poemes

Publié le 9 Septembre 2009

A Brigitte avec toute mon amitié,


bon anniversaire pour tes 2x30 ans



photo flickr mise à disposition par OB


Rose sensuelle  si fragile

 

Ta plume, épine indocile,

 

A l’encre de tes larmes  écrit

 

des océans de mots symphonie.

 

Sur chaque pétale de papier,

 

tu te dévoiles sans T’effeuiller

 

nous comblant d’un infini plaisir

 

Jamais ton cœur ne pourra vieillir


Eglantine / 6 septembre 2009

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 16 Juin 2009

Image Hosted by ImageShack.us


Avec de grands yeux bien neufs

Le quatorze Juin deux mille neuf

Un Dimanche radieux à Paris

Sereine, tu as souri à la vie

Petite fleur Leonore

Pour toi cette passiflore

Fleur de passion et de soleil

Qui nos jardins émerveillent


 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Kylian, Pauline, Cameron (1)

Et Maintenant Eleonore

Nos quatre petits trésors

Nos journées et nuits colorent

Comme Laurence et Grégorie (2)

Nous ont chaque jour éblouis


Martine / 16 juin 2009


(1)   nos petits enfants dans l'ordre de naissance

(2)   Notre fille (mère de Pauline et Léonore) et fils (père de Kylian et Cameron)


Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 21 Mai 2009

En ce jour de l'ascension, un petit poème de circonstance :


Ascension




J'ai voulu monter plus haut

Plus haut, encore plus haut

Quitter mes verts rivages

Traverser les nuages

Etreindre le firmament

Caresser l'azur d'argent


Je suis tombée de bien haut

C'est la faute aux idéaux

Un incroyable rêve

Qui brusquement s'achève

Sans parachute doré


J'ai voulu monter plus haut

Plus haut, encore plus haut

Gravir l'ascenseur social

Briguer un piédestal

Travailler  sans relâche

Briller avec panache


Je suis tombée de bien haut

C'est la faute aux idéaux

Un incroyable rêve

Qui brusquement s'achève

Sans parachute doré


J'ai voulu monter plus haut

Plus haut, encore plus haut

Gravir l'escalier d'amour

Pour rimer avec toujours

Quand J'ai cessé de monter

Soudain j'ai dégringolé


Je veux les pieds sur terre

Mon chemin continuer

A mon rythme avancer

Jamais plus escalader

Sans parachute doré


Eglantine / Mai 2009


Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 17 Mai 2009



Photo flickr mise à disposition par OB


Chère Eglantine

Sur le quai des rimes

Oui Tu te grimes

Tu  trimes, trimes

Tu  frimes, frimes

Avec des rimes

Et tu t’escrimes

A rien cela rime

et tu déprimes


Martine / Mai 2009

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 13 Mai 2009

Tableau de Lili Calhouet / Photo Eglantine


J'ai demandé à la lune

Comment puis je la décrocher ?

Si elle ne me répondait pas

Aux nuages je demanderais

S'ils ne me le révélaient pas

Les étoiles me le diraient

Je veux décrocher la lune

C'est certain, j'y arriverai

Pour te la donner mon amour

Je resterais dans la lune

Ou je me plais depuis toujours

A jamais tu m'y garderais

Et dans ce berceau  lumineux

Aimés, nous souririons heureux


Eglantine / Mai 2009

sur une consigne d'ENRIQUETA

et pour illustrer le tableau ci-dessus de Lili Calhouet jeune artiste que j'aime beaucoup car elle sait allier à merveille mots, formes et couleurs.

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 8 Mai 2009

Ses mots piquant tels des chardons

Lui  ont donné le bourdon

De la farce, elle a été le dindon

Elle ne veut  pas de son pardon

Elle le trouve plus que  bidon

Elle ne croit plus en Cupidon


 


Elle ne croit plus en l'amitié

Après qu'on  lui ait ordonné

De cet affront lui pardonner

Elle ne peut que l'abandonner

Sans aucun pardon lui donner

Elle a envie de fredonner

Elle a envie de s'adonner

A LA LIBERTE RETROUVEE

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 30 Avril 2009


Pour toi Jeff que j'aime tant et pour vous tous chers amis



                                    Muguet des bois
                                    Un brin de joie
                                    Gardes le toujours
                                    Un  brin d'amour
                                    En porte bonheur
                                    Tu chantes à mon coeur

                                           Eglantine Mai 2009

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Avril 2009

Certains hommes pensent  que la tendresse est l'ennemie de la passion, Ils sont condamnés à des liaisons éphémères dans lesquelles ils font semblant de se complaire parce que pour beaucoup de  femmes la tendresse est le fondement de l'amour et du respect de l'autre.

Eglantine / Avril 2009



Photo Flickr / mise à disposition par O.B.

Et vous que pensez vous de la tendresse ? N'hésitez pas à vous exprimer en commentaires ou sur vos blogs et pour vous remercier, une vidéo d'une bien belle chanson "la tendresse" de Daniel Guichard







Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

On entendrait voler un doute

 



Est il aussi léger que L'atmosphère ?

Est il aussi profond que l'abîme de mer ?

Est il aussi fertile que notre terre ?

 

Vous envoûte-t'il ?

Vous déroute-t'il ?

Vous encroûte-t'il ?

 

Peut-il condamner l'innocence ?

Peut-il absoudre le coupable ?

Peut-il être aussi redoutable ?

 

Vous habite t'il ?

Vous agite t'il ?

Vous dépite t'il ?

 

Reste-il imperceptible ?

Reste-il  si invisible ?

Reste-il si inaudible ?


Vous asservit t'il ?

Vous étourdit t'il ?

Vous éblouit t'il ?

 

Est il vraie méfiance ?

Est il fausse assurance ?

Est il inconscience ?

 

Entendrait-on voler des doutes ici ?  

Eglantine Avril 2009 sur une
consigne d'Enriqueta....

 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 14 Avril 2009

J'aime les challenges et Scooby du 41 nous en a lancé un défi (voir ici) .

Je vous offre  ci-dessous ces quelques vers que j'ai écrit en respectant  la consigne (enfin presque, il est si difficile pour moi d'exclure).  Merci Scooby parce que je me suis bien amusée......





Quel défi étrange et insensé

Vouloir une lettre délaisser.


Pourrais-je  quelques mots abaisser,

sur le papier vierge les tasser

et  les lettres permises presser

sans assez d'intervalle laisser

pour une demie-ronde stressée

qui veut qu'on sonne les trépassés

puisqu'on l'a si durement froissée



Je vous invite aussi à voir le poème de MIreille de Douce Poésie sur le même thème

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0