridicule que Barbara ou Cactus. En plus, cette fleur a des épines. Décidément, si il y a des "psys" parmi vous qu'ils ne se gênent pas de mettre leur interprétation en commentaires.

Rédigé par eglantine

Publié dans #Vécu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est une histoire que j'ai pris plaisir à lire. J'ai toujours cherché à correspondre avec gens du monde entier et j'ai eu des correspondants au Portugal, en Afrique, au Pays de Galles et en Belgique
Répondre
J
Tres intéressant ce retour aux sources avec la CB , un excellent moyen de communiquer avec le monde entier à l'époque .
Bises
Répondre
L
C'est passionnant et fort émouvant, ma chère Martine...J'ai vraiment aimé.... Merci de ce récit captivant
Bisous
Répondre
C
Superbe retour dans le passé, Martine ! Que c'est agréable de lecture ! Merci ! J'♥ beaucoup ! Bisous♥
Répondre
M
Je viens de me régaler à la lecture de cet article !! Le style d'écriture est vraiment agréable et ces souvenirs me parlent beaucoup ; j'ai grandi au son des Om Qrpp, QRA, etc... avec mon père radio-amateur depuis 1967 !! Il a maintenant 90 ans, toujours actif et mon frère plutôt cibiste. Je suis arrivée sur le blog par hasard et ce qui m'a tout d'abord interpellée c'est de voir Martine Martin ; il y en avait une dans mon lycée dans les Landes à Mont-de-Marsan il y a... euh... bien longtemps mais je vois que tu vis dans une région différente. Bravo pour ton blog, et 73 (amitiés)
Répondre
B
Cet indicatif Titus m'interpelle !
Nous avions des contacts à l'époque dans les années 70
J'étais sur Antibes et je contactais souvent la region parisienne en AM
Avec un peu de jus et une antenne directive. Mon call était BR 27 .peut être que ça lui cause
Amitiés à vous deux que de souvenirs
Répondre
M
Mon époux ne s'en souvient pas mais c'est vieux. Merci de votre commentaire.
D
je me souviens d'avoir lu ton histoire ; une belle histoire ; en 73, je faisais partie d'une chorale de jeunes et mon mari je l'ai rencontré en 1981. Bises
Répondre
J
Nós começamos ,de maneira semelhante no Radio Amadorismo CB,Pequeno equipamento e timidamente ensaiamos os nossos primeiros contatos no 11m,Depois migramos para as outras bandas de Amateur Radio Band

Com a França mantivemos mais 500 QSOs confirmados e muitos outros com paises de língua francesa , e italiana,na grande maioria idiomas que falo e também muitos outros contatos com paises de língua alemã,inglesa,grega,polonesa,etc.
O Radio amadorismo é uma grande paixão,que não esta de todo arrefecida.Ainda.de vez em quando, fazemos alguns CQ geral em 10/11 m e também usamos echo-link através do PC.Recebemos em nossa casa amigos da Holanda,Grécia e Alemanha descobertos através do Radio.
Cada um de nós que praticou o radio amadorismo,principalmente o DX tem alguma história interessante para compartilhar.
http://radiopommerngroup.blogspot.com.br/search?updated-max=2010-03-20T14:20:00-07:00&max-results=7&start=77&by-date=false
QSO 03 (dep)
http://radiopommerngroup.blogspot.com.br/search?updated-max=2011-09-19T03:08:00-07:00&max-results=7&start=28&by-date=false

VY' 73
Répondre
P

Bonjour Eglantine ou Barbara...je pense me rappeller de votre indicatif car j'ai du vous contacter en CB à cette époque (mon call : Philippe Alpha !) j'étais dans le 20è mais je vous ai contacté en
mobile...moi aussi je suis marié à une ex cibiste, je suis devenu radio amateur et ingénieur radio..la CB, décidemment, mène à tout.. merci pour cette page nostalgie..
Amicalement, Philippe


Répondre
S

bonjour
J aurai bien aimé connaitre la cb dans ces années (pirate a font)mais je venais a penne de naitre,mes début se ferons en 1985 pendent 10 ans.QRT totalement de cette bande ou je garde de merveilleux
souvenir j ai basculé dans les ecoutes de bande pro (je suis un accro de cette technique qui me passionne ).
C est une magnifique histoire que tu nous a fait partager.
Avec l age est ce que juliet-mike a toujours autant de cheveux? LOL
cdlt
sté


Répondre
E

et non pas vraiment.....


M

Superbe billet !
Toute la magie de la cibi d'alors !


Répondre
M

bonjour
tre belle histoire cher amis
tu peu allet voir mon blog tu va voir ma petit histoire
je de a tre bientot avec grand plaisir ..
http://14gt178.over-blog.com/


Répondre
S

coucou,moi aussi j'ai connu la cb ds le début des années 90........j'ai rencontré quelques yl mais aucune n'est devenu mon xyl......mais pour moi c'etait d'abord l'amour du dx et de la techniques
des antennes! à l'epoque il y avait une grande solidarité entre les routiers grace à cet outil qui résiste bien à internet surtout en blu! bonne continuation pour votre couple.........


Répondre
A
et si celà ne marche pas alors allez tout simplement sur google et ALOUETTE25 " devrait être le bon . Bonne radio , bon QSO à bientôt .
Répondre
E

et non cela ne marche pas même sur google. Merci d'être venu


A
voici mon blog qui est encore à faire ses premiers pas il faut un début à tous même pour la radio 30 déjà ....
Répondre
O
Oui je vous ai lu jusqu'au bout et je ne m'en suis pas lasser au contraire j'ai revu des miettes , des fragments de ma vie tout au long de vos phrases avec frissons je me suis rappelé de bons souvenirs ( on gardera les bons souvenirs ) merci Barbara celà te va si bien ... la dame en noire ! à bientôt peut-être ...... michel
Répondre
B
salut
ben j'ai encore mon poste CG
J'avais fait une socle en alu et il est toujours installé à coté de l'ordi
c'est une relique mais qui fonctionne
bonne journée
Répondre
M
Bonsoir Eglantine, j'ai remonté le temps, comme promis je viens découvrir le fil de ta vie, bonne soirée, bisous, Monique
Répondre
A
Je viens de tomber par pur hasard sur ton blog,mais là je m'arrête car je suis comme toi,j'ai connu mon actuel mari sur les ondes,le Bébé06 que j'étais est devenue Madame Hérisson 06 et cela dure depuis 26 ans bientôt.
La cibie est actuellement dans un placard,nous n'avons pas pu la vendre car c'est grâce à elle que nous sommes si heureux aujourd'hui.
Bravo pour ton blog,j'espère juste retrouver le chemin pour y revenir.
QRbisous !!
Nicka28 (mon QRZ actuel )
Répondre
F
C'est intéressant, bien écrit, j'ai eu beaucoup de plaisir, j'ai cru me reconnaître par moments, un peu le même parcours scolaire, presque le même nombre d'années de mariage, deux enfants, trois petits enfants...
bises, passe un bon week-end
françoise
Répondre
F
Eglantine, c'est une fleur sauvage qui protège sa beauté avec ses éopines et qui sent particulièrement bon mais qui est très éphémère...doux peut être son charme (je ne suis pas psy, mais j'aime les fleurs) ton histoire m'a plu et je vois que tu es resté avec le même homme, c'est donc que tu avais trouvé le bon, moi non, pour cela j'ai changé mais je ne dirai pas combien de fois
Bonne soirée
Répondre
D
une agréable période ces C.B, qui en plus t'auront apporté l'amour
un peu comme les sites de rencontres maintenant !!!!
alors ce nouveau nom !!!! pas facile hein?
j'aime votre photos ,
biz Martine** dgidgi
Répondre
L
Tu me donnes plein de frissons avec cette aventure .. et cette vie si riche maintenant d'amour ..comme je suis ravie et heureuse pour toi
Désolée de te lire si tard .. je traîne, je traîne , pas motivée
bisous
Répondre
V
J'ai encore des CB et des talkies qui font le bonheur de mes fils (bricoleurs et farceurs)
Bisous
Viviane
Répondre
M
Quelle belle histoire tu nous racontes là, Eglantine... Je pense qu'on peut partout rencontrer des gens supers, alors pourquoi pas sur internet ou par la CB... Je vais suivre ta vie
Bisous
Répondre
Q
Quelle magnifique histoire... très romantique.

Je comprends que tout le monde t'ai poussé à raconter... la suite, le début, enfin, tout. Tu racontes très bien !
Répondre
E
Comme tu es concernée par au moins l'une de mes réponses du quizz n°2 J'espère que tu pourras participer à ce jeu.
Répondre
L
Comme quoi vive la communication quelque soit sa forme !
La CB en effet mais il y a une petite quinzaine d'années je connaissais encore des adeptes et à l'automne dernier au canada, j'ai rencontré une homme d'une petite cinquantaine qui avait dans sa cave une installation radion d'enfer !
Merci.
Répondre
A
Et bien Eglantine (je ne sais si je vais t'appeler ainsi encore longtemps), j'ai dévoré le déroulement de ces instants de vie.
J'ai aussi ce ressenti d'une communication plus facile par blog interposé alors que de visu, je suis plus dans la retenue face à un interlocuteur.
J'ai aussi lu l'article précédent. Drôlement goujat ton premier patron!
Continue ainsi! Voilà des écrits qui vont "faire mouche" et beaucoup plaire!
Bises et bon week-end!
Répondre
B
et tu as bien eu raison de changer de pseudo, Eglantine ça fait un peu fleur bleu...
tu étais très mignonne,tu sais! mais nous l'étions toutes quand nous avions cet âge. Je t'envie d'avoir vécu cet amour si romantique. on sent que tu l'aimes toujours beaucoup.
ton histoire est touchante, tu devrais persévérer et l'envoyer dans un concours de nouvelles.
bisous,
Birgit
Répondre
S
Quelle merveilleuse histoire Eglantine ( jolie fleur sauvage naturelle )! Il est assez rare que de telles rencontres se finissent aussi bien, surtout à travers le virtuel.
La CB contrairement au Net était avant tout un espace de passionnés (ées)de contacts toutes frontières confondues. Le Web est plus dangereux,plus pernicieux, surtout pour les esprits naïfs !
Reste à te souhaiter de dépasser la mise des 50.
Bises et bon anniversaire.
Répondre
C
ne cherche pas les interprétations psys.. les freudiens et lacaniens ne voient que par la sexualité. Ils sont de vrais obsédés.. ils ont détruit la beauté du monde de par des théories pipées d'un démoniaque pervers et drogué.
clem
Répondre
P
une tranche de vie, ça se déguste... on la lit, on sourit et on imagine. Parfois on est ému. mais l'essentiel est que toi ça te parle ! merci pour ce moment... hé ? Ton pseudo n'est pas ridicule. Bisous
Répondre
M
J'ai pris un grand plaisir à te lire...
Répondre
D
et oui, rené me dit souvent que mon blog est comme était sa CB ...
ton histoire est très agréable à lire et c'est bien joli comme parcours ... alors comment dois-je t'appeler toi martine désormais ?!!!!

bisous tite barbara
cactus ne t'allait pas
pas plus que l'églantine
alors soit simplement martine
heureuse avec ton jean-françois
comme je vous perçois
heureux
tous les deux
bisous
à vous
Répondre
B
barbara, eglantine ou cactus, quand on veut se cacher l'une vaut bien l'autre.
pas la peine d'essayer d'analyser, si le passé fait l'avenir nous ne pouvons rien y changer et encore moins nous changer.
puisque tout à l'air d'aller pour le mieux. alors tant mieux
Répondre
G
Hello Eglantine,

Lol, un CB, que de souvenirs pour moi !!!

Une belle journée !!!
Répondre
:
Hello !
Nous écoutions beaucoup la radio, il nous reste en mémoire des émissions célèbres...
Merci de tes visites0
D@net.
Répondre
V
ho!! la belle histoire d'amour ,
mon coté de l'est de l'europe : j'ai de grosses larmes , bisous à tous deux viviane vivi26
Répondre
S
Bonsoir églantine, l'article sur colette c'est pour demain, il n'était pas terminé (maladresse avec ob et les dates ).
Je repasserai te lire demain (fatigue des yeux ce soir)
Répondre
F
je me suis pris quelques jours de vacances!!!!! lol dans les coms!
bonne soirée!
Répondre
S
j'en ai fait il y a aussi fort longtemps, c'est vrai qu'internet et le blog l'ont remplacé ,il manque la parole quoi que avec des cameras et le tchat on peut communiquer ..
bonne continuation, on garde toujours une nostalgie de ce que l'on a aimé
bisous
Répondre
S
le progrès a du bon
Répondre
P
Superbe article...
Moi j'ai découvert la CiBi en 93 à l'âge de 14/15 ans... et personnellement je l'ai toujours dans la voiture et la maison... Même si je fait plus d'écoute que d'émission, c'est un truc qui m'a toujours passionné !!!
J'ai pris plaisir à lire ton récit.
Répondre
A
C'est une belle histoire et qui se termine comme dans les contes de fée, et ils eurent beaucoup de petits enfants.....
Mon expérience avec les cibistes est beaucoup plus triste. Je ne l'ai jamais été mais mes voisine d'en face l'étaient et tous leurs messages passèrent pendant des années par notre poste de télévision. Nous avons entendu beaucoup d'horreurs et de misère humaine...
Bises et continue à communiquer surtout...
Répondre
C
Magnifique histoire, magnifique vécu, tu devrais étaler ta vie plus souvent, je pense que nous en sommes friand. :)
Répondre
A
Mon fils ainé, Allen m'a initié à ce mode de communication avant le net. (C'est un surdoué de l'informatique qui a crée sa propre affaire aux Etats-Unis).
J'ai beaucoup aimé ces bouteilles à la mer ...
Répondre
P
C'est une belle expérience que tu as fait là. Mon fils aînée 56 ans maintenant en faisait aussi.il a arrêté depuis longtemps.Bonne soirée chez vous.
Répondre
C
Celà ne nous rajeunis pas !
Répondre
J
Bonsoir Eglantine,

Que votre histoire d'Amour dure encore et encore !!!!

Grosses bises

@+
Répondre