Publié le 8 Décembre 2020

Vitrines grands magasins Paris

Vitrines grands magasins Paris

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 7 Décembre 2020

C'est une folle

Ouille,  Ouille, Ouille

Ouille,  Ouille, Ouille

Au secours

A la bouchère

A la malfaiteuse

Vandale

Vengeance

Je suis démoli

Je suis anéanti

Elle m’a torturé

Elle m’a déchiqueté’

Qu’à t’elle fait de ma jambe ?

Où est la varice ?

Ma belle varice

Sans toi je suis foutu

Je n’en peux plus

Je me laisse mourir

Sans coup férir

Que va-t-elle donc  faire

De ce bout de chair

Qu’elle brandit en l’air

Comme un trophée

Qu’elle va bouffer

Je ne peux plus marcher

Mes amis aidez moi

De grâce, arrêtez-la

C’est une dangereuse folle

Pire que du vitriol

Ne seriez-vous pas complice ?

Rendez-moi ma chère varice

Je vous vois sourire

Certain même rire

Vous  êtes des détrousseurs

Je vais me venger sur l’heure

J’ai dérobé son grand  bistouri

Attention Comptez vos abattis

Je vais tous vous  faire  harakiri

"Hexakosioihexekontahexaphobie"

Sera mon imprononçable cri

 

Martine Martin / Novembre 2020 pour le défi 242 des croqueurs de mots

(une parodie du monologue d'Harpagon de l'Avare de Molière)

Excuse-moi Jill-Bill mais je n'ai pas eu le temps de rédiger un texte sur le thème que tu demandais, il ne m'inspirait pas spontanément et je suis en pause d'écriture en ce début du mois de décembre pour me reposer d'avoir passé un mois à écrire mon troisième roman et me laisser du temps pour relire et corriger le manuscrit de mon second roman avant bon à tirer. Tous mes articles sont des programmations de novembre ou des rediffusions. Pour ce défi du lundi, j'ai choisi un de mes textes anciens sur la folie néanmoins et en ai modifié les deux derniers vers pour placer ton mot impossible. 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 4 Décembre 2020

L'immortelle randonnée d'Eva Joe
L'immortelle randonnée d'Eva Joe

J'ai lu le roman policier "l'infernale randonnée" de mon amie de blog et facebook Eva Joe

Mario jeune PDG au passé trouble et agité abandonne son entreprise pour randonner sur le GR5 de l'Alsace à la Méditerranée. Il rencontrera des femmes, succombera à leurs charmes ce qui comblera sa sexualité exacerbée,  mais aussi des hommes qui ne lui veulent pas forcément du bien.  Pourquoi autant de morts sur son passage. Est-il un serial killer, ou  se trouve t'il toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Sortira t'il indemne de cette infernale randonnée qui porte bien son nom ? Vous le saurez en lisant le polar noir (et chaud aussi) d'Eva Joe. 

Les premières lignes du livre

Mario c'est le type même de celui qui a un visage ingrat, un regard franc, une tignasse toujours mal peignée, une poigne forte, dure qui vous écrase la main ; Si vous êtes une femme vous préférez qu'il ait l'idée de vous faire la bise, sinon vos doigts vont être broyés. À côté de ça, il a son franc parler et il faut filer doux devant lui, car il lui arrive de piquer des colères terribles.

Mon avis

Je ne suis pas arrivée à m'attacher au personnage de Mario, au contraire il m'a profondément agacée au point que je me disais en lisant que s'il lui arrivait malheur ce serait bien fait pour lui. Mais c'est normal dans un polar qu'on ne s'attache pas à un odieux personnage.

Il y a beaucoup de suspens dans le roman même si parfois l'auteur nous indique, sans rentrer dans le détail néanmoins, que les choses ne vont pas se passer comme l'espére Mario. C'est intelligent, ainsi on est prévenus et cela attire notre attention sur ce qui va arriver mais limite la surprise. Même s'il y a des morts sur le chemin, j'ai beaucoup ri.

Le roman est plein de rebondissements et la fin est inattendue et je dirai même insolite. C'est une excellente idée de chute.

J'ai passé un agréable moment de lecture et j'avais hâte de savoir la suite ce qui fait que j'ai lu ce livre rapidement. Voir ci-dessous la critique de mon amie Lenaïg

Pour acheter ce livre il faut contacter Eva Joe

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 3 Décembre 2020

Belle ondine importune

Un soir de pleine lune,

Aux doux pieds de la dune

A éclos bébé Prune

Belle ondine importune

Enjôlée par Neptune

Deviendra muse Prune

Elle fera la fortune

De joyeux poissons lunes

Poètes des lagunes

Martine Martin / Novembre 2019 pour les jeudis en poésie du défi 242 des croqueurs de mots (thème importun)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 2 Décembre 2020

Gare Saint Lazare / Martine Martin

Gare Saint Lazare / Martine Martin

Dans le froid blizzard

Le Charmant Lazare

Égaré en gare

Gare Saint-Lazare

 

Jeune homme sans voix

qui recherche sa voie

Salle des pas perdus

qu'on ne retrouve plus

 

Fuite vers d'autres gares

Sur le quai de l'espoir

Départ vers d'autres lieux

Sur le quai des adieux

 

Tout au bout de la voie

est le quai de la joie

Joie des retrouvailles

d'un bonheur sans faille

 

Au bout de la Ligne

À Philotée il fera signe

Pour aller réunis

tout au bout de la vie

 

Martine Martin / Octobre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Lazare et pour la semaine prochaine Philotée)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 1 Décembre 2020

Papeete péage 24357 km

Papeete péage 24357 km

Vu sur la clôture d'une maison à Talmont Saint Hilaire (85)

Rêvons pendant le confinement

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 30 Novembre 2020

Un mois placé sous le signe du confinement mais plutôt agréable. Il faut bien positiver.

Le 8 novembre c'était le départ du Vendée Globe aux Sables d'olonne. Il a lieu tous les 4 ans. En 2016, en pleine chimiothérapie, je n'avais pu y assister mais je m'y étais promi d'y être en 2020 et j'attendais cette date avec impatience. C'était sans compter sur le confinement. J'étais devant ma télévision comme tous les Sablais à regarder  la télévision. Quelques captures d'écran de l'excellent reportage de France 3 Pays de loire en direct.

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

Le dernier skipper sorti du port, j'ai couru jusqu'à la côte toute proche et à moins d'un kilomètre de chez moi (Quelle chance !) pour regarder au loin, dans la brume, les bateaux quitter les Sables d'Olonne. Bon vent les skippers et j'espère fin janvier pouvoir assister aux premières arrivée

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

A 13 heures, j'ai regardé le passage de la ligne de départ au large. Les équipiers de chaque skipper sautent du bateau juste avant le passage de la ligne

Sur la ligne de départSur la ligne de départ
Sur la ligne de départSur la ligne de départ

Sur la ligne de départ

J'ai continué à courir et marcher pendant le confinement et comme je suis tout près de la mer, j'estime que j'ai beaucoup de chance de pouvoir courir le long du littoral et du lac. J'ai pu assister aux levers du soleil sur la campagne toute proche aussi, aller voir le spectacle de la grande marée du mois

Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020

et voir le matin de bonheur les illuminations de Noël en ville. C'est agréable mais à la fois triste car on ne sait pas si on pourra fêter Noël avec notre famille à Paris.

Mon mois émoi / Novembre 2020

J'ai décidé de continuer à sourire, cela me fait du bien mais un sourire c'est fait pour être vu, J'ai acheté sur internet des masques avec fenêtre qui sont agréables à porter. En plus on peut porter régler l'élastique

Mon mois émoi / Novembre 2020

J'ai eu beaucoup de plaisir à aider Jeff à installer et aménager notre nouvel abri de jardin dans lequel on peut maintenant ranger nos cinq vélos, la tondeuse, le mobilier de jardin ce qui nous permettra de rentrer la voiture dans le garage

Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020

Le confinement m'a permis de m'adonner à mes passions que sont la pâtisserie et l'écriture.

Chaque dimanche, j'ai pâtissé. Ci-dessous ma charlotte aux poires, chocolat blanc et amaretti. Si vous voulez avoir la recette, voir ci-dessous.

Samedi 28 Novembre, quel bonheur de retrouver les longues randonnées. Pour la première nous sommes allés sur notre plage préférée Sauveterre à Olonne sur mer.

Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020
Mon mois émoi / Novembre 2020Mon mois émoi / Novembre 2020

Je n'ai pas beaucoup le temps d'écrire quand je vais à la piscine alors, comme j'en suis privée pendant le confinement, j'ai écrit mon troisième roman et je l'ai terminé. Il me restera à le relire plusieurs fois pour l'améliorer, l'étoffer à certains endroits, l'édulcorer à d'autres, corriger les fautes mais le plus difficile est fait et je suis très satisfaite du résultat.  je ne le ferai éditer qu'en 2022 alors j'ai tout le temps de le peaufiner. J'ai adoré écrire ce livre, peut être plus que les autres parce que, contrairement aux précédents,  je me suis complètement identifiée au personnage principal Noëlle. J'ai été elle pendant tout le mois du confinement ce qui m'a permis d'être créative mais complètement à l'ouest dans ma vie réelle. Même s'il ne s'en est pas plaint, je pense que Jeff en a peut être un peu souffert.

Mon deuxième roman "Souviens toi du bus 96" écrit pendant le premier confinement va paraître début janvier 2021 aux Editions le Lys bleu. Il est pour le moment en phase de correction et de mise en page chez l'éditeur, phase qui ne peut qu'être longue si on veut un travail de qualité. Je vous tiendrai au courant de sa parution bien entendu.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi

Repost0

Publié le 27 Novembre 2020

Lundi je publiais ma participation au défi du lundi  (N° 241) des croqueurs de mots animé par Lénaïg.

Je vous demandais de dire quel tableau j'avais choisi parmi la liste proposée, il s'agissait de la nuit étoilée de Vincent Van Gogh.  Bravo, vous êtes nombreux à avoir trouvé.

La nuit étoilée de Vincent Van Gogh

La nuit étoilée de Vincent Van Gogh

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 26 Novembre 2020

Image par comfreak de Pixabay

Image par comfreak de Pixabay

Le vent mauvais ne m'a pas dit

Qu’après le soleil venait trop souvent la pluie

 

Le vent mauvais ne m'a pas dit

Qu’après la tempête survenait l'accalmie

 

Le vent mauvais ne m'a pas dit

Qu’un grand courant d'air en avait plus d'un détruits

 

Le vent mauvais ne m'a pas dit

Qu’attraper la lune était pure utopie

 

Le vent mauvais ne m'a pas dit

Qu’après être aimés, on pouvait être haïs

 

Le vent mauvais ne m'a pas dit

qu'a ne rien dire on pouvait être maudits  

 

Le vent est mon ami

Pourtant il n'a rien dit

 

Le vent mauvais souffle et toujours s'essoufle

S'essouffle tant... qu'il ne peut plus rien  dire

Il ne peut, qu'à mon oreille sourde, murmurer

Et je n'ai pas tout compris ce qu'il m'a soufflé

Martine Martin / Novembre 2020 pour les jeudis en poésie du défi 241 des croqueurs de mots animé par Lénaïg.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 25 Novembre 2020

Appelez la Mademoiselle Jane

Janelle rêve d’être Jane Eyre

Une fiction qui lui est chère

Comme c’est de l’imaginaire

Elle ne peut changer « elle » en « Eyre »

Que serait donc l’aile sans son air

Ne souhaitant plus avoir l’air

Elle se doit de refuser l’aile

Ne la prénommez plus Janelle

Appeler la Mademoiselle Jane

 

Martine Martin / Pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Janelle)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0