Publié le 1 Juillet 2016

DOCTEUR TOINETTE

 

Argan

Merci Docteur de vous porter à mon chevet.

 

Toinette

Pourquoi Monsieur me regardez-vous ainsi ? C’est fort désagréable, vous n’avez pas les yeux en face des trous.

 

Argan

Vous ressemblez tant à ma servante mais ce doit être une hallucination de plus.

Mon Médecin ne m’a jamais dit que je n’avais plus les yeux en face des trous, c’est grave docteur ?

 

Toinette
Cela se soigne mais le pire ce sont vos hallucinations, moi médecin des grands de ce monde ressembler à une servante ? Mais je vous pardonne, vous êtes malade. Je vais vous ausculter

 

Argan

Faîtes Madame, mais attention je suis un écorché vif

Docteur Toinette

Toinette se penche sur Argan et appuie fortement sur son ventre  avec le plat de sa main

Argan se met à crier et à gesticuler

 

Toinette

Arrêtez votre danse de Saint Guy . Cessez de vous mettre ainsi la rate au court bouillon, elle file déjà un mauvais coton

 

Argan

Mais qu’est-ce qu’elle a ma rate ?

 

Toinette

Elle n’est plus toute jeune, il faudra changer le coton. Vous verrez ensuite vous n’aurez plus les foies

 

Argan

Et mon cœur Docteur ?

 

Toinette

Ah Votre cœur …. Il bat le beurre… Oh pardon c’est ma sœur….

Vous êtes riche. Il a souffert de vos excès de table. A bonne fortune mauvais cœur. Mon petit doigt me dit que cela ne vous empêche pas de faire le joli cœur, n’est-ce pas ?

 

Argan

Hélas, je ne peux plus maintenant Doct…. Atchoum (Argan se met à éternuer)

 

Toinette

En plus vous vous êtes enrhumé mais cela se soigne facilement. J’ai ce qu’il faut.

 

Elle prend une longue pince à épiler dans sa mallette et l’introduit dans une narine d’argan

 

je vais vous tirer les vers du nez. Voilà ils sont sortis. Toussez s’il vous plait

 

Argan se met à tousser fortement

 

Toinette

Je vois, je vois.... Vous avez des vers dans le nez, un chat dans la gorge, une fièvre de cheval. C’est une ménagerie chez vous….. Que dis-je un zoo !

 

Argan

Vite, vite docteur dites-moi ce que je dois faire, que dois-je prendre ? Vous me croyez au zoo mais je suis bien ici bien vivant pour combien de Temps ?

 

Toinette

Je ne suis pas Madame Irma : Un certain temps Monsieur !

Ne soyez pas pressé comme un lavement …… D’ailleurs je vais vous en prescrire un, cela vous fera grand bien. Vous devriez prendre aussi matin, midi et soir une cuillérée d’un sirop qui a été spécialement fait pour vous : le sirop d’Argan. Vous verrez il peut faire des miracles

 

Argan

Il y a longtemps que je ne crois plus aux miracles mais soulagez moi Docteur je vous en prie, je souffre trop.

 

Toinette

Ok … Mettez-vous à chanter ce que vous voulez. Pendant ce temps je vais vous faire une piqûre. Vous verrez ensuite vous  n’aurez plus mal.

Argan

Puisque vous le dites  et il se met à chanter :

 

« Je suis malade c´est ça je suis malade
Tu m´as privé de tous mes chants
Tu m´as vidé de tous mes mots
Et j´ai le cœur complètement malade
Cerné de barricades t´entends je suis malade »

 

Toinette enfonce avec détermination l’aiguille dans la fesse d’Argan

J’ai compris la cause de tous vos mots : ce n’est pas grave, C'est l'amour : une maladie d'amour : Une femme vous a fendu le cœur, il faut trouver d’urgence celle qui pourra colmater cette cicatrice et vous serez guéri.

 

Elle enlève la seringue, lui caresse le bras et l’embrasse sur le front.

 

Martine / Rediffusion Janvier 2015. parodie de la scène 10 de l'acte III du malade imaginaire ou Toinette se déguise en Médecin au chevet de son Maître Argan

 

P.S. Je m'excuse auprès de Molière pour cette parodie avec comme seule prétention celle d'essayer de faire rire

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Parodies, #PIECES THEATRE

Repost0

Publié le 29 Juin 2016

photo pixabay

photo pixabay

C’est Pantaléon

Un Caméléon

Sans pantalon

En Tire-bouchon

En accordéon

Piquant roupillon

Couleur papillon

Gueule de poisson

De Napoléon

 

Le grand Panthéon

Pour ce chefaillon

Pour ce trublion !

Et puis quoi voyons ?

 

Martineles prénoms du Mercredi de Jill Bill  (aujourd'hui Pantaléon)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 24 Juin 2016

Pour imagecitation N° 21 de Gisèle qui proposait des citations à mettre en image, voici ma participation

Imagecitation N° 21
Imagecitation N° 21
Imagecitation N° 21
Imagecitation N° 21

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 22 Juin 2016

Au milieu des roses et lys, des salades romaines

Je m’épanouis joyeuse, chez les dominicaines

Me grisant de soleil, m’enivrant de pollens.

Telle la belle Aphrodite, Ici je suis la reine.

J’offre joie et amour, en ce jardin d’Eden

Au premier mai jadis, je me mettais en scène

Aux balcons des pucelles, cherchant beau capitaine.

Pour soigner la blessure, ô ma foi fort vilaine,

De l’arc de Cupidon, Vénus planta ma graine.

Je calme vos angoisses, vos petites migraines,

Je soulage vos toux, vos douleurs inhumaines.

Comme ma sœur Verveine, je suis pour vous aubaine.

Indispensable épice pour les napolitaines

Je parfume vos plats d’une saveur certaine.

Appelée aussi Origan, je suis la marjolaine.

 

Martine pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Marjolaine)

Marjolaine, quelle aubaine !

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 20 Juin 2016

Si tu peux pardonner à qui t’a offensé

Si tu peux consoler ceux qui sont en peine

Si tu peux toujours, ta famille honorer

Sans rancune et sans haine

 

Si tu peux secourir, au risque de ta vie

Si tu peux pleurer,  sans jamais te  cacher

Si tu peux sourire,  à celui qui mendie

Sans  passer ton chemin, gêné

 

Si tu peux défendre, victimes et assassins

Si tu peux accepter ceux qui sont différents

Si tu peux partager,  le peu que tu détiens

Sans vouloir toujours plus d’argent

 

Si tu peux préférer, l’influence au pouvoir

Si après avoir chu, tu peux renaitre

Si tu peux  préférer savoir à faire savoir

Être,  ne jamais paraitre

 

Par chance si tu réussissais  tout cela

Oui Tu serais une bien belle personne

Mais parfait tu ne peux être,  ne l’oublie pas

Car mon enfant tu es un homme

 

Martine Rediffusion de Mai 2014. Parodie de "tu seras un homme mon fils" de Rudyard Kipling écrite pour  le 48ème Café Thé lancé par Ecureuil Bleu du blog une bonne nouvelle par jour

Si tu peux

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Parodies, #Poèmes

Repost0

Publié le 18 Juin 2016

Aujourd'hui une autre parodie, celle de la chanson "allez les verts" qui était l'hymne des supporters du club de football de Saint Etienne (c'est vieux !) que j'ai écrite sur Facebook pour nos amis chers les Dgimis. Voir leur blog et leur page Facebook

 

Allez

Oui les dgimis allez

 

Chaque été  ils partent plusieurs mois

Avec le Jules, nénette et Loula

Tous en chœur nous chantons

Nous chantons à l’unisson

 

Aussitôt arrivés quelque part

Sur Facebook ils nous en font part

Avec eux Nous chantons

Quand iront- ils chez les lapons

 

Qui sont les plus sympathiques

Bien sur ce sont les dgimis

Sur Facebook et les blogs ils n’ont que des amis

Ils nous font rêver

Ça c’est juré allez

 

Qui sont les plus sympathiques

Bien sûr ce sont les dgimis

Avec Jules leur camping-car , plus de frontières

Main dans la main, ils vont plus loin, plus loin

Allez

Amis dgimis

 

 

Les supporters sont dans leur fauteuil

Ils sont fidèles, de Lille au Cap d’ail

Avec les dgimis, ils voyagent

Ils likent commentent et partagent

 

Qui sont les plus sympathiques

Bien sur ce sont les dgimis

Sur la route et sur facebook ils se font des amis

Rien n’les arrête

Ça c’est juré allez

 

Qui sont les plus sympathiques

Bien sûr ce sont les dgimis

Avec Jules leur camping-car, plus de frontières

Main dans la main, ils vont plus loin, plus loin

Allez

Amis dgimis

 

Allez

Oui les dgimis

Allez

 

Photo les digimis

Photo les digimis

Je chante faux et je suis incapable de la chanter seule mais si quelqu'un se sent capable de la chanter, s'il pouvait le faire et s'enregistrer sur you tube ou daily motion et m'envoyer le lien ce serait un beau cadeau.

 

Si vous voulez écouter la chanson originale. Voir vidéo ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 16 Juin 2016

Bientôt je n'aurai plus....

Bientôt je n’aurai plus de dents

Disait le dentifrice.

Bientôt je n’aurai plus de mi

Disait le mirliton.

Bientôt je n’aurai plus de mère

Disait le mercenaire.

Bientôt je n'aurai plus de nerfs

disait le grand nerveux.

Bientôt je n’aurai plus de sous

Disait le souteneur.

Bientôt je n’aurai plus de couilles

Disait le «couille en or ».

Mais tous ceux qui ne disaient rien

Tous ceux-là n’en pensaient pas moins

 

Martine / Juin 2016 pour les jeudis en poésie des croqueurs de mots défi 168 animé par Cabardouche  

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 15 Juin 2016

Tout près de Douarnenez, tranquille je demeure

Je vois le port du Rhu, toujours aussi charmeur

En ce doux  mois d’avril, il bruine sur la ville

Je luis de mille gouttes, il pleut aussi sur l’île

Je chante en moi ces vers, de Richepin poète

 

"M'a dit la pluie : Écoute
Ce que chante ma goutte,
Ma goutte au chant perlé.
Et la goutte qui chante
M'a dit ce chant perlé
Je ne suis pas méchante,
Je fais mûrir le blé"

 

J’ai coupé mes racines, il y a bien longtemps

Je les retrouve parfois,  un fugitif instant

Les jours de grande marée, quand la mer est très basse

Des promeneurs curieux, avec un rien d’audace

Viennent me visiter, puis  aussitôt s’en vont.

Vite on a fait mon tour,  fuyez chers moussaillons !

Des nommées oppidum,  de vraies huttes gauloises

Aux gentilhommières, des demeures bourgeoises

Des soldats de défense, aux religieux reclus

J’ai traversé les ans, je ne l’ai pas voulu

Jadis île Tutuarn,  je suis l’île Tristan

Pas tout à fait une île mais un îlot charmant

 

Martine / Juin 2016 pour  les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Tristan)

Île tristan

Île tristan

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 13 Juin 2016

dessin de François de Cabardouche

dessin de François de Cabardouche

Veux-tu m’épouser ? Arrête de m'enfumer !

Alors que dis-tu maintenant mon cher Françis ?

Marié ou bien pendu à la fin de l’année

par le pied avec le jambon et la saucisse ?

 

Martine Juin 2016 / pour le défi 168 animé par Cabardouche sur un dessin de François      

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Juin 2016

Ô sacré boustrophédon

Je tricote mots et vers

srevne‘l à stom te sreV

Mots et vers à l’endroit

Refne nodéhportsoub Ô

 

J’ai la tête à l’endroit

srevne‘l à emulp al ia‘J

ce poème va de guingois

srevart ed eril à tse lI

 

lire De gauche à droite

ehcuag à etiord ed siuP

lire la tête à l’envers

eriavlac leuq ueid noM

 

Ô sacré Boustrophédon

Ennod em sinruot el iuQ

Tournicotis Tournicoton

 

Martine Juin 2016 sur une photo pixabay / pour le nid de mots d'ABC  (écrire un poème en boustrophédon)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0