Publié le 28 Août 2008

Pour illustrer la photo "Méditation" , un poème de Tilk

Commencer par voir le paysage
Jusqu'à l' apparition du silence
  

Communier avec le paysage
Jusqu'à devenir silence
 

 Puis se regarder
En silence

Tilk


Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 27 Août 2008

Dans l'atelier d'écriture thématique Méditation : Un premier écrit de Moni sous forme de Senryu

La part du rêve
Statue en méditation
A quoi pense-t-elle ?

Merci Moni

A quoi pense t'elle, ou à quoi pense t'il ? A vous de l'imaginer. J'attends vos écrits. Merci


Voir les commentaires

Rédigé par eEglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 25 Août 2008

Je viens de terminer ma pause estivale, une vraie pause sans ordinateur. Je n'ai rien écrit pendant ces quelques jours. Oisiveté totale, j'ai beaucoup rêvé, médité..... La vie entre parenthèses.


Je vais me remettre à écrire mais en attendant à vous, chers amis, d'écirre. Inspirez vous de la photo ci-dessous que j'ai prise dans un merveilleux jardin pour écrire . Merci de m'adresser vos  écrits
ici. Je les publierai.




Image Hosted by ImageShack.us

Voir les commentaires

Rédigé par Eglantine

Publié dans #A vos plumes

Repost0

Publié le 22 Août 2008



Image Hosted by ImageShack.us

Coquilles vides
L'amour s'est échappé
des rêves brisés

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Haïkus

Repost0

Publié le 19 Août 2008

 

Image Hosted by ImageShack.us


En cet après-midi de juin

Au village,  place de Verdun,

Dans l’aride chaleur de l’été

Les somptueux tilleuls argentés

Ont fleuri de blond leur chevelure

Pour calmer la  vieille blessure

De la gare qui, un beau matin,

Perdit ses voyageurs et ses trains.

Les feuilles chantent avec le vent :

"Allez, allez, venez bonnes gens

Retrouver les plaisirs d'antan

Allez, allez venez les enfants

Cueillez cueillez nos fleurs d'argent

Pour le plaisir des petits et grands"

Elles rêvent d'une suave tisane

Où elles se baigneront diaphanes

Dans le doux parfum qu'elles émanent


Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 16 Août 2008


Image Hosted by ImageShack.us


Les arbres se mirent
Dans L’eau ouatée de rose
Pour au ciel s'unir

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Haïkus

Repost0

Publié le 13 Août 2008



Image Hosted by ImageShack.us

Calices de soie,

Douces Roses des iles

Frémissant au vent



Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Haïkus

Repost0

Publié le 10 Août 2008

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Vielle casquette

Perdue au cœur des livres

Cherche sa tête

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Haïkus

Repost0

Publié le 7 Août 2008


Image Hosted by ImageShack.us

Oubli, évasion

Transhumance annuelle

Vie en suspension

 

Chers amis , même si ce n'est pas pour moi la transhumance, je me mets en suspension le temps d'une  pause estivale mais je ne vous oublie pas et Quai des rimes continue à son rythme habituel (haïkus et poèmes illustrant mes photos) pendant cette pause. Pour ne rien manquer, il vous suffit de vous abonner à la new's letter si cela n'est pas déjà fait.

 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Haïkus

Repost0

Publié le 4 Août 2008

Excusez-moi chers amis, c'est l'été, les vacances : plutôt que de rimer avec mes maux, j'ai préféré jouer avec les mots et le résultat est un peu fou !!!


C’est périlleux et téméraire

De  tenter cette  performance

Avec humour et pertinence

De mélanger pères et mères

Pour vous narrer cette romance

 

Les Mères LETTE et les Pères ROQUET blancs

Gais et amoureux  Merlonnent en cœur

Ces Pères Siffleurs très  impertinents

Persistent d’un ton péremptoire

Sous le regard du Père RUVIEN noir

Dans le jardin des Mères CURIALES

 

Le Père CEPTEUR mercantile

Pervers comme le père NICIEUX

Vient de commettre un impair sérieux

En  claironnant partout en ville

Que le couscous de la Mère GUEZ

Est vraiment  une infâme glaise


De ce conte, c'est la morale :

Quand les Pères sont immersion

Les Mères sont en perdition

  

Si à cette très folle histoire

Qui n’est pas impérissable

Vous avez été perméable

Bravo à vous c’est méritoire

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0