Les hommes de ma vie / L'attente du prochain

Publié le 22 Juillet 2009

J'intègre donc cette entreprise britannique d'immobilier de 200 personnes en France . Je suis l'assistante du nouveau Secrétaire Général qui vient d'être embauché mais qui n'est pas encore arrivé. Je serai chargée des ressources humaines. J'ai été embauchée, via un cabinet de recrutement,  par Marie-Pierre l'assistante de  l'ancien secrétaire général qui prend la responsabilité d'un département commercial important de l'entreprise.  Les bureaux sont situés dans un bel immeuble moderne en haut d'une des grandes avenues menant à l'Etoile.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 


les bureaux sont très agréables. Le sol est recouvert d'une moquette épaisse, les meubles sont en bois foncé. C'est luxueux. De mon bureau je vois l'Arc de Triomphe.  Une ambiance très brittanique, très cosy.

Beaucoup de Directeurs associés sont britanniques. J'ai hâte de voir à quoi ressemble mon nouveau patron qui est français et à vrai dire cela m'inquiète sérieusement de ne pas l'avoir vu avant de prendre ma décision d'accepter l'offre d'embauche.

 

 

Marie-Pierre,  me montre le travail.  Nous déjeunons ensemble le midi et elle me raconte l'entreprise. Au-delà nous discutons aussi de ce que nous sommes et de la vie. Elle a presque quarante ans, est petite et mince mais musclée, les cheveux courts, active et sportive. Comment peut-elle faire pour montrer autant de détermination tout en restant toujours très calme et souriante ?
Elle est célibataire sans enfant. Elle consacre sa vie à l'entreprise et le soir prépare un BTS par correspondance.

Son patron Marc-André est une sorte de Dandy très féminisé d'une cinquantaine d'années au look élégant moderne, un brin décontracté ce qui le rend encore plus chic. Elle lui voue une admiration sans limite au point de le suivre dans un département commercial alors qu'elle est passionnée de ressources humaines. N'aurais je pas suivi Monsieur F.... dans n'importe quel service de l'entreprise même dans un service financier alors que je déteste les chiffres.

Même si une amitié nait entre Marie-Pierre et moi, Marc-André n'est pas du tout mon style et je sens tout de suite  qu'il n'y a aucune affinité entre nous deux. Il me salue toujours très poliment quand il me rencontre mais sans plus alors qu'il sait être très chaleureux et convivial quand il en a envie.


Dans l'entreprise il y a beaucoup de jeunes négociateurs immobiliers de haut niveau tous diplômés d'école de commerce. Ils sont jeunes, élégants, dynamiques, polis du style gendre idéal. On sent que beaucoup sont issus de familles très aisées et ont reçu une éducation bourgeoise. Il y a aussi quelques femmes négociatrices. Ils vendent et louent des surfaces de bureau à des chefs d'entreprise.  

Tout le monde s'appelle par son prénom et en règle générale on se tutoie. N'oublions pas que l'entreprise est britannique et que le "vous" et le "tu" sont confondus dans la langue anglaise. Néanmoins curieusement on ne tutoie pas les membres du Comité de Direction.


Mon Patron, Etienne, arrive enfin. Il a au premier contact un charisme certain. Assez grand, carré, très bien habillé mais d'une manière très classique et conventionnelle avec des lunettes métalliques cerclées.  Il est souriant et avenant lui aussi. Il me serre la main énergiquement à l'excès. Je ne sais pas pourquoi mais je n'aime pas cette poignée de main et je sens qu'il y a quelque chose de forcé. Peut être que je me trompe mais je ressens une certaine déception chez lui et je sens qu'elle est partagée. Cet Etienne ne me déplait pas mais ne plait pas non plus. 


Je me confie à Marie-Pierre le midi, elle me rassure en me disant que ce n'est qu'un premier contact mais je sens, bien qu'elle ne l'exprime pas, qu'Etienne qui est tout le contraire de son Marc-André, ne lui plait pas non plus. 


A suivre ......

 

Rédigé par eglantine

Publié dans #Vécu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le milieu que tu dépeints, je n'ai jamais pu m'y faire au travers de mes passages obligés auprès des consultants extérieurs comme il disait.
Et pour la petite coincidence, le bureau se trouvait en haut del'avenue des champs, sur la gauche, au 55 !
J'attends la suite avec impatience.
Merci.
Répondre
M
De la diversitée dans ton parcours, gros bisous, Monique
Répondre
E
Vouer sa vie à son entreprise? Beurk, beurk...Il y a tant de belles choses à faire dans une vie!
Répondre
A
Ah voilà que tu nous laisses dans le suspense!!! J'aime bien !
A + Eglantine, passe un bon week-end!
Répondre
C
quelqu'un qui écrase la main de l'autre, veut avoir une emprise sur cette personne.. il veut souvent l'écraser psychologiquement. C'est normal, qu'il ne t'ait pas fait bonne impression..
clem
Répondre
B
salut
ben je te souhaite une bonne nuit et ne pense pas trop à ton dandy, lol
Répondre
C
coucou, wouah le cadre est superbe
attendons donc la suite

bisous
Répondre
J
Un beau quartier que celui de l'Etoile...
Bonne journée Eglantine
Répondre
A
Tu sais dresser avec beaucoup de justesse et d'à propos les portrait des différents personnages qui ont traversé ta vie.
Je n'ai jamais beaucoup apprécié les ambiances de bureau mais admire ton sens du relationnel.
Bonne journée.
Répondre
V
Bonne journée
Bisous
Viviane
Répondre
F
J'attends la suite, mais la première impression est déjà bonne

bisous
françoise
Répondre
*
Je reviens lire plus attentivement.
Bon jeudi ! Pour moi, journée super chargée ...
Bisoux.


dom
Répondre
A
alors,on en saura un peu plus sur Etienne la prochaine fois!
(tu sais en fait,mes nénuphars sont des fleurs de lotus!)
bonne journée à toi,bisous!
Répondre
A
il pratique certainement l'humour britannique.... pince sans rire !
bonne soirée à toi
arielle
Répondre
:
je pense que la première impression est souvent décisive aussi je crains le pire dans la suite de ton récit. Bonne soirée bigs bises
Répondre
3
amuse toi bien ......euh la que j'aimerais pas ça..se tirer des croupettes et se debiner apres ....c'est comme ça partout ...tout le monde se tire dans les pattes...bise
Répondre
P
rhooooooo la suite la suite.... le premier contact en dit souvent très long... et la première impression souvent vraie... oups ! bises et bonne soirée !
Répondre
M
le cadre est deja pas mal , bise eglantine ...
Répondre
L
La première impression… importante ! La plus importante, même ! Alors, la suite : que va-t-elle dévoilée ? J’attends et je lirai, pour sûr. Amicalement. Loic
Répondre
V
Une nouvelle période.. qui sera sans doute aussi passionnante que les autres.
Non, je ne passe pas mon temps à réfléchir, je n'ai fait que ça toute ma vie, maintenant... Rien...Mon cerveau au repos "recrache" tout ce que je lui ai fait ingurgiter!
Bisous
Viviane
Répondre
L
Ceci est un copier-coller : un dernier passage comme promis avant de fermer les commentaires sur mon blog pour te retrouver peut-être ,début août
Bises et merci à chacun(e) pour les bons moments ensemble passés.
Répondre
.
hello....un petit bonjour bonsoir en passant.....
Répondre
B
salut
c('est bête je suis déjà pris
lol
en tous cas j'aime bien le terme " dandy féminisé" lol
bonne soirée
Répondre
A
Toujours risqué de s'engager sans connaître la personne avec laquelle on va travailler !!!
La suite en dira surement plus, pour ma part je crois aux premières impressions spontanées...
Répondre
L
C'est une drôle d'entreprise que tu nous présentes là. C'est une sorte d'agence immobilière de haut standing ? J'ai hâte de lire la suite et savoir comment cela se passe avec Etienne.
Bonne Journée Eglantine
Bises, Laurent
Répondre
E

Ce n'est pas une agence c'est une entreprise de 200 personnes (je vais le rajouter) spécialisée en immobilier d'entreprise (bureaux, commerces, entrepôts..)


S
Alors, je veux lire la suite ! !
j'espère que ta première impression n'était pas la bonne: parfois, on se trompe aussi ! !
Bisous de la mer rouge
Répondre
M
merci pour ton com bonne journée
Répondre
F
La première impression est souvent décisive, on ressent si çà passe ou pas...Je sens que la suite va être intéressante
bises
françoise
Répondre