Publié le 14 Octobre 2017

J'ai été très occupée et n'ai pu écrire un texte pour le nid des mots d'octobre sur le thème Gourmandise. Pour ne pas rendre une page blanche vous trouverez, ci-dessous en lien, un texte écrit en 2015 "BOF CHEF".

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Nouvelles

Repost0

Publié le 13 Octobre 2017

Dans les marais d'OlonneDans les marais d'Olonne

Dans les fiers marais d’olonne,

Après brouillards et pluies,

L’azur diaphane moutonne.

L’été brusquement a fui

 

Ce n’est pas encore l’automne

Il arrive en marche douce

Et pare le marais sage

D’une cape verte, or, rousse

Dans les marais d'Olonne

Rêvant de lointains voyages

Héron se perche avant vol

Dans les marais d'Olonne

Aigrette dans eau se mire

vision floue aussi frivole

Qui me fait soudain frémir :

Oiseau prisonnier des ondes

Martine / Octobre 2017 pour l'Atelier 50 de Ghislaine (les mots imposés sont en gras)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 12 Octobre 2017

Cerveau lent

Sur les bois d'un cervidé

Je me suis accrochée.

C'était un cerf-volant

Il a pris son élan

Nous avons décollé

Dans les cieux argentés.

   

Une fois dans les airs

Au dessus de la mer

Il se mit à bramer

En me regardant

"Nous allons nous planter

Il n'y a plus de vent".

 

"Mais non mon cher ami

Nous avons amerri .

Tu as le cerveau lent

Lui dis-je en riant

Quand les cerfs voleront

Tu seras chef d'escadron

Lui dis-je en riant

 

Mais pour le moment

Tu es mon cerf voguant

 

Martine/ Réédition d'un poème d'Octobre 2010 pour les jeudis en poésie du défi n°192 des croqueurs de mots animé par Jeanne Fadosi.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Octobre 2017

La gentille Bretemette

A la fine silhouette,

Aux belles petites gambettes,

Aux superbes yeux noisettes

Et aux bien rouges pommettes

Rêve d’être Fantomette

Ou marchande d’allumettes

Mais elle sera gendarmette

Comme sa mère Guillaumette

Et sa sœur Elisabeth.

 

Elle vit dans une fermette

Au sol couvert de tommettes

Faute de jouer aux allumettes,

En mangeant des cacahouètes,

Elle colle des gommettes

De scintillantes  comètes

Sur du papier en ramettes

Où elle peint des planètes

Imaginaires et en fête.

 

Sur sa jolie gourmette

N’est pas écrit « Bretemette »

Mais son surnom « Fantômette »

 

Martine / Septembre 2017 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui  Bretemette)

Bretemette

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 10 Octobre 2017

Pour scène de rue de Covix, voici une photo prise à Cergy (cliquez sur la photo pour la voir en grand)

Scène de rue : Solitude sur un banc

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 9 Octobre 2017

C’est une belle journée d’avril qui débute bien. Nous allons chercher  le permis de construire notre extension à la mairie. Les travaux vont pouvoir débuter.

Avant de fêter l’évènement, je me rends au  cabinet de radiologie faire ma mammographie : la dernière date d’un an et demi. Après avoir très peu attendu dans la salle d’attente, le jeune  manipulateur radio, avec beaucoup de délicatesse,  réalise rapidement l’examen.  Je me rhabille et attend le radiologue dans la salle d’attente. Le manipulateur m’appelle et me demande de me déshabiller à nouveau et me fait attendre dans une autre salle d’examen, le radiologue va arriver pour me faire une échographie. Je sens qu’il y a quelque chose  d’anormal et commence à m’inquiéter.  Dans la salle ultra-moderne un grand écran avec une image lumineuse agrandie me saute aux yeux. J’y vois très clairement un tissu qui pourrait être mon sein avec deux grosses tâches rondes. L’attente se prolonge, j’angoisse de plus en plus. La radiologue arrive et me dit , d’un air grave sans aucune chaleur humaine  et précaution, que  la mammographie  a montré que j’avais deux grosses tumeurs dans le sein et une troisième beaucoup plus petite. Elle me demande de m’allonger sur la table d’examen pour l’échographie. Elle enduit ma poitrine de gel et commence à déplacer son instrument dessus tout en regardant son écran. Imaginez ma peur, ma stupéfaction. Je bouge un peu pendant l’examen. Elle me crie dessus en me disant qu’elle comprend que je sois agitée mais que si je gesticule ainsi, elle ne va jamais y arriver.  Elle a déjà beaucoup de retard à cause de cet imprévu et n’aura pas le temps de déjeuner. J’essaye de garder mon calme mais son attitude inadmissible m’a énervée encore plus. Elle me crie de nouveau dessus. Elle finit tant bien que mal son examen.  Il est plus de 13 heures elle va pouvoir aller déjeuner elle ;  pas moi,  j’ai l’appétit coupé et suis anéantie intérieurement même si je ne laisse rien voir. Le plus difficile va être d’annoncer la mauvaise nouvelle à mon Jeff alors que nous apprêtions à boire le champagne pour fêter le bonheur d’agrandir notre jolie maison vendéenne, maison que je ne verrais peut-être  jamais terminée.  

Une heure c’est très court dans une vie mais il y en a certaines qui sont très longues et changent complètement votre vie.

Un an et demi après ce maudit jour d’avril 2016 et un traitement très lourd de 8 mois dont l’ablation complète du sein, je suis en rémission car heureusement même si beaucoup de ganglions étaient  atteints il n’y avait pas de métastase. Merci aussi aux médecins et soignants de l’institut Curie si humains et compétents.  Je sors de cette épreuve bien différente physiquement et moralement, plus heureuse qu’avant  car je sais que ma vie peut s’arrêter brutalement et j’en profite un maximum.  Surtout Mesdames n’oubliez pas de faire votre mammographie, c’est ce qui m’a sauvé la vie. C’est le message que je voulais passer en ce mois d’octobre rose celui de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

La dernière heure de ma vie d’avant

Martine/ Octobre 2017 pour le défi n°192 des croqueurs de mots animé par Jeanne Fadosi.

Racontez ou inventez les temps forts d'une heure de votre vie en un minimum de mots. (Idéalement au plus l'équivalent d'une dizaine de nouveaux tweets de 280 caractères).

Désolée Jeanne j’ai été un peu plus longue que suggéré mais je n’ai pas su, malgré mes efforts, raconter cela et faire passer le message en plus court.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0

Publié le 5 Octobre 2017

Je me presse par ci, je cours par là

Cinq heure trente :

Je m'éveille par ci

je me lève par là

 

Mon chat miaule :

je le caresse par ci

Je le peigne par là

 

Il a faim :

je le gave par ci  

je le gave par là

 

Visite des blogs :

je commente par ci

je blablate par là

 

Sympa mes amis :

J’embrasse par ci

Je salue par là

 

J’allume la radio :

Je chante faux par ci

Je m’indigne par là

 

Petit déjeuner :

Je tartine par ci

Je déguste par là

 

Sport en piscine :

Je pédale par ci

Je m’agite par là

 

Déjeuner rapide :

Je cuisine par ci

J’avale par là

 

Randonnée :

Je marche par ci

Je cours par là

 

Retour Maison :

Je « like » par ci

Je twitte par là

 

Diner rapide :

Je grignote par ci

Je picore par là

 

Enfin la pause :

je lis par ci

Télé par là

 

Coucher épuisée :

Je dors par ci

Je rêve par là (d'une vie moins agitée !)

 

Martine / Octobre 2017 pour les les jeudis en poésie du défi n°192 des croqueurs de mots animé par Jeanne Fadosi.

J'ai repris, pour en faire une poésie, un texte en prose de 2010 "route in - route off" ou je racontais une de mes journées. Je travaillais à l'époque, ma journée était bien différente et peut être moins chargée. Aujourd'hui je suis heureuse, en 2010 j'étais un peu déprimée. Je n'ai plus de chat aujourd'hui mais je l'ai gardé dans le poème. J'avais du mal à le supprimer, il me manque tant.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 4 Octobre 2017

Photo pixabay

Photo pixabay

Vous fait-il des gros yeux?

Vous fait-il des yeux doux ?

Un œil en face des trous ?

Attention ouvrez l’œil.

Je vous dis,à  vue d’œil

Il aurait mauvais œil

Pas un œil au beurre noir,

Non un œil au beurre jaune

Je crois qu’il a bon œil ;

Il vous fait même de l’œil.

Puisqu’il aurait un  bon œil

On a dit qu’il aurait bon pied ?

Attention il est rancunier  !

Regardez le bien dans les yeux

Ou à deux entre quatre Yeux  

Sans lui jeter la poudre aux yeux

Ni lui mettre le doigt dans l’œil

Car  il a du mordant.

Œil pour œil dent pour dent

Ayez l’œil !  oh diantre !

Il a les yeux plus gros que le ventre,

Même si il est un bobo Vegan,

Le bel Iguane Conogan 

Martine / Septembre 2017 pour les prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui )

L'oeil de Conogan

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 3 Octobre 2017

Pour scène de rue de Covix, voici une photo prise par mon ami Jean-Charles aux Sables d'Olonne

Scène de rue : Sourions sous la pluie

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 30 Septembre 2017

Début septembre nous avons dû remonter sur Cergy et même nous nous réjouissions de revoir notre fille et petits enfants,  nous avons détesté quitter Les Sables d’Olonne, renoncer à la plage, aux bains de mer et pour moi de délaisser mon centre aquatique où j’aime chaque jour faire du sport.

En arrivant l’herbe était haute dans le jardin et j’ai pris beaucoup de plaisir à la tondre pendant près de deux heures. Le terrain est grand comme la maison bien trop grand pour nous maintenant mais nous sommes tellement attachés à cette jolie maison avec son superbe jardin que nous ne sommes pas encore prêts à la vendre pour acheter un petit appartement, juste un pied à terre près de chez notre fille.  Je n’aime pas  jardiner mais j’adore  tondre. Cela me vide la tête. Nous avons fait la cueillette de nos fruits raisins, pommes, poires. Ce fut vite fait, nous n’en avons pas beaucoup faute de pouvoir nous en occuper. J’ai aimé les disposer pour faire des photos style nature morte.

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Comme nous n’avions pas assez de fruits pour faire des confitures, nous avons été en cueillir à la cueillette de Cergy : reines-claudes, abricots, framboises et j’ai pris beaucoup de plaisir à en faire des confitures.

Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous sommes allés à Paris. J'aime prendre la ligne aérienne du métro afin de pouvoir admirer la vieille dame

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons accompagné notre petite fille Agathe pour sa rentrée des classes en grande section de maternelle dans son école parisienne. L'année prochaine ce sera le CP, l'école primaire.  

Un moment de joie et d’émotion aussi, j’en avais les larmes aux yeux.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons invité la maman de Jeff au restaurant. C’était excellent. J’ai particulièrement aimé le dessert un succulent vacherin coco passion et au diable mon régime pauvre en sucre d’après cancer car j’arrive bien à le respecter en temps habituel car je n’aime pas trop le sucre.  J’ai aimé aussi voir le plaisir qu’a pris ma belle-mère nonagénaire à  sortir de chez elle, échanger avec nous elle qui, depuis qu’elle s’est fracturé le fémur, a une mobilité assez réduite. Heureusement elle est très entourée par ses cinq enfants.

Aimé / Détesté - Septembre 2017

Nous avons fêté à Cergy l’anniversaire des  dix ans de Pauline : l’aînée de nos petites filles. Dix ans déjà, comme le temps passe vite. J’aime pâtisser notamment faire des gâteaux festifs et j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser un beau bavarois chocolat blanc framboises (avec les framboises que nous avions cueillies) et à le décorer sur un thème musical moi qui déteste la musique ! Pauline joue de la flûte traversière depuis deux ans.  Ce fut un beau dimanche en famille qui a marqué la fin de notre séjour à Cergy qui fut froid et pluvieux.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017

J’ai retrouvé  mon petit paradis vendéen  avec beaucoup de plaisir. Il fait beau en cette fin septembre et c’est un bonheur pour moi de faire la sieste et lire sur la plage et de me baigner dans l’océan. L’eau n’est pas chaude mais j’ai l’habitude et c’est très agréable.  Nous avons repris aussi les randonnées océanes et  campagnardes  avec beaucoup de plaisir.  J’ai retrouvé mes amies de piscine et c’est une joie très addictive de faire de l’Aquafitness  ou de l’Aquabike avec elles.

Aimé / Détesté - Septembre 2017
Aimé / Détesté - Septembre 2017Aimé / Détesté - Septembre 2017

Septembre fut un excellent mois.

Certains parmi vous  diront que je suis égoïste de n’avoir pas écrit que j’avais détesté les attentats,  catastrophes terribles aux Antilles et Mexique. Ils auront raison, je le suis et j’assume. Je ne regarde même pas les actualités à la télévision pour ne pas m'émouvoir par des images terribles ce que mon Jeff me reproche. Je me contente d'écouter les actualités à la radio. . Je me concentre sur moi et ceux qui me sont chers sans me  soucier des malheurs du monde. Ils sont si nombreux et de s'en émouvoir ne changera rien. Certains appelleront cela résilience, ils ont certainement raison mais c’est mon secret du bonheur.  Depuis que j'ai compris cela en lisant les livres de Laurent Gounelle et notamment "l'homme qui voulait être heureux", je suis heureuse même dans la difficulté.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté

Repost0