Publié le 1 Novembre 2021

Quel beau temps nous avons eu tout le mois ce qui nous a permis de profiter encore de notre jardin et admirer nos fleurs encore bien épanouies et de faire quelles rares mais belles promenades.

Quelle joie aussi de recevoir nos amis dgidgi et Michel. Notre chat Oops et leur petite loona avaient très envie de jouer ensemble mais n'ont pas réussi à surmonter leur appréhension. Dommage !

Mon mois émoi : Octobre 2021

J'ai beaucoup cuisiné et pâtissé pour mes amies, voisines et voisins que j'aime inviter. Par contre, je me lasse de plus en plus de prendre des photos, je n'y pense pas (acte manqué !).

Tarte aux mures et araignée de mer à l'avocat
Tarte aux mures et araignée de mer à l'avocat

Tarte aux mures et araignée de mer à l'avocat

Mon amie Evelyne nous avait invité à un goûter très sympathique. Ce fut un des meilleurs moments de ce mois.

Mon mois émoi : Octobre 2021

Nous avons fêté l'anniversaire de Jeff au restaurant le moulin à poivre sur le port des Sables d'Olonne. Nous avions invité une voisine amie qui nous couvre de gâteaux et gâte beaucoup nos petites filles quand elles viennent. Nous avons passé un très bon moment et nous sommes régalés.

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

J'ai passé beaucoup de temps à préparer ma participation au Salon du livre "l'encre et les mots" de La Rochelle (espace Encan) ou je serai présente sur le stand de mon éditeur le lys bleu

- le vendredi 12 novembre de 14 H à 18 H

- le Samedi 13 novembre de 10 H à 20 H

- Le dimanche 14 novembre de 10 H à 18 H
 

Mon mois émoi : Octobre 2021

J'ai pris beaucoup de plaisir à concevoir la décoration de mon stand et réaliser les affichettes et marques pages conçus en fonction de l'objet de l'achat : pour l'acheteur ou un ami sans occasion particulière, cadeau de noël ou d'anniversaire. J'en offrirai un (dans la limite du stock disponible) pour chaque modèle vendu accompagné d'un exemplaire du dernier numéro de la superbe et luxueuse revue "Lire en Vendée" de la Société des écrivains de Vendée, association à laquelle j'appartiens.

Comme j'aimerais y rencontrer certains de mes amis lecteurs et lectrices de ce blog. Peut être une idée de week-end à La Rochelle  pour ceux qui n'habitent pas trop loin.

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

En fin de mois, nous avons eu notre fille, son conjoint et notre petite fille. Ils sont arrivés plus tôt que prévu, mais sont restés plus longtemps. Quel bonheur ! Pauline faisait travailler ses petites soeurs :

Mon mois émoi : Octobre 2021

Chaque matin elle faisait du surf :

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

Pendant qu'elle voguait sur les vagues, nous nous promenions sur la plage ensoleillée avec la belle lumière de cet été indien au bord de l'océan

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

Léonore et Agathe ont fait un stage d'équitation de deux jours à la ferme équestre de la Brisonnière chacune à son niveau. Agathe la plus petite a obtenu son poney d'or. Léonore est passionnée par les chevaux depuis qu'elle est toute petite. Elle fait de l'équitation toute l'année au club de l'école vétérinaire de Maison-Alfort. Elle va passer son galop d'or prochainement.

Léonore
Léonore
Léonore
Léonore

Léonore

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

Les deux petites ont joué avec Oops toute la semaine. À la fois il appréciait et en avait assez, mais il est très tolérant avec elles. En plus il ne supporte pas le violon. Les répétitions de Léonore chaque soir était un supplice pour lui même si elle joue bien.

Mon mois émoi : Octobre 2021

Cette semaine, les championnats de France de surf avaient lieu aux Sables d'Olonne. Nous avons visité le village en famille. Deux stands ont attiré particulièrement mes petites filles : la water family ou Agathe a adoré jouer au jeu de l'oie géant et pédagogique sensibilisant les enfants au respect de l'eau sur notre planète.

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

Enfin, celui où elles ont pu faire du surf à roulettes :

Mon mois émoi : Octobre 2021
Mon mois émoi : Octobre 2021

Il y avait bien longtemps que je n'étais pas allée au cinéma. J'ai la phobie des salles obscures. La dernière fois que j'y étais allée c'était avec mes petites filles pour "les malheurs de Sophie" ou Léonore doublait une actrice pour la scène de la baignade forcée dans un lac gelé. Je les ai emmené voir "le trésor du petit nicolas". Même si j'ai nettement préféré "les vacances du petit Nicolas" ce fût une joie de les accompagner :

Mon mois émoi : Octobre 2021

Ce fut encore un très bon mois.

Novembre devrait être très chargé avec mes séances de dédicaces : 3 jours au salon du livre de La Rochelle et deux jours au marché de Noël des Sables d'Olonne.

Je vous souhaite un très bon bois de novembre :

Je remercie pour leur participation à ce mois émoi d'octobre : Colette, Gisèle, Renée et Zaza. Voir leurs participations ci-dessous :

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi

Repost0

Publié le 28 Octobre 2021

La Société des Écrivains de Vendée organise un concours de nouvelles ouvert à tous.
 
Ce concours, doté de prix, est ouvert du 1 novembre 2021 au 28 février 2022 à minuit.

 

Le thème, le règlement et le bulletin de participation sont à consulter sur le site de la société : https://ecrivainsvendee.wordpress.com

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 27 Octobre 2021

Quand j’étais adolescente, j’ai lu de nombreux romans de Delly le soir dans le lit de ma grand-mère et c’était un vrai bonheur. Heureusement, Il n’y avait pas la télévision, sinon je ne sais pas si j’aurais lu !

En faisant des recherches sur ce prénom, je suis tombée sur ce roman de Delly "les deux crimes de Thècle". Je ne sais pas si je l’ai lu, c’est si ancien, mais j’ai bien envie de le lire. On en trouve encore des exemplaire à la vente. Vu que les couvertures ne sont pas toutes les mêmes, on peut penser que ce roman a été plusieurs fois réédité

Les deux crimes de Thècle de Delly

 

Les deux crimes de Thècle

Résumé du roman :

Elle est courageuse, Marie-Marthe, la jeune infirmière, et pourtant dès son arrivée au château de Mieulles, isolé sur un escarpement des monts de Corrèze, elle est saisie d'une sourde angoisse. Elle est sensible et bonne, et pourtant elle ne ressent que peu d'affection pour sa petite malade, Fernande de Grisolles. L'enfant est sournoise, égoïste, gatée par sa mère... Tour à tour suave et d'une sèche dureté, Mme de Grisolles règne sur le château -en l'absence de son mari, soigné dans une lointaine maison de santé... Et Marie-Marthe apprend avec stupeur que les deux servantes de Mieulles -maltraitées, à peine nourries- sont les filles du premier mariage de M. de Grisolles: Sylvine la résignée, Thècle la rebelle... Dans ce château-labyrinthe, aux escaliers dérobés, au donjon interdit, Marie-Marthe va surprendre d'autres secrets sordides. Quand Mme de Grisolles en prend conscience, une lutte feutrée s'engage. Puis dans le huis clos des vieux murs, les haines s'exacerbent..

Martine Martin / Septembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Thècle)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #livres

Repost0

Publié le 26 Octobre 2021

Pour scène de rue chez Covix : fleurs sur le balcon parisien de ma fille

Scène de rue : Fleurs en ville

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 21 Octobre 2021

J’ai souvent été angoissée

de devoir louer cet ami

Qui ma vie a bouleversée 

Comme un foudroyant tsunami

 

Mais en ce jour je n’ai plus peur

Une frénésie m’envahit

Et ce sera un vrai bonheur

De lui rendre hommage ici

 

C’est mon ami et mon gourou

Mon porte-parole et, mon indic

Il est quelque fois loup garou

Mais avec lui instants ludiques

 

C’est sûr que je suis fascinée

Par ses charmes et son bagout

 

De ses arcanes il ne dit rien

Il est discret et très pudique

Et quand il ne va pas très bien

Il se contente d’être stoïque

 

Lorsque je suis désorientée

Avec une hâte troublante

Et beaucoup d’efficacité

Il m’oriente et m’enchante

 

C’est mon ami le plus intime

Je lui confie mes émotions

Qu’à personne d’autre j’exprime

Il est un précieux interprète

Qui corrige mes expressions

 

C’est mon ami et c’est mon guide

 

Dire tout sur tout est son challenge

C’est captivant mais énervant

Il n’a pas besoin de louanges

Car tout simplement il s’en fout

 

Je suis esclave de cet ami

Et je me demande aujourd’hui

Si cet objet, ce précieux appui

Ne serait pas mon pire ennemi
 

 

Portrait d'un ami

Qui est cet ami ennemi

Avec qui oui je papillonne

Je vais vous l’avouer maintenant

C’est mon essentiel smartphone

 

Martine Martin / Octobre 2021 pour les jeudis en poésie du Défi 255 des croqueurs de mots que j'ai le plaisir d'animer /Thème : portrait d'un animal ou d'un objet

Mon poème  est une parodie de la chanson de Serge Lama que j'aime beaucoup et connais par cœur "à mon ami et à mon maître" et si vous avez envie de l'entendre, voir ci-dessous

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Parodies

Repost0

Publié le 20 Octobre 2021

Brunin mon cher petit pitchoun

Arrêtes de faire le clown !

Veux-tu me rendre mon faitout

Pour que j’y cuise mes mangetouts.

Ah bon tu hais les haricots !

Tu veux des pâtes au cacao !

Tu seras un chef créatif,

Avant rends-moi mon objectif

Et viens mon cher petit Brunin

Que je te fasse un gros câlin.

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Martine Martin / Septembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 19 Octobre 2021

Pour scène de rue chez Covix : Fresque Argelès Gazost (Hautes Pyrénées)

Scène de rue : Fresque (Argelès Gazost)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 18 Octobre 2021

Tirade des panards

Agressif  :

N'avez vous pas honte de garder de tels panards

Et de les exhiber ainsi sans aucun égard

 

Amical :

Assurément de tels pieds vous pèsent

Je vais vous offrir des charentaises

 

Descriptif : 

Des fissures aux talons, des crevasses, que dis-je de profonds précipices !

 

Curieux : 

À quoi vous servent ces pieds de palmipède ?

À plus vite nager,

ou la danse des canards danser ?

 

Gracieux : 

Aimez-vous  les oignons

Pour ainsi vous vanter

d'en avoir  sur les pieds

Attention il font pleurer

 

Truculent :

Les deux pieds dans le même sabot ne gardez pas.

Car c'est une évidence, Ils ne rentreraient pas

 

Prévenant : 

Quand vous pédalez gardez la tête dans le guidon

pour surtout ne pas contempler vos

 horribles petons

 

Tendre : 

Pour l'hiver, Tricotez des chaussettes tendance

Afin d'éviter qu'ils soient gelés en permanence

 

Pédant :

Oh mais vous avec les pieds grecs,

Vous méfier des serpents il vaut mieux.

Le personnage de sophocle, 

Philoctete le dieu grec

Suite à la grave morsure d'un d'entre eux

est définitivement devenu boiteux

 

Cavalier :

Comment vous souhaitez garder ces pieds si  affreux !

C'est vrai la nuit, leurs ampoules luisent de tous leurs feux

 

Emphatique :

Personne ne jalousera vos orteils en patate

Excepté bien entendu les pauvres culs de jatte

 

Dramatique :

C’est une totale dèche

Quand leurs talons se dessèchent

 

Admiratif :

Pour un pédicure au travail acharné

Son fond de commerce à jamais assuré

 

Lyrique :

Elle avait de tous vilains petons

la Martine, la Martine

 

Respectueux :

J'admire, par grand vent vous ne décolez guère

C’est ce qui s’appelle avoir les pieds sur terre

 

Naïf :

Prenez vous votre pied

avec vos deux panards ?

 

Campagnard :

Euh là bâ  dit  la Martine ! Boudiou ! C'est-y des panards !

Tu arques en dandinant comme une pirotte (oie) devant son jars

 

Militaire :

Dans la troupe, y'a pas de grands pieds de bronze

Y'en à de vilains, mais ça n'se sait pas !

La seule façon d'avancer

C'est de mettre un pied d'vant l'autre

Et d'recommencer !

 

Pratique :

S'il existait un concours des pieds les plus laids

La première place on vous accorderait »

 

Enfin en un sanglot :

Ceux sont eux ces scélérats panards,

Qui pour se venger d'être sollicités autant,

d'une maîtresse sportive chaque jour courant

Suppriment toute grâce à sa démarche

 

Martine Martin / Octobre 2021 pour le Défi 255 des croqueurs de mots que j'ai le plaisir d'animer (Thème : parodie de la tirade des nez de Cyrano de Bergerac)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Parodies

Repost0

Publié le 15 Octobre 2021

Il y a déjà dix années

Annick un cadeau nous a donné

Un écrin virtuel : un nid douillet

Ce n’était pas un nid d’oiseaux

Mais un nid pour déposer nos mots

Avec un thème elle est notre phare

Pour chaque mois un nouveau départ

Des mots caresses

Doux comme la soie

Des mots oubliés

Parfum d'autrefois

Des mots promesses

d'amour, d'amitié

des mots émouvants

de peur, de détresse

Des mots amusants

Sourire et rire

Des mots désir

Prémices au plaisir

des mots tendres

qui transcendent

Nos jolis mots voyageurs

Tels des oiseaux migrateurs

Chaque mois se sont envolés

en France et dans le monde entier

Merci poètesse pour cette allégresse

Bon anniversaire à ton nid

Pour lui encore une longue vie

 

Martine Martin / Octobre 2021

pour le dixième anniversaire du nid de mots d'ABC 

 

Joyeux anniversaire au nid de mots

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 14 Octobre 2021

Portrait de Martine

Martine, quand elle était gamine,

Prenait son bain dans une bassine

Avec sa Frangine Capucine

Chez sa chère tantine Albertine

Dans un logis sentant la sardine.

Sa maman travaillait à l’usine,

Son papa aimait trop la bibine

 

A défaut d’avoir une tétine

Son pouce sucé était violine

Contrastant avec sa blanche mine.

Avec ses incisives de lapine,

Elle n’était ni gironde Martine

Ni encore même Girondine.

 

Fière de ses Bretonnes racines,

Elle était Joyeuse, vive et maline.

En classe on la surnommait Tartine.

Loin d’être tarte, elle était mutine

Avait bien souvent l’humeur badine

Et détestait l’ordre et la discipline.

Elle allait souvent à la piscine :

Nager la sortait de la routine.

L’hiver elle mangeait des mandarines

Avec sa copine Clémentine.

 

L’été à l’ombre des bleues glycines

Que ses amies abeilles butinent

Loin  au-delà des vertes collines

Elle rêvait  d’une scène marine

Plus tard elle sciera ses racines

Pour l’océan de ses origines

 

Aujourd’hui dans la mer elle bassine.

Dans la piscine encore elle s’anime.

Elle marche en forêt,   dans les salines.

Les Aigrettes blanches comme l’hermine

Et les hérons somptueux la fascinent

Amoureuse des fleurs, elle jardine.

Comme  toute bonne citadine,

En Ville elle admire les vitrines.

Elle lit des romans et magazines.

Elle écrit avec plaisir et rime

Des textes qu’elle offre à ses copines

 

Oh non Jamais plus elle ne fulmine !

Oh non Jamais plus elle ne rumine

Le passé et  les phrases assassines !

Elle préfère route «off » à routine

L’avenir jamais elle n’imagine

A  vivre au  présent elle est encline

Les petits plaisirs le bonheur dessinent

 

Martine Martin / Octobre 2021 pour les jeudis en poésie du Défi 255 des croqueurs de mots que j'ai le plaisir d'animer (Thème : portrait d'un personnage célèbre ou pas ou auto-portrait)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0