Publié le 24 Décembre 2018

Photos Martine : Balade des père Noël 2017 aux Sables d'Olonne
Photos Martine : Balade des père Noël 2017 aux Sables d'Olonne
Photos Martine : Balade des père Noël 2017 aux Sables d'Olonne
Photos Martine : Balade des père Noël 2017 aux Sables d'Olonne

Photos Martine : Balade des père Noël 2017 aux Sables d'Olonne

Plus de Cent pères noël excentriques en effervescence concentrés en centre-ville se transcendent pour vous chanter avec moi

Noël, joyeux Noël! Bons baisers des Sables d’Olonne

Avec les passants qui se pressent

Face à la mer On va chanter

 

Noël, joyeux Noël! Bons baisers des Sables d’Olonne

Avec les touristes qui visitent

Tous ensemble on va dire

 

Y-a-pas de sapins en bord de mer

On a décoré les lampadaires

et les longs mâts des grand voiliers

Pour Chacun il y aura un cadeau

Ici les avenues blanches de neige

On les connait plus en photo

Les Pères Noël n'ont pas de traineau

Jeunes et plus vieux se déplacent à moto

 

Noël, joyeux Noël! Bons baisers des Sables d’Olonne

Sous le vent qui s'accentue

Face à la mer on va chanter

 

Noël, joyeux Noël! Bons baisers des Sables d’Olonne

Plus de désaccord, faisons corps

Face à la mer On va chanter

Martine / Décembre 2018 pour l'atelier 82 de Ghislaine en lien ci-dessous (Les mots contenant "CEN" sont soulignés dans mon texte et les mots imposés sont en gras dans ma parodie de la chanson "Bons baisers de Fort de France" de la Compagnie Créole)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 21 Décembre 2018

Les lettres au père Noël des croqueurs de mots

Pour le dernier défi de l’année , Domi demandait d’écrire une lettre au père Noël en y insérant des mots imposés choisis par les écrivains et poètes amateurs de la communauté qu'elle anime et à laquelle j'appartiens : Les croqueurs de mots.

Vous trouverez ces 20 lettres dont la mienne (mais je ne vous dirai pas laquelle) sous la bannière du blog des croqueurs de mots (lien ci-dessous).

Vous pouvez voter jusqu'au 23 décembre pour vos cinq lettres préférées en cliquant sur leur numéro dans le module en dessous de l'article. Merci de vos votes.

Essayez de trouver la lettre que j'ai écrite. Le premier qui écrira son numéro en commentaires recevra un petit cadeau de ma part. Pour que vous ne soyez pas influencés par les réponses des autres, je n'afficherai les commentaires qu'après la publication des résultats.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 19 Décembre 2018

Jofrette la reine des gaufrettes

On a parlé d’Annie et  de sucettes

Mais jamais de Jofrette et de gaufrettes

Pourtant Je connais à Nazareth

Un  gourmand qui chante à sa Jofrette

Chaque jour à l’heure du souper

Cette ritournelle très sucrée

 

Jofrette, Jofrette

Tu es la reine des gaufrettes

Notre amour est en bisbille

Car tu ne m’offres pas de gaufrettes

Des gaufrettes à la vanille

Jofrette, Joffrette

Fais-moi tes fameuses  gaufrettes

 

On a chanté  des opérettes

On n’a pas chanté les gaufrettes

Pourtant je connais Place Dauphine

Un gourmand qui chante à sa voisine

Le soir en rentrant du travail

Cette ritournelle  au bercail       

 

Jofrette, Jofrette

Tu es la reine des gaufrettes

Notre amour est en bisbille

Car tu ne m’offres pas de gaufrettes

 Des gaufrettes à la vanille

Jofrette, Joffrette

Fais-moi tes fameuses  gaufrettes

 

Martine / Novembre 2018 pour les Prénoms du mercredi de Jill bill  aujourd'hui Jofrette

Parodie d'une chanson des Charlots

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Parodies

Repost0

Publié le 18 Décembre 2018

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 15 Décembre 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Micheline vit son petit train-train

Elle cherche Renée partie en TGV

 

Renée a un sacré coup dans le nez

Elle cherche Irène enfuie à  Bourg la reine

 

Irène Reine de la petite reine

Cherche Aglaé  pour trouver Sidonie

 

Aglaé pour les yeux bleus de Mélinda

A quitté son Oie blanche Sidonie

Pour mener grand train avec Micheline

En ville à Saint Quentin en Yvelines

 

Micheline ayant trouvé l’âme sœur

Passant  son temps à lui conter fleurette

N’a plus envie  de Rechercher Renée

........

Ayant pitié de vous pauvres lecteurs

Cette  recherche  en boucle  ici s’arrête

 

Martine / Novembre 2018 pour le Nid de mots d’ABC de Décembre 18 d'ABC (thème : "Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda...")

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 13 Décembre 2018

Lors de sa promenade en ce dimanche de décembre le long de du remblai, son regard fut soudain  attiré par un  étrange et inhabituel paysage.

Il avança vers la rambarde qui surplombait la baie. Sur la vaste plage Il vit  un groupe de gilets jaunes  dont certains portaient le drapeau national. Ils posaient regroupés devant un joli dessin gravé sur le sable blond.

Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Il aurait pu descendre sur la plage pour s'approcher du groupe afin de mieux voir leur éphémère œuvre mais il ne le fit pas par crainte de souiller ses chaussures neuves sur le sable mouillé. 

Pour observer de plus près ce très joli dessin il sortit de son sac son appareil photo et zooma pour déchiffrer ce qui était écrit sur le sable dans tous les sens et il lut "J'ai un remède pour la tête de l'état : Le Docteur Guillotin".. 

Il relut de peur de s'être trompé mais non il avait parfaitement lu et il ne rêvait pas. Ce message faisant  allusion aux heures les plus  sombres de l'histoire de France provoqua au plus profond de lui comme un tsunami.  Il était au bord du malaise. Il s'assit sur un banc le temps de se remettre et de raisonner pour chasser ce trop plein d'émotions qui le submergeait. 

il avait toujours admiré ceux qui se battaient avec pugnacité pour défendre leurs idées ou intérêts c'est pourquoi au début il avait eu  de la sympathie pour les gilets jaunes même s'il ne comprenait pas bien leurs revendications hétéroclites et parfois irréalistes avec de nouvelles chaque jour un peu comme les enfants préparent leur lettre au Père Noël.  Et puis il y avait eu les manifestations de Paris dont la violence l'avait sidéré. La colère avait remplacé sa sympathie.

Cet ignoble appel populiste au meurtre du Président affiché ici en grosses lettres sur cette plage avec leurs auteurs bêtement fiers de leur  trophée, œuvre éphémère que la marée allait heureusement effacer, fut pour lui un déclic.

Il y avait urgence à agir. Au loin il voyait arriver un avenir bien noir.  Il allait lutter contre ces émeutiers récupérés et guidés en sous-marin par les extrémistes radicaux de droite et de gauche. Ils mettaient en péril l'économie du pays et la paix civile sans même se rendre compte qu'eux et leurs enfants en seraient les premières victimes parce que c’était toujours les plus défavorisés qui étaient fragilisés lors des crises économiques.

Il espérait que beaucoup de Français feraient comme lui s’ils arrêtaient de se taire ou de suivre comme leur ombre ceux qui parlaient le plus fort. Ensemble ils pourraient endiguer cette vague jaune pour espérer des lendemains plus roses.

 

Martine / Décembre 2018 pour l'Atelier 81 de Ghislaine (les mots soulignés sont les mots imposés)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 12 Décembre 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Est-ce que tu t’es vu Mayeul ?

Arrête de faire la gueule

Qu’est-ce que tu as vu Mayeul ?

Ce n’est qu’un petit épagneul

Qui se sent un petit peu seul

Et veut jouer avec toi Mayeul

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Dans ton eau j’ai mis du tilleul

Pour que tu te calmes Mayeul

Et que tu ne sois plus bégueule

Si tu fais encore la gueule

Je vais aller voir sur google

A qui je vais t’offrir Mayeul

Martine / Novembre 2018 pour les Prénoms du mercredi de Jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Décembre 2018

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 10 Décembre 2018

Photo Martine Martin prise aux Sables d'Olonne

Photo Martine Martin prise aux Sables d'Olonne

Cher Papa Noël,

Ce sont habituellement les enfants qui t’écrivent. Je ne suis pas une petite fille mais une jeune chatte blanche comme neige appelée Poupougnette et qui a envie elle aussi de déguster la  magie savoureuse de Noël.

Je vis chez un couple à la retraite. J’aime beaucoup ma maîtresse qui me couvre de caresses quand je suis disposée mais sait me laisser tranquille quand elle sent que je n’en ai pas envie. Elle est souvent malade et se met à vomir ce qui me rend très triste. Je me couche alors à côté d’elle dans son lit, je ronronne, la regarde avec des yeux verts de serpent mort d’amour. J’aimerais Papa Noël que tu lui offres pour Noël le médicament qui pourrait non seulement apaiser ses souffrances mais la guérir à jamais.

Mon Maître est un  vieux schnock qui, à défaut de m’aimer, me supporte. Il me chasse du fauteuil dès qu’il m’y voit installé. Je sens qu’il ne m’aime pas même si c’est lui qui m’a offert à son épouse pensant que je pourrais lui apporter un peu de réconfort. Parfois, il me veut me faire quelques caresses mais je me sauve.  Il fume la pipe. Je n’aime pas l’odeur qui imprègne ses vêtements, il dit toujours qu’il va arrêter de fumer.  Pourrais-tu Papa Noël lui apporter une cigarette électronique afin qu’il arrête de puer autant tout en continuant à prendre du plaisir à aspirer avec délectation dans un tuyau. Je pourrais alors accepter ses caresses, m’installer sur son clavier d’ordinateur quand il est entrain de boursicoter sur internet.  Peut-être finirions-nous par nous aimer !

Si tu pouvais aussi apporter  de ma part à mes maîtres 5 rouleaux d’un joli papier peint, déjà encollé (ce sera plus simple pour eux à poser) pour remplacer celui de toute splendeur de l’entrée que j’ai lacéré avec mes griffes. Je te promets Papa Noël que je ne recommencerai plus.

Le dimanche parfois mes maîtres reçoivent leur famille composée de leur fils, son épouse et leur petit stroumpf.  Il est mignon comme tout mais il aime le foutoir, il renverse sa caisse de jouets, les étale partout. C’est un  braillard, qui court partout à quatre pattes, me tripote quand j’ai le malheur de l’approcher. Papa Noël,  J’aimerais que tu lui amènes un chat blanc en peluche au poil aussi doux que le mien. Peut-être  arrêterait-t-il  ainsi de me prendre pour son doudou et de me malmener. Je retrouverais ainsi ma tranquillité.

J’ai un jardin où je peux courir, grimper aux arbres, chasser les oiseaux quand ils prennent leur envol. J’y suis heureux, mais il est trop petit alors j’aime grimper sur le mur et sauter dans le jardin des voisins. Un  beau minet  tigré agressif se l’est approprié. Il n’accepte aucun envahisseur sur ce bout de pelouse qu’il considère comme son territoire national. Il  me pourchasse en feulant pour m’empêcher de m’installer au soleil sur les coussins moelleux d’une jolie balancelle. Pourrais-tu Papa Noël lui offrir une pelle pour qu’il enterre la hache de guerre.  Nous pourrions nous installer tous les deux côte-à-côte dans la paix,  la fraternité et pourquoi pas l’amour.

Je te remercie Papa Noël de ce que tu pourras faire. J’espère que je ne dormirais pas quand tu passeras apporter tous ces cadeaux. Ne crois pas ceux qui disent qu’on ne réveille pas un chat qui dort. S’il-te-plaît, réveille moi.  J’aimerais tant te rencontrer, me frotter à tes pieds en ronronnant, me lover dans tes bras et te faire une grosse lichette sur ta joue avec ma langue bien râpeuse.

Poupougnette

Martine pour le défi 190 d'Evy (lettre au prère Noël)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 8 Décembre 2018

Je viens d'apprendre le décès d'une amie de Blog et de plume Arielle ALBY.

J'ai connu Arielle à Nesles la Vallée petit village du Vexin ou elle dédicaçait ses livres dans un salon.  Nous sommes revus après dans le cadre de l'Association d'auteurs "les mots migrateurs" dont nous étions membres.

Mon amie Arielle ALBY n'est plus

Au delà de la poétesse et de l'écrivaine à l'écriture sensible à fleur de plume, rythmée, simple avec un brin d'humour, c'était une belle personne pétillante d'intelligence, sensible, empathique et très simple.

Nous nous étions pas revus depuis pas mal de temps puisqu'elle avait quitté le Val d'Oise pour s'installer en Province mais nous restions en contact via nos blogs respectifs et Facebook. Elle m'avait fait tout récemment des commentaires. Ne me demandez pas les raisons de son décès je ne les connais pas. Elle ne m'avait pas parlé de maladie.

Je suis triste ce soir et j'adresse à sa famille et ses amis mes condoléances.

Ci dessous les liens avec son blog et deux articles de mon blog Cergyrama qui lui étaient consacrés

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0