Publié le 13 Mai 2021

Photo Sasin tipchay de Pixabay

Photo Sasin tipchay de Pixabay

Pour les jeudis en poésie du Défi  251 des croqueurs de mots  animé par Domi, ci-dessous mon abacédaire (phonétique) dont le début et la fin parodient la chanson dans la troupe (à écouter en fin d'article) :

 

Dans la troupe de l' Abbé Cédaire

Y-a pas de jambes de bois, mais :

 

Abid fait souvent des bides

ranger est dérangé

sar est vraiment bizzare /

siré n’a aucun désir

Ethan tout le monde tanne

Efkan can ? No he can’t

rard est un oiseau rare

Hach est taillé à la hache

Igor est vraiment trop gore

Jihad veut faire le Djihad

Kabil se fait de la bile

Eloi veut faire la loi

Aimable n’est pas affable

Eniak n’a jamais la niaque

Odilon n’en dit pas long

tro en dit toujours trop

Qusay aime boire cul sec

Erdal ne comprend que dalle

Estevan aime faire des vannes

Teymour  n’a aucun humour

Udo en a plein le dos

ron, nique, nique nique

W, Y et Z n’ont jamais ramené leur fraise

On dit qu’ils ont disparu un vendredi 13

 

Dans la troupe de scouts de l'Abbé Cédaire

Y-a-a-pas de jambes de bois

Y-a que des nouilles

Mais ne le répétez pas

 

Martine Martin (Mai 2021)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 12 Mai 2021

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Belle mademoiselle
Altière bartavelle
Rebaptisée Yvelle
Timbre de voix crécelle
Au torse gris et miel
Vol agile à tire d'ailes
Elan depuis Neuchâtel
L'air des neiges éternelles
La grise,  l'ensorcelle
Elle plane dans l'irréel
Sans voir le chasseur cruel

Martine Martin / pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Yvelle)

La bartavelle est une perdrix rendue célèbre par le roman "La gloire de mon père" de Marcel Pagnol. Voir la bande annonce du film qui reprend le passage des deux bartavelles

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 11 Mai 2021

Pour scène de rue chez Covix : Aux Sables d'Olonne on met en garde le vilain virus

Gare à toi Corona

Ce n'était pas qu'une mise garde, quelqu'un a abattu Corona. Cela m'a tellement troublée que j'ai tremblé d'émotion en prenant la photo qui est floue

Gare à toi Corona

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 10 Mai 2021

Le 3 mai, je vous proposais un article pour le Défi 250 des croqueurs de mots animé par Gisèle pour vous faire deviner une couleur. Il fallait deviner la couleur magenta.


C'est d'une bataille militaire qu'est née la couleur magenta. En 1859 l'autriche vient d'envahir le Piémont. Les troupes franco-piémontaires avec à leur tête Napoléon III vont affronter les autrichiens à Magenta village près de Milan et sortiront victorieuses. Le village de Magenta a été complètement détruit. Stéphane Bern dit même que ce n'était plus qu'un champ de ruines qu'on voyait de loin à cause du sang qui avait coulé et qui le rendait pourpre.

François-Emmanuel Verguin chimiste français en mélangeant plusieurs composant obtient une substance rouge pourpre foncé qu'il appela fushine. Il vendit son brevet aux frères Renard qui la commercialiseront sous le nom de magenta, symbole d'une victoire acquise dans le sang.

En avril 1859, l'Autriche vient d’envahir la région du Piémont, au nord de l'Italie. Engagé à défendre l'Italie par un accord, Napoléon III se retrouve en guerre contre l'Autriche et les armées s'affronteront ainsi à Magenta dans la région de Milan. Les troupes franco-piémontaises vont sortir victorieuses des combats. Le village de Magenta n'est plus qu'un champs de ruines. On dit même qu'on le verrait de loin grâce à sa couleur pourpre tant le sang a coulé sur le champs de bataille, raconte Stéphane Bern.

Réponse : quelle couleur suis-je ?

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 6 Mai 2021

Un amour en multicolore

Étant un peu fleur bleue, elle voit la vie en rose.

Quand elle le vit frais comme une rose à peine éclose

Son regard noir si intense l'électrocuta

Ce fut un vrai coup de foudre à la rendre béate

Elle en rougit de repentir comme une tomate

Pour continuer à déguster son pain blanc

De l’adultère, ne pas franchir la ligne jaune

Mais hypnotisée elle la traversa pourtant

A chaque fois qu’ils s’aimaient c’était l’apothéose

Un bouquet multicolore de feu d’artifice

Aux mille reflets et étincelles  dévastatrices

Pourtant sa vie avec lui n’était pas toute rose

Versatile, il passait bien souvent du blanc au noir

Pourquoi ses attitudes étaient si contradictoires ?

Il la boudait et se mettait au vert quelques temps

Puis réapparaissait soudain par enchantement

Se consumant d’amour, victime d’aveuglement

Comme si un chapeau noir lui cachait les yeux

Trop candide, Elle n’y voyait plus que du bleu,

Parfois même, dans ses rêves, des éléphants roses

Elle ne supporta pas sa dernière ignominie

Etant marron, elle était jaune de jalousie

Après une nuit blanche, elle broya du noir

De but en blanc, elle tira sur lui à boulet rouge

Qu’il aille au diable vauvert, fin d’un amour aigre doux

Elle ne serait plus son oie blanche au garde à vous

Qu’il aille en faire voir des vertes et des pas mûres

Et vivre avec une autre fleur bleue dans la luxure

 

Martine Martin / pour les jeudis en poésie du Défi 250 des croqueurs de mots animé par Gisèle

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 5 Mai 2021

Tirso le souriceau

Tirso est un souriceau

Portant couvre-chef rougeaud

Sac à dos rouge et pinceau

Il se prend pour Picasso

Ce candide jouvenceau

Mais s’emmêle les pinceaux

Il n’a peint aucun tableau

Mais fut juste un souriceau

Modèle pour Picasso

La souris / Sérigraphie de Picasso

La souris / Sérigraphie de Picasso

Martine Martin / pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Tirso)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 4 Mai 2021

Jeff, notre fille laurence et Agathe la benjamine de nos petites filles dans la grande roue aux Sables d'Olonne il y a 5 ans environ

La grande roue aux Sables d'Olonne la Chaume

La grande roue aux Sables d'Olonne la Chaume

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 3 Mai 2021

Un beau mois d'Avril un peu frais mais néanmoins ensoleillé qui nous a incité à faire quelques randonnées dans un rayon bien entendu de 10 kms autour de notre domicile. Nous avons particulièrement apprécié notre promenade dans les marais d'Olonne. Voir photos ci-dessous.

Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021

En rentrant de cette randonnée, j'ai pris plaisir à constituer des petits bouquets de fleurs des champs que j'avais cueillies dans les marais

Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021

Nous avons reçu la première injection du vaccin pfizer et sommes maintenant immunisé. Pour renforcer cette immunité notre seconde injection est prévue le 3 mai.

J'ai beaucoup cuisiné et pâtissé ce mois ci. Parmi mes réalisations

- Une tarte avec les premières fraises de Vendée délicieuse

- Un merveilleux au chocolat / café

J'avais invité quelques voisins (nous étions 6) à un apéro au jardin et je me suis amusée à faire un bonhomme de crudités

 

Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021

Avec le soleil les premières fleurs s'épanouissent au jardin ce qui nous ravit. Ci-dessous nos nouvelles acquisitions, rosier grimpant rouge, hibiscus, clématite et citronnier

Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Les arums de mon jardinLes arums de mon jardin

Les arums de mon jardin

Le Samedi 24 avril j'ai dédicacé mes romans au Super U des Sables d'Olonne. J'étais très heureuse d'avoir la visite de mes petites filles. J'ai vendu 6 romans ce qui est bien d'après le responsable du rayon livres qui m'a même dit dès que j'aurais envie d'en faire une je serais la bienvenue. Ce fut une belle journée, j'aime bien parler de mes livres avec les passionnés de lecture.

Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021

Mon éditeur m'a inscrit au Salon du livre "l'encre et les mots" de La Rochelle les 12, 13 et 14 novembre prochain ce qui m'a réjouie. J'espère maintenant que la pandémie aura régressée pour que ce salon ait bien lieu. Amis lecteurs de ce blog qui habitez près de la Rochelle, retenez cette date et n'hésitez pas à passer me voir, je serai très heureuse d'échanger avec vous.

Une surprise en fin de mois, ce n'était pas prévu : l'arrivée de ma fille, son conjoint et mes petites filles. Maintenant que nous somme vaccinés ce qui n'était pas envisageable le devient. Ma fille travaille plusieurs week-ends par mois dans un hôpital près de chez nous. Elle a profité du dernier week-end du mois pour nous amener sa petite famille qui est restée près d'une semaine avec nous. Nous avons fêté Pâques en famille avec du retard. Les cloches ayant amené les oeufs par la poste, nous avons fait une chasse aux paquets de gâteaux et bonbons. Les petites ont bien joué dans le jardin. Nous avons fait des promenades en vélo et à pied. Nous  sommes allés à la plage. Je me suis même baignée. Comme chaque année le premier bain de mer est le plus agréable surtout celui-ci puisque je suis privée de piscine depuis l'automne !

Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021
Mon mois émoi : Avril 2021Mon mois émoi : Avril 2021

Pauline, l'aînée, nous a fait des viennoises au chocolat et des rochers cocos avec mon nouveau robot pâtissier et nous nous sommes régalés.

Mon mois émoi : Avril 2021

Notre petite famille est partie le 1er mai. Mais nous allons la retrouver bientôt.

"En mai fait ce qu'il te plait". On retrouve notre liberté, je compte bien en profiter.

Ci-dessous les participations à "Mon mois émoi d'Avril 2021" :

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 3 Mai 2021

Quelle couleur suis-je ?

Aujourd'hui les guerres sont le plus souvent urbaines, ce sont des guérilllas autrefois les guerres beaucoup plus meurtrières et sanglantes étaient de campagne. Je suis née après l'une d'entre elles. Aujourd'hui les chimistes inventent des gaz neurotoxiques pour des guerres chimiques autrefois ils mettaient des couleurs à la vie. Même si mon père est français et que je porte le nom d'une ville française et d'une couleur, à l'origine je suis ritale et je le reste. Qui suis-je ?

Martine Martin - Pour le Défi 250 des croqueurs de mots  animé par Gisèle

Les commentaires sont modérés sur cet article pour permettre à tous mes lecteurs de jouer.

Réponse dans un prochain article.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 29 Avril 2021

Page blanche

Nuit blanche

Page blanche

Archi blanche

Idées blanches

Comme le jour

En Contre- jour

Page à noircir

À adoucir

Cherche chimère

Douce-amère

Cherche une ébauche

Sans la débauche

Cherche mes mots

Sans mes maux

Lyre s’amuse

Pas d’autre muse

Trou noir infini

Ma nuit restera blanche

Et ma page aussi

Martine Martin - Pour les jeudis en poésie du Défi 250 des croqueurs de mots  animé par Gisèle

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0