Publié le 14 Janvier 2019

Wanted

De Mohamed BEN BARJO

à : Monsieur le Directeur des Ressources Humaines de la Société SANS NOM

OBJET : Votre annonce : "Wanted"

Quelque part en France, le 14 janvier 2019

 

Monsieur le Directeur,

« A l’impossible chacun est tenu » est une des valeurs que nous avons en commun. Vous avez cru que vous trouveriez le mouton à cinq pattes pour développer vos ventes et vous avez eu raison d’y croire et d’oser publier cette annonce.

Il faut savoir : Je suis l’homme que vous recherchez  et je vais vous le prouver.

Le portefeuille vide je connais surtout après la bohème forcée : J’ai passé l’été sur le sable pas celui de la plage mais du chômage. J’arrive toujours à remplir mon portefeuille quand il est vide. Vous devez vous demander comment j’y parviens ? Tout simplement avec mes qualités :  créativité, ruse et audace. La fortune sourit aux audacieux comme ils disent les moralistes .  Pour y parvenir, j’utilise aussi mes grandes capacités à influencer les hommes, à  les mettre sous mon emprise,  à leur faire miroiter la cerise pour leur cacher le reste et parvenir à mes fins. Je suis donc tout à fait capable de manager une équipe et convaincre des clients.

Homme de face je le suis et j’ai plutôt belle face comme vous le verrez sur la photo jointe ce qui est important aussi pour le pouvoir de séduction qui est indispensable à tout commercial.

Wanted

Ne soyez pas étonné : Et oui tout petit je me voyais déjà en haut de l’affiche et j’y arriverai  !!! Je finirai Ennemi public N°1quand j’aurais réalisé un grand projet qui me tient à cœur.

En attendant pour m'entraîner à réaliser l'inconcevable, je pourrais donc facilement être votre commercial N°1 et être en permanence en haut de votre palmarès interne.

Rassurez-vous : A force d’avoir tellement de profils pour pouvoir m’adapter à chacun et à chaque situation que j’affronte de face avec détermination, je n’ai vraiment aucun profil déterminé c'est pourquoi je ne vous enverrai pas mon curriculum-vitae qui vous est inutile.

Je n’ai pas besoin d’oser pour être fou, je le suis vraiment ! Mon pote Ahmed à qui j’ai confié le grand projet de ma vie me le reproche souvent quand il vient pleurer au creux mon épaule  en me rabâchant : « tu es complètement barge Momo Ben Barjo ». Je lui réponds arrête de pleurnicher mon pote « tu te laisses aller » !. 

Quand à rester dans les cadres fixés, je l’ai appris dès mon enfance. La mamma  avait tapissé les murs de la salle de séjour familiale avec des cadres contenant ma photo et j’ai passé beaucoup plus de temps confiné dans les caves et les cages d’escalier qu’en liberté au grand air.

Vous souhaitez quelqu’un capable de ramener les ferrets de la reine, pas de problème, j’aime beaucoup les bijoux et j’ai une certaine expérience pas dans leur fabrication (rassurez-vous je ne suis pas un expert dans ce domaine) mais dans la capacité à aller les chercher et à les ramener en prenant tous les risques.

J’ai beaucoup de mémoire même si les flics, quand je reste imperturbable face à eux,  me traitent d’amnésique parce que je ne donne pas le nom de mes copains mais rassurez-vous non je n’ai rien oublié, je mémorise tout. Ceci prouve aussi ma grande capacité à résister à la pression

Je ne suis pas un artiste même si, hier encore, je m’amusais à taguer quelques murs mais vous le reconnaitrez : ce n’est pas de l’art ; juste la preuve d’une grande capacité à exprimer ma créativité.

Je ne m’endormirai pas en réunion si elles ont lieu l’après-midi. Le matin c’est plus difficile, je suis plutôt du soir et mes nuits sont chaudes. J’aime les plaisirs démodés. Je pourrais travailler tard.

Je n’ai jamais sauté à l’élastique, monté le mont Ventoux en vélo mais je suis sportif, je fais beaucoup de musculation et j’ai le goût du risque. Je risque ma vie tous les jours. Dans le commerce on ne se fait pas que des amis, particulièrement dans le mien qui est des plus dangereux  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’envisage de déménager et de vendre autre chose ailleurs.

Quant aux devises de votre entreprise, je n’aurais pas besoin de les faire miennes, elles le sont déjà : pour moi tout est possible, je n’ai pas de limites.  Je ne fais pas dans les détails comme on me le dit souvent. Je suis d’un naturel méfiant et je sais que derrière chaque ami se cache un ennemi potentiel.

Vous êtes maintenant rassuré, vous vous réjouissez de m’avoir trouvé et pensez que la mayonnaise peut prendre entre nous. Elle ne prendra pas ! Je vais vous décevoir,  je ne suis pas candidat.

C'est étonnant. Pourquoi donc vous ai-je écrit ?  Voyez Monsieur le Directeur, j’ai des goûts de luxe.  Vous ne pourrez jamais me payer autant que ce que je gagne actuellement dans mon petit commerce  tout en restant au pôle emploi  qui continue à me verser des allocations

Alors pourquoi vous ai-je écrit tout simplement pour vous dire que j’ai trouvé votre annonce complètement débile et qu’elle m’incite à continuer mon petit commerce illégal mais bien plus rémunérateur que ce que vous pourriez me donner même avec les objectifs dépassés et avec en prime les allocations chômage. Je préfère encore la prison où je pourrais me la couler douce plutôt que d'intégrer votre entreprise.

Bientôt les médias parleront de moi et vous verrez que ce que je vous ai dit sur moi dans cette lettre n'est que pure vérité.

Je vous souhaite bonne chance pour votre recherche même si je ne crois pas que vous trouverez le mouton à cinq pattes qui vous ramènera les ferrets de la Reine.

Momo vous salue bien Monsieur le Directeur.

Martine / Janvier 2019 pour le défi 214 des Croqueurs de mots animé par Fanfan (écrire une lettre de motivation avec des titres imposés de chansons d'Aznavour soulignés dans le texte)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 12 Janvier 2019

Flamme de vie

Il est une heure du matin. Couché dans mon lit, je contemple la bougie. Dans sa prison de verre, la protégeant des courants d’air, cette jolie fleur d’argent dans son pot neigeux  vacille mais résiste toujours. Elle contemple ses multiples reflets dans les miroirs trompeurs  de son écrin et du joyau en vert émeraude qu’elle sublime. Elle n’est plus seule cette nuit. Ma rayonnante amie  résistera jusqu’au bout de l’usure. Combien de temps ses clartés d’or jouant avec les ombres obscures trembloteront-elles encore en enluminant les pages de mon livre dont je ne connaitrai jamais la fin.  C’est la dernière page de ce roman, la dernière page de ma vie, je n’ai plus la force d’en  tourner une nouvelle. Combien de temps résisterai-je encore, je ne veux pas m’éteindre avant elle. Inexorables, les aiguilles du réveil continuent leur route sereinement, sans s’enflammer, sans chanceler.  Le temps est un fleuve infini et impavide dont nul ne peut arrêter le cours.  Envoûté par cette flamme ardente comme celle du calumet de  la paix que les hommes n’arrivent pas à maintenir bien longtemps allumé, mon cœur, rempli d’amour et de mélancolie, apaisé, ralentit. La flamme tressaute, mollit, se meurt. Je m’éteins en paix riche des pages tournées de ma vie. Au même moment dans le monde entier des flammes de vie s’allument insouciantes et confiantes.

Martine / Réédition d'un texte de 2016 pour le nid de mots d'ABC (Thème la vie, l'amour, la mort)  

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 11 Janvier 2019

Amour tragique

Dans la ville de Dunkerque

Au bal je danse le Jerk

Avec un marin asiatique

Bon danseur et magnifique

Revenant de la Dominique

Parmi tous il se démarque

Coquette, il me remarque

Dans son grand cargo j’embarque

La pomme d’amour je croque

Les anecdotes loufoques

Qu’il me raconte et évoque

Me font rire, je suffoque

J’en ai mal aux zygomatiques

 

Vite il devient tyrannique

Pour rien il fait tout un cirque

Nos rapports sont chaotiques

Oh, Il me frappe et me nique

Mon corps est couvert de marques

C’est un pervers narcissique

 

Un  matin à Port des Barques

Je le quitte et je débarque

Reste en mon cœur une marque

Possible qu’il soit psychotique

Il est si machiavélique

S’il m’attrape ce sadique

Il va me tuer, je panique

 

Martine / Janvier 2019 pour l'Atelier83 de ghislaine (les mots imposés sont en gras) et je n'ai pas compté les mots comprenant la syllabe "que" (il y en a beaucoup plus que les cinq demandés).

C'est une histoire inventée pour ce défi mais cette fiction n'est hélas qu'une réalité pour beaucoup de femmes victimes de pervers narcissiques (et d'hommes aussi !)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 10 Janvier 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Je suis violet de froid place Violet

La place Coluche a la coqueluche

Les camions sont pleins de sel

Ballets des balayeuses sur glace

 

C’est Janvier

Paris a froid

Paris a froid

 

Les stripteaseurs restent couverts

Et rue des filles du calvaire

Les catins ne font plus le tapin

On a ouvert les maisons closes

 

C’est Janvier

Paris a froid

Paris a froid

 

Les bistrots servent des grogs

Aux camés avec leur drogue

 

Sur le boulevard de Menilmuche

Je viens de me ramasser une bûche

 

C’est Janvier

Paris a froid

Paris a froid

 

Hidalgo a fermé les berges

Pour en faire une patinoire

"Paris on ice"  pour les concierges

Fémurs brisés pour les vieillards

 

C’est Janvier

Paris a froid

Paris a froid

 

La tour Eiffel a un cache nez

Ruban Sidaction empourpré

Le sacré cœur a d’la rancœur

Contre l’hiver qui est sans cœur

 

C’est Janvier

Paris a froid

Paris a froid

 

La tour de Pise s’est effondrée

Parce qu’un parisien à ses pieds

Qui à Paris s’est enrhumé  

A soudainement éternué

C'est Janvier Paris a froid

C’est Janvier

Paris a froid

C’est février

L’Europe s’enrhume

 

Martine / Réédition d'un de mes poèmes  pour les jeudis en poésie du Défi 214 des croqueurs de mots  spécialement choisi pour Fanfan qui anime ce défi. Elle aime beaucoup les chansons et chante dans une chorale. Mon poème, vous l'aurez reconnu, est une parodie de la chanson de Jacques Dutronc "Paris s'éveille"

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 9 Janvier 2019

Fiacre le Taxi

Je suis l’taxi, si si si si

J’me nomme fiacre

J’gagne mon pain, pin pin pin pin

Avec les rupins

Qui doivent m’appeler

Pour les trimballer

J’écoute leurs potins

Sur mon popotin

Du soir au matin

 

On m’attend à Passy

On me réclame à Roissy

et on rouspète pour tout

Bon dieu que faites-vous, bon dieu que faites vous

Je dois toujours  être au garde à vous

J’ne fais pas de miracle c’est tout

Dans ma belle bagnole

Je plais aux bignoles

C’est ma seule gloriole

 

Je suis l’taxi, si si si si

J’me nomme fiacre

J’gagne mon pain, pin pin pin pin

Avec les rupins

Qui doivent m’appeler

Pour les trimballer

J’écoute leurs potins

Sur mon popotin

Du soir au matin

 

Y en a qui vont  à l’hosto

S’faire piquer les biscotos

Quand je les récupère dans mon beau char

On dirait qu’ils ont fumé un pétard

Y en a un qui va au lupanar

On chante en cœur des airs paillards

Y en a qui me laissent peinards

Muets comme une huitre ces snobinards

 

Je suis l’taxi, si si si

J’me nomme fiacre

J’gagne mon pain, pin pin pin pin

Avec les rupins

Qui doivent m’appeler

Pour les trimballer

J’écoute leurs potins

Sur mon popotin

Du soir au matin

 

Martine / Novembre 2018 parodie de la chanson de Pierre Perret je suis le plombier pour les prénoms du mercredi chez Jill Bill  

Si vous voulez écouter la chanson de Pierre Perret voir ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Parodies

Repost0

Publié le 8 Janvier 2019

Pour scène de  chez Covix :

Une souris verte qui ne peut plus courir dans l'herbe

Une souris verte qui ne peut plus courir dans l'herbe

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 2 Janvier 2019

Pour ce premier prénom du mercredi, Jill bill nous propose SOFONISBA , prénom vous en conviendrez, qui n'est pas aisé à traiter. Alors que je ne vous ai pas encore souhaité la nouvelle année je demande à la peintre Sofonisba Anguissola de se joindre à moi pour vous souhaiter une heureuse année 2019

Cliquez pour voir la photo en grand

Cliquez pour voir la photo en grand

Merci Sofonisba, à vos voeux je vais maintenant rajouter les miens d'heureuse année 2019 sous forme d'Acrostiche :

Souhaits de nouvel an

Occasions à saisir

Fous rires et beaux sourires

Osmose et accalmies

Nouvel élan de vie

Inattendus bonheurs

Santé, paix et douceurs

Brillantes découvertes

Amour et joies offertes

 

Martine / Novembre 2018 pour Les prénoms du mercredi chez Jill Bill (prénom du jour : SOFONISBA)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 31 Décembre 2018

ma lettre au père Noël

Domi pour le dernier défi des croqueurs de mots de l'année 2018 nous demandait d'écrire une lettre au père Noël et nous devions voter pour nos lettres préférées. Je n'ai pas gagné ce concours remporté par mon amie Zaza mais je suis très satisfaite de mon résultat 4 votes. J'en attendais beaucoup moins vu que ma lettre n'est pas vraiment dans l'esprit de Noël  (fête que je n'aime pas vraiment) et qu'elle n'est pas vraiment tendre avec le Père Noël. Vous la trouverez ci-dessous (les mots en gras étaient les mots imposés)

Salut vieux Schnock,

Avant de te concocter la liste de ce que je souhaite, je serai franc avec toi Père Noël. Je sais que tu es un imposteur et je n’aime pas ceux qui se font passer pour ceux qu’ils ne sont pas, qui promettent beaucoup, qui font espérer et qui en n’exauçant pas les souhaits de chacun n’amènent que frustration et tristesse. Et toi tu es le roi de ceux-ci puisque tu suscites le désir chez des enfants que tu ne pourras satisfaire. A cause de toi, ils resteront toute la vie des éternels insatisfaits malheureux ne sachant se contenter de ce qu’ils ont.

 Quand j’étais enfant je t’ai écrit une belle lettre dans laquelle je te  demandais une jolie voiture à pédale et je n’ai eu dans mes chaussettes et souliers qu’un morceau de pain, même pas de la bonne brioche, du pumpernickel accompagné d’une orange et d’une tablette de chocolat.

Pourquoi donnes-tu beaucoup aux riches et presque rien aux pauvres ?   

Je  t’ai vu l’autre jour à Paris devant les vitrines animées des grands magasins baignées de lumières multicolores et décorées d’étoiles scintillantes. Tu étais là triomphant dans ce paysage de fête au milieu des familles. Tu souriais et serrais les mains des enfants, des parents. Tous tes admirateurs avaient des étoiles dans les yeux. Tu distribuais des bonbons.et les adultes buvaient du vin chaud comme du petit lait. Souviens-toi il y avait dans cette foule un type coiffé d’une casquette portant un pantalon en jean  et un gilet jaune (c’est tendance actuellement en France) qui t’a juste demandé du feu mais tu ne lui en as pas donné sous prétexte que ce n’était pas bon de fumer et tu as même ajouté  « il suffit de traverser  la rue,  en face il y a un bureau de tabac.  Ce type c’était moi. Si tu n’es même pas capable de me donner du feu, comment veux-tu que je croie que tu vas m’apporter des merveilles au pied de mon sapin.

En plus tu  n’es pas là pour me faire des leçons. C’est bien connu Dieu, que tu côtoies tous les jours et qui est soi-disant ton ami, est un fumeur de havane et peut-être même d’opium alors pourquoi je ne pourrais pas fumer mes clopes. Je t’ai sifflé et j’ai crié très fort « Père Noël démission », si fort que beaucoup qui t’acclamaient quelques instants auparavant  se sont mis à crier avec moi. 

Arrêtes de descendre sur terre avec un traineau tiré par des rennes, prends plutôt une automobile ou une camionnette. Je sais que tu vas me répondre que les rênes ne polluent pas contrairement aux automobiles qui émettent des gaz à effet de serre et bien détrompe toi tes rennes polluent autant car ils pètent et émettent donc des gaz à effet de cerf  serre », pardon de rêne et ils laissent partout dans les rues de grosses crottes puantes et horribles. Avec le réchauffement climatique il n’y a plus de neige pour ton traineau. Te déplacer en automobile serait plus prudent pour toi, ainsi Tu passerais incognito sinon tu risques de te faire coincer dans un rond-point par des gilets jaunes trop heureux de prendre en otage le Père Noël même si eux, les candides, croient encore en toi !

Tu peux aussi rester au ciel c’est plus prudent et sous-traiter ta livraison de jouets à Amazon.

Si tu ne pouvais me faire qu’un seul cadeau,  je voudrais la paix   dans le monde et ne me dis pas que ce n’est pas dans ton domaine de compétences. En offrant à de nombreux enfants des sabres de pirate, des pistolets lasers, et tout un tas d’armes même factices,  tu contribues ainsi à former des enfants à la violence et en faire de futurs soldats ou CRS. S’il te plait cette année n’amène aucune arme dans ta hotte.

 Je souhaiterais que tu m’apportes aussi la clé du bonheur. Je la cherche depuis longtemps. Il parait qu’elle est en moi mais je ne l’ai pas trouvée et pourtant  je croque la vie à pleines dents.

Dernière demande et ce sera tout pour cette année, c’est déjà beaucoup : Pourrais-tu m’apporter aussi du beurre, l’argent du beurre et le sourire de la mère Noël qui ne doit pas sourire souvent avec un vieux schnock comme toi. Je la plains sincèrement

Comme tu le verras je ne t’ai demandé des cadeaux que tu ne peux pas m’apporter. Je sais que tu rigoles dans ta barbe en te disant que, même si mes demandes eurent été réalistes,  tu ne les aurais pas satisfaites puisque je n’ai pas été sage cette année. J’en suis bien conscient mais je l’ai fait exprès car si tu m’apportais vraiment ce que tu me demandes je n’aurais plus de raison de lutter pour ta démystification et si possible ta destitution. Aujourd’hui est une étape importante dans ma bataille puisque je vais diffuser cette lettre sur le blog des croqueurs de mots qui a beaucoup de succès et sur les réseaux sociaux. Tes jours en tant que père Noël sont donc comptés.

C’est ce projet, cette bataille que je mène depuis longtemps qui me fait tenir dans la vie. Je voulais donc te remercier d’exister.

Ton meilleur ennemi

Noël PEYRE   

P.S. : Ce n’est pas une plaisanterie je m’appelle bien Noël et en plus PEYRE, je t’en déteste d’autant plus pour les moqueries dont je fais l’objet depuis mon enfance.  Si tu pouvais changer de nom ce serait le plus beau cadeau que tu pourrais me faire.

Je vous avais déjà mis le lien avec ces 20 lettres dans mon article du 21 décembre en vous demandant de deviner quelle était ma lettre. Merci à Jazzy 57 et Durgalola d'avoir essayé Si ce n'est pas déjà fait, vous pouvez lire ces lettres sur le blog des croqueurs de mots en lien ci-dessous. Il faut cliquer sur le numéro de chaque lettre sous la photo du bateau en entête du blog pour pouvoir les lire.

Bon réveillon et meilleurs voeux pour 2019.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Lettres

Repost0

Publié le 29 Décembre 2018

Au début du mois il faisait très beau, nous étions en Vendée et nous avons pris plaisir à randonner sur le littoral sous une très belle lumière

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018

En décembre les bruyères sont en fleurs et c'est très beau

Aimé / Détesté Décembre 2018Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018

Le plaisir de voir dans notre jardin de très gros champignons. Il  parait qu'ils sont comestibles et mêmes bons mais nous ne les avons pas touchés : juste la joie de les regarder

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018Aimé / Détesté Décembre 2018

En décembre 2018 la comète 46P Wirtanen était visible tout le mois. C'est rare le passage d'une comète. J'ai eu la chance et le bonheur de pouvoir la voir en Vendée lors de mes promenades matinales tout en étant frustrée néanmoins de ne pas posséder de lunette astronomique pour l'observer

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018

Décembre est le mois des bilans et j'ai réalisé mon bilan sportif, marche et course grâce à ma montre connectée.

J'ai parcouru 5840 km ce qui représente une moyenne de 16 km par jour environ sans compter mon heure de sport en piscine chaque jour.

Vous pouvez penser que c'est de la fierté mal placée de faire ce bilan ce que je comprends. Je le fais parce que c'est très important pour moi. Mon corps a été abimé par mon ablation du sein et les traitements qui l'ont agressé.

A la fin de ceux ci je n'aimais pas me regarder dans la glace. Maintenant qu'il est plus musclé, que j'ai maigri,  oui j'ose le dire, j'assume mon corps  et ce n'est pas de moi dont je suis fière mais de lui. Pour la première fois je le trouve même beau et j'ai appris aussi à le soigner, à le préserver à l'écouter. Je vous avais dit dans un précédent article que je n'osais plus me montrer nue sur ma plage naturiste, maintenant je n'ai plus aucun problème à montrer ma cicatrice à la place d'un sein, je la trouve belle et vivante car elle est la marque du combat que mon corps a mené contre la maladie et pour la vie.

J'ai beaucoup aimé les illuminations dans les rues des Sables d'Olonne

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018Aimé / Détesté Décembre 2018

Quel bonheur de voir la féérie de Noël dans une maison des Sables d'Olonne. Il y a beaucoup de spectateurs chaque soir et quand nous y sommes allés les propriétaires proposaient un vin chaud.

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018

Nous sommes rentrés à Cergy pour fêter Noël en famille. Les décorations de Noël cette année au Centre de Cergy sont somptueuses

Photos de mon ami Gérard
Photos de mon ami GérardPhotos de mon ami Gérard

Photos de mon ami Gérard

J'ai repris mes courses et marches dans Cergy le matin. Les paysages sont différents sous la brume d'hiver mais toujours aussi beaux

Aimé / Détesté Décembre 2018Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018Aimé / Détesté Décembre 2018

Noël a été pour cette année aussi le plaisir de décorer le sapin et la maison à l'intérieur et l'extérieur.

Aimé / Détesté Décembre 2018

Voir ci-dessous une partie des projections sur notre maison sur youtube

J'ai beaucoup aimé choisir un menu pour le déjeuner de Noël, la décoration de table, les cadeaux pour chacun.

Ma table et le menu
Ma table et le menu

Ma table et le menu

J'adore cuisiner et j'ai aimé composer ma terrine de Saumon aux Saint-Jacques accompagnée de sa sauce ciboulette Aneth un délice qui a été très apprécié.

Aimé / Détesté Décembre 2018

Ma fille m'avait apporté un grand plateau de verrines pour l'apéritif. C'était copieux et succulent. Elle nous a offert pour Noël un très beau cadeau : 2 entrées au Puits du fou y compris le spectacle merveilleux de la cinéscénie.

Aimé / Détesté Décembre 2018

Nous étions heureux d'avoir pu réunir la maman de Jeff, ses sœurs et bien entendu notre fille, son époux et les petites puces. Il manquait les frères de Jeff mais ils étaient retenus ailleurs dans leur belle famille. C'est très certainement notre dernier Noël à Cergy puisque nous allons vendre la maison, alors au bonheur se sont ajoutées des émotions. 

Quelle joie aussi de revoir nos amis Jocelyne et Pierre. Nous avons passé ensemble un très bon après-midi

Les petites ont été très gâtées à Noël et de voir leur bonheur m'a rendu heureuse. Néanmoins elles n'ont joué avec aucun des jeux ou jouets très nombreux offerts mais ont passé l'après midi à jouer avec leur cousine à la maîtresse d'école en prenant les vitres embuées de la véranda  comme tableau. J'ai aimé les voir s'amuser et rire mais néanmoins cela m'a laissée un peu songeuse, peut être que nous les gâtons un peu trop ....

Aimé / Détesté Décembre 2018
Aimé / Détesté Décembre 2018

Je suis heureuse que Décembre se termine même s'il a été heureux, mais ce mois et Noël me laissent toujours triste. l'absence de mon fils, de mes petits fils et de ceux qui ne peuvent se joindre à nous ou qui ne sont plus me rend triste.

Cette année se termine, elle fut très bonne pour moi. Je lui dirai au-revoir avec regret et accueillerai 2019 sereine mais néanmoins avec un peu d'angoisse face à l'inconnu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté

Repost0

Publié le 26 Décembre 2018

Bon dieu qu’est ce qui a pris à mes  parents avec leur nom de famille DONNADIEU de me donner comme prénom Dieudonné. Que Dieu leur pardonne. 

Imaginez les rires narquois lorsque je dois décliner mon identité Dieudonné DONNADIEU.

Le pire c’est que,  pour reprendre une expression de ma bourgeoise, Dieu n’est pas ma tasse de thé. Dieu Merci, plus athée que moi tu meures. En plus je ne donne rien à personne encore moins à Dieu. Je vends tout  ma mère, mon père et tout le Saint Frusquin. Enfin je ne peux pas vendre mes parents, les pauvre mangent les pissenlits par la racine: Dieu (s’il existe) ait leur âme
 

Dieudonné l'athée

J’aimerais changer de prénom et de nom : mais je ne sais pas comment les remplacer. En attendant, à dieu va, je vais déménager car le comble, je ne vous ai pas tout dit, c’est que j’habite toujours ma ville de naissance Villedieu-les-Poêles et dieu vous préserve de vous poiler.  Nom de dieu,  je ne me contiens plus quand on me met de mauvais poil.

Martine / Novembre 2018 pour les Prénoms du mercredi de Jill bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Ecrits divers

Repost0